La guerre des papilles de Lucie Castel

20190308_143513

Comédie romantique  – livre sorti le 6 mars 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « à savourer »

 

Je remercie les éditions Harlequin qui m’ont permis de découvrir ce roman en avant-première en me le confiant en service presse.

Résumé : L’amour est la plus belle des gourmandises

Chocolat contre pâtisserie.

Castelli contre Palazzo.

Lucas contre Catalina.

Contre ? Tout contre, oui. Face à face, même ; car le local que Catalina a hérité de son grand-père se trouve à moins d’une dizaine de mètres du magasin des ennemis de toujours de sa famille : les Castelli. La guerre entre les deux clans dure depuis trois générations dans le petit village corse de Sartène, et l’installation de la descendante des Palazzo en face de la chocolaterie tenue par Lucas Castelli sonne comme une ultime provocation. Mais Cat a déjà surmonté bien pire que la concurrence frontale d’un voisin malpoli et ouvertement hostile, et il est hors de question qu’elle renonce à ouvrir sa pâtisserie, l’incarnation du nouveau départ qu’elle veut donner à sa vie – qu’elle doit donner à sa vie. Si Lucas veut vraiment la guerre, il l’aura… et ce sera la guerre des papilles !

 

Mon avis : Ce roman est le deuxième de Lucie Castel que je lis. J’avais trouvé son premier roman sympathique, celui-là est différent dans la mesure où il m’a pleinement conquise.

Nous faisons ici connaissance avec Catalina Palazzo. Meilleure ouvrier de France, Catalina n’a pas été épargnée dans sa vie personnelle. Déçue, sans attache, elle retourne en Corse suite au décès de son grand-père. A cette occasion, elle apprend qu’elle hérite d’une boutique en plein centre de Sartène. Son rêve peut enfin devenir réalité…..jusqu’au moment où elle découvre que Lucas Castelli occupe la chocolaterie en face de sa boutique et que c’est un membre de la famille « ennemie » de la sienne. Sous un air de Roméo et Juliette des temps modernes, Lucas et Catalina vont nous entrainer dans une véritable guerre de papilles qui ne manquera pas de vous faire saliver de plaisir.

Catalina entend reprendre sa vie en main en s’installant en Corse. Perfectionniste, elle est une pâtissière très douée qui est capable d’associer des saveurs inattendues et de savoir quel dessert correspond à chaque personne. Ayant quitté l’île depuis longtemps, elle ne comprend pas et ne se sent pas impliquée dans la « guerre » contre les Castelli. J’ai apprécié cette héroïne qui ne baisse jamais les bras et qui n’entend pas se laisser dicter sa ligne de conduite par sa grand-mère Elena. De son côté, Lucas supporte le poids de l’héritage familial et supporte les manies de sa mère Blanche. Loyal, il est aussi très secret et on a beaucoup de mal à cerner ce brun ténébreux qui travaille si bien le chocolat. Au niveau des personnages secondaires, il y a Dominique, le frère de Lucas, qui se prend rapidement d’amitié pour Catalina, et on peut également mentionner Marc-Antoine, le cousin de Catalina, qui voue un culte à la caisse enregistreuse et qui se montrera une épaule solide sur laquelle la jeune femme pourra s’appuyer.

Ce roman m’a fait passer un très bon moment de lecture. En effet, l’écriture de Lucie Castel est pétillante et enjouée. Les chapitres sont relativement courts, ce qui donne du rythme lors de la lecture, et ils sont écrits le plus souvent du point de vue de Catalina mais aussi parfois de celui de Lucas. L’ambiance du roman, sur fond de guerre des clans, est parfois un peu tendue mais comptez sur l’autrice pour injecter des doses d’humour afin de nous faire sourire. Du coup, c’est une lecture très légère, qui se savoure sans faim et qui donne envie de foncer à la pâtisserie ! L’intrigue amoureuse prend le temps d’être construite et posée. C’est un point que je tiens à souligner car bien souvent, je trouve que les protagonistes se sautent rapidement dessus. Là, l’autrice déroule l’histoire pas à pas, sans vouloir aller trop vite et même si on brûle d’impatience d’en savoir plus, cette attente rend les rebondissements d’autant plus savoureux.

Pour conclure, ce roman est comme un gâteau, c’est à dire gourmand et nous donnant l’impression, le temps de sa lecture, d’être hors du temps. Cette comédie romantique est à déguster sans modération et je la recommande chaudement à tous les amateurs du genre.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez-le également sur Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s