Ce qui nous tue de Tom McAllister

Littérature Nord-Américaine – Livre sorti le 6 février 2020

Editions Le Cherche-Midi

Service Presse

Ma note : 2,5/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier le Picabo River Book Club et les Editions du Cherche-Midi pour l’organisation de ce partenariat et pour m’avoir permis de découvrir ce roman.

Résumé : L’Amérique est-elle condamnée à la bêtise, au machisme, à la paranoïa et au mensonge ?

Te rappelles-tu quand tout était simple ?
 
Anna Crawford, professeure d’anglais au lycée de Seldom Falls, Pennsylvanie, est virée pour insubordination. Mauvais timing. Dans la foulée, un étudiant pénètre dans les locaux et se livre à une tuerie de masse : 19 morts, 45 blessés. Un temps suspectée par le FBI, Anna est rapidement innocentée. Mais le mal est fait : elle a été montrée du doigt, sa vie, jetée en pâture aux foules, ne sera plus jamais la même.
Autour d’elle, elle voit un monde devenir fou, qui pour seules réponses à ce drame atroce propose davantage de médias et de caméras, toujours plus de hashtags, d’armes, de virilité triomphante et de lois absurdes.
 
L’Amérique est-elle condamnée à la bêtise, au machisme, à la paranoïa et au mensonge ? Avec cet anti-thriller, où l’humour noir se mêle à la colère, Tom McAllister nous offre un plaidoyer au vitriol pour la raison, à une époque où tout le monde semble devenir cinglé, sans que cela ne choque plus personne.

 

L’avis de Lilie : J’avoue que quand j’ai lu le quatrième de couverture de ce roman, j’ai été emballée. Je m’attendais à un « manifeste » condamnant la violence quotidienne, le port des armes aux USA, bref, j’espérais lire un livre qui m’embarque et me ferais réfléchir à ces thématiques. Malheureusement, mon enthousiasme est vite retombé et je crois que je suis un peu passée à côté de cette histoire.

Tout commence en faisant la connaissance d’un jeune homme qui s’apprête à déclencher une fusillade dans un lycée. Nous basculons ensuite sur Anna Crawford, une ancienne professeure de ce lycée, récemment mise à pied et accusée, injustement, d’être l’instigatrice de cette tuerie. A partir de là, plus rien ne sera pareil pour elle et elle va vivre entre crainte d’une nouvelle tuerie et analyse du monde actuel.

Anna est une jeune femme paumée. Depuis qu’elle a été mise à pied, elle tourne en rond et n’a plus goût à grand chose. On va alors la suivre pendant l’année qui suit la tuerie. On se rend vite compte qu’elle ne sait pas quoi faire de sa vie et qu’elle se laisse complètement débordée par le quotidien. Pendant un temps, elle vit avec Robbie, dont on apprend peu de choses, et on sait aussi qu’elle a un frère, Calvin, qu’elle aime mais avec qui elle n’aime pas passer du temps. 

Comme je l’ai déjà dit précédemment, je suis passée à côté de cette histoire. Prometteuse, elle n’a pas répondu à mes attentes. En effet, je n’ai pas aimé l’héroïne. Au départ, j’ai eu un peu pitié d’elle mais rapidement, j’ai été agacée par ses errements et son immobilisme. Même si elle constate la violence, qui envahit notre quotidien, par des actes de plus en plus meurtriers et destructeurs, elle ne les analyse pas et ne cherche pas vraiment de solutions pour agir à son niveau. Peut-être que cette perception m’est propre mais au final, je referme ce roman avec lassitude et soulagement de l’avoir terminé. J’ai trouvé le style de l’auteur un peu brouillon car, par moment, il fait des digressions qui n’apportent rien à  l’intrigue. Le langage utilisé est souvent familier et cela m’a également gêné. Le point positif concerne la vivacité de l’écriture et le fait que la plume de l’auteur est très visuelle. En effet, on est en totale immersion dans l’histoire et on angoisse, souvent, au côté d’Anna.

Pour conclure, je le regrette mais je suis passée à côté de ce roman sur lequel j’avais fondé beaucoup d’espoir. Cette lecture m’a permis, de mon côté, de réfléchir sur le poids des médias et leur impact dans notre quotidien. Néanmoins, je n’ai adhéré ni avec le cynisme de la narratrice, ni avec son caractère. Dommage !

 
Retrouvez ce roman sur le site de l’éditeur

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s