LA JOUEUSE DE SYRINX, un spin-off de la saga LES TROIS GARDES, un roman dark fantasy de Damien Mauger.

DARK FANTASY

Éditions Beta Publisher


« L’Homme n’est rien sans ses souvenirs. La mort n’est véritable que lorsque tout être qui foule notre terre a totalement oublié l’autre. Les Âmes les plus illustres de notre monde sont celles dont les souvenirs, véritables héritages, ont traversé les âges, et les traverseront pour des temps immémoriaux. » Bien sûr, je n’ai guère la prétention de me considérer comme une Âme illustre, dont foisonnent nos mythes et légendes, souvent mêlés étroitement à la véritable Histoire.
Toujours est-il que voilà mes souvenirs. Si quelqu’un lit les lignes qui vont suivre, sachez que tout ce que je dis est vrai, et que tout ce que j’ai fait, je ne le regrette pas un seul instant. Je fus formée ainsi. De la jeune fille innocente, je devins un véritable cauchemar que mes pairs n’oublieront guère de sitôt. Mais commençons par le commencement. Il fut un temps où je m’appelais Cassandre. Cassandre était une jeune fille naïve, ignorante de bien des choses, qui rêvait d’accomplir des merveilles qu’aucune femme de son temps n’imaginait toucher. Une jeune pucelle qui, un jour, comprendrait que la vie n’est qu’une chienne, et que les humains ne sont tous que de foutus sacs à merde !
 
Ma note : 5/5 mention « coup de cœur »
Nouveauté 2021
192 pages
Disponible au format broché


MON AVIS

En cette fin d’année, nous avons eu la surprise, nous les fans de la saga, de voir paraître un spin-off. Une euphorie sans pareil m’a envahi, une fois le joyau en main. Damien Mauger a une univers spécifique et bien à lui. Une dark fantasy nous plongeant dans un monde magique et mythologique où le bien doit combattre le mal. Un univers incroyable et impressionnant tant par sa construction que par ces personnages.

 

Ce spin-off nous fait découvrir en détail la vie d’un personnage qui apparaît à la fin du premier tome. Tel un journal intime, la joueuse de Syrinx, nous délivre sa vie ou plutôt ses trois vies. Un roman intense qui nous plonge tour à tour, dans la sagesse, l’enfer et le bonheur. Ces étapes vont construire le personnage final. Elles vont bâtir chaque parcelle psychologique.

 

Damien Mauger ne joue pas avec les paillettes et les licornes. Non, bien au contraire, il nous décrit avec une sagacité exemplaire, les moindres détails conférant tous vers ce final.

 

Ce spin-off est bien différent des trois tomes (sur ???) déjà parus. Exit les longs chapitres où les descriptions façonnent ce monde, éloges de grandeur, d’héroïsme. Un peu de magie, juste de quoi attiser la curiosité, un brin de sang pour mettre un pieds dans son monde, un chouia de drame pour façonner le personnage et un brin de folie (celui-ci est pour l’auteur). Les dialogues, à contrario des autres tomes, sont omniprésents. L’auteur se concentre sur les doutes, les interrogations, les espoirs, les rêves de son héroïne. Une héroïne à laquelle on s’attache rapidement. Une certaine empathie naît et les souffrances de l’héroïne deviennent les nôtres.

 

Mais que dire de ce final ? Un final qui m’a laissé sur les rotules. Tout au long de ma lecture, je me suis posée tout un tas de questions sur l’identité du personnage, l’espace spatio-temporel. Bien évidemment, c’est une claque phénoménale que j’ai reçu car à aucun moment je n’ai pensé à celui-ci. Le contrat est donc rempli au-delà de mes espérances. Avec ce spin-off, je découvre un nouveau Damien Mauger avec un style narratif tout autre. Alors je préfère celui-ci, car les quelques 192 pages ont été dévorées en un rien de temps. Une addiction que je n’ai que trop peu trouvé dans les autres tomes, une plume rythmée par les nombreux rebondissements.

 

En toute honnêteté, je suis heureuse d’avoir lu ce spin-off, maintenant et non en premier avant les trois autres tomes. Pour la bonne raison quand refermant ce roman, tout avait un sens. Ce spin-off est une belle entrée en matière dans l’univers de l’auteur, même si c’est vraiment light par rapport aux tomes. Et cette différence pourrait peut-être vous déconcerter ?!

 

Un immense coup de cœur pour LA JOUEUSE DE SYRINX, un grand bravo à Damien qui a du se serrer la ceinture pour se concentrer sur ce roman très court.

 

Je n’ai qu’à vous encourager à découvrir cette saga sensationnelle !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s