SI TU PEUX … #1,5 : Catch me, une comédie romantique de Marlène Eloradana.

COMÉDIE ROMANTIQUE

Littérature indépendante


Il va devoir faire ses preuves pour l’atteindre…
Des retrouvailles teintées d’humour et d’émotions.
Zoey a une vie simple qui lui convient parfaitement. Sortir de sa zone de confort, très peu pour elle.
Revoir Travis Roy, son amour de jeunesse, ne faisait pas partie de ses plans. Encore moins lui accorder une seconde chance.
Sur les conseils de sa meilleure amie, elle choisit de le mettre à l’épreuve durant trois mois. Persuadée qu’il ne tiendra pas la distance, elle est loin de se douter qu’il s’apprête une fois de plus à bouleverser son univers.
Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
144 pages
Disponible en broché et gratuit sur le site de Marlène Eloradana
Nouveauté 2021
Entre Zoey et Travis, l’alchimie est intacte et les sentiments reviennent en force. Découvrez les prémices de leur histoire.

MON AVIS

Zoey et Travis, leur histoire a débuté sous les gradins du stade. Elle ne voulait pas aller en cours et préférer de loin lire ses romans préférés. Lui, il prenait du bon temps avec la bimbo du moment. Rien ne devait les réunir pourtant pendant quelques mois ils vont passer d’agréables instants ensemble. Des confidences, des non-dits, les secrets, la douleur, les réuniront dans ce monde à eux, jalonné de silence. Leur pseudo histoire s’arrête brutalement avec la disparition de Zoey. Dix années plus tard, la voici qu’elle tombe nez à nez avec son beau Toy lors d’un spectacle très particulier. Il est beau, son corps s’est étoffé, ses tatouages, tout chez lui est un appel au péché. Travis ne l’a jamais oubliée, même affublée de vêtements informes il ne peut résister. Ces retrouvailles alambiquées et inespérées ouvre une brèche dans laquelle s’engouffre Travis. Même si il laisse paraître qu’il est un homme à femmes, pour Zoey il prêt à tout même à s’abstenir de toutes relations sexuelles pendant trois mois.

 

Un pari lancé. Une Zoey qui se sent revivre. Une aventure où pas à pas chacun dévoilera leurs secrets, leurs désirs. Un jeu de séduction mêlant, humour (très vache) et sentiments naissant. La Zoey timide s’épanouit, le Travis fougueux va prendre un malin plaisir à rendre folle d’envie sa belle. Quelques situations viennent perturber la presque parfaite idylle mais ce n’est que pour mieux rebondir par la suite.

 

Ce tome 1,5 se déroule en parallèle du tome 1 et est une mise en bouche parfaite avant d’attaquer le tome 2 tout juste sorti. Les personnages sont très différents et arrivent par miracle à s’accorder. Comme pour le premier tome j’adore la plume de Marlène Eloradana qui a cette facilité à vous entraîner dans sa comédie romantique. Une plume addictive que j’ai pris plaisir à suivre. J’ai adoré le personnage de Zoey un peu coincée dans son monde mais qui s’épanche en compagnie de Travis qui adore la sortir de sa zone de confort et de la bousculer. Ce duo improbable est une pure merveille qui pose les bases d’une superbe histoire à venir. J’aime le style de l’auteure et ses punchlines, les moments de tendresse, délicats et osés (un tout petit peu).

 

Imaginez retrouver votre amour de jeunesse et les sentiments qu’il éveillaient en vous sont toujours présents ? Seriez vous prêts à braver l’impossible ?

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

Promis, on reste amis ! de Juliette Bonte

Comédie romantique – Sortie le 7 avril 2021
Editions Harlequin – Collection &H

Ma note : 3,5/5 mention « petite déception »


Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin qui, via la plateforme Netgalley, m’ont confié ce roman en service presse.

Résumé : Washington. Ils sont quatre amis qui partagent une maison… et tout le reste : les courses et le ménage, les rires et les peines, les bonnes nouvelles et les problèmes  !
Janhvi aimerait vraiment que sa vie sentimentale soit aussi simple et naturelle que le cycle migratoire des baleines. Malheureusement, elle lui donne autant de fil à retordre que la préparation de sa future exposition, et pour cause : elle vient de se faire larguer. Encore.
Peter aimerait vraiment guérir son addiction à Janhvi comme il soigne les animaux éclopés qui échouent dans son cabinet. Car il doit se rendre à l’évidence : à trop attendre, il est en train de passer à côté de sa propre vie.
Graham aimerait vraiment que la procédure d’adoption initiée avec son mari, Leandro, aboutisse enfin. Pour pouvoir être un père attentionné et présent  ; tout ce qu’il n’a pas eu la chance de connaître avec ses parents retranchés dans leur Écosse natale depuis son coming out.  
Leandro, lui, aimerait vraiment que le destin ait un meilleur sens du timing. Car devoir gérer le débarquement de ses beaux-parents, qui ignorent son existence, en plus des problèmes de cœur de ses amis, ça risque de faire beaucoup.


