DANSER AU RYTHME DES SAISONS de Rebecca Di Giusto.

 
[ LITTÉRATURE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019]
Éditions Spinelle
229 pages
Ma note : 3/5
Lien Kindle

Le résumé :

Arrivée à l’automne de sa vie, Françoise se remémore, ses bonheurs, ses peines. Souvenir familial, sur quatre générations de femmes, liées par un secret de famille et souvenir d’un amour qui la conduira au bout du monde ! Mais le chemin de la passion et de la liberté sera semé d’embûches : pertes, revers, désillusions…
Tabou, deuil, divorce, maladie, psychologie mais aussi amour, amitié, courage, positivisme, espérance… transforment ce récit littéraire en roman sociologique, teinté d’événements historiques en filigrane et d’une promesse d’évasion et de dépaysement, sur fond de nature australienne et autres îles du Pacifique.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

Nous sommes bien souvent l’accumulation de paradoxes que la vie a mis sur notre chemin. Nous sommes le résultat de ce qui nous est arrivé et nous avançons toujours chargés de ce qui nous a défini, de ce dont nous avons manqué, de ce que nous avons voulu sans avoir pu l’obtenir, de ce que nous trouvé et perdu.
 
En ces premiers jours du printemps, ce roman est juste idéal. Rebecca Di Giusto m’a fait voyagé dans les profondeurs de l’âme humaine où les sentiments, les aléas de la vie, l’espoir et le désespoir s’entrechoquent.

 

Rebecca transcrit la vie d’une femme charismatique,Françoise. Françoise a bâti sa vie en Australie. Alors étudiante à Paris, elle rencontre son futur mari à Londres. Leur histoire est un coup de foudre : il est beau, impressionnant, intelligent, séducteur, cultivé, futur chirurgien. L’homme idéal en quelque sorte. Françoise voit son avenir dans ses bras mais loin de sa France natale.

 

Ses premiers pas en Australie est un échec cuisant. Sa belle famille se montre austère et l’Australie sous ces paysages magnifiques et grandioses se cachent une population désœuvrée. Françoise n’est pas une femme qui se laisse abattre facilement. Bon an mal an, elle construit un foyer accueillant et fonde une famille au grand désespoir de son mari.

 

Fis des tracas quotidien, Françoise devient une véritable femme au foyer. Aidée par sa mère, elle s’épanouit. Mais le sort, le destin ou le karma frappe ! La mort sourit de toutes ses dents et s’incruste dans la vie de Françoise. Le désespoir, la tristesse, la dépression s’impriment sur ses traits ravissants. La famille s’effrite peu à peu et l’image soudée qu’elle laissait apparaître s’effondre. Le néant, l’incompréhension, la solitude deviennent un combat inlassable. Les années passent. Le bonheur se reconstruit peu à peu. Des rencontres, l’amour, la joie renaissent. Mais tel un cycle infernal, la rechute devient inéluctable.

 

Rebecca Di Giusto peint le portrait d’une femme attachante qui à vécu mille vies dans une.  Ces péripéties d’une vie s’échelonnent au grès des saisons. Le bonheur, la mort, l’espérance et la solitude forment une toile d’araignée contraignante et détenant prisonnière, Françoise. Prisonnière d’une vie morose ou idyllique, d’un bonheur factice ou pur, de tourments du passé et du présent.
Suivre ce chemin sinueux est un véritable parcours du combattant. L’endurance, la confrontation, les péripéties, les aléas sont des telles épreuves.

 

Avec honnêteté, sans embellissement, ce roman est magnifique et poignant. Les descriptions, les réflexions personnelles, les interrogations parachèvent un récit tonitruant. Je regrette les longueurs un peu trop présente à mon goût. Parfois je me suis perdue dans le fil de l’histoire. Il en ressort tout de même une histoire bouleversante, un voyage unique qui nous mène des profondeurs de l’âme humaine à la lumière de la sérénité. L’amitié, l’amour, la famille, le bonheur sont les éléments centraux de ce récit.

 

#Esméralda

 


 
Je remercie Rebecca Di Giusto pour sa confiance et sa patience.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Spinelle.

… le site auteur de Rebecca Di Giusto.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s