Live to love, saison1, tome 2 : la puissance des secrets de Shana Keers

live to love S1 T2

Romance érotique – Livre sorti le 31 mai 2019

Autoédition

Service presse

Ma note : 4/5 mention « incontournable 2019 »

 

Avant tout, je tiens à remercier l’autrice pour sa confiance et pour m’avoir confié la nouvelle édition de la saison 1 de « Live to love » en service presse.

Résumé : Élisa De Sacco est étudiante en dernière année de licence de psychologie. Très introvertie, presque asociale, elle partage sa vie entre ses cours, son chat et sa meilleure amie, Justine.

Cette dernière use depuis longtemps de nombreux stratagèmes pour la sortir de son état de mélancolie permanente, mais rien ne semble fonctionner.

Jusqu’au jour où Thomas Johannson fait irruption dans la vie d’Élisa. Beau, arrogant, joueur et dragueur invétéré, il est l’archétype de tout ce qu’elle déteste chez un homme, de tout ce qu’elle fuit depuis plusieurs années.

Car des peurs, elle en a des tonnes. Pourquoi ? Depuis quand ? À cause de qui ? De quoi ?

Personne ne sait et c’est bien le cadet des soucis de Thomas qui ne souhaite qu’une seule chose : la mettre dans son lit coûte que coûte.

Toutefois, les apparences sont souvent trompeuses. Son passé est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît et rien ne va se dérouler comme il l’espérait.

Qui est-il réellement ? Pourquoi cache-t-il son identité ?

Quand deux âmes torturées se rencontrent, l’attirance et les sentiments peuvent-ils être plus forts que la puissance de tous leurs secrets ?

 

Mon avis : Attention, si vous n’avez pas lu le tome 1, cette chronique risque de vous spoiler des éléments.

Nous retrouvons nos deux protagonistes là où nous les avions laissé, c’est-à-dire toujours aussi attachés l’un à l’autre mais avec des zones d’ombre sur leurs passés. En effet, Thomas continue sa double vie et Elisa n’arrive pas à se détacher des souffrances imposées par Grégoire. Arriveront-ils à aller au-delà des apparences et surtout, arriveront-ils à se faire suffisamment confiance pour s’ouvrir entièrement l’un   à l’autre ?

La métamorphose d’Elisa se poursuit dans ce nouvel épisode. En effet, elle prend de plus en plus confiance en elle et elle arrive à accepter de nombreuses choses afin de laisser son passé derrière elle et, enfin, avancer vers l’avenir. Je l’ai trouvée extrêmement patiente et attentive vis-à-vis de Thomas, qui ne lui facilite pas la vie. Néanmoins, grâce à lui, elle va grandir et enfin révéler la femme qui sommeille en elle. Quand à Thomas, il joue avec nos nerfs. Tantôt touchant, tantôt agaçant, on ne sait pas toujours sur quel pied danser en sa compagnie. Par moment, on a envie de le prendre par la main et de lui dire « mais enfin, arrête tes bêtises et parle lui !!!! ». Néanmoins, je l’ai trouvé très pudique sur ses sentiments et sincère dans sa démarche.

Concernant les personnages secondaires, je suis toujours autant fan de Chloé, la meilleure amie d’Elisa, qui va avoir, de nouveau, un rôle primordial dans l’évolution de leur couple. En revanche, j’ai de nouveau détesté Tina, qui a de nouveau montré un double visage et un côté manipulatrice insupportable.

Comme pour le tome 1, lorsque vous vous lancez dans cette lecture, je préfère vous prévenir, il est impossible de poser le roman. La plume de Shana est addictive et elle ponctue ses chapitres de « cliffhanger » qui ne vous donnent qu’une envie, lire le chapitre suivant. Encore une fois, les scènes érotiques sont pimentées mais elles ne prennent pas le pas, de nouveau, sur le déroulé de l’intrigue. Ainsi, on ne s’en lasse pas même si nos protagonistes ont un peu trop tendance à se réfugier dans les plaisirs de la chair dès qu’il s’agit d’éclaircir une zone d’ombre. La double narration est maline et nous permet de suivre tantôt Elisa, tantôt Thomas, et ainsi d’en savoir plus sur eux deux.

L’autrice prend aussi le parti, dans ce roman, de mettre en lumière les codes qui régissent certaines familles, et les difficultés de s’en détacher. Par le biais de Thomas, on se rend compte que le paraître et l’étiquette sont toujours de mise dans certaines hautes sphères et qu’il est difficile de passer outre les consignes paternelles. Cela fait froid dans le dos et, d’après ce que j’ai lu, ce sera le thème central de la saison 2 de « Live to love ».

Pour conclure, je me suis régalée lors de la lecture de la saison 1 de « Live to love ». Accrochez-vous, il n’y a aucun temps mort dans cette histoire d’amour piquante et surprenante. Si vous aimez les histoires passionnées et non linéaire, aucun doute, cette romance érotique est faites pour vous !

 

liens utiles

Retrouvez ici mon avis sur « Live to love, saison 1, tome 1 : la puissance des secrets »
Retrouvez tout l’univers de Shana Keers ici
Retrouvez ce roman sur Amazon

img_20180426_160220_117

Live to love, saison 1, tome 1 : la puissance des secrets de Shana Keers

live to love S1 T1

Romance érotique – livre sorti le 31 mai 2019

Autoédition

Service presse

Ma note : 4/5 mention « incontournable 2019 »

 

Je remercie très chaleureusement Shana Keers pour sa confiance et pour m’avoir confié la réédition de sa saga « live to love » en service presse.

Résumé : Élisa De Sacco est étudiante en dernière année de licence de psychologie. Très introvertie, presque asociale, elle partage sa vie entre ses cours, son chat et sa meilleure amie, Justine.
Cette dernière use depuis longtemps de nombreux stratagèmes pour la sortir de son état de mélancolie permanente, mais rien ne semble fonctionner.

Jusqu’au jour où Thomas Johannson fait irruption dans la vie d’Élisa. Beau, arrogant, joueur et dragueur invétéré, il est l’archétype de tout ce qu’elle déteste chez un homme, de tout ce qu’elle fuit depuis plusieurs années.