L’avis de #Lilie : Juliette Bonte est une autrice que j’aime beaucoup lire. Son dernier roman a fait beaucoup de bruits et a été assez unanimement accueilli par les lecteurs donc même si le résumé ne m’inspirait pas trop, j’ai décidé de me laisser tenter. Mes attentes étaient-elles trop hautes ou cette histoire n’était-elle pas faite pour moi ? Je ne sais pas trop mais toujours est-il que je n’ai pas été pleinement satisfaite par ma lecture.

Nous faisons ici connaissance avec quatre personnages très différents. Tout d’abord, il y a Janhvi, une jeune femme passionnée de vie marine et qui enchaine les échecs amoureux. Il y a ensuite Peter, son meilleur ami, amoureux d’elle depuis des années, qui ne sait plus trop où il en est. Il y a ensuite Graham, le guitariste taiseux, dont les parents n’acceptent pas l’homosexualité. Et il y a enfin Leandro, le mari de Graham, un homme au grand cœur et aux nombreuses angoisses. Ils sont tous à un tournant de leurs vies et pourtant, leur amitié pourra-t-elle résister aux épreuves qui les attendent ? Janhvi trouvera-t-elle chaussure à son pied ? Peter arrivera-t-il à faire un choix ? Est-ce que Graham saura trouver la force de parler avec ses parents ? Et Leandro, pourra-t-il réaliser son rêve, avec Graham, de fonder une famille ?

Janhvi est une femme pleine de vie, passionnée et passionnante. Venant juste de se faire larguer, elle en est à un point où elle s’interroge sur sa vie amoureuse. D’ailleurs, elle se pose aussi beaucoup de questions concernant son travail car sa patronne et elle n’ont pas du tout la même vision de l’exposition qui lui a été confiée. C’est un personnage à double facette, qui peut se montrer expansive et en même temps très renfermée, aimant peu les conflits. On sent qu’elle a besoin d’amour et de confiance pour avancer et pour ça, ses amis sont très importants. Peter, lui, est un peu perdu. Ami de longue date de Janhvi, il est tombé quasi tout de suite amoureux d’elle. Malheureusement, il n’ose pas se déclarer de peur de perdre le lien qui les unit. Il tente donc de rencontrer d’autres femmes mais on sent bien qu’elles n’ont, finalement, pas beaucoup de chance de conquérir son cœur. C’est un homme solide, sur qui on peut compter et qui est passionné par son travail de vétérinaire. Graham est un taiseux, tout l’opposé de son mari Leandro qui est expansif, organisé et qui a toujours des plans incroyables en tête. Ils vont tous les deux traverser des épreuves qui vont mettre leur couple à l’épreuve et qui seront, peut-être, un moyen de démontrer qu’ils sont faits l’un pour l’autre

Ce roman est une jolie comédie romantique. Les personnages ont tous des personnalités marquées et on alterne entre des moments teintés d’humour et des moments un peu plus sérieux. L’autrice fait le choix d’aborder de nombreux thèmes tels que la difficulté pour les homosexuels d’être acceptés, par leurs proches ou par la société, les amours refoulés mais aussi la destruction des océans. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire et à m’attacher aux protagonistes. Janhvi et Peter m’ont fait lever les yeux au ciel. J’ai préféré Graham et Leandro qui ont su me toucher. Cette histoire à quatre voix est très originale et différente de ce qu’elle a pu écrire auparavant. En effet, il y a peu de place pour la romance et l’amitié est clairement placée au premier plan. Néanmoins, même si tous les ingrédients étaient réunis, il m’a manqué un petit quelque chose, un « je ne sais quoi » qui fait que je referme ce livre avec un sentiment un peu mitigé.

Pour conclure, « Promis, on reste amis! » est une comédie romantique qui a su trouver son public mais qui n’a pas réussi à me convaincre totalement. Néanmoins, je reste fidèle à l’autrice et attendrai avec impatience son prochain roman.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez également ce roman sur Amazon

pro_reader_120    favorited_reviews_120      reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

MON VOISIN EST UN OURS (UN POIL AGAÇANT), une comédie romantique de Mily Black et de Déborah Guérand.

COMÉDIE ROMANTIQUE

ÉDITIONS HARLEQUIN

COLLECTION &H


Quoi de plus excitant pour une esthéticienne que d’avoir un ours comme voisin ?

Une carrure de rugbyman professionnel, un regard de prédateur grognon et une aura virile : pas de doute, Timothy, le nouveau voisin d’Annabelle, a tout d’un ours. N’importe quelle personne saine d’esprit (et douée d’un instinct de survie) resterait discrète et éviterait à tout prix de le contrarier… Sauf qu’Annabelle est plutôt du genre à foncer dans le tas et, dès leur première rencontre, elle n’a pas pu s’empêcher de le provoquer. Si elle a quitté Paris et son taré de petit ami, ce n’est pas pour se laisser impressionner par le premier homme venu ! Et, même si l’ambiance avec Timothy est déjà électrique, elle ne rate pas une occasion de le pousser à bout. Mais, quand elle découvre que derrière cette façade se cache un père célibataire tout à fait charmant et aussi perdu qu’elle, elle se dit qu’ils ont peut-être plus en commun que leur sale caractère…

Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »

