LA PASSE-MIROIR, Livre 4 : La tempête des échos, un roman fantasy de Christelle Dabos.


Les effondrements se multiplient, de plus en plus impressionnants : Babel, le Pôle, Anima… aucune arche n’est épargnée. Pour éviter l’anéantissement total il faut trouver le responsable. Trouver l’Autre. Mais comment faire sans même savoir à quoi il ressemble ? Plus unis que jamais, Ophélie et Thorn s’engagent sur des chemins inconnus où les échos du passé et du présent les mèneront vers la clef de toutes les énigmes.
Au sommet de son art, Christelle Dabos signe le final éblouissant d’une saga devenue un phénomène et une référence de la littérature fantastique.
  « L’intelligence psychologique, la finesse du trait, l’humour discret du regard : c’est tout le charme de ces épais volumes. » Télérama

Lire le dernier tome d’une saga que l’on apprécie beaucoup, c’est toujours un moment inoubliable et magique. Ophélie, la jeune femme à l’écharpe, aura traversé de nombreuses épreuves desquels elle aura découvert l’envers du décor. Un personnage très attachant qui tout au long des quatre livres s’éveillent et s’affirment. Un parcours initiatique teinté de déconvenues, de rencontres pittoresques, d’amitiés et tant d’autres.
Ophélie et Thorn doivent à tout prix mettre la main sur ce fameux L’Autre qui détruit peu à peu leur monde. Babel vient de voir une partie de son arche anéantie. La population s’affole et les dirigeants de l’Arche doivent prendre des dispositions qui mettront en porte à faux de nombreux citoyens. La tension s’intensifie au sein des habitants. Une société jusqu’alors pacifique se voit rabrouer par des armes.

 

Une nouvelle fois Ophélie devra se mettre en danger dans le but express de découvrir la vérité et enfin que l’ordre soit rétablie. Le duo Ophélie et Thorn fonctionne à merveille et leur complicité est touchante après des débuts compliqués. Leurs amis œuvrent de leur côté également. Et la famille d’Ophélie ne l’a jamais oublié. Un scénario catastrophe pour un final qui se veut explosif et mortifiant à la fois.

 

J’ai beaucoup apprécié les risques que l’auteure a pris. Un tome vraiment pas évident tant les intrigues (petites et grandes) sont nombreuses. J’ai eu ce sentiment de piétiner tant il y avait tout un tas d’informations qui sur le moment ne voulaient pas dire grand-chose. Il faut vraiment attendre la fin pour que ceci paraisse limpide. Ce sentiment étrange de ne plus savoir où donner de la tête. Tout ceci créant une atmosphère lourde, anxiogène et déroutante. Le scénario est riche en rebondissement et en intrigue qui s’intensifient au fil des pages. L’univers est tout autant sensationnel. L’intrigue se révèle enfin me laissant à la fois stoïque et désarmée. Un quatrième tome différent des trois précédents tant sa complexité est perturbante. J’ai vraiment eu cette sensation de marcher la tête à l’envers et si c’est ce résultat que l’auteure exigée alors je peux dire que cela a parfaitement fonctionné. Au final je ne m’attendais pas du tout à être surprise à cette hauteur ci. Mon seul regret c’est qu’il n’y aura plus de suite !

 

Une saga fantasy à découvrir absolument pour un moment de lecture intense et magique !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Le site de Gallimard Jeunesse

… Le site de Christelle Dabos

… mes avis sur les précédents tomes, clique sur l’image pour les lire.

4 réflexions sur “LA PASSE-MIROIR, Livre 4 : La tempête des échos, un roman fantasy de Christelle Dabos.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s