Car des peurs, elle en a des tonnes. Pourquoi ? Depuis quand ? À cause de qui ? De quoi ?

Personne ne sait et c’est bien le cadet des soucis de Thomas qui ne souhaite qu’une seule chose : la mettre dans son lit coûte que coûte.

Toutefois, les apparences sont souvent trompeuses. Son passé est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît et rien ne va se dérouler comme il l’espérait.

Qui est-il réellement ? Pourquoi cache-t-il son identité ?

Quand deux âmes torturées se rencontrent, l’attirance et les sentiments peuvent-ils être plus forts que la puissance de tous leurs secrets ?

 

Mon avis : J’avais découvert la plume de Shana Keers à l’occasion de la réédition de son roman « immoralité ». Emballée, je l’avais été et je n’ai donc pas hésité une seconde à me lancer dans cette nouvelle saga qui s’annonce très alléchante.

Nous faisons ici connaissance avec Elisa, une jeune femme complexée et renfermée sur elle-même. Etudiante à Bordeaux, elle a tendance à vivre en ermite et à ne pas profiter des plaisirs de la vie. Rapidement, on comprend qu’elle a des blessures de son passé qui l’handicapent toujours. Lorsqu’elle rencontre Thomas, elle est tout de suite hypnotisée par sa beauté renversante. Pour lui, elle représente un défi à relever car les femmes lui résistent rarement ! Pourtant, au fil des jours, une alchimie incroyable se développe entre ces deux personnes que tout semble opposer. Mais justement, sont-ils si différents l’un de l’autre ? Leur histoire est-elle seulement sexuelle ou se laisseront-ils le droit d’aller plus loin ?

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Elisa. Blessée dans son passé, elle est méfiante et  a beaucoup de mal avec le lâcher prise. Elle n’aime pas non plus attirer l’attention et elle ne comprend pas pourquoi Thomas lui court après. Pourtant, quand ils sont ensemble, tout n’est qu’évidence…ce qui perturbe aussi le jeune homme qui a l’habitude de prendre les femmes pour des objets de plaisir et de ne pas s’encombrer avec une relation suivie. Pourtant, avec Elisa, rien ne va se passer comme prévu… et c’est là tout l’intérêt de l’histoire !!

Les personnages secondaires ont également leur importance dans cette romance ; il y a, tout d’abord, Justine, la meilleure amie d’Elisa, son oreille attentive même si elle est beaucoup plus libérée que son ami. Il y a aussi Tina, la meilleure amie de Thomas, dont on ne comprend pas toujours le comportement. Elle se dit amie avec lui mais cherche à tout connaitre de sa vie, ne cesse de lui donner son avis voir de jouer la femme jalouse… bref, pour le moment, je n’ai pas encore réussi à la percer au grand jour. Enfin, il y a Chloé, une amie de Justine, qui tourne autour de Thomas et qui ne va pas hésiter à venir mettre la zizanie dans l’esprit d’Elisa.

Je dois vous avouer que j’ai été totalement happée par cet épisode 1. Ce livre est un véritable « page-turner », impossible à poser avant de l’avoir terminé. La double narration permet d’en apprendre d’avantage, au fil des chapitres, sur les deux principaux protagonistes et de lever peu à peu le mystère sur leurs secrets. Car croyez-moi, des secrets et des pans de vie inavoués, il y en a et je pense que je ne suis pas au bout de mes surprises ! La plume de l’autrice est efficace, fluide et en ce qui concerne les scènes de sexe, elles sont torrides !! En ces temps caniculaires, les passages érotiques font encore plus monter la température et vous donnent vite chaud ! Néanmoins, j’ai apprécié que l’érotisme ne prenne pas le dessus sur l’histoire des protagonistes et sur leurs secrets. En effet, les personnages prennent le temps, malgré tout, de s’apprivoiser et d’avancer pas à pas dans une relation qui ne ressemble qu’à eux. Le tome se termine énigmatiquement, impossible de ne pas se plonger dans la foulée dans le second.

Pour conclure, je recommande chaudement cette romance érotique à tous les amoureux du genre. Ce premier tome de « Live to love » est, pour moi, une lecture d’été parfaite où le dosage entre sexe et sentiments est parfait. Néanmoins, je ne peux en rester là et je fonce dans le tome 2 afin de savoir comment se termine cette saison 1 palpitante et riche en rebondissements !

liens utiles
Retrouvez tout l’univers de Shana Keers sur son site officiel
Retrouvez également ce roman sur Amazon

img_20180426_160220_117

ELEA, tome 2 : Les Chevaux des Dieux de Léa Northmann.

 

[ ROMANCE ÉROTIQUE FANTASY – Nouveauté 2019]

Tome 2/3

PUBLISHROOM

228 pages

Ma note : 4,5/5

Lien Kindle

Lu dans le cadre du RDV #MonMarathonIndé de Juin.

 
Le résumé :
Lors d’un voyage en mer plein de surprises, mené dans le but de trouver de légendaires pur-sang dorés, Calh et Eléa prennent part à une Cérémonie des Sens…
Le Maistre Ecuyer Royal et le Prince Héritier d’Argalh partent à la recherche des légendaires pur-sang dorés de la Province du Guépard Blanc. Tout au long de leur voyage, Calh continue d’initier Eléa aux mystères de Maïa. Ils participent à une Cérémonie des Sens et l’Etoile Cerclée est tatouée à l’intérieur du poignet de la jeune femme.
Grâce aux révélations du Maistre Fauconnier du château d’Adhaïa, les deux amants n’ont jamais été aussi proches de trouver les Chevaux des Dieux. Mais une tempête se prépare…
Venez découvrir avec Eléa un nouveau duché du Royaume d’Argalh, et rencontrer le mystérieux Grand Amiral de la flotte des corsaires des Iles du Levant.
Suivez les deux amants dans ce second volet d’une aventure fantastique empreinte d’érotisme, fait de traversées en mer trépidantes et de découvertes inattendues !
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Alors que le premier tome était axé sur la découverte de la personnalité d’Eléa et le monde équin, ce second tome est sensiblement différent.

