Take me away de Lorraine Joy

20190708_183422

Romance new adult – livre sorti le 2 mai 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service presse

Ma note : 4/5 mention « incontournable 2019 »

 

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Elle a vécu l’enfer, il voit en elle l’espoir.

La survie, Angelia connaît bien. Pendant 17 ans, elle a vécu l’enfer auprès d’un père violent, avant d’être placée en famille d’accueil.

Mais vivre le quotidien d’une lycéenne normale, elle s’en sent incapable. L’insouciance, les cours, les amis… tout cela lui est étranger.

Et malheureusement, son intégration au lycée repose sur le bon vouloir de Zac, le fils de sa famille d’accueil, chargé contre son gré de veiller sur elle. Sauf que ce garçon volcanique, à la réputation sulfureuse, l’ignore superbement. Du moins, c’est ce qu’elle croyait. Car au fil des jours, elle découvre que, sous son masque d’arrogance, Zac est capable de deviner exactement ce qu’elle ressent, et sait apaiser ses peurs. Comme s’il était lui-même hanté par ses propres démons…

 

Mon avis : Je dois avouer que j’ai toujours des inquiétudes avec les romances issues de Wattpad. En effet, même si cette plateforme permet de découvrir de nouveaux auteurs, on y trouve de tout… J’ai donc ouvert ce roman avec une petite pointe d’appréhension qui s’est très vite envolée.

Nous faisons ici connaissance avec Angelia qui, dès le début de sa vie, est rejetée par son père. En effet, sa mère est morte en couche et son père la rend responsable de cela. Quand elle arrive dans la famille de Zachary, elle est mutique, insondable et surtout, elle se pense responsable de toute la violence qu’elle a subi. Quant au jeune homme, il a en lui une colère extrême qu’il a beaucoup de mal à canaliser. Pourtant, au contact l’un de l’autre, ils vont agir tel un pansement sur les blessures de l’autre.

Angelia est difficilement cernable, mais vu l’enfer vécu à cause de son père, peut-on l’en blâmer ? Depuis son plus jeune âge, elle a vécu l’enfer, dans la peur des coups de son père et elle a donc appris à cacher tout ce qu’elle ressent. Quand elle arrive dans la famille de Zachary, une connexion inhabituelle apparaît tout de suite avec le jeune homme, écorché lui aussi par la vie. Vivant dans une famille moyenne américaine, il n’est pas celui qu’il paraît être. Il a lui aussi côtoyé la violence dans son enfance et il ne sait pas comment se débarrasser de ce trop-plein de colère. Alors, il a trouvé une parade : abuser de la violence et du sexe. Néanmoins, sa rencontre avec Angelia va tout changer et il va enfin trouver quel sens donner à sa vie : être à ses côtés et la protéger à tout prix. Dans un premier temps, les deux protagonistes vont jouer au chat et à la souris, l’un ou l’autre prenant peur devant l’ampleur des sentiments qui se développent entre eux. Les choses vont se mettre en place étape par étape, dans la durée et la confiance. L’évolution de leur relation m’a beaucoup plu et j’ai apprécié la manière dont les choses ont avancé entre eux, ni trop lentement, ni trop rapidement.

Je souhaite également mettre en lumière Charley, l’amie d’Angelia, qu’elle rencontre à l’hôpital. Cette petite fille est un rayon de soleil, comme un petit ange envoyé pour aider Angelia à évoluer et à accepter certaines évidences dans sa nouvelle vie. Enfin, j’ai beaucoup aimé le personnage de Rachel, la maman de Zachary, qui va, dans une certaine mesure, devenir une maman pour Angelia. Protectrice avec elle, elle ne va jamais s’interposer dans la relation entre les deux jeunes gens, faisant confiance à son fils lorsque celui-ci lui dit qu’il ne veut que le bien de la jeune femme.

Je dois vous avouer que je suis passée à deux doigts du coup de cœur avec ce roman. Cette romance new-adult m’a transportée grâce à une intrigue originale qui connaît peu de temps mort. En effet, les sujets difficiles s’enchainent, et c’est peut-être le seul bémol que je mettrai car par moment, j’ai ressenti le besoin de poser mon livre pour respirer un peu. L’autrice a fait le choix de nous parler du thème des violences intrafamiliales, mais aussi de la difficulté de se reconstruire et de l’impact qu’elles ont sur notre développement. Elle parle également des travers du trafic de drogue et de la maladie chez les jeunes enfants. Tous ces thèmes sont traités avec tact et pudeur mais cela amène forcément un peu de noirceur au milieu de l’histoire d’amour qui se développe entre Angelia et Zachary. Dans tous les cas, j’ai été séduite par la plume de Lorraine Joy, qui a une faculté assez étonnante à nous entrainer dans son univers et son histoire.

Pour conclure, je recommande chaudement la lecture de « Take me away ». C’est un premier roman très réussi, une belle histoire d’amour new-adult qui séduira, sans nul doute, tous les amateurs du genre. Néanmoins, attendez-vous à recevoir un uppercut émotionnel lors de votre lecture car l’autrice ne vous laissera aucun répit ! De la légèreté, il y en a peu mais la beauté de l’histoire entre les deux protagonistes prend largement le dessus sur toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

 

liens utiles

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin
Retrouvez également ce roman sur Amazon ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s