368 pages

Disponible en numérique

Nouveauté 2021


MON AVIS

Annabelle a tout quitté du jour au lendemain. Exit Paris et les mauvais souvenirs, direction Saint-Malo où une nouvelle vie l’attend. Sa solitude la pèse et le lourd secret qu’elle a laissé à Paris l’est tout autant. Grâce à une amie parisienne, elle tient un salon d’esthétisme. Sa clientèle, féminine et masculine, la sort rapidement de son marasme. Sa nouvelle amie rencontrée au restaurant du coin lui permet de sortir. Annabelle est une gentille fille qui ne se laisse pas toutefois marcher sur les pieds. Sa mauvaise expérience avec son ex manipulateur lui cause encore des sueurs froides. Elle se méfie des hommes. Un point c’est tout ! Sa solitude et sa tristesse sont pesantes, mais elle se sent ici en sécurité. Malgré la confession faite auprès de sa sœur, celle ci ne l’a malheureusement pas cru et il est hors de question de mettre ses parents dans la confidence. Sa sœur et son futur beau-frère côtoient toujours l’ex indésirable, et lorsque cette dernière lui annonce avec fanfare qu’ils vont se marier dans quelques mois et qu’elle sera le témoin de sa sœur avec l’autre c’est la goutte qui fait déborder le vase. L’angoisse surgit et l’emprisonne dans ses vieux souvenirs où la cruauté était bien trop présente. Quel bazar ! Et sans compter sur son voisin qui a un sérieux grain et un mauvais caractère ronchon. Leur rencontre est épique au fin fond d’une cave dans le noir total. Son voisin n’est rien d’autre que son nouveau propriétaire. Une étrange relation naît entre eux. Entre attraction improbable et pas franchement visible et une peur insidieuse. Mais très vite à force de rencontres fortuites et grâce à une aide providentielle, les choses pourraient bien changer.

 

Mily Black et Déborah Guérand signent un quatre main franchement rafraîchissant. Une comédie romantique comme je les aime, où je n’ai pu m’empêcher de rire. Outre ce côté léger, les auteures traitent d’un sujet gravissime, la violence conjugale. Ni pathétique, ni cruel, les auteures ont décidé de mettre une sacrée raclée à ce mal de notre société. Le personnage d’Annabelle est une véritable guerrière qui a su se délivrer de ses chaînes et qui a pu ensuite se reconstruire malgré les blessures profondes. Sa route est pavée de nombreux soucis et elle va trouver le soutien auprès d’une personne qu’elle n’aurait jamais soupçonné. Malgré eux et leurs caractères respectifs, ils ont de nombreux points communs. Ce gros nounours est si attachant, si attendrissant. Qui ne révérait pas de le prendre dans ses bras. Sous ses airs bourrus, baraqués et imposants se cache un homme au cœur en or.

 

Cette comédie romantique est juste un bijoux. Les sentiments des personnages sont si réels, leurs préoccupations si prenantes et leur relation si extraordinaire que j’ai vite été accaparée. Deux plumes hypers addictives qui savent retranscrire les émotions avec force et puissance. Un sujet sensible porté par des personnages si mignons transportés par cette force indescriptible que les victimes puisent au fond d’eux. Une comédie qui a su me faire rire et sourire. Un agréable moment en compagnie d’Annabelle et de Tim.

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMERALDA

SI TU PEUX … #1 – Coach me, une comédie romantique de Marlène Eloradana.


Elle est prête à tout pour lui résister…
Il a tout à apprendre pour la faire craquer…
Une comédie romantique au cœur de l’Ecosse.
 
Aider les gens à atteindre leurs objectifs, c’est ce qu’Amy sait faire de mieux. Lorsqu’elle accepte d’endosser le rôle d’une coach en séduction, elle ne sait pas dans quoi elle met les pieds. Ce n’est qu’en rencontrant son client qu’elle comprend l’ampleur de la tâche.
Identité : Cameron Roy.
Ce spécimen âgé de 27 ans à la personnalité atypique a une prédisposition à foirer tous ses rencards avant même qu’ils ne commencent. Sa vie sentimentale se résume en un seul mot : inexistante !
Sa mission ?
Redresser ce célibataire endurci, dompter sa langue bien trop pendue et faire de lui un séducteur hors pair. Et tout ça, sans tomber sous son charme, sans laisser son passé semer la zizanie et sans oublier ses propres objectifs.
Taux de réussite ?
En théorie… 100% ! En pratique… c’est une autre histoire !

Je suis très heureuse aujourd’hui de vous parler de la première romance de Marlène Eloradana, bloggeuse émérite que je suis depuis de nombreuses années. Elle a osé sauter le pas et c’est juste merveilleux. Bravo !

 

Une comédie romantique hilarante, je n’ai jamais autant ri, tendre et surtout addictive.
Cameron est ce jeune homme de 27 ans qui sort d’un autre monde. Accoutrement sorti tout droit du tiroir de son grand-père, un humour dévastateur qui met mal à l’aise et qui vexe sans détour. Une tête blonde et intelligente dans un corps qui ne demande qu’à être sculpté. Il n’a jamais connu le grand amour ni les petites amourettes d’un soir. Solitaire, seulement entouré de son frère jumeau, Travis, de Neil et de la déjantée meilleure amie, Cam ne sort pas tant que cela. Il faut dire que ses rencards se foirent au bout de quelques secondes. Il n’y va pas de main morte et dit littéralement ce qui lui passe pas la tête. Un véritable carnage ! Tenir sa langue dans sa poche est un véritable challenge qui lui permettrait de rencontrer la femme de sa vie. Et la belle rousse qu’il aperçoit sur le dance-floor est l’étincelle qui va allumer le feu ! Touché par l’attitude tristounette de son frère, Travis va mettre sur pieds un plan infaillible.ne pas atteindre le Graal.