 

Eléa est enfin devenue Maistre écuyer royal du prince héritier d’Argalh, Calh. Cette union a ce quelque chose de magique et d’incroyable : une osmose parfaite entre l’âme et le corps. A eux deux, c’est le soleil et la lune réunis dans une danse féerique et sensuelle. Avant de prendre au sérieux sa fonction de prince héritier, Calh a voyagé à travers les provinces et exploré maintes cultures. Pendant ses pérégrinations, il a été initié aux mystères de Maïa. Des mystères où les corps, hommes et femmes, sont sublimés et adorés.

 

Engagés dans une nouvelle aventure qui les portera vers les Chevaux des Dieux, Calh et Eléa vont vivre une épopée sensuelle et aux saveurs exquises. Ils traverseront différentes contrées. Certaine aux allures austères, d’autres exotiques et digne des décors des « Mille et une nuits ». Des jours où les regards frustrés s’impatienteront, où les caresses se feront ardentes, où les corps s’abimeront dans les abysses charnelles. Eléa vit une véritable quête des sens sublimée par Calh. Eléa se révèle en tant que femme et ses charmes en feront tomber bien davantage qu’un seul homme. La confiance qu’elle porte aveuglément à Calh lui a permis de s’épanouir et de s’ouvrir à un monde qu’elle ne connaissait pas. Intriguée et malicieuse, elle guette le moindre signe qui pourrait lui certifier qu’elle est en présence des adeptes du culte de Maïa.

 

Cette aventure aurait pu être aussi paisible qu’un long fleuve tranquille, mais lorsque les flots se déchainent à l’aube d’une tempête, Eléa et Calh vont devoir affronter la plus cruelle des épreuves. La culpabilité, les remords, la colère, l’agacement et la peur vont alors prendre le dessus sur le plaisir et la passion. Arriveront ils à vaincre l’horreur ?

 

Changement radical dans ce tome ci. Il se veut, sans détour, bien plus érotique que le premier. Léa Northmann met l’accent sur cette quête des sens. Les scènes érotiques sont disséminées tout au long des chapitres et mettent en exergue, à tour de rôle, l’un des cinq sens. Le monde équin est relégué au second plan mais reste le moteur essentiel à cette histoire. Si je pensais que la trame allait se poursuivre sur le même ton, Lea Northmann joue la carte de l’imprévisibilité. L’atmosphère s’assombrit, les corps se déchirent et les âmes sont tourmentées. Les dernières pages sont angoissantes, laissant un suspense à couper le souffle. Les questions fusent et les doutes m’ont envahie car je ne voulais absolument de cette tournure.

 

Une nouvelle fois Lea Northmann m’a foudroyée avec ses descriptions qui invitent au voyage : des paysages grandioses, des villes magnifiques, des odeurs et des images qui s’implantent ici et là. Il n’est pas difficile de se les représenter.

 

Les personnages d’Eléa et de Calh sont mignons tout plein ! L’amour qu’ils se portent est intense. Ce lien étrange qui les unit est époustouflant. J’ai tout simplement succombé à ce couple incroyable.

 

Une plume trépidante et pimentée, une trame qui laisse place à la surprise, des personnages attachants et un final qui laisse présager un troisième tome des plus intéressants (pourquoi pas un coup de cœur), voilà ce que réserve ce second opus !

 

#Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… Mon avis sur le tome 1 (clique sur la couverture).

IMG_20180426_160220_117

TOY BOYS de Laëtitia de Zelles.

 

[ ROMANCE SEXY – Nouveauté 2019 ]

Tome 1/3

CITY Editions – Collection Eden

352 pages

Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »

Lien Kindle

 
Le résumé :
La vie d’Eléa est réglée au millimètre. Elle passe ses journées à la fac, son temps libre avec sa meilleure amie et ses nuits avec un homme chaque fois différent, son toy boy du moment. Mais sa vie est sur le point de prendre un nouveau tournant.
Lors d’une soirée, la jeune femme rencontre Milan, qu’elle trouve à son goût. Elle fait son jeu de la séduction habituel auquel il reste complètement insensible. Hors de question pour lui d’être un nom supplémentaire sur un tableau de chasse… même s’il apprécie la jeune femme.
Eléa n’est pas habituée aux refus et devient littéralement obsédée par Milan. Sept ans plus tôt, elle s’était fait une promesse : s’interdire tout vrai sentiment après avoir vécu un drame. Elle a toujours respecté cette promesse. Mais jusqu’à quand ?
 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Ne vous fiez pas au titre de cette romance sexy qui pourrait prêter à confusion, aucun petit canard n’a participé de près ou de loin à ce scénario (okay, vous ne voyez pas, pas grave !). Pour le coup aucun d’homme n’a été maltraité et a fait l’objet de convoitise non consentie.

 

Sur cette note d’humour qui n’a fait sourire que moi et avant que je ne m’éloigne de mon objectif du jour : vous parler du premier roman sexy de Laëtitia de Zelles.

 

Eléa est une jeune femme plein d’entrain. Boulimique de la vie, elle la croque sans commune mesure avec force et détermination. Eléa, étudiante en biologie, est installée sur Bordeaux avec sa meilleur amie Clarisse Une colocation digne du yin et du yang. Alors que Clarisse a la tête sur les épaules, Eléa se laisse vivre au jour le jour. Cette amitié remonte au lycée. Depuis le premier jour et le premier regard, elles ne se sont plus quittées. Une belle amitié, solide comme un roc où chacune est présente pour l’autre dans les pires comme les meilleurs moments. Eléa, belle plante brune est à ses heures perdues et quand l’envie s’en fait ressentir, une croqueuse d’hommes. Elle ne va pas s’embarrasser d’une quelconque liaison, l’amour , le véritable celui qui fait décoller et met plein d’étoiles dans les yeux, elle n’y croit pas. Elle se contente alors de s’amuser. Des relations libres, sans lendemain et sans prise de tête. Elle choisit, elle s’amuse et elle jette. Bien évidemment sa réputation n’est pas à faire, mais c’est son choix et elle s’en accommode et l’assume sans aucune honte. Consciente de son charme, elle en abuse et le déploie quand bon lui semble. Eléa est accro au sexe. Elle se sent libre, heureuse et surtout elle oublie. Elle oublie cette terrible tragédie qui, du jour au lendemain, a changé la jeune femme qu’elle devenait. Ce « traitement » est bien plus efficace qu’un anxiolytique, mais à présent que l’irrésistible Milan est rentré dans sa vie d’une manière inédite et fracassante, peut être qu’elle devra revoir sa manière de vivre.

