De battre la chamade de Sophie Tal Men

Littérature française – édition poche sortie le 24 avril 2019

Le livre de poche

Lecture personnelle

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur »

 

Résumé ; En commençant son internat de médecine à Quimper, Marie-Lou est très vite happée par le tumulte de l’hôpital. Un concentré d’humanité où les rencontres, les émotions, les disparitions aussi, font grandir, mûrir. Plus qu’un apprentissage, c’est une prise de conscience, sur soi et sur le monde. C’est là que bat le cœur de la vie.
Côté sentimental, les choses ne sont pas moins compliquées… Comment retenir l’instable et insaisissable Matthieu, parti à l’autre bout du monde pour retrouver son père disparu ?
On retrouve l’énergie et la fraîcheur des Yeux couleur de pluie et d’Entre mes doigts coule le sable dans ce roman à deux voix, partagé entre la découverte de l’hôpital et l’histoire d’amour mouvementée de Marie-Lou et de Matthieu. Un chassé-croisé amoureux sans répit, un portrait sans fard du monde hospitalier, des histoires d’amitié, beaucoup de résilience… et une vraie surprise.

 

L’avis de #Lilie : Le temps passe mais la joie de retrouver Lou et Mathieu est intacte. En effet, j’avais débuté la lecture de leurs aventures l’an passé mais je n’avais pas pris le temps de terminer l’histoire de nos deux jeunes internes… quelle erreur !! Ce troisième tome est aussi fort en émotion que les autres et amène une jolie conclusion à leurs parcours.

On retrouve Lou, après son semestre en psychiatrie, sur le point de quitter Brest pour Quimper. Elle part rejoindre Farah et va tenter de s’acclimater à cette nouvelle vie loin de Mathieu. En effet, le breton est parti retrouver son père pour avoir des réponses et enfin avancer. Leur couple résistera-t-il à la séparation ? Qu’est-ce qui attend Lou à Quimper ? Arrivera-t-elle à avancer sans Mathieu ?

Lou est toujours aussi pétillante mais on la sent fragilisée par le départ de son « ours breton ». Néanmoins, elle essaie de garder le cap en s’investissant dans son travail et dans les activités proposées par la résidence des internes. Concernant Mathieu, il va se montrer beaucoup plus sensible et touchant que dans les tomes précédents et ses retrouvailles avec son père vont beaucoup lui apporter. On voit aussi son évolution vis-à-vis de Lou, même si son caractère fort est toujours là !

J’ai pris beaucoup de plaisir à les retrouver car ce sont deux protagonistes simples et authentiques, auxquels on peut facilement s’identifier et s’attacher. La plume de Sophie Tal Men est toujours aussi fluide et elle nous amène une impression de légèreté, tout en nous évoquant les difficultés auxquelles sont confrontés les hôpitaux. Elle aussi très visuelle et émotionnellement prenante. En effet, une fois le roman commencé, il est difficile de le poser tant on a envie de savoir ce qui attend Lou et Mathieu. Le titre est très bien trouvé, complètement raccord avec l’intrigue principale de ce tome. Je suis un peu triste de laisser partir ce couple même s’il est possible qu’on les recroise dans les prochaines livres de l’autrice.

Pour conclure, « De battre la chamade » est une jolie conclusion à l’histoire de Lou et Mathieu. Cette lecture, en apparence légère, est parfaite en cette période un peu morose et permet de s’évader des plages bretonnes aux reliefs réunionnais. Même si j’en aurais voulu plus, je referme ce livre le sourire aux lèvres et le cœur léger.

 

Retrouvez ici mon avis sur les deux premiers tomes de la trilogie
Retrouvez ce roman sur le site du livre de poche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s