 

Amy ne s’est toujours pas résolue à laisser la chance à une nouvelle relation. Depuis la découverte des goujateries de son mari suivi du divorce, Amy s’épanouit au côté de son chat et de Netflix, notamment la série Outlander. Boulot, apéro, sortie et dodo, son quotidien la rend sereine et surtout exit toute présence masculine. Amy est depuis devenue une femme libre. Le coaching est sa passion et le contrat que lui propose Travis est une première. Ne reculant pas devant ce défi, elle prend sa mission très au sérieux. Un coaching qui débute par un relooking de la dernière chance et l’apprentissage à bien tenir sa langue et avoir confiance en lui. Une véritable mission impossible ! Mais rien n’est impossible pour la belle Amy. Un caractère à la fois ferme et doux, elle surprend par sa répartie, ses moments de panique et ceux où elle s’effondre moralement. A eux deux, c’est un peu le feu qui attaque la glace. Un duo surprenant, hallucinant et mordant. Contre toute attente, ils vont apprendre à se connaître et au fil des rendez-vous une certaine alchimie va naître.

 

Marlène Eloradana signe une première romance excellente. Des personnages charismatiques et atypiques dont il est impossible de ne pas succomber. La douce et pimpante Amy. Le naïf et adorable Cam. Un Travis qui se la joue tombeur des cœurs et de culottes. Et tant d’autres qui vous charmeront en un claquement de doigts. L’histoire est adorable tout plein. L’auteure nous offre des moments poilants. Je crois que je n’oublierai jamais la scène dans la cabine d’essayage ! Une histoire touchante et qui fait sourire. Juste le combo gagnant. Pour les fans de la série Outlander vous allez adorer ce que vous y trouverez. Personnellement je n’y connais absolument rien (honte à moi, j’assume!). Une romance qui s’installe peu à peu offrant de très jolis moments romantiques. Pour une fois pas de bad boy ou du gars traumatisé par son passé, juste un homme simple et qui ne demande qu’à trouver l’amour et le vivre pleinement et follement, une femme qui aimera l’homme qu’il est, sans filtre. Un premier tome réussi et, vite, j’attends la suite avec impatience.

 

Une chronique de #Esméralda

 


Vous faites quoi pour Noël ? de Carène Ponte

Comédie de noël – Livre poche sorti le 5 novembre 2020
Editions Pocket
Lecture personnelle

Ma note : 4.5/5 mention « lecture doudou »

 

Résumé : Plongez Pauline dans une fête de Noël très arrosée au bureau. Pimentez d’un dérapage torride dans le parking de son immeuble avec l’assistant du DRH. Ajoutez un enregistrement de vidéosurveillance. Et vous comprendrez que Pauline peut dire adieu à ses vacances pépères, genre siestes en pyjama licorne et comédies romantiques à gogo. L’urgence : se rapprocher de celui qui détient la vidéo si compromettante pour sa réputation, le séduisant gardien de son immeuble ! Celui-ci lui propose un marché. En tout bien tout honneur. Pauline n’a d’autre choix que d’accepter, mais sait-elle vraiment ce qui l’attend ?


L’avis de #Lilie : Comme vous le savez, j’aime beaucoup la plume de Carène Ponte. Lorsque j’ai appris qu’elle avait sorti une comédie de noël, j’étais impatiente de la découvrir tant l’autrice est une amoureuse de la période. Cela transparaît bien dans ce roman qui sent bon les sablés et le chocolat chaud.

Nous faisons ici connaissance avec Pauline, une jeune femme qui travaille dans une maison d’édition. Après la soirée de noël de son entreprise, elle est raccompagnée chez elle par un de ses collègues et, l’alcool aidant, ils se laissent aller à une petite partie de jambes en l’air dans le parking de Pauline. Malheureusement pour elle, le tout nouveau système de vidéo-surveillance a tout filmé et elle doit se résoudre à tout tenter pour faire disparaître ces images. Le gardien David lui propose alors un marché : elle accepte de venir passer les fêtes dans sa famille et il fera tout ce qu’il peut pour effacer les images. Pauline a-t-elle le choix ? Est-elle prête à découvrir Santa les deux Sapins ? Ressortira-t-elle indemne de ce réveillon ?