 

Milan est cadre dans une entreprise. Ses pouvoirs : authenticité, l’honnêteté, le franc parler et l’empathie. Il va croiser la belle des bois, lors du mariage de son boss. Interloqué par la manière dont Eléa l’aborde, il va gentiment lui souffler un joli vent qui aura le mérite de mettre hors d’elle la belle Eléa.

 

Si on fait l’amour ce soir, demain tu me diras probablement merci à la prochaine…
 
Mais Milan a tout simplement craqué. Il a ni l’intention de s’amuser ni de faire souffrir la belle Eléa. Milan va mettre son grain de sable dans la vie trépidante d’Eléa et bouleverser la manière dont elle se complaisait dans cette auto destruction jouissive. 

 

Ce premier tome met l’accent sur les émotions des personnages notamment celles d’Eléa. J’ai découvert une jeune femme fragile sous cette allure avenante et conquérante. Alors qu’elle croit ses blessures pansées, au contraire Milan va les mettre bien en évidence. J’ai donc suivi le retour aux source d’Eléa avec curiosité et appréhension. Que cache donc son passé ? L’inquiétude et la tristesse m’ont vite submergée face à la révélation de ces secrets. Le soulagement qu’enfin Eléa tire du courage et de la force de son passé m’a accaparée. Laëtitia de Zelles offre une romance sexy de toute beauté où l’héroïne est loin d’être farouche et mignonnette mais qui a contrario cache de nombreuses fêlures. Pour une fois c’est le héros qui va être le moteur de la reconstruction. Ce changement de rôle n’est pas pour me déplaire, cela est bien trop souvent l’inverse. Une particularité embellie par une plume fluide et addictive qui met parfaitement en exergue les émotions, les sentiments, les envies, les doutes et les questions de ses personnages. Pimenté par quelques scènes sexy, le roman s’ancre dans une histoire passionnelle, mais aussi déchirante et bouleversante. Et le final, encore pour mon plus grand des plaisirs, prend une tournure totalement inattendue ! WTF ? What’s else ? Mais c’est quoi ce bin’s ?

 

TOY BOYS est une belle romance sexy, pleine de surprises et de rebondissements. Des personnages à croquer auxquels je me suis attachée sans préjugé. Des personnages blessés mais qui trouvent dans l’autre une certaine forme de rédemption. TOY BOYS est une belle gourmandise à découvrir cet été.
 
Le repas est savoureux et l’ambiance à notre table oscille entre attirance irrésistible et franche rigolade. Et tout ceci de manière parfaitement naturelle. Il a très vite remarqué les lignes noires sur mon poignet et m’a félicitée pour le choix du dessin.  sa manière de me regarder, mélange d’admiration et de fierté, il est évident qu’il a compris sa signification. Certes, je l’ai fait pour moi, ce tatouage, mais c’est grâce à lui que je peux lui donner du sens.
 
#Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de la Collection Eden.

… le site de Laëtitia de Zelles.

LORD OF EGYPT : Le ciel de Nout de Ena Fitzbel.

[ ROMANCE HISTORIQUE ÉROTIQUE – Nouveauté 2019 ]

Éditions ALBIN MICHEL – Collection MA NEXT ROMANCE

306 pages

Ma note : 4/5

Lien Kindle

 
Le résumé :
Ariane Cravendish n’est plus la discrète et flegmatique aristocrate anglaise que Lord Timothy Fentington a connue. Travestie en homme, bravant les interdits que cette fin de XIXe siècle lui impose, elle débarque en Égypte pour rapatrier son frère Adonis, un archéologue très gravement malade. C’est alors qu’elle retrouve Timothy, égyptologue et séducteur toujours aussi peu soucieux des conventions.
Submergée d’émotions contradictoires, la belle rousse de 29 ans découvre tout à la fois les mystères de l’Égypte et les plaisirs sensuels avec celui dont elle fera son amant. Pendant ce temps, Nout, la nymphe de l’ancienne Égypte, et son scarabée bleu défient les lois du temps et envoûtent les hommes ! Adonis est l’une de ses proies. Parviendra-t-il à comprendre ce qu’elle cherche ? Sa survie en dépend.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Direction l’Égypte, fin du XIXe siècle, où cet ancien pays majestueux révèle peu à peu ses secrets. Pays en ébullition où archéologues de toutes nationalités ne rechignent pas à la tâche de trouver des trésors. Roches, sables et soleil, un cocktail éprouvant où la folie et la convoitise gagnent peu à peu les hommes.

 

En ces temps perdus où les femmes issues de la haute société anglaise ne pouvaient pas quitter leur foyer pour une escapade en solitaire, Ariane Cravendish n’a que faire des ragots qui fleurissent ici et là. Femme célibataire (une aberration à cette époque), gère toute seule le domaine anglais appartenant à son père. Suite à de mauvaises nouvelles, elle décide de braver tous les aprioris et de prendre la mer pour rejoindre son frère en Égypte. Pantalon, chemisier, cheveux remontés et cachés par un chapeau, la voici déguisée en homme par obligation. Point de remontrances, de regards outrés et des visages interloqués, ce déguisement lui permet de voyager aisément. Ce long périple, se terminant, elle découvre un lieu intrigant et chargé de mystère : une pyramide au loin, un port où règne une ambiance démesurée et un grand bateau. Ravie enfin de retrouver son grand frère pour lui faire entendre raison, elle rencontre un homme amoindri tenant le lit et le séducteur de ces dames, Timothy Fentington. Vieille connaissance qui ne lui a pas laissé un bon souvenir, elle s’accommode de cet homme impossible.

