Impact d’Olivier Norek

Thriller – Livre sorti le 22 octobre 2020
Editions Michel Lafon
Lecture personnelle

Ma note : 3.5/5

Résumé : Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille
Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir
Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géants.

 

L’avis de #Lilie : . J’attendais avec impatience le nouveau livre d’Olivier Norek, surtout qu’il était annoncé comme un roman « original », « ne ressemblant à aucun autre » et « avec un message fort ». Je dois avouer que tous ces qualificatifs s’appliquent parfaitement à son dernier bébé tant j’ai été déstabilisée dans ma lecture et en même temps, prise d’une colère sans nom vis-à-vis de ceux qui nous dirigent.

Nous faisons ici connaissance avec Virgil Solal, un ancien militaire qui voit son monde s’écrouler. Sa fille morte-née va être, pour lui, un électrochoc et les choix qu’il va faire vont le conduire dans une voie dangereuse. Voulant déclencher une prise de conscience, il kidnappe le PDG de Total et demande, pour le libérer, un changement des orientations de l’entreprise. Mais l’écologie et la vie d’un homme ont-elles vraiment du poids dans le monde économique actuel ? 
Face à lui, nous rencontrons Nathan, un capitaine de police travaillant au Bastion, le nouveau « 36, quai des orfèvres », et Diane, une psycho-criminologue. Ensemble, ils doivent tout faire pour sauver l’otage et aider à rétablir l’ordre. Mais à quel prix ? Sont-ils prêts à tout pour mener à bien leur mission ?

Virgil Solal est un homme brut de décoffrage, abîmé par la vie et qui n’a plus rien à perdre. Son engagement et son action sont dictés par l’urgence climatique et visent à ouvrir les yeux de tous grâce à l’utilisation des réseaux sociaux. Ainsi, cet anti-héros peut nous mettre mal à l’aise tant on a du mal à se positionner vis-à-vis de lui : il est coupable de kidnapping mais en même temps, il veut réveiller les consciences… Toute son action amène à s’interroger sur la frontière entre le juste et la justice, le bien et la morale… et ce sont ces dilemmes auxquels vont être confrontés les deux « flics » de l’histoire. En effet, Nathan et Diane sont deux professionnels doués dans leur domaine mais là, ils se retrouvent dans une situation exceptionnelle,  qui va leur donner du fil à retordre….

Je ne veux pas trop en dire pour laisser la surprise à tous ceux qui se laisseront tenter par ce roman. Néanmoins, je dois vous dire qu’en le refermant, j’ai été très perplexe. Certes, la plume d’Olivier Norek est toujours aussi efficace, percutante et visuelle, mais pour moi, il y a ici un manque d’équilibre. En effet, beaucoup de critiques ont comparé ce livre avec « Entre deux mondes », qui parlait des migrants et de la jungle de Calais. A partir de là, je m’attendais, inconsciemment, à ressentir un certains nombre d’émotions lors de ma lecture (« Entre deux mondes » m’avait littéralement bouleversé). Le problème ici est que j’ai ressenti beaucoup de colère, en prenant connaissance de tous les rapports existants sur le dérèglement climatique et sur l’ampleur des catastrophes naturelles qui se déroulent partout dans le monde, mais que je n’ai absolument pas réussi à m’attacher aux personnages. Ces derniers, tout comme l’intrigue, sont des prétextes pour servir le message d’urgence écologique porté par l’auteur. Comme il le dit si bien, « il écrit ces pages avant que tout cela ne devienne réalité », mais quand je lis un roman, j’ai quand même besoin de ressentir de l’empathie ou de la colère, ou tout autre sentiment vis-à-vis des protagonistes. Là, je garde en mémoire la colère de Virgil, l’agoraphobie de Diane, la gentillesse de Nathan mais je ne retiens pas grand chose d’autre sur eux. Alors certes, c’est un choix de l’auteur, qui l’assume, mais pour ma part, cela me laisse une petite pointe de déception. Par contre, coup de chapeau pour la couverture qui est à l’image de l’histoire, sombre, et représentant la pollution qui nous entoure et qui prend, peu à peu, toute la place…

Pour conclure, voilà un livre qui ne laissera aucun lecteur indifférent, que ce soit en positif ou en négatif. Pour les habitués de l’auteur, il ne ressemble à aucun autre mais il nous permet de prendre conscience qu’on n’a plus le temps d’attendre, que notre monde court, littéralement, à sa perte. Ne vous attendez pas à un thriller classique car tous les codes sont bousculés mais le message porté est fort. A vous de vous faire une opinion !

 

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Michel Lafon

Une réflexion sur “Impact d’Olivier Norek

  1. Pingback: Olivier Norek – Impact | Sin City

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s