LE PROSCRIT DE NORMANDIE, une romance historique de Natacha J. Collins.


Mélisande est abasourdie. Le convoi mandé par Justin de Montaigle – chevalier auquel son frère l’a promise contre son gré – vient d’être attaqué avant d’arriver dans sa Normandie natale. Mais le sort d’otage ne lui laisse pas l’amertume qu’il devrait. Traitée avec plus d’égards qu’elle n’en a eu coutume avec les siens par le mystérieux brigand qui dirige cette troupe de hors-la-loi, elle se sent étrangement apaisée à son contact. Comme si ce diable ne lui était pas tout à fait étranger…

Mélisande, fille de seigneur, n’a pas eu une enfance loin de tout tracas. Violentée par son père et sa belle-mère, Mélisande déteste tout ce qui se rapproche à le seigneurie. Mélisande aime s’échapper du château, vagabonder avec son nouvel ami, rêver d’amour. Elle s’accroche à tout cela, même lorsque le désespoir la rattrape à la suite de la perte de son ami d’enfance. Une tristesse profonde et incommensurable l’accompagne alors durant des jours et des jours. Son frère vient de rependre le flambeau suite à la mort de leur père et lui promettre que son mariage serait un mariage d’amour.
Mais les jeunes filles n’ont pas à décider cela. Malgré cette promesse, Mélisande s’enfuit loin de ses terres où l’horreur semble se propager et où sa vie n’est qu’une marchandise. Elle rejoint alors un couvent et entre dans les ordres sans toutefois prêtée allégeance. Elle y gagne une certaine sérénité malgré cette épée de Damoclès toujours aussi présente.

 

Mélisande fait preuve d’un grand courage et fait même figure de rebelle. Les femmes quelque soit son rang social, ne sont qu’un objet aux mains des hommes. Se défaisant ainsi de ses liens, elle s’en affranchit avec persuasion et conviction. Elle apprend avec envie auprès de Sœur Agnès, matrone. Une bien gentille dame qui a pris sous son aile la jeune femme et pour qui elle éprouve une grande sympathie et réciproquement. Mélisande s’épanouit ainsi, loin de tous conflits et épousailles non voulues.

 

Le destin la rattrape en la personne de Justin de Montaigle. Chevalier, issu d’une noble famille, à qui on lui a promis sa main. Mélisande est obligée de le suivre afin de retourner sur ses terres en Normandie dans le but de célébrer ce mariage. Gagnée par la colère, Mélisande ne s’avoue pas vaincue aussitôt. Elle ne veut pas de ce mariage forcé et elle mettra un terme à cette mascarade dès les retrouvailles avec son frère. Un retour chaotique où elle fomente mille et un plans d’évasion. Alors que la neige s’est abattue avec force et vigueur sur ces terres tristes, le convoi est attaqué par des brigands. Prise en otage, Mélisande sera rendue à son seigneur contre une généreuse rançon. Le Borgne ne fait pas de quartier et souhaite tirer à profit de cette situation.

 

Le Borgne pourrait en effrayé plus d’un. Haute stature, charismatique, prestance, tout en lui transpire l’assurance de ses mots et la violence de ses gestes. Chef de ce groupe de brigands, ses motivations de voleurs semblent honorables. Mélisande découvre tout au long de sa captivité un homme aux valeurs et principes ancrés et honnêtes. Un robin des bois tout aussi taciturne, mélancolique aux accès de colère impressionnants. Si Mélisande tente de lui faire faux bond à de nombreuses reprises, Mélisande va découvrir à ses dépens un homme généreux et qui cache son passé. Un passé douloureux que va tenter d’apaiser Mélisande. Sera t’elle prête à accepter touts ces secrets et révélations ?

 

Je connaissais Natacha J Collins pour ses romances historiques sur les Highlanders, je découvre maintenant un univers tout autre puisqu’elle se déroule sur nos chères terres, et dans ce cas ci en Normandie pendant la guerre de Cent Ans. Et une nouvelle fois c’est un sans faute pour Natacha J Collins. Elle m’a plongée dans un univers qu’elle maîtrise totalement que ce soit par rapport au contexte historique, du langage avec des expressions de l’époque, et sans oublier la part de la romance. Elle nous propose des personnages attachants qui sont aux antipodes. Des méchants, des gentils, des farouches, des intrigants, des intrépides, des méchants qui sont gentils, des femmes et des hommes au passé douloureux. Ces derniers portent haut les cœurs leurs convictions, leurs peines  et leurs colères. Une histoire qui fait frémir et qui m’a accaparé dès le début laissant le doute quant au déroulé de l’histoire s’installait. L’auteure fait preuve de suspense et mène l’action avec bravoure et force. Un huis clos dans les bois qui ne peut absolument pas vous laissez insensible. Natacha J Collins sait surprendre et envoûter. Une nouvelle fois, je suis charmée par la teneur de cette nouvelle romance historique. De menus détails, des combats, des révélations, des secrets et des manipulations tout un tas d’éléments qui vous scotcheront sans aucun doute !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Le site des éditions Harlequin

… mes avis sur d’autres romances de Natacha J Collins.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s