Pauline est une jeune femme actuelle : indépendante, elle a son boulot, ses amis, et n’attend pas du tout après un homme pour être heureuse. Un peu gaffeuse, elle a aussi beaucoup de tempérament et n’entend pas se laisser marcher sur les pieds. Fille unique, elle n’a pas l’habitude des grandes festivités et va découvrir de nombreuses traditions de noël auprès de la famille de David. Ce dernier est un protagoniste bien mystérieux, dont on découvre des pans de sa vie au fil du récit. Bel homme, galant, il adore embêter Pauline et semble jaloux de son petit frère Donovan. Ce dernier le lui rend bien, en ne manquant pas une occasion de le titiller. Malgré cette inimitié, Davis est très proche de sa famille, même si cette dernière peut se montrer un chouïa envahissante. Entre la maman Hélène qui espère gagner le concours de cookies et Maddie qui est enceinte jusqu’aux yeux, Pauline va découvrir l’esprit de tribu, que ce soit les bons ou les mauvais côtés…

J’ai adoré ce roman qui nous plonge totalement dans l’ambiance de noël. On est en complète immersion à Santa les deux Sapins, une commune idéale pour tous les amoureux de cette période de l’année. Les personnages sont hauts en couleur et on s’attache rapidement à chacun d’entre eux. L’autre point fort de cette histoire est l’humour qui est très présent, que ce soit dans les notes de bas de page ou dans les dialogues entre les protagonistes. J’ai beaucoup ri et cette comédie m’a happée au point que je n’ai pu la poser avant de l’avoir terminée ! La suite est sortie cet automne, vivement l’année prochaine pour retrouver toute cette joyeuse tribu !!

Pour conclure, si vous êtes fan des fêtes de fin d’année et sensible à la magie de noël, laissez-vous tenter par « Vous faites quoi pour Noël ? ». Carène Ponte nous propose ici un roman doudou, à savourer sous un plaid, avec une boisson chaude et des friandises à portée de main. C’est un roman qui fait du bien au moral et se savoure sans modération !

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Pocket

Speed noël et autres histoires courtes d’Elise Picker

Recueil de nouvelles – Edition poche sortie le 10 octobre 2020
Auto-édition
Lecture personnelle

Ma note : 5/5 mention « incontournable 2020 »

 

Résumé : Comment rencontrer l’âme sœur ? Peut-on compter sur le miracle de Noël ? Que ce soit au cours d’un speed-dating, grâce à un pari stupide ou dans les circonstances les plus insolites, Anna, June, Wilhem, Kim, Justin et les autres devront composer avec le destin et un karma parfois facétieux !A travers une série d’histoires brèves, tantôt romantiques, tantôt tendres ou humoristiques, Elise Picker s’amuse à décortiquer ces petits moments où l’étincelle jaillit.


L’avis de #Lilie : Je poursuis ma lecture des romans publiés d’Elise Picker avec ce recueil de nouvelles. Sorti en 2018, je n’avais, jusque là, pas pris le temps de le découvrir mais j’ai profité de sa réédition en poche pour me le procurer….. et le dévorer !

Sept nouvelles composent ce livre mais trois sont liées entre elles puisqu’elles parlent d’une soirée de speed-dating organisée dans un bar mais à chaque fois, elle est vue du point de vue d’un personnage différent. J’ai trouvé cela très original car au fil des pages, on en apprend plus sur les uns et les autres, et on se fait, ainsi, une idée assez globale de cette soirée.
« Maudit cadeau » met à l’honneur le destin qui, parfois, permet de faire des rencontres inattendues. Cette nouvelle pleine de rebondissements m’a fait pensé à une sitcom à l’américaine avec ses rires, ses larmes et ses moments de gêne….
« Une dinde pour noël » est mon histoire préférée. Nous faisons connaissance avec June qui s’est lancé le pari, un peu fou, d’accueillir sa famille chez elle pour le réveillon. Malheureusement pour elle, rien ne se passera comme prévu mais qui c’est, le miracle de noël lui permettra peut-être de se sortir de ce mauvais pas ? Le thème du poids des traditions est ici évoqué et j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour l’héroïne qui va tout faire pour faire plaisir à ses proches.
« A l’aveuglette » nous parle de rencontre virtuelle. Parfois, être derrière un écran nous aide à aborder la personne qui nous fait rêver. Ici, le suspense sur l’identité du chevalier servant de Cassie est le point central de l’histoire et le voile ne se lève qu’à la toute fin!
Enfin, « l’inconnu du bar » parle de routine dans le couple et de nouveau départ. Cette nouvelle est un peu à part, par rapport aux autres car on est moins dans la comédie romantique et plus dans l’érotisme. Néanmoins, cette touche pimentée est une excellente idée et ajoute une singularité à cette histoire.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce recueil. Elise Picker excelle dans l’écriture des nouvelles car elle sait nous tenir en haleine du début à la fin et elle en dit suffisamment pour contenter son lecteur. De plus, chaque histoire a son identité, sa thématique et on ne lit pas deux fois la même chose. On sourit beaucoup au cours de cette lecture, on s’inquiète aussi un peu parfois, mais on referme le livre avec l’impression d’avoir passé un bon moment.

Pour conclure, « Speed noël et autres histoires courtes » est un très bon recueil de nouvelles. Laissez-vous emporter par la magie de noël et savourez ces histoires avec une boisson chaude, sous un plaid, en toute décontraction.

Retrouvez l’univers d’Elise Picker ici
Retrouvez ce roman sur Amazon en cliquant ici !

img_20180426_160220_117

CUPCAKES & CO(WORKING) de Fleur Hana.


