BROKEN KNIGHT, une romance de L.J. Shen.


Il veut la conquérir.
Elle le veut tout entier. 
 
Knight est la star du lycée. Sexy, sportif, populaire, il enchaîne les filles comme les soirées. Pourtant, derrière cette façade de  serial lover  insouciant, Knight ne pense qu’à Luna. Luna, sa voisine, qu’il a prise sous son aile tout au long de leur enfance. Mais, alors qu’il se décide à amener leur relation amicale sur un terrain plus… sensuel, Luna lui échappe.
Tout le monde aime Luna. Discrète, douce, paisible. Mystérieuse. Ce que les gens ignorent, c’est qu’elle n’est pas la Belle au bois dormant passive qu’ils imaginent. Non, Luna sait parfaitement ce qu’elle veut : Knight, celui qui lui a redonné goût à la vie quand tout s’écroulait autour d’elle. Elle le veut, mais pas à n’importe quel prix. Hors de question de finir comme toutes ses conquêtes d’un soir, qu’il jette le lendemain. Pour Luna, ce sera tout, ou rien.

Je n’en revenais toujours pas […]. Cela me rendait plus heureux qu’un cochon dans sa merde et me dérangeait en même temps. Parce qu’elle était en train de devenir quelqu’un d’autre. Un quelqu’un dont je n’étais pas le meilleur ami. Ni l’âme sœur. J’étais à peine son putain de voisin, à ce stade.
Il y a des histoires qui sont écrites depuis le début. Celles qui annoncent la couleur dès le départ mais qui contre toute attente dérape légèrement, beaucoup, passionnément. C’est l’histoire de leur vie. C’est l’histoire de toute une enfance à se protéger l’un l’autre, à se soutenir, à s’entre-aider, à faire les quatre cent coups. A rire, à pleurer, à observer les étoiles et à faire des promesses de sang. C’est toute leur histoire. Elle se voit dans leurs yeux, elle transpire sur leurs traits et elle hurle à la mort quand elle se déchire.

 

Luna est la petite fille qui a grandi dans le silence. Suite au traumatisme causé par l’abandon de sa mère, elle a décidé de ne plus parler. Luna est une grande observatrice, d’une gentillesse sans pareille mais par contre elle est aussi têtue qu’une mule. Peu à peu elle s’est isolée dans son monde de silence. Introvertie, s’ouvrir au monde lui est bien difficile. Pourtant elle est entourée par sa famille, son père, Edie, son frère, et ses amis Vaughn et Knight. Un groupe soudé qui ne vaut mieux pas chatouiller. Luna s’épanouit dans son monde protecteur. Sa passion pour les livres l’a fait voyager. Son meilleur ami, Knight, est toujours là pour l’épauler et vice-versa. Mais en grandissant les sentiments s’invitent comme une évidence. Complexes, dangereux, interdits, inavoués, ils rendent leurs vies difficiles. Et puis Knight ne lui facilite ni la tâche ni la vie. Don Juan, il fait tomber toutes les filles à ses pieds et surtout n’hésite pas à le faire savoir.

 

Knight est un jeune homme solide même si il lui manque quelques baffes pour le remettre dans le droit chemin. Une aura indescriptible et magnétique, il est très difficile de ne pas craquer pour lui. Tête brûlée, têtu, agaçant, égoïste, immature, Knight porte la parfaite panoplie du bad boy qui n’est concerné par rien mais qui se concentre sur les filles et les soirées. Attitude qui rebute à grand renfort les tentatives désespérées de Luna à un quelconque rapprochement. Derrière cette apparence, se cache un garçon qui a peur de la perte, de l’abandon et des sentiments. Une peur qu’il n’arrive pas à apprivoiser et qui le met dans des situations périlleuses.

 

Leurs vies ont débuté sur une mélodie chaotique qui a laissé des blessures invisibles et béantes. Les années passant elles font toujours parties d’eux et plus que jamais ils devront affronter ensemble et séparément leurs sentiments, la perte et leurs passés.

 

C’est toujours un délice de découvrir un roman de LJ Shen. C’est toujours une claque immense que l’on ressent en refermant son livre. C’est toujours foudroyant ! Une lecture en apnée qui se dévore et le pire c’est que j’en veux toujours plus. Ah frustration quand tu nous tiens ! LJ Shen est une énigme pour moi. Comment fait-elle pour couper le souffle, nous happer dans son histoire et rendre ses personnages attachants au possible, transfigurer leurs émotions d’une rare intensité en restant toujours dans le concret et le réel ? Comment fait-elle pour nous scotcher, nous laisser pantois, stoïque ? Comment fait-elle pour réussir à chaque livre à nous offrir une romance d’une telle qualité ? L’histoire de Luna et de Knight ne déroge pas en la matière. Leur histoire est aussi effroyable que magnétique, passionnante que déchirante, douloureuse que merveilleuse. Un paradoxe constant qui nous envoute inlassablement qui nous capture dans les profondeurs de l’âme. J’ai pleuré, crié, rigolé, hurlé et frissonné. J’ai adoré tout simplement. LJ Shen est une des rares auteures qui m’émeut à ce point ! Elle explore ici le thème de la perte et de l’abandon avec une honnêteté sans fard et filtre.

 

Une romance aussi puissante que désarçonnante !

 

A rajouter sans faute dans votre bibliothèque !

 

Une chronique de #Esméralda

 

Enfin. Enfin, nous faisions ce que nous aurions dû faire il y a des années : affronter nos émotions. Laisser exploser la colère, la frustration, et le désir. Arrêter de prendre des pincettes avec l’autre en faisant comme s’il ne s’était rien passé, alors que nous avions vécu tant de choses.
Nous nous étions aimés.
Nous nous étions désirés.
Nous avions chacun brisé la confiance de l’autre.

… Lien Kindle

… le site des éditions Harlequin

… mon avis sur le premier tome, clique sur la photo pour le découvrir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s