 

Rien ne prédestiner Ariane à vivre une telle aventure. Mystère, secret, magie, amour et passion seront au rendez-vous, pour un périple qui révélera la femme qui se cache en elle.

 

Ena Fitzbel signe une romance historique et érotique de toute beauté. J’ai beaucoup apprécié la force que dégage Ariane. Une héroïne qui ne fait pas cas de la condition féminine voulue par les hommes. Même si elle craint les qu’en-dira-t-on, elle ose ce que peu n’oserait. Une volonté farouche à détruire cette ignominie et à vivre une aventure hors du commun. Instruite et intelligente, elle aura l’occasion à de nombreuses reprises de montrer son véritable potentiel. Maligne et sournoise, elle sait mener son monde par le nez. Ariane est une héroïne précieuse. Son image casse de nombreux codes établis par une société patriarcale anglaise. D’ailleurs, elle va découvrir que le peuple de l’ancienne Égypte ne portait pas du tout ses valeurs. Timothy est un homme arrogant, séducteur, machiste ; la caricature parfaite du Lord anglais qui ne se refuse rien. La venue d’Ariane va contrarier son quotidien pour le pire et surtout le meilleur.

 

Ena Fitzbel m’a plongée dans une romance pimentée où les découvertes archéologiques côtoient les charnelles. Ce brin de passion apporte un côté romantique à une histoire trépidante.

 

La plume d’Ena Fitzbel est envoûtante, passionnante et addictive. Le choix de narration à trois voix est judicieux où le point de vue de chaque narrateur apporte les éléments cruciaux à ma connaissance. Cette romance est un mélange de ce que j’apprécie lors de mes lectures : une intrigue où l’Histoire se mêle à la magie, des héros qui au départ ne s’apprécient guère, une osmose naissante, de la passion et une héroïne qui a du caractère. J’ai passé un excellent moment en compagnie de cette lecture. Quoi demander de plus !?

 

#Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de MA NEXT ROMANCE

Le book-trailer

LE MAISTRE ÉCUYER ROYAL, tome 1 : Eléa de Léa Northmann.

 
[ FANTASY / ROMANCE ÉROTIQUE – Nouveauté 2019]
Publishroom
183 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
Lu dans le cadre du Marathon Indé de mars

 

 

Le résumé :
Jeune écuyère, Eléa doit fuir un amour interdit et se rendre au Palais Royal pour accomplir son destin.
Au royaume d’Argalh, dans le Duché de Noshaïa, la jeune Eléa rêve de chevaliers et d’aventures. Elle devient l’apprentie de l’intransigeant Maistre Écuyer Maï-Lo. Pour parfaire sa formation, elle entre au château ducal, où le séduisant chevalier de Tuhr devient son référent. A travers les entraînements équestres et les jeux de l’amour, la jeune femme s’épanouit. Mais sa relation avec le chevalier est révélée et le Seigneur de la Province de la Licorne Blanche s’oppose à la validation de la fin de son apprentissage. Aidée par un vieux Maistre Écuyer, une jeune palefrenière et un étrange bibliothécaire, Eléa parvient à rejoindre le Palais Royal. Son destin est irrémédiablement lié par le sang au Prince Héritier Calh lors de la cérémonie de leur double adoubement. Il fait partie des disciples de Maïa, la déesse du désir, du plaisir et de l’amour…

 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

 

Allier la fantasy et la romance érotique, il fallait oser et le résultat est sympa et très réussi.

 

Eléa est née le jour même où la guerre a été déclarée fini. Ses parents prennent soin de cette petite fille espiègle. Elle aime l’aventure et les chevaux. Dès son plus jeune âge, elle est prise sous l’aile de l’intrigante Maï-Lo, une femme caractérielle qui mène son monde à la baguette. Son entrainement façonne cette nouvelle apprentie pleine de volonté et d’endurance. Chaque épreuve la rapproche peu à peu de son rêve le plus fou, devenir elle aussi un jour maistre écuyer. Ces heures de durs labours à souffrir, à encaisser lui forgent son caractère et son avenir. Elea en grandissant devient une belle jeune femme. Sa première rencontre masculine éveille en elle des sensations étranges et toutes aussi chaleureuses. C’est lorsqu’elle rejoint le château ducal pour terminer sa formation, que la rencontre avec le séduisant chevalier Tuhr, qu’elle explore le désir. Découverte, leur liaison va soudainement s’arrêter et mettre en péril l’obtention du titre tant convoité par Eléa. Une fuite orchestrée plus tard et un adoubement avec le prince héritier Calh, la vie d’Elea semble sereine, entre l’amour des chevaux et la folle passion, il n’y a plus qu’un pas.

 

Lea Northmann m’ouvre les portes de son univers totalement incroyable. Un monde intrigant et intéressant. Un monde anéanti par la guerre et qui a réussi à se reconstruire à l’aide d’alliances entres les différents royaumes. J’ai beaucoup apprécié l’illustration le représentant au début du roman. Ce premier roman pose des bases essentielles pour que le lecteur ne se sente pas déstabiliser par les noms, etc. Elea est une héroïne très attachante d’abord par son innocence et puis par cette passion qu’elle a pour le monde équestre. L’autrice n’hésite pas à utiliser le jargon adéquat à cet univers qui m’est totalement inconnu. J’aurai apprécié avoir un lexique pour le comprendre davantage et mieux me familiariser. Tout au long de cet apprentissage Eléa rencontre de belles personnes où l’amitié sera le point central de leur relation. Le vieux maistre écuyer qui se rapproche le plus d’une père. La jeune palefrenière qui l’aide sans jugement dans tout ce qu’entreprend Eléa. Une belle relation fraternelle les lie. Et le vieux bibliothécaire (qui n’est pas si vieux que ça) qui l’aide à se sortir de sa mauvaise situation. Beaucoup d’hommes tombent sous le charme de la belle écuyère. Elle n’en joue pas du tout, heureusement. Car complot et jalousie ne sont loin guère d’elle. Eléa est curieuse de tout et plein de bonne volonté. Hargneuse et têtue, elle ne recule devant aucune difficulté. Le vieux roi Calh admire cette force qui émane de la jeune maistre écuyer et il croit fortement en son destin.