TOME 2
Comment suis-je passée de la farine au LSD ?
Au départ, je voulais juste déguster une glace sur la Croisette. J’aurais dû me douter que ça ne serait pas aussi simple. Surtout depuis que le lieutenant Vasseur s’est tapé l’incruste dans ma vie, il y a un an. On devait se promener, profiter du soleil…
Enfin ça, c’était la théorie.
La pratique ? Aujourd’hui, me voilà sous couverture, à fumer des joints et chanter du Didier Barbelivien sur un yatch en Méditerranée, pendant que ma tortue dépressive et mon poney nain se font un remake de Prison Break !
Respire, Charlie, ça ne peut pas être pire, non ?
Découvrez la suite des aventures de Charlotte Monroe, Maxence Vasseur, Jolly Jumper, T-Rex et bien sûr Gina !

Sacrée Charlie. Il n’y en a pas deux comme elle ! Mauvais karma, simple poise ou fée farceuse qui aurait abusé de mojito avant de se pencher sur son berceau, toutes hypothèses sont bonnes à prendre et à méditer. Charlie est la reine des entourloupes non préméditées, chaque sortie vaut son pesant d’or !
Charlie et son lieutenant Vasseur, c’est toute une histoire rocambolesque ! Une sorte de Yin et de Yang qui tente de s’équilibrer bon an mal an. Charlie toujours fidèle à elle-même, (surtout elle ne le fait vraiment pas exprès), va une nouvelle fois faire des siennes. Infiltration dans la société chic et dorée, à se pavaner toute la journée et à ne se préoccuper que des choses essentielles, shopping et bien-être. Notre pâtissière adorée est à fond dans son rôle. Verbe distinguée, port vestimentaire adéquat, manière maniérée … plus rien ne l’arrête. Une expérimentation a rajouté sur son CV qui se remplit à vue d’œil. Charlie se lâche : fumette, karaoké … mais c’est pour la bonne cause, débusqué le plus gros dealer de LSD. Est-ce que vous voyez arriver le gros bazar ? Et bien je puis vous assurer qu’il est grandiose !

 

Je retrouve avec plaisir Charlotte, un personnage haut en couleur et atypique. Une jeune femme peu ordinaire qui doit faire face à des péripéties venues d’une autre galaxie. Un personnage quelque peu différent du premier tome notamment au niveau de sa répartie pimentée. Une évolution évidente de son caractère qui se trouve malgré tout contenu par le lieutenant Vasseur. On découvre une jeune femme protectrice envers les gens qu’elle adore. Une lecture cadencée par de nombreux rebondissements évoluant dans une atmosphère où se côtoient humour et drame. Un esprit bon enfant et bienveillant se développe en filigrane portant au récit une nouvelle aura qui se transforme peu à peu par l’arrivée de nouveaux personnages. Ce second tome se veut différent du premier et cela ne m’a guère gêné. J’aime quand une auteure ne suit pas une ligne fixe où finalement l’évolution des personnages n’a pas sa place. J’aime découvrir de nouvelles facettes. L’esprit léger présent au premier tome se poursuit également ici. Une comédie romantique qui fait son effet ! Une lecture à dévorer pendant ses vacances ! Je suis certaine que vous allez adorer les aventures de Charlie et de son nouveau gang ! Sans oublier Jolly Jumper et T-Rex qui vous saluent bien depuis leur jardin !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site de Fleur Hana

… d’autres romance de Fleur Hana (ici) et mon avis sur le 1er tome (clique sur la photo)

PASSIONNÉMENT VALERIA de Elisabet Benavent.


Tome 4/4
Quatrième et dernier volet de la saga ValeriaBien qu’ayant désormais une relation avec Bruno, un écrivain plus âgé qui lui apporte stabilité et confort, Valeria ne cesse de penser à Victor. D’autant que ce dernier fait le forcing pour la reconquérir !Par chance, ses amies sont toujours là, à qui elle peut se confier, au téléphone ou autour d’un verre.
Mais chacune est bien occupée.À commencer par Carmen, qui va devenir maman et qui angoisse, un peu, beaucoup… Nerea, elle, est archiprise par son nouveau boulot… et son nouvel amant. Quant à Lola, elle s’est casée et ne jure plus que par Rai. Au point de ne pas tenter d’attirer son nouveau boss dans son lit ?Bref tout change… et rien ne change. Les quatre inséparables se retrouvent toujours pour évoquer les problèmes existentiels, où les hommes occupent une large place. Que ferait-on sans eux ?
Traduit de l’espagnol par Martine Desoille.

Quatrième et dernier tome de la saga phénomène Valeria que vous pouvez trouver dès à présent adapté au petit écran et en avant première sur Netflix.
Valeria est sans contexte une des meilleures saga de comédie romantique à la sauce olé olé.
Après les déboires de Valeria et ses prises de têtes existentielles, elle semble pour une fois sur le bon chemin. La rencontre de Bruno l’a apaisée et son cœur bat la chamade pour le beau et sensible écrivain. Mais le bel apollon va trop vite à son goût : rencontrer la fille de ce dernier, quitter définitivement Madrid pour sa maison de campagne. S’établir dans une véritable relation de couple et familiale lui met littéralement les jetons. Elle sait pourtant que c’est la bonne et unique solution qu’il lui apportera la stabilité qu’elle cherche tant. Tout semble si évident, si un certain Victor, irrésistible comme toujours, ne rôdait toujours pas dans ses parages. Après tout, peut être qu’elle peut lui donner son amitié, en tout bien tout honneur, et puis cela brisera, peut-être, son attirance envers lui.

