AVIS DE TEMPÊTE POUR NOËL, une romance de noël de Nelly Tomasini.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Littérature indépendante


Est-il possible de tomber amoureux dès le plus jeune âge ?
Cette question s’immisce dans l’esprit de Magdalena devant l’attachement inhabituel constaté entre deux élèves de sa classe, dans l’école maternelle où elle enseigne. Une vision qui provoque un effet boule de neige.

Des souvenirs de sa propre enfance et des images de vacances en Savoie ressurgissent, enfouis couche après couche au fil du temps.
Une vingtaine d’années s’est écoulée depuis sa première rencontre avec Luc. La jeune femme n’a jamais oublié ce garçon enjoué et captivant, qui lui avait tendu la main et fait découvrir, été comme hiver, le cœur caché de ses montagnes.
Magdalena sait qu’elle porte en elle un sentiment aussi profond qu’énigmatique, qu’elle hésite à libérer de sa cage, à laisser s’épanouir.
Pourquoi ne pas se fier à son instinct ? Pour une fois !
Si elle avait en tête de trouver des réponses à ses questions, elle ne s’attendait pas à être engloutie par une vague émotionnelle. Une vraie tempête et pas uniquement de saison !
Impossible d’en ressortir indemne.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
285 pages
Disponible au format broché et numérique

 


MON AVIS

Je suis très heureuse de retrouver Nelly Tomasini (alias Elline Baudry) pour une nouvelle romance émouvante. Direction un village savoyard où il fait bon d’y séjourner, de respirer l’air pur et d’admirer les paysages grandioses en été comme en hiver.

 

Magdalena, alias Maguy, y a passé ses plus belles vacances à vagabonder au côté de Luc, le fils des aubergistes. Au cœur de ses souvenirs à la pelle, Maguy y puisse un bonheur sans fin qui lui fait défaut depuis de nombreuses années. C’est en voyant cette petite fille et ce petit garçon dans la cours de récréation que la graine semée pendant son enfance va germer. Et si son ressentiment était dans le vrai ? Profitant d’un congé dont elle met à profit pour parfaire sa connaissance sur un enseignement atypique, elle fera un saut dans ce village des montagnes.

 

Cachant son identité, elle retrouve l’ambiance chaleureuse et intimiste de l’auberge de son enfance et Luc devenu sauveteur et guide. Les jours de décembre s’égrènent et les souvenirs se mêlent aux sentiments ravivés. Mais qu’en est-il de Luc ?

 

J’ai fini mon année 2021 avec cette magnifique romance de noël. Dans le style cosy, Nelly Tomasini nous offre une romance touchante et bouleversante. Une romance où les souvenirs ont une place capitale et qui se conjuguent avec des sentiments qui ne demandent qu’à exploser. Une petite intrigue et une devinette apportent ce petit côté suspens tout au long des chapitres. J’ai adoré l’ambiance de noël si présente, cette cheminée où le feu crépite sans cesse, les odeurs qui fleurissent ici et là, cette convivialité attachante et les personnages touchants. Une histoire sublimée par ses paysages à couper le souffle. L’amour y circule avec une aisance particulière, elle s’infiltre dans les moindres recoins et attend le moment opportun pour éclater et devenir cette tempête dévastatrice ou bienfaisante.

 

Une lecture qui gonfle le cœur et qui apaise les tourments de la vie. Une histoire où la seconde chance a tout son sens.

 

ALMA, Tome 1 : Le vent se lève, un roman de Timothée de Fombelle.

ROMAN D’AVENTURE

Éditions Gallimard Jeunesse

Tome 1/3


Il est à la recherche d’un immense trésor. Dans le tourbillon de l’Atlantique, entre l’Afrique, l’Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l’un vers l’autre.
Le premier volet éblouissant d’une trilogie d’aventure sur l’esclavage et le combat de l’abolition. Illustrations de François Place.

 

Ma note : 4/5
2020
400 pages
Disponible au format numérique, broché et audio.

 

 


MON AVIS

Depuis le temps que je rêvais de lire ce roman, il m’aura fallu attendre mes dernières vacances pour enfin l’ouvrir. Un roman ado et d’aventure que vous avez pu lire ou voir apparaître sur vos réseaux sociaux.

 

Un roman épique qui se déroule en pleine traite négrière (ce fameux triangle d’or que l’auteur retranscrit avec détails). La France est au cœur de ce mélodrame qui marque encore de nos jours. Je retrouve cette Afrique sauvage où les guerres entre les différents clans remplissent les navires en échange de richesses venues de l’Europe.

 

Alma est née dans cette vallée enclavée, inconnue de tous. Elle est une Oko, comme sa mère. Une communauté stigmatisée à cause de leurs pouvoirs. Une différence qui effraye et la seule manière de vivre et de rester caché. Alma est au cœur de la nature et des animaux. Alors que son petit frère fuit la vallée sur son cheval blanc, Alma n’hésite pas une seconde à partir à sa recherche. Ainsi débute une épopée incroyable, parfois violente. Une épopée qui signe la fin d’une vie connue et qui devient le symbole de la liberté. De nombreux rebondissements jalonnent son périple où sa vie sera mise en danger jusqu’à ce navire où rien ne sera comme avant.

