BAD (Blonde And Disaster), une romance de Ewa Rau.


Disaster…disaster…désastreuse toi-même !
Tu souhaites sûrement comprendre pourquoi je suis à deux doigts de frôler la dépression nerveuse ?
C’est simple : tu mélanges un mariage avec des (soi-disant) amis, des retrouvailles (foireuses), une vieille hippie, une cheffe-teigne, un frangin débile et pour sublimer le tout un EX sexy en diable avec toute la panoplie qui provoque le syndrome de la « chatounette en éruption »
Sa gueule d’ange vissée sur son corps d’adonis n’a qu’à bien se tenir…
Moi, Lisa, crois-moi, la poussière, il mangera !

Lisa, alias Blondie, est le genre de femme complémentent barrée. Un grain de folie qu’elle assume sans fioriture. Barrée mais pas inintelligente. Lisa a appris a se débrouiller très jeune. Elevée ses frères et sœurs pendant que sa mère trimait, faire les quatre cents coups avec ses meilleures amies. Bref Blondie c’est une explosion de couleurs pour un maximum de dégâts.
Aux premiers abords, vous ne le croirez certainement pas, mais Lisa est une hypersensible. Quand elle aime c’est passionnément et à la folie. Quand elle prépare un mauvais coup, c’est avec ingéniosité. Quand elle balance la phrase de trop qui va faire mouche, c’est son cœur où tout un tas de sentiments se percutent, qui s’exprime. Blondie c’est tout ou rien. Souvent tout pour un maximum de pagaille. Pourquoi vivre à moitié quand on peut tout croquer à pleine dent. Lisa est loin d’être timide, mais les mots font souvent défaut leur préférant l’action qui se finit en général par un coup fourré.

 

En atterrissant à Paris pour le mariage de sa meilleure maie, Lisa est sûre de son plan. Mettre à mal, laissé pour mort, le sexy Steeve. L’année écoulée n’a pas effacé sa trahison et pour rien au monde elle échouera dans son plan de vengeance.

 

Le manoir qui accueille les festivités devient rapidement un champ de bataille miné. Coup bas à profusion, mesquinerie espiègle, teintent une situation qui devient très vite inconfortable. Car derrière ce machiavélisme se cache un grand désespoir. Celui d’aimer, trop fort en s’en faire mal, celui qui paralyse, celui qui ébahit, celui qui fait battre le cœur rapidement. Lisa est prise à son propre jeu, que sera t-il d’elle face à la vérité ?

 

Steeve, c’est le bonhomme sur de lui, un brin arrogant. La sexy et cool attitude fait tomber toutes le donzelles à ces pieds. Il aime les femmes, mais sa préférence va faire celles qui ne sont ni des plantes ni des écervelées. Des femmes pimpantes, sûres d’elles et avec un grain de folie de préférence. Steeve a tout fait pour lui parler tout au long de l’année qui vient de s’écouler. Le silence a fini de le convaincre de laisser le temps agir. Alors qu’il veut mettre cartes sur table et faire amende honorable, tout part en cacahuète. Qui de l’attirance et la raison gagnera cette bataille ?

 

Avis aux amatrices de romances déjantées, voici votre nouveau livre de chevet. Absolument pas besoin d’avoir lu ADE, pour lire celui ci (vous pourrez toujours le lire après). Ce court roman et surprenant et dingue. Une plume qui se veut tour à tour sérieuse et loufoque. Ewa Rau explore la puissance des sentiments ceux qui rendent chèvre et vous poussent sur le chemin de la colère et de la haine souvent inexpliquées. Les non dits, les blagues foireuses, les quiproquos, les situations indélicates, tout autant de situations qui au final ne les poussent pas l’un vers l’autre. Aussi dramatique que drôle, surprenant que sensationnel, que triste et drôle, cette romance est addictive tout autant pour ses paradoxes que ses personnages. Un brin de comédie romantique, une touche de suspense et une dose de drame, voici un vaudeville à la sauce Ewa Rau. Bien évidemment elle prend de suite (la sauce) au point qu’il devient vite impossible de lâcher son livre. Oh et puis le clin d’œil, j’approuve complètement (le mauvais flic qui a subtilisé mon cœur depuis longtemps !). Vous voyez, je sais rester mystérieuse également !

 

Bref une romance déjantée et haute en couleurs. J’approuve !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site de Black Ink Editions

… mon avis sur un autre roman d’Ewa Rau, clique sur la photo pour le lire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s