 

Sans oublier les copine de toujours, les mousquetaires présentes dans les bons comme les mauvais moments.

 

Carmen voit sa vie changer du tout au tout. Sa vie avec Barto est plus que mouvementée et surtout elle est passée à la vitesse supérieure.

 

Lola, l’éternelle croqueuse d’hommes, est confrontée à ses pires démons.

 

Nerea papillonne pour le plus grand bonheur de ses copines.

 

L’heure des choix a sonné pour le pire et le meilleure.

 

Quel délice de suivre ces incroyables filles. C’est un peu nous toutes conjugués au pluriel. Les pires des qualités et les meilleurs défauts forment cette osmose magique qui nous fait rire et pleurer. Sensible, parfois maladroit, euphorie, épicé, interrogatoire, la saga Valeria c’est tout ça et bien plus. Une fenêtre ouverte sur la féminité qui se décline de nombreuses façons. Les sentiments libérateurs ou oppressants, l’amitié sont la genèse d’une histoire sans fausse note. Suivre les différentes aventures de Valeria et de ses copines m’ont enchantée, leurs évolutions m’ont ravie et leurs différents déboires m’ont peinée. Un magnifique condensé dans lequel les émotions chamboulent.

 

Les « netflexiennes » peuvent retrouver ces incroyables aventures sur le petit écran. Je suis curieuse de savoir si elles sont fidèles aux romans.

 

Une saga à découvrir et à dévorer.

 

Une chronique de #Esméralda.

… Lien Kindle

… le site des éditions L’Archipel

… mes avis sur les 3 premiers tomes (clique sur les photos pour les lire).

Est-ce que Maxence embrasse bien ? de Christelle Da Cruz

Romance sentimentale/chick-lit – Ebook sorti le 6 mai 2020

Editions Harlequin – Collection HQN

Service presse

Ma note : 4/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir ce roman en avant-première grâce à la plateforme Netgalley.

Résumé : Trentenaire, célibataire… mais pas encore désespérée !
Se faire larguer après dix ans de relation et emménager seule pour la première fois de sa vie ? Ce n’est pas tout à fait ce que Caroline avait imaginé pour ses trente ans. Perdue au milieu des cartons (et dans sa vie), elle tombe sur son vieux journal intime et y redécouvre les questions qu’elle se posait quand elle avait quinze ans.
Est-ce que tu es heureuse ?
Est-ce que Love Actually est aussi bien que tu l’espérais ?
Est-ce que Maxence embrasse bien ?
Justement, elle n’a rien de prévu dans les prochains mois, si ce n’est sortir avec ses amis pour oublier son ex. Alors pourquoi ne pas en profiter pour chercher une réponse à toutes ces questions ?

 

L’avis de #Lilie : J’avais découvert Christelle Da Cruz avec sa duologie dystopique « Matriochka » et j’avais été conquise par la vivacité de sa plume. Lorsque j’ai appris qu’elle sortait une romance, je me suis précipitée dessus, en espérant ne pas être déçue….et je ne l’ai pas été !

Nous faisons ici connaissance avec Caroline qui vient de se faire plaquer par Thomas. Après 10 ans de vie commune, elle se retrouve seule et en rangeant ses cartons, elle retombe sur son journal intime dans lequel la Caroline adolescente s’interrogeait. Malheureusement, elle n’avait jamais pris le temps de répondre à ces questions et elle va donc se donner pour mission, avec ses amis, de trouver les réponses à ces interrogations. De pari en défi, Caroline va ouvrir une nouvelle page de sa vie totalement inattendue. Réussira-t-elle à mener à bien ces missions ? Arrivera-t-elle à se reconstruire sans Thomas?

Caroline est la protagoniste principale de l’histoire. C’est une héroïne comme je les aime, attachante, un peu naïve et fidèle dans tous les domaines. Elle est aussi optimiste, positive, et elle essaie toujours de faire au mieux pour ne pas faire souffrir qui que ce soit. Assistante sociale à l’hôpital, on la sent impliquée auprès de ses patients et soucieuse de bien faire. Quand Thomas la quitte, elle a un temps de flottement avant de se reprendre et de repartir de l’avant. J’ai beaucoup aimé ce personnage solaire et positif. Avec ses amis Lydia, Louise et Guillaume, ils forment un groupe soudé et plein de ressources. Ils se soutiennent, s’encouragent et sont toujours là les uns pour les autres. Leur amitié fait plaisir à voir et on aimerait faire parti de ce groupe pour partager leurs fous-rires et leurs délires.

Cette romance sentimentale est une jolie réussite. En effet, l’intrigue est originale malgré un point de départ assez banal et on est surpris jusqu’au bout. Le journal intime rythme la vie de Caroline, l’aide  à se poser et à s’interroger sur ce qu’elle veut vraiment pour le futur. Émotionnellement, la plume de l’autrice nous fait passer du rire aux larmes en l’espace de quelques pages et on s’attache rapidement aux personnages, comme s’ils faisaient partis de nos amis. Ce roman est résolument positif, même si des épreuves attendent Caroline et ses amis, et j’ai aimé être attendrie et refermer ce livre avec un grand sourire.

