He’s mine de Nathalie Charlier

Romance contemporaine – Ebook sorti le 10 juin 2020

Editions Harlequin – Collection HQN

Service presse

Ma note : 5/5 mentions « à dévorer » et « incontournable 2020 »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin qui, via la plateforme NetGalley, m’ont confié ce roman en service presse.

Résumé : Elle a appris à résister aux tentations les plus sombres, mais son colocataire va repousser ses limites…
Chaque matin, dès le réveil, Noah sait qu’elle va devoir se battre… contre elle-même. Car, si l’enfer est désormais derrière elle, la tentation de replonger dans les tourments de l’addiction n’est jamais très loin. Alors, cette année d’études à Édimbourg semblait être une bonne idée, le nouveau départ dont elle avait besoin. Sauf qu’on lui a attribué par erreur un appartement dans la résidence réservée aux garçons et que depuis, Aksel, son cher colocataire, a décidé de la pousser à bout pour la forcer à déménager. Il est loin de se douter qu’elle a déjà connu bien pire et, surtout, qu’il faudra plus que ses coups bas et ses provocations minables pour l’impressionner. Les seules menaces que Noah doit prendre au sérieux concernent plutôt son corps musclé et ses abdos parfaits, mais aussi ces étranges post-it avec l’inscription « He’s Mine » que quelqu’un s’amuse à lui transmettre…

 

L’avis de #Lilie : Quelle joie de retrouver la plume de Nathalie Charlier ! Découverte l’an dernier, j’étais impatiente de la relire tant ses romans m’avaient, jusqu’alors, transportés et bouleversés. Entre excitation et appréhension, j’ai entamé cette lecture avec beaucoup d’attentes…. et je n’ai pas été déçue, loin de là !

Nous faisons ici connaissance avec Noah, une brillante étudiante en langues étrangères appliquées dans l’Est de la France. Elle vit avec sa mère adoptive, son père, a un petit ami, avec qui elle file le parfait amour, et deux amies : Liv et Zoé. Pourtant, un jour tout bascule pour elle et ce quotidien parfait se transforme en enfer. Au bout d’un an, elle décide de se reprendre en mains et file en Ecosse pour prendre un nouveau départ. Suite à un quiproquo, elle se retrouve en colocation avec Aksel, un étudiant architecte, aussi beau que caractériel. Pourtant, que se cache derrière sa « belle gueule » ? Noah arrivera-t-elle à combattre ses vieux démons et à tenir bon ? Pourquoi reçoit-elle périodiquement des post-its annotés « he’s mine » ? 

Dans le prologue, on a l’impression que Noah est une jeune femme à qui tout sourit et qui a une vie « trop » facile. Pourtant, un événement va tout faire basculer et on la retrouve un an plus tard, en route pour Edimbourg. Elle a beaucoup de mal à s’ouvrir aux autres mais c’est une personne gentille, serviable et, quand on la connaît, solaire. Les rapports avec son colocataire vont évoluer tout au long de l’intrigue, passant par des hauts et des bas. Aksel est un jeune canadien de Vancouver. Il a fuit son pays suite à des soucis personnels qui lui ont pourri la vie. Sportif,  avec un caractère bien affirmé, il n’a pas sa langue dans sa poche et, il a lui aussi, beaucoup de mal à se lier vraiment aux gens. Ces deux protagonistes m’ont beaucoup plu car ils ont tous les deux des failles et une « vraie » personnalité qui les rend en même temps attachants et fatigants, par moment ! Les personnages secondaires sont peu présents mais ont un rôle auprès des deux « héros ». Il y a tout d’abord Zoé, la meilleure amie de Noah, qui n’a pas eu une vie facile et qui compte sur son année à Cambridge pour prendre, elle aussi, un nouveau départ. Il faut également mentionner Sean, le meilleur ami d’Aksel, et Tina, l’ex de notre « beau gosse », qui vivent dans son ombre et qui seront là, pour le meilleur et pour le pire.

Comme je le disais en introduction, quelle joie de retrouver la plume de Nathalie Charlier. Encore une fois, je suis passée du sourire aux larmes aux yeux au cours de ma lecture. L’intrigue est originale car elle aborde les thèmes de la dépendance et l’impact de nos relations familiales sur notre construction personnelle. En effet, autant Noah a une cellule familiale inexistante et des relations conflictuelles avec son père, Aksel et ses proches forment un clan uni face à l’adversité et prêts à relever les défis qui se présentent à eux ! Ainsi, ils ont tous les deux une manière bien différente de gérer les obstacles que la vie leur envoie mais aussi de réagir face aux difficultés.  L’autre point fort de ce roman est l’optimisme qui en émane. Les deux héros sont solaires et seront un point d’appui l’un pour l’autre. Ensemble, ils vont faire face, se soutenir et passer au-delà des secrets qui leur empoisonnent la vie ! Enfin, la double narration est un vrai plus, nous permettant de suivre le cheminement de nos deux colocs esquintés par la vie.

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment de lecture avec « he’s mine ». Cette romance originale met en lumière les difficultés liées aux addictions et délivre un beau message plein d’espoir. Venez faire connaissance avec Noah et Aksel, deux protagonistes qui ont du caractère et qui vous entraîneront dans une histoire pleine d’émotion et de rebondissements.

 

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin

 

pro_reader_120    favorited_reviews_120    reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s