 

Eléa semble prédestiner à une vie magnifique et royale. J’espère que le seconde tome lui sera entièrement dédié pour en découvrir davantage.

 

Ce premier roman de l’autrice laisse présager de nouvelles aventures aussi aventureuses que érotiques. Effectivement, elle sème par ci par là des scènes à croquer qui font chauffer les joues ! La plume de Léa Northmann est addictive et envoutante. Elle manque cependant de maturité mais je suis persuadée que les prochains romans seront sensationnels.

 

Ce premier tome est un voyage épique où Eléa, jeune héroïne, est passionné par les chevaux et découvre l’amour.

 

#Esméralda

 

Je remercie Léa Northmann pour sa confiance et sa patience.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

 

… le portrait de Léa Northmann !

 

 

IMG_20180426_160220_117

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

SOURCES DE PLAISIR de Rui Chan.

Sources de plaisir par [Chan, Rui]

 

[ NOUVELLE ÉROTIQUE – 2019]
Auto édition
66 pages
Ma note : 4/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
Lu dan le cadre du Rdv « Mon Marathon Indé de Février »

 

 

Le résumé :
Laissez-vous porter par les ondes du désir dans cette nouvelle érotique où l’amour et la tendresse ouvrent la voie vers les instants coquins.
 
Après quinze ans de mariage, Leslie et Matthieu s’offrent une seconde lune de miel au cœur des Alpes japonaises pour profiter des sources chaudes en amoureux.
Siobhan, elle, s’y réfugie pour panser ses blessures après une rupture houleuse.
Quand leurs chemins se croisent, entre fantasmes et tentation,  leur séjour devient inoubliable.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Voici une « petite » lecture idéale à croquer entre deux lectures bien plus conséquentes, pour un moment exquis et charmant. Rui Chan m’a transporté au Japon dans les terres reculées où les paysages grandioses et les bains chauds amènent une certaine sérénité.

 

Leslie et Matthieu arrivent dans un décor idyllique. Cette seconde lune de miel a pour but de prendre du temps pour eux et déconnecter d’un monde qui ne cesse de tourner. Leslie et Matthieu se connaissent depuis plus de 15 ans. Eux deux étaient une évidence, malgré le fait que Leslie est bi. Matthieu a su apprivoiser le femme qu’elle était alors.

 

Siobhan est lesbienne, une pure et dure. Elle a fui sa vie actuelle par crainte indue par un changement radical. Elle n’était pas prête à assumer cette situation. Ce replis nécessaire et la rencontre du couple lui a permis de comprendre ses choix, ses doutes et ses peurs et de repartir sur un bon pied.

 

Siobhan est une jeune femme fougueuse, loin d’être cavaleuse, elle aspire à vivre selon une certaine liberté. Lorsqu’elle rencontre Leslie, une évidence s’impose mais elle est loin de se douter que Leslie et Matthieu vont initier une rencontre spéciale.

 

SOURCES DE PLAISIRS par son format court est un véritable délice pour celles et ceux qui adorent lire ce genre de lecture. La plume de Rui Chan, toute en finesse et subtilité, apporte à ce jeu de séduction et à la finalité de l’exotisme. Tout en restant soft, il n’y a aucun moment où je me suis sentie mal à l’aise. J’ai beaucoup apprécié le cadre, l’atmosphère et les traits de caractères de chaque personnage. Il en découle une certaine douceur. Cette lecture est placée sous le signe du charme, de l’apprivoisement et de la découverte.

 

#Esméralda

 


Je remercie Rui Chan pour sa confiance.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… l’univers de Rui Chan.

IMG_20180426_160220_117

Lust d’Emily Jurius

lust version intégrale

Romance érotique – Livre sorti le 8 septembre 2018

Auto-édition

Service presse

Ma note : 3,5/5

 

Je remercie Emily pour sa confiance et pour m’avoir confié l’intégrale de Lust en service presse.

Résumé :  » Et si vous étiez le jouet de votre Big Boss ?  » Juliet, jeune Franco-Américaine de vingt-cinq ans, vit coupée de sa famille à New York. Courageuse et perfectionniste, elle affronte la vie avec beaucoup d’audace et considère son travail comme étant sa plus grande force. Pourtant, son destin tout tracé de brillante employée est trahi par le hasard de la vie. Ce hasard, c’est Gabriel, ce collectionneur de coups d’un soir à qui tout réussit. Tous deux victimes du plaisir charnel, leur rencontre va susciter des désirs jusqu’alors inconnus, qui traduisent leur lourd passé et dévoile des faiblesses qu’ils croyaient enfouies. Juliet et Gabriel sont si différents, pourtant… La passion qui les anime va les conduire à briser leurs chaînes : lorsque luxure et amour s’entremêlent, il devient impossible de les séparer. Quant aux démons du passé, la chasse est ouverte, prenez garde !

 

Mon avis : Édité une première fois en 2017 en 3 tomes, Lust s’est refait une beauté au cours de l’année 2018 pour ressortir en auto-édité dans une édition intégrale, avec des bonus inédits et une nouvelle couverture magnifique. Toujours aussi torride, c’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé Juliet et Gabriel et que j’ai, enfin, découvert la fin de leurs aventures.

Juliet est une jeune française partie vivre aux Etats-Unis pour mettre de la distance avec sa famille et aussi pour avoir un job lui permettant de financer les soins de sa meilleure amie Jeanne. Un jour, elle rencontre le « Big Boss » Gabriel et à partir de là, plus rien ne sera jamais pareil pour l’un comme pour l’autre. Néanmoins, venant d’univers si différents, Juliet et Gabriel peuvent-ils s’entendre ? Quels secrets se cachent-ils ? Ces derniers peuvent-ils remettre en cause une éventuelle histoire ?