Pour conclure, « Est-ce que Maxence embrasse bien? » est une romance sentimentale qui m’a conquis. Venez découvrir Caroline, jeune trentenaire fraîchement célibataire et franchement décidée à aller de l’avant. C’est joyeux, tendre et pleins de bons sentiments, c’est tout ce dont on a besoin pour passer un bon moment de lecture !

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

 

pro_reader_120    favorited_reviews_120    reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

LES HAUTS ET LES BAS DE VALERIA de Elisabet Benavent.


Énorme succès commercial en Espagne. La vie de quatre amies de 27 ans qui se racontent tout, en particulier leurs histoires de cœur. La nouvelle saga addictive, prochainement sur Netflix.
La version madrilène de Sex and the City Dans ce troisième volet de la saga, Valeria regrette de s’être emballée pour Victor. Certes, leurs ébats sont toujours aussi torrides.
Mais à quoi tout cela rime-t-il ?Empêtrée dans les préparatifs d’un mariage bien plus pompeux que ce qu’elle aurait voulu, Carmen ne sait plus où donner de la tête. Quant à Nerea, elle a tout envoyé valser : son job et son petit ami au profil de gendre idéal… Adieu la Nerea sainte-Nitouche dont ses amies se moquaient ! Il est temps de s’éclater.Pourtant, c’est Lola qui surprend son monde. Elle a rencontré Ray. Elle en est raide dingue. Léger problème : il est tout juste post-pubère, il n’a que 20 ans !Pas si facile d’être une jeune trentenaire. Heureusement que les amies sont là…

Une dose d’humour, d’amitiés, de rires, de crises et beaucoup d’amour, au point de faire tourner la tête à notre belle Valeria. Une héroïne attachante, farfelue, adorable et terriblement perdue. Le phénomène Valeria n’a pas fini de vous rendre aussi chèvre qu’accro !
La vie de Valeria aurait pu être un magnifique conte de fée. Il aurait commencé par il était une fois une magnifique jeune femme qui se maria avec l’homme de sa vie. Il s’installèrent ensemble au cœur de Madrid, s’envoyèrent en l’air (aussi souvent qu’ils le pouvaient). Lui photographe et elle apprentie écrivain. Le bonheur était là aussi éclatant que chaleureux. Et puis un jour la flamme disparut et les ennuis commencèrent. Valeria se sentit délaisser, mal dans sa peau. Heureusement ses meilleurs amies, Lola, Carmen et Nerea, étaient là pour la soutenir. Valeria rencontra le beau Victor. Il lui faisait tourner la tête et elle se sentait reine dans ses bras. Mais l’amour est une bataille difficile à conquérir et parfois il devient toxique. Des larmes, des cris, des reproches, peur de trop aimer, peur de ne pas être assez aimer, peur d’un avenir, peur du passé. Victor et Valeria étaient une évidence bien trop fragile mais qui n’a pas dit son dernier mot. Et puis il y a lui, Bruno, un ovni masculin qui débarque là sans qu’on s’y attende. Bruno et son charme ravageur, son humour mordant, un esprit libre qui décode avec une aisance soupçonneuse les maux de Valeria. Elle ne sait plus où donner de la tête et tout un tas de raisons se rappellent à son bon souvenir pour davantage là rendre dingue. De sacrées montagnes russes !

Carmen stresse pour son mariage. Lola aurait enfin trouvé l’amour. Nerea s’émancipe enfin.

Un tome où les surprises se succèdent et offrent une suite haletante et spontanée. Les tracas de ses femmes joviales et névrotiques prennent un tournant radical. Serait ce un signe de maturité ? Valeria est davantage mis en avant dans ce tome-ci ce que j’avais reproché dans le tome précédent. Valeria est au cœur d’une intrigue amoureuse tonitruante qui ne vous lâche pas une seconde. Ce tome-ci est tourné vers les remises en questions, les doutes et les attentes de notre héroïne favorite. Une troisième tome qui se dévore avec convoitise et gourmandise. Émotions garanties et dingueries en série ! Mais que va nous réserver le final ?

Nous les femmes, nous savons très bien mettre sous le tapis les détails qui nous blessent et nous humilient parce qu’on n’a pas su rendre coup pour coups. En fait, nous nous comportons ainsi parce que nous ne voulons pas regarder en face ce que nous tolérons. Comment aurais-je pu raconter cette histoire de soutien-gorge ? Je ne dis rien. Je la fermai, comme si je n’étais qu’une salope de plus, et que tout cela aurait dû être parfaitement normal pour moi. […] Bon, quand même, quand  j’étais rentrée chez moi, prise d’un accès de rage, je m’étais défoulée sur le premier truc que j’avais trouvé en travers de mon chemin. Le porte-revues. Je l’avais démoli à coups de pied et envoyé valser tous les magazines qui, désormais, jonchaient le sol du coin du salon. Après, je m’étais assisse par terre et m’étais mise à chialer. Oui, à pleurer ! Moi !
 
Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site des Editions L’Archipel

… mes avis sur les 2 tomes précédents (clique sur la photo pour les lire)