LE DESTIN DE SON CŒUR, une romance de Nina Singh.


La muse d’un célèbre sculpteur – voilà ce que Maya devient, sitôt arrivée à Venise. Partie seule dans la ville la plus romantique du monde, après la rupture de ses fiançailles, elle est irrésistiblement attirée par le signor Vittorio Rameri. Sous le regard tourmenté de l’artiste, la femme en elle s’éveille, prête à toutes les folies… ou presque. Comment pourrait-elle en effet s’autoriser à aimer Vito, alors que bientôt elle sera repartie ?

Maya ne peut résolument pas annuler le voyage de noces que lui a offert sa grand-mère. Un voyage pour découvrir l’Europe et ses plus belles capitales, elle en rêve depuis toujours. Depuis qu’elle a découvert la trahison de son fiancé, Maya n’a pourtant plus envie de mettre les pieds sur le vieux continent.
Le cœur pétri d’amertume et de douleur, Maya ne veut pas décevoir la personne qui le tient le plus à cœur. Mal dans sa peau, s’est ainsi qu’elle débarque dans la plus belle ville romantique, Venise. Seule et pas tout à fait désespérée, son voyage débute par un coup du sort. Se retrouver dans le canal alors que la gondole vaqué doucement à sa balade, il y a de quoi rire de son étourderie et pleure de désarroi. Pourtant sa maladresse lui a permis de rencontrer le séduisant Vittorio Rameri. Un célèbre artiste en mal d’inspiration depuis la tragédie, il y a trois ans. Une rencontre inopinée où l’étincelle jaillit immédiatement. Coup de foudre à Venise, mais les deux tourtereaux sont préoccupés par leur passé et cette distance qui inévitablement va les séparer. Pourtant à ses côtés, Maya s’épanouit telle une fleur qui attendait le rayon de soleil pour s’ouvrir. Arriveront-ils à épancher leurs sentiments car leur temps est compté ?

 

Je découvre avec ce roman la nouvelle collection Harmony, qui regroupe des titres où tendresse, amour et romantisme sont mis à l’honneur. Je ne suis pas du tout déçue par cette découverte. Une histoire simple et efficace où les mots s’écoulent paisiblement. Bien sûr des rebondissements fleurissent ici et là, rythmant une romance émouvante. Des personnages façonnées par leurs douleurs respectives où le passé est présent et pressant. La passion et l’émerveillement s’intensifient au fil des pages. Les larmes et l’incompréhension s’y joignent. Une histoire où la frénésie n’a pas sa place. J’ai pris le temps de la savourer et ça fait du bien ce petit moment de tendresse où finalement l’amour rayonne de mille feux.

 

Aimez-vous ces moments pleins de tendresse ?

 

Une chronique de #Esméralda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s