ALMA, Tome 1 : Le vent se lève, un roman de Timothée de Fombelle.

ROMAN D’AVENTURE

Éditions Gallimard Jeunesse

Tome 1/3


Il est à la recherche d’un immense trésor. Dans le tourbillon de l’Atlantique, entre l’Afrique, l’Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l’un vers l’autre.
Le premier volet éblouissant d’une trilogie d’aventure sur l’esclavage et le combat de l’abolition. Illustrations de François Place.

 

Ma note : 4/5
2020
400 pages
Disponible au format numérique, broché et audio.

 

 


MON AVIS

Depuis le temps que je rêvais de lire ce roman, il m’aura fallu attendre mes dernières vacances pour enfin l’ouvrir. Un roman ado et d’aventure que vous avez pu lire ou voir apparaître sur vos réseaux sociaux.

 

Un roman épique qui se déroule en pleine traite négrière (ce fameux triangle d’or que l’auteur retranscrit avec détails). La France est au cœur de ce mélodrame qui marque encore de nos jours. Je retrouve cette Afrique sauvage où les guerres entre les différents clans remplissent les navires en échange de richesses venues de l’Europe.

 

Alma est née dans cette vallée enclavée, inconnue de tous. Elle est une Oko, comme sa mère. Une communauté stigmatisée à cause de leurs pouvoirs. Une différence qui effraye et la seule manière de vivre et de rester caché. Alma est au cœur de la nature et des animaux. Alors que son petit frère fuit la vallée sur son cheval blanc, Alma n’hésite pas une seconde à partir à sa recherche. Ainsi débute une épopée incroyable, parfois violente. Une épopée qui signe la fin d’une vie connue et qui devient le symbole de la liberté. De nombreux rebondissements jalonnent son périple où sa vie sera mise en danger jusqu’à ce navire où rien ne sera comme avant.

 

Un roman que j’ai grandement apprécié, notamment par son côté historique bien mené et accessible pour les plus jeunes lecteurs. Il y a très peu de roman sur la traite négrière. On parle souvent de colonialisme ou d’esclavage, mais très peu de cet aspect historique qui pourtant à été la base du monde que connaissons actuellement. Alma et le jeune mousse, Joseph Mars, sont le pivot d’une histoire qui sans relâche nous porte au cœur de l’action. Un roman donc à deux voix qui nous permet d’apprécier à sa juste valeur le « coté  acheteur et marchandise ». L’auteur n’a pas peur de choquer et de faire la lumière sur cette période cruelle. Un plume captivante qui nous plonge dans une aventure haletante. Une sacrée découverte qui se finit, bien évidemment, sur un cliffhanger de malade.

 

Un roman très intéressant sur le plan de la reconstruction historique porté par des personnages charismatiques dont on accompagne les déboires avec appréhension. Un premier tome réussi et qui promet par la suite.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s