 

Un roman que j’ai grandement apprécié, notamment par son côté historique bien mené et accessible pour les plus jeunes lecteurs. Il y a très peu de roman sur la traite négrière. On parle souvent de colonialisme ou d’esclavage, mais très peu de cet aspect historique qui pourtant à été la base du monde que connaissons actuellement. Alma et le jeune mousse, Joseph Mars, sont le pivot d’une histoire qui sans relâche nous porte au cœur de l’action. Un roman donc à deux voix qui nous permet d’apprécier à sa juste valeur le « coté  acheteur et marchandise ». L’auteur n’a pas peur de choquer et de faire la lumière sur cette période cruelle. Un plume captivante qui nous plonge dans une aventure haletante. Une sacrée découverte qui se finit, bien évidemment, sur un cliffhanger de malade.

 

Un roman très intéressant sur le plan de la reconstruction historique porté par des personnages charismatiques dont on accompagne les déboires avec appréhension. Un premier tome réussi et qui promet par la suite.

 

… CLAP DE FIN !

A vous toutes, à vous tous,

 

Vous, derrière vos écrans, je tenais à vous remercier pour cette extraordinaire année. Vos likes, vos commentaires, ici au ailleurs, vos messages ont été l’un des meilleurs baumes pour panser mon petit cœur épuisé. Je ne suis pas du genre à m’épancher sur mes problèmes, mes maux, car ils me semblent si minimes face à ce monde qui souffre souvent en silence. Alors vos petits gestes quotidiens, quand vous lisez mes avis ont un grand rôle dans ma vie.

 

Une nouvelle année riche en découverte, des coups de cœurs, des lectures parfois amères, mais en règle générale je cherche avant tout le plaisir à lire et à partager mon ressenti. Qu’importe que l’on aime ou pas, l’essentiel à mes yeux reste le partage autour de cette passion commune. Je ne cherche ni les lauriers ni l’exaltation de voir mes comptes s’affoler. Vous le savez, pour moi, l’honnêteté prime avant toute critique.

 

Dans le contexte actuel que l’on vis, sans polémique, est sans pareil et à forte raison a su me marquer comme tout le monde. L’essentiel est à mes yeux et le reste : la compassion, l’empathie, l’entraide et bien d’autre dont il m’est difficile de mettre les mots.

 

Ce bilan n’est pas un bilan mais l’évidence même que face à l’adversité il existe encore ces îlots où l’on peut se sentir tous un peu nous même.

 

Je ne vous conseillerai pas mes meilleures lectures de cette année 2021,  je souhaiterai seulement que votre cœur vous guide.

 

Je vous souhaiterai pour cette année 2022 qui va s’ouvrir d’ici peu, vous amène ce que vous chérissez le plus, que cette année soit propice à votre épanouissement personnel et/ou familial, que les sourires fleurissent derrière nos masques.

 

Un clap de fin qui n’en est pas un, mais que je souhaite être les prémices d’un avenir meilleur.

 

 

INCARNATIONS, Tome 2 : Whisper, un roman de Lilly Sebastian.

URBAN FANTASY

Tome 2/3

Éditions Beta Publisher


Le monde a changé. Les métamorphes sont enfin sortis au grand jour, mais le chaos règne. Tandis que certains clans se dévoilent et risquent leur vie, d’autres observent tapis dans l’ombre. à moins que d’autres raisons ne les poussent à rester cachés ?
Rose fait partie de ceux-là, à contrecœur. Intimement convaincue que Nicolas n’est pas mort, elle doit faire tout son possible pour le retrouver au milieu de ce tumulte politique et médiatique. Mais encore faut-il qu’elle parvienne à assurer sa survie et celle des siens.

 

Ma note : 4/5
384 pages
Nouveauté 2021
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

La vie d’avant de Rose est un vague souvenir. Depuis cette incroyable rencontre, sa vie est devenue une aventure périlleuse au cœur d’un monde qu’elle ne soupçonnait pas. Malgré cela, elle a pris rapidement ses marques et commence à peine à maîtriser son nouveau elle, tapis, quelque part au fond d’elle. Cette deuxième personnalité est bien plus sauvage et imprévisible. Son alter-ego, son loup-garou, Whisper est une femelle alpha qui n’attend que le bon moment pour surgir et prendre sa place de dominante. Et la seule condition qui la pousse à accepter sa nouvelle condition et de découvrir si Nicolas est toujours bien vivant. Depuis des mois Rose se lamente et attend le signe qui pourrait la faire sortir de sa léthargie. Et il est là, au bout d’un fil ténu.

 

C’est ainsi que Rose sort de sa morosité et part à la recherche de l’homme qu’elle aime. Une quête semée à nouveau d’embûches. Entre les humains, les sorciers et les métamorphes, les loups-garou sont une épine dans leur pieds qu’ils souhaitent anéantir. Rose est une farouche guerrière portée par une entêtement sans faille. Elle apprend davantage à connaître son loup et à lui laisser la place qui lui revient de droit. Une cohabitation parfois chaotique mais qui a du bon dans l’ensemble. Rose découvre son nouveau pouvoir de sorcière qui sommeillait en elle depuis des années. Un pouvoir efficace et qui fait flipper quand même, car la mort peut la surprendre