CHAOS INTIME, un roman de Eric Roig.


Alex entendit dans sa tête un grondement particulier, assez proche du fracas produit par une collision. Sa vie lui explosait en pleine face. Ce bruit ne se prolongea pas comme une série de coups, mais telle une seule et longue déflagration. En quelques heures, il venait de perdre la totalité de ce qu’il avait construit en toute une vie.
Il éprouva une sensation de vertige, de tourbillon. Son existence basculait inexorablement à cause d’une vraie furie. Une femme avait provoqué ce violent chamboulement. Elle l’entraînait à plonger les pieds joints dans l’inconnu. Une peur intense naquit dans son esprit et l’envahit. Ce saut sera un aller simple pour la plus fabuleuse aventure qu’il puisse rêver. Au fond, qui était-il véritablement derrière son masque d’argile ?

J’étais loin de m’attendre à ce genre de roman d’aventure. Des péripéties en veux-tu en voilà et un personnage totalement incompatible à cet univers et pris dans cet engrenage malgré lui.
Alex est un homme sans histoire. Directeur d’une banque, propriétaire d’un bel appartement, fiancé à une femme issue de la bourgeoisie, seul son pêché mignon le poker fait un peu tâche. Ce n’est pas un homme ambitieux au-delà du raisonnable, sa simplicité est charmante. Sa vie est un long fleuve tranquille sans vague. Seule entorse, le poker auquel il s’adonne de temps à autre. Convié dans un hôtel miteux d’un quartier louche, Alex touche le jackpot : beaucoup d’argents et une prostituée dont il s’en serait passé. Alex n’est clairement pas un homme à femme, mais difficile de lui résister. Une nuit magnifique préambule de gros changements. Effectivement cette jeune demoiselle est la source de gros ennuis. Embarqués dans cette mauvaise aventure, Alex voit son monde voler en éclat. Au-delà de ce chaos, c’est sa manière d’appréhender la vie qui va évoluer. D’un homme introverti, il va s’épanouir au côté de la belle prenant des risques inconsidérés. Mais ceux-là en valent largement le coup. Un duo improbable du style Bonnie et Clyde.

 

Eric Roig met en avant dans son roman l’aventure. Ses personnages n’ont rien à voir avec le grand banditisme mais par la force des éléments ils vont y être confrontés. A contrario, tout au long de leur road trip ils rencontrent de merveilleuses personnes. Une bande de clown, un chauffeur étourdi, une ribambelle de saltimbanques qui illuminent leur voyage. Se fiant à leur bonne étoile, leurs nombreux plans se soldent d’une manière inattendue. Un roman où bon nombre de rebondissements fleurissent. Une histoire de vengeance s’agrémente à cela ainsi que des retrouvailles bouleversantes. Un roman qui se lit d’une traite grâce à l’action omniprésente. Je regrette parfois l’absence de développement notamment au niveau des ressentis des personnages. Un roman dont l’action évolue dans un cadre où il manque des surprises et du punch.

 

Une chronique de #Esméralda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s