Juliet est une jeune femme qui sait ce qu’elle veut, qui s’assume entièrement et qui est féministe dans l’âme. Sa rencontre avec Gabriel va lui ouvrir de nouveaux horizons, notamment au niveau sexuel où elle n’a aucune expérience, mais elle va aussi lui causer bien des tourments. Face à un homme qui a l’habitude de dominer et d’obtenir tout ce qu’il souhaite, ses habitudes et ses certitudes vont être chamboulées. Néanmoins, j’ai apprécié sa franchise, son côté entier et passionné qui prouvent l’ampleur de ses sentiments pour Gabriel. Lui, par contre, a tout du macho sûr de lui, collectionnant les conquêtes et surtout, ne s’attachant à personne. Proche de ses amis Aedan et Liam, Juliet est la seule qui va arriver, difficilement, à percer sa carapace. Débutant dans les relations couples, Gabriel va faire de nombreux faux pas mais il semble incontestable qu’il est complètement fou de sa petite frenchy. Il cache des blessures anciennes et a bien du mal à s’ouvrir, même à Juliet, ce qui lui causera bien des soucis. Il m’a fait penser à Christian Grey avec son côté surprotecteur, dominateur mais aussi car il est incontestablement sous le charme sa bien-aimée. Mention spéciale aux personnages secondaires, les deux amis de Gabriel, et Jeanne, que l’on découvre réellement à partir de la deuxième partie. Ils ont tous leur place dans l’intrigue et ne sont pas délaissés au profit des deux protagonistes.

Cette intégrale est une excellente idée car chaque fin de partie nous « oblige » à poursuivre notre lecture. Au départ, je n’aurais jamais imaginé que le fil de l’intrigue serait si complexe et je félicite Emily Jurius d’être arrivée à nous tenir en haleine jusqu’au bout. Les rebondissements sont nombreux et j’avoue avoir été surprise à plusieurs reprises. Ce roman est clairement érotique vu le nombre de scènes de sexe décrites. Très détaillées, toutes plus chaudes les unes que les autres, j’ai cependant trouvé qu’elles étaient un peu trop présentes dans la partie 2. En effet, après chaque dispute, nos héros se sautent dessus et résolvent leurs problèmes grâce au sexe. Là encore, cela m’a rappelé le tome 2 de 50 nuances de Grey, et j’ai trouvé un peu dommage que ces scènes prennent autant de place. Je tiens néanmoins à noter une originalité dans l’intrigue. En effet, l’auteure a fait le choix de nous entrainer dans une enquête complètement folle qui entrainera Juliet et Gabriel de New-York au cœur de l’Europe, en passant par la France. Entre secrets, découvertes et trahisons, ils ne sont pas au bout de leurs surprises !! Vous l’aurez compris, je me suis régalée lors de cette lecture, la plume de l’auteure est addictive, efficace et l’alternance des points de vue permet une vue d’ensemble et de connaitre les pensées des deux protagonistes. Exubérant, passionnés et un peu bornés, ils forment un couple attachant que j’ai un peu de peine à quitter maintenant que j’ai terminé ma lecture.

Je recommande « Lust » à tous les passionnés de romance érotique. Le couple Juliet/Gabriel est volcanique et la tension sexuelle qui émane d’eux ne pourra vous laisser de glace. Agrémenté d’une touche de suspense, ce roman saura vous tenir en haleine jusqu’au bout et vous fera passer par plusieurs états émotionnels en l’espace de quelques paragraphes. Encore une fois, Emily Jurius nous prouve qu’elle fait partie des noms de la romance française qu’il faut absolument suivre !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez l’univers d’Emily Jurius sur sa page Facebook

Retrouvez « Lust » sur Amazon en cliquant ici !

 

IMG_20180426_160220_117

L’assistant de Fleur Hana

20181023_205016.jpg

New romance érotique – Livre sorti le 1er avril 2017

Editions France Loisirs – Collection Piment rose

Lecture personnelle

 

Résumé : Jeune femme moderne, libre, Sarah, 28 ans, mène sa vie comme elle l’entend. Forte de son nouveau mantra :  » Je suis célibataire, je suis sexy et je peux me faire un coup d’un soir « , elle se laisse embarquer par ses amis dans un pari qui va la conduire tout droit dans les bras d’un inconnu taciturne au regard froid et distant.

Malgré ses convictions et ses belles paroles, elle va rapidement perdre le contrôle de la situation et se retrouver face à un homme aussi passionné que mystérieux. Sandro pourrait bien être celui qui chamboulera sa détermination.

 

Mon avis : Ce livre dormait dans ma bibliothèque depuis un an… et j’ai appris, voilà quelques semaines, que j’allais rencontrer Fleur Hana. Ni une, ni deux, j’ai sorti ce roman de son étagère pour le découvrir ! Et si je dois en retenir une chose, c’est que les romans de cette auteure ne méritent pas d’attendre d’être lus !!

Nous faisons ici connaissance avec Sarah, une jeune femme qui réussit très bien professionnellement mais qui a une vie sentimentale totalement désertique. Un soir, un de ses amis la met au défi de coucher avec un inconnu. Elle décide de relever le pari et allume un jeune homme mystérieux mais qui ne ressemble en rien aux hommes qu’elle drague d’habitude. Pourtant, elle est intriguée par lui et regrette presque de ne pas avoir pris son numéro. Qu’elle n’est pas sa surprise lorsque le lundi matin, elle découvre que son nouvel assistant n’est autre que son inconnu du week-end ! Très rapidement, la situation va devenir inconfortable et érotique pour ces deux personnages qui n’avaient, a priori, aucun point commun.

Sarah est une jeune femme qui a réussi dans son travail mais pas eu de chance dans sa vie personnelle. Echaudée par une précédente relation, elle vit sa vie comme elle l’entend et elle ne s’attend pas du tout à ce qu’il va lui arriver. En effet, Sandro va débouler et tout changer pour elle. A partir du moment où elle aura succombé, Sarah va se transformer en « folle de sexe insatiable » qui a envie de son amant n’importe où, n’importe quand. Faisant fi de la bienséance, elle assume ses envies avec son assistant, qui devient rapidement son partenaire sexuel. Pourtant, on la sent craintive, interrogative face à cette situation dont elle n’est pas familière. En effet, d’un côté, elle ne veut pas d’une « vraie » relation mais elle ne peut s’empêcher d’être jalouse…. Le travail qu’elle aura à faire sur elle-même va s’avérer long mais nécessaire. Quand à Sandro, c’est un personnage masculin qui donne très chaud. Italien, sûr de lui et directif dans la vie intime, je suis persuadée qu’il fait fondre le moindre sous-vêtement au premier regard. On a du mal à comprendre son ressenti au départ mais rapidement, on comprend qu’il est très complémentaire de Sarah et peut-être qu’il sera celui qui lui permettra de baisser sa garde….

Vous l’aurez compris, ce roman est un coup de cœur. J’ai adoré le personnage de Sarah, son côté un peu fofolle qui assume totalement ce qu’elle fait. On sent aussi des fragilités derrière cette assurance mais surtout, c’est une femme qui fait ce qu’il faut pour avancer. L’évolution de sa relation avec Sandro est loin d’être linéaire et on ne tombe donc jamais dans la monotonie au cours de la lecture. Parlons maintenant de la plume de Fleur Hana. Elle est incisive, directe et assez addictive. En effet, quand vous vous plongez dans le roman, impossible de savoir quand vous le reposerez !! L’histoire est agrémentée de nombreuses scènes érotiques qui font clairement monter la température et qui vous oblige à allumer le ventilateur pour ne pas risquer de mourir de combustion spontanée !! On ressent toute l’intensité du moment et toutes les sensations de l’héroïne sans tomber dans un voyeurisme malsain. Bref, vous l’aurez compris, j’ai été totalement conquise par cette lecture, ce qui me donne envie de me plonger sans attendre dans un autre de ses romans.

Pour conclure, « l’assistant », qui est également paru sous le titre « Feeling Good » chez Hugo Roman, est une romance érotique telle qu’on les aime avec de l’audace, des scènes de sexe qui font monter la température et des protagonistes hauts en couleurs. Pour ceux qui ne connaissent pas la plume de Fleur Hana, n’attendez plus pour découvrir son écriture envoutante. A l’heure où les températures baissent, « l’assistant » est votre meilleur allié pour vous réchauffer !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez tout l’univers de l’auteure ici !

Retrouvez ici la chronique d’Esméralda sur un autre roman de Fleur Hana, « NOUS DEUX A L’INFINI »

Retrouvez ce roman au format ebook chez France Loisirs

Retrouvez-le également sur Amazon, sous le titre « Feeling Good »

LEGAL LOVER, #3 : Le pari de la séduction de Lisa Childs.

20181021_155818

 

[ ROMANCE ÉROTIQUE – Nouveauté 2018]
Éditions Harlequin – Collection MAGNETIC
Tome 3/4
Traduit par Juliette Fuhs
Titre original : Legal Passion, 2018

 

Format numérique (256 pages) : 4.99€
Broché : 4.99€
Ma note : 4/5

 


 

Le résumé :

 

Ennemis jurés… et amants passionnés !
Stone Michaelsen ne perd jamais aucun procès, et ce n’est certainement pas Hillary Bellows qui lui prouvera le contraire ! Pourtant, l’avocate – et sa plus grande rivale en affaires – s’est donné pour objectif de lui voler la vedette lors du procès qui les opposera prochainement. Un défi que Stone a hâte de relever, tout comme celui de mettre la belle Hillary dans son lit, une fois, deux fois…

 


 

Mon avis :

 

La lecture du second tome m’avait beaucoup déçue et je redoutais à l’ouverture de ce nouveau opus qu’il en soit de même.

 

Heureusement, non ! Quel soulagement !

 

Lisa Childs nous offre dans cette suite ( qui malgré tout peut se lire indépendamment) une histoire qui tient la route et surtout des personnages crédibles. Une histoire, certes, rapide mais qui m’a fait passé un super moment de lecture détente comme je les aime.

 

Retour dans notre cabinet d’avocats, où ces 4 derniers vivent des histoires trépidantes, romanesques et quelque peu ubuesques.

 

Stone est le plus tranquille de la bande : pas de déboires sentimentaux où situations catastrophiques dont il fait la une. Le droit pénal est toute sa vie relié à un sentiment d’injustice lié à son enfance. Pour ne pas déroger à la règle, Stone est sexy à souhait, un peu machiavélique, fin manipulateur, intelligent, charmeur et autre. En résumé il a la parfaite panoplie des héros sexy et charmants qu’on adore retrouver dans les romances. Sans oublier, effectivement, le passé secret et tumultueux qu’il l’a rendu tel quel.

 

Hillary est la jeune assistante du procureur. Intelligente, bien fichue, belle, hyper canon, une répartie bien acidulée, un brin téméraire et malheureuse en amour. Également retranchée derrière un passé peu glamour et rose, elle se protège à l’aide d’une carapace bien solide et impénétrable.

 

Eux deux, n’aurait jamais du commencer. Il se déteste cordialement et ces sentiments incessants de jalousie et d’envie, font écho dans leur relation. Ennemis jurés au barreau, les confrontations dans les salles d’audience sont fréquentes. Voilà qu’une affaire va les rapprocher sans équivoque. Seront-ils prêts à assumer les conséquences ?

 

Je n’oublie pas de mentionner que l’intrigue du départ se prolonge dans ce tome, sans réponse et sans dénouement. j’espère de tout cœur qu’elle ne sera pas oubliée dans le dernier tome.

 

Lisa Childs remonte dans mon estime et répare parfaitement les pots cassés du précédent roman. Une histoire rapide mais qui tient la route, avec beaucoup de rebondissements logiques. Des personnages attachants et complets qui vraiment sont loin d’être farfelus. Une histoire d’amour simple avec quelques scènes alléchantes et pimentées.

 

Rien d’extravagant, d’hallucinant avec de méga surprises. Cela reste une histoire d’amour fraiche, passionnelle et passionnante. Le genre de livre que j’aime ouvrir entre deux lectures bien plus impressionnantes.

 

Hâte de découvrir le dénouement le 1er décembre prochain.

 

 

 


 

Je remercie Mélanie des éditions Harlequin pour sa confiance.
image-principale-page-liens-utiles

Mon avis sur le tome 1 : « Au jeu du désir ».

Mon avis sur le tome 2 : « Dangereuse attirance ».

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3