THE BOUNTY FUCKERS, Mission 2 : Joan, une romance MM de K. Jarno.


TOME 2/3
Fraîchement débarqué dans la capitale, l’inséparable trio de Bounty Fuckers ouvre la première agence française.
Joan l’inaugure avec une mission périlleuse, incluant un célèbre footballeur.
Dans un monde d’argent, de paillettes et de virilité toxique, comment atteindre son but sous le feu des projecteurs ?
Sa cible étant parfaitement consciente de sa sexualité et de ses charmes, la tâche n’en est que plus ardue. Et pour Joan, il s’agit de faire preuve de la plus grande prudence pour mener à bien son contrat. Un faux pas, et le château de cartes s’écroule.
L’échec n’est pas une option et Joan n’a pas dit son dernier mot. Car si ses deux meilleurs amis possèdent des atouts évidents, lui cache plus d’un tour dans son sac.
Après tout, ne dit-on pas que les eaux les plus calmes sont les plus profondes ?

Le trio inséparable et déjanté découvert à New-York traverse l’Atlantique pour une nouvelle aventure. Bellamy ouvre une agence de Bounty Fuckers à Paris. Loin du tumulte new-yorkais, la frénésie parisienne les enchante. Hugo et son copain ne se quittent plus. Bellamy est toujours aussi mystérieux qu’un coup de vent. Et Joan, le beau brésilien se pose de nombreuses questions sur ce sentiment étrange qui lui broie le ventre. La solitude, le fait que sa vie n’ai réellement pas de sens, ce sentiment de vide le plongent dans un profond marasme.
Heureusement Bellamy lui a réservé la première mission de l’agence, cela lui permettra de diriger toutes ses pensées dans le bon déroulement de son contrat. Joan découvre les charmes de Paris, les rues atypiques, le charme des bistrots et la frénésie des matchs de football. L’univers du sport n’a jamais été sa tasse de thé, mais en France c’est une tradition obligatoire.

 

Joan se voit confier une mission assez périlleuse. Sa cible, un footballeur hautement célèbre dont l’attirance pour les hommes doit à tout prix être préservée afin que les sponsors ne délaissent pas l’équipe de Paris. Son rôle, jouer le baby-sitter. Son plus gros cauchemar ne pas succomber au footballeur. Après des premiers jours chaotiques où chacun cherche ses faiblesses et où le footballeur tente d’imposer sa manière d’être, l’apaisement se profile à l’horizon. Joan a l’art de déchiffrer les gens et a très vite compris que le comportement agressif de son protégé cache bien des secrets. Doucement et sûrement, la confiance s’installe où chacun peut se révéler. Victime de son succès, le footballeur doit affronter des menaces qui sur le papier ne l’effrayait pas tant que ça mais quand elles deviennent une réalité le poussent à prendre des mesures radicales.

 

K. Jarno nous plonge dans les coulisses des sportifs de haut niveau. Jalousie, fric et magouille sont les maîtres de ce monde où les paillettes cachent souvent l’abomination. Sous ses airs de prétentieux, le footballeur impose une image que Joan a vite ébranlée. La tension s’installe entre eux très rapidement et va s’épanouir jusqu’au point d’orgue qui signe le début des ennuis. Ce second tome est légèrement différent du premier. L’absence de véritable défis m’a beaucoup manqué. Ici tout coule de source même si j’ai adoré dans l’ensemble l’histoire. Il m’a manqué ce petit truc qui m’avait marqué dans le premier tome. Les personnages sont intéressants et fignolés à la perfection. Joan est un homme qui se maîtrise alors qu’au contraire son protégé est impulsif. Deux caractères opposés qui s’harmonisent pour une complicité hors norme. Le fil conducteur des trois tomes ne fait qu’une légère apparition, c’est bien dommage j’aurais bien aimé en savoir davantage sur cette fameuse Dame de cœur. Je devrais attendre la suite. K. Jarno ne fait pas dans les dentelles et adore jouer avec les sentiments. Vivement le tome 3 !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site de Black Ink Editions

… mon avis sur le premier tome, clique sur l’image pour le lire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s