Les cicatrices du passé de Morgane Dumesnil

Romance contemporaine – Livre sorti le 9 février 2021
Auto-édition

Ma note : 3.5/5 mention « lecture poignante »


Avant de débuter ma chronique, je tiens à remercier Morgane Dumesnil pour sa confiance et pour l’envoi de son roman en service presse.

Résumé : Un célèbre adage dit que les opposés s’attirent. Ce qu’il ne dit pas, en revanche, c’est qu’ils se déchirent aussi. Casey avait quinze ans lorsqu’elle l’a rencontré, seize ans lorsqu’il l’a détruite.
Quatre ans plus tard, ses blessures encore à vif, elle emménage loin de chez elle pour enfin prendre un nouveau départ. Déterminée à s’assurer une existence paisible, elle ne s’attendait pas à ce que la rencontre avec son voisin vienne bouleverser ses plans. Bien qu’il soit l’exact contraire de celui qu’elle avait cru aimer autrefois, il lui rappelle tout de son passé douloureux.
Quand notre jugement nous a déjà fait défaut, comment s’assurer qu’on ne se trompe pas une seconde fois ?


L’avis de #Lilie : Lorsque j’ai lu le quatrième de couverture de ce roman, je me doutais que ce serait une lecture sombre. Pourtant, j’étais loin d’imaginer toutes les épreuves auxquelles l’héroïne a dû surmonter pour s’en sortir…

Nous faisons ici connaissance avec Casey, une jeune étudiante qui, un soir de tapage nocturne, fait connaissance avec son nouveau voisin Armand. Tout de suite, les deux jeunes gens se plaisent mais Casey n’est pas prête à faire de nouveau confiance à quiconque. Quelles épreuves a-t-elle traversé ? Pourra-t-elle retrouver le bonheur et faire de nouveau confiance aux autres ? Et Armand, est-il celui dont elle a besoin ?

Casey est une jeune femme qui recommence, à peine, à revenir à une vie « normale ». Très discrète, elle ne veut surtout pas se faire remarquer ni attirer l’attention. Au fil des pages, on comprend qu’elle a connu l’enfer, étant plus jeune. Tombée amoureuse du bad boy du lycée, ils forment, en apparence, le couple parfait. Elle, l’ado ordinaire, qui n’aime pas être au centre de l’attention, se retrouve en couple avec le mec le plus populaire du lycée. Mais les apparences sont trompeuses car dès qu’ils ne sont que tous les deux, les belles paroles et les gestes affectueux ne sont plus au rendez-vous. Les dégâts sur Casey sont ravageurs et elle va tout perdre car elle a cru aux belles paroles de celui qu’elle pensait être son prince charmant. Après un temps d’isolement, elle emménage loin de chez elle pour recommencer une nouvelle vie. Sa rencontre avec Armand va tout changer car elle va réveiller en elle des sensations qu’elle pensait mortes. Craintive, sur la défensive, Armand va devoir faire preuve de patience et de tacts pour amadouer celle qui l’a frappée en plein cœur. En effet, le jeune policier est littéralement tombé sous le charme de sa jeune voisine dès le premier regard et il devra agir avec précaution s’il ne veut pas la voir filer entre ses doigts… Entre eux, la relation va évoluer sur courant alternatif, tantôt avec des grands pas, tantôt avec quelques pas en arrière. Mais, ne dit-on pas que Rome ne s’est pas construite en un jour ? Ainsi, nos deux protagonistes vont prendre le temps de faire les choses dans l’ordre afin de se donner une chance d’avoir un futur ensemble.

Avec ce premier roman, l’autrice frappe un grand coup en abordant des thématiques lourdes telles que les violences conjugales, le harcèlement ou les difficultés de se reconstruire. Le lecteur ne sera pas épargné au cours de sa lecture car sans tomber dans le voyeurisme, on est témoin des horreurs vécues par l’héroïne. Néanmoins, tout est décrit avec tact, sans fioriture mais sans négliger aucun détail. Vous l’aurez compris, cette histoire vous met donc un uppercut émotionnel tant les souffrances décrites font mal et montrent la méchanceté de certains êtres humains. Néanmoins, tout n’est pas sombre et c’est surtout un roman qui nous parle de reconstruction, de confiance en soi et de travail sur soi pour refaire confiance. Entre ombre et lumière, cette romance explore le plus mauvais mais aussi le meilleur des personnes. Au fil des chapitres, on navigue entre présent et passé de Casey et on suit aussi, par moment, Armand, ce qui nous permet de le découvrir un peu plus et de comprendre la sincérité de sa démarche. C’est une lecture fluide, avec des chapitres relativement courts mais j’ai ressenti quelques longueurs par moment et à l’inverse, que cela allait trop vite à d’autres. Néanmoins, j’ai passé un très bon moment et je ne manquerai pas de suivre l’autrice dans ses futures sorties.

Pour conclure, « les cicatrices du passé » est un beau premier roman qui aborde des thèmes difficiles et ne laissera, sûrement, aucun lecteur de marbre.

Retrouvez ce roman sur Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s