Chère mamie au pays du confinement de Virginie Grimaldi

Littérature française/feel-good – livre sorti le 28 octobre 2020
Editions le Livre de Poche/Fayard
Lecture personnelle

Ma note : 4.5/5 mention « à lire et relire sans modération »


Résumé : Chère mamie, J’espère que tu vas bien et que papy aussi. Pendant 55 jours, pour se protéger du Covid-19, nous avons dû rester confinés chez nous. J’avais besoin de conjurer l’angoisse, alors chaque jour je t’ai écrit. La vie se chargeait de me fournir l’inspiration, et je ne manquais pas de grossir le trait, pour te distraire, pour me distraire. Aujourd’hui, je vais partager ces lettres avec tout le monde. C’est très émouvant de penser que l’on a tous vécu la même chose au même moment. Il faut que je te prévienne : tous les bénéfices seront reversés à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, qui soutient ceux qui ont porté le pays à bout de bras pendant deux mois. C’est un moyen de se sentir un peu utile, après s’être trouvé bien impuissant. Gros bisous à toi et à papy, Ginie


L’avis de #Lilie : J’avais lu, l’an dernier, le « premier » recueil de lettres que Virginie Grimaldi avait écrit pour sa mamie. Je l’avais alors lu d’une traite, en ne manquant pas de rire à chaque page. Pour celui-ci, que je me suis procurée le jour de sa sortie, soit le jour de l’annonce du deuxième confinement, j’ai voulu prendre mon temps.

En mars dernier, lorsque nous nous sommes retrouvés confinés, c’était une grande première. La peur et la stupeur dominaient et une ambiance anxiogène envahissait notre pays. C’est alors que Virginie Grimaldi a décidé de nous insuffler un peu de sa bonne humeur, de ses craintes et de son expérience au travers de billets qu’elle écrivait pour sa grand-mère, via les réseaux sociaux. En les relisant, au rythme de un par jour, au temps de ce nouveau confinement, je me suis replongée dans les souvenirs de cette période si proche et pourtant si lointaine. J’ai ressenti de nouveau les inquiétudes, les questionnements, les angoisses liées à ce confinement mais aussi tous les bons moments qui ont pu être vécus grâce à ce moment unique de réunion familiale.

Ce livre est une belle bouffée d’oxygène ! On retrouve au travers de ces billets l’humour de l’autrice, qui tourne en dérision de nombreuses préoccupations qui rythmaient alors notre quotidien. Incisive, dynamique, sa plume nous emporte et nous ramène à cette période remplie d’inconnue. Que ce soit sa passion pour la couture des masques ou son utilisation massive du gel hydroalcoolique, ce recueil ne peut que vous faire sourire et vous redonner une patate d’enfer ! A relire sans modération quand le moral subit une petite baisse !

Retrouvez ce roman sur le site du Livre de Poche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s