NEMESIS, un thriller de Xavier Massé.


« David… ? C’est moi, c’est Vincent ! Il faut que tu viennes ! Il faut que tu me rejoignes dans notre village d’enfance… il s’est passé quelque chose… c’est horrible, je n’ai jamais vu ça !… »
Une disparition anormale, un meurtre sans précédent, un village divisé entre croyances et superstitions, une atmosphère étouffante…
David et Vincent, deux gosses d’Assieu devenus flics, vont s’immerger dans cette enquête, et sans le savoir vont descendre aux portes de l’enfer..

David simple flic consciencieux mène sa vie calmement entre boulot et dodo. L’appel de son ami d’enfance va relativement bouleverser son quotidien. De retour sur ses terres natales dont il a quitté à la suite de la mort de son père pendant son adolescence, David se remémore son enfance dont le quotidien balançait entre école et escapade. Arrivé au pied de l’église, il constate que les scientifiques déjà sur place, les flics et les habitants sont extrêmement tendus. Les esprits s’échauffent d’un côté alors que de l’autre l’abattement et l’incompréhension prévalent.
Vincent vient au devant et le met en garde. La vision de la scène de crime lui soulève le cœur. Un petit drap blanc seul rempart face à la monstruosité et ignominie protégeant le petit corps de la petit Gaëlle, 5 mois. Un bloc de béton enferme ses membres inférieurs jusqu’aux hanches, ses petits doigts sont sectionnés, des plaies béantes parsèment son corps innocent. Le légiste est formel la petite fille a été consciente jusqu’au bout.

 

David est plus remonté que jamais, prêt à en découdre avec cet assassin ignoble, prêt à accumuler les journées sans dormir, à abattre une tonne de travail, à remuer ciel et terre pour mettre ce taré derrière les barreaux. Vincent son coéquipier sur cette affaire est dans le même état d’esprit. Les interrogatoires défilent, les états de lieux s’enchaînent, le stress augmentant et l’inéluctable tomba tel un couperet. Un autre bébé disparût.

 

Les langues se délient invoquant des histoires de Diable et d’enlèvement. Et si le passé en était la clef ?

 

Voici un thriller qui a eu le mérite de me crisper et froncer les sourcils. Il faut dire que les victimes sont ces bébés et qu’obligatoirement on se doit de souffrir et fermer les yeux. Certains passages sont innommables et vraiment cruels. On serre les fesses, on prend une grande bouffée d’air, on ferme les yeux et on continue à avancer en espérant qu’il n’y aura rien de pire. Est ce que je dois mentionner que j’en ai fait des cauchemars ? Voilà qui est fait ! Xavier Massé atteint un niveau d’horreur qui frise l’enfer. Pour le coup l’enfer a véritablement investi ce petit village paisible qui n’a rien demandé à personne. L’enquête avance difficilement et David et Vincent ont des nerfs d’acier pour juste continuer à avancer. Ce thriller dépasse l’entendement et vous met à rude épreuve. Dans la veine de Cédric Sire, Xavier Massé détonne carrément avec son dernier thriller. L’atmosphère est totalement gore et oppressante. Les lieux conférent à démultiplier les mystères et les personnages façonnent leurs auras graves.Un huis clos qui fonctionne à merveille et où les rebondissements sont tout aussi haletants qu’effrayants. Une immersion dans un contexte qui n’a rien à envier à ceux de Stephen King. Vous l’avez compris ce thriller détonne par son intrigue, son environnement, ses victimes. Alors par moment c’est très dur, horrible, inenvisageable, mais Xavier Massé dépasse tout cela en proposant un thriller hors norme, hors catégorie. Car vous n’avez rien vu, rien  entendu, rien prévu, et les ténèbres vous enveloppant insidieusement vous portant à la perte ou à la révélation.

 

N’hésitez pas à succomber !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Le site des éditions Taurnada

… mon avis sur un autre roman de Xavier Massé, clique sur la photo pour le découvrir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s