Embrassons-nous sous les étoiles de Sarah Morgan

Romance contemporaine – Sortie le 5 mai 2021
Éditions Harlequin – Collection &H

Ma note : 4/5 mention « lecture doudou »


Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin pour leur confiance et pour m’avoir envoyé ce roman en service presse.

Résumé : Un bonheur est si vite arrivé  !
L’homme idéal, Flora l’a trouvé en Jack. Dès le moment où il a pénétré dans son magasin de fleurs, cet homme attentionné et diablement séduisant n’a plus jamais quitté ses pensées, ni son cœur. Seulement, Flora s’aperçoit bien vite qu’elle ne peut entrer dans sa vie sans se comparer sans cesse à une autre  : la défunte épouse de Jack, Becca, une ballerine de renommée internationale avec qui il a eu deux enfants. Pour être avec lui et se faire accepter des siens, Flora va devoir faire taire ses incertitudes et déployer tout l’amour dont elle est capable. Et vite, car Jack la convie bientôt à son voyage familial en Écosse, chez la meilleure amie de Becca…


L’avis de #Lilie : Sarah Morgan fait partie des valeurs sûres de la romance contemporaine. Avec elle, pas de mauvaise surprise et on est quasiment sûrs de passer un bon moment de lecture. Son dernier roman ne fait pas exception même si l’autrice fait de plus en plus le pari d’aborder des thèmes difficiles dans ses histoires. Néanmoins, cela ne m’a pas empêché de me régaler.

Nous faisons ici connaissance avec Flora, une fleuriste qui a des rêves plein la tête mais qui a appris à se contenter du minimum. Un jour, Jack pousse la porte du magasin où elle travaille et entre eux, une connexion se crée immédiatement. Veuf, papa de deux filles, il a parfois du mal à garder le cap et veut absolument impliquer Flora dans sa vie. Mais sera-t-elle acceptée par les filles ? Pourra-t-elle trouver sa place dans cette famille ? Un avenir commun est-il envisageable ?

Flora est une jeune femme qui a perdu sa mère quand elle était enfant et elle a été élevée par sa tante, qui ne lui a pas donné beaucoup d’amour. Ne voulant pas faire de vagues, elle a très tôt appris à éviter les conflits en faisant de son mieux pour aller dans le sens de son interlocuteur. Sa rencontre avec Jack va tout bouleverser car leur attraction est évidente mais elle a bien du mal à percer la carapace de ses filles. La plus petite, Molly, est encore affectée par la mort de sa maman mais Flora va essayer de trouver des astuces pour se rapprocher d’elle. Vive, émotive, la fillette est pleine de ressources et très attachante. La tâche va s’avérer plus compliqué avec Izy, qui est déjà ado et qui semble intérioriser beaucoup de choses. Entre les deux femmes se joue le rôle de maitresse de maison et ni l’une ni l’autre ne semble prête à lâcher prise. Jack, qui est le seul homme au milieu de toutes ces femmes, a parfois du mal à se rendre compte de tout ce qui se joue sous son toit. Ayant la tête dans le guidon, il ne se rend pas compte du mal-être de sa fille ainée et il garde pour lui de nombreuses choses, de peur de faire fuir Flora. Trouveront-ils la bonne partition pour pouvoir avancer ?

Comme je le disais en introduction, les romans de Sarah Morgan se lisent tous seuls et ils sont l’assurance de passer un bon moment. Néanmoins, je remarque depuis quelques parutions qu’elle aborde de plus en plus des thèmes sombres, difficiles. Ici, elle nous parle de la difficulté de faire le deuil, de perdre un membre de sa famille et du poids du silence dans les familles. L’ambiance générale du livre est donc loin d’être légère mais il n’empêche que la plume de l’autrice nous embarque de New-York à l’Angleterre et on ne se sent pas oppressé au cours de la lecture. Au contraire, c’est une histoire pleine d’optimisme, peut-être un peu naïve, mais qui fait du bien et qui nous fait croire que rien n’est jamais perdu. Flora est une héroïne que j’ai beaucoup aimé car elle n’hésite pas à se donner corps et âmes pour faire fonctionner son couple et essayer de se faire accepter. Nous suivons alternativement Flora, Izy et Clare, la marraine d’Izy, ce qui nous permet de mieux les comprendre. Je regrette de ne pas avoir eu les pensées de Jack car je dois avouer que j’ai parfois eu du mal à le cerner.

Pour conclure, « Embrassons-nous sous les étoiles » est une parfaite lecture d’été avec des personnages attachants et une jolie histoire qui vous entrainera des rues encombrées de New-York aux berges d’un lac anglais, en pleine nature.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s