LES BILLES MALADROITES, un roman jeunesse de Eva de Kerlan.


Et si la maladresse n’était plus un défaut ?
Lorsque son grand frère lui offre ses magnifiques billes, Léo est ravi et émerveillé. Les billes sont si belles, si brillantes, et en plus elles lui parlent ! Il est certain de remporter le jeu de billes dans la cour de récréation. Hélas, ses billes refusent de se heurter aux autres ou de se salir.
Bientôt, il ne lui en reste plus qu’une seule pour tenter de regagner toutes celles qu’il a perdues. Une seule petite bille, que ses semblables surnomment Malhabile en raison de sa maladresse constante. Aidé de cette bille différente, Léo parviendra-t-il à remporter la prochaine partie ?
5-10 ans
illustrations par Acides Animés

Léo est un gentil petit garçon qui adore joué avec son grand frère et ses amis. Le jour où son grand frère lui donne ses billes, Léo est heureux. Cette petite attention le ravi et aussitôt il découvre les billes qui feront son bonheur. Elles brillent de toutes les couleurs, des petites, des grosses, elle sont merveilleuses. Les étoiles remplissent les yeux du petit garçon alors que ce dernier est subjugué. Comme tout garçon qui se doit, il pense rapidement aux parties qu’il fera avec ses copains dans la cours de l’école et à toutes les billes qu’il va gagner.
Perdu dans ses pensés les plus foldingues, il entend alors une petite voix. Intrigué et ébahi, il en cherche l’origine et qu’elle n’est pas sa surprise lorsqu’il découvre que ses nouvelles billes parlent.

 

La récréation est enfin arrivée, n’y pouvant plus, il convie ses camarades de classe à jouer aux billes. Sur de lui et très optimiste, Léo joue avec entrain. Voilà que les billes n’en font qu’à leur tête et décident d’esquiver les autres billes, alors que le but du jeu est de toucher les billes des adversaires pour les récupérer. Désabusé et désappointé, Léo, le soir arrivé, demande des comptes à ses billes. Les jolies billes ne veulent pas se salir ni s’abîmer. Alors que le lendemain, il décide de récupérer ses billes tout en jouant et en ayant motiver et coacher les mauvaises joueuses, Léo doit faire face à la catastrophe, il ne lui reste plus qu’une bille, Malhabile comme l’appelle les autres. La lançant sans grand espoir, la voici qui tape les autres billes !

 

Eva de Kerlan signe un roman jeunesse tout aussi touchant qu’émouvant porté par sa jolie plume. La maladresse est souvent la source de moqueries. Elle embarrasse et intimide. Signe, malgré elle, de stupidité. Eva de Kerlan empoigne la maladresse et la rend forte, courageuse et indispensable. De ce fait elle valorise ce trait loin de tout dénigrement. Lecture idéale pour les petits lecteurs qui peuvent être confronter à cela et qui pourrait leur permettre de prendre confiance en eux. Une jolie petite histoire valorisée par les jolies illustrations de Acides Aminés. Une lecture que je vous conseille pour les petits lecteurs seuls dès 7 ans, en fonction de la maturité de leur apprentissage de la lecture, et/ou accompagnés avec un plus grand, c’est chouette aussi !

 

Une lecture de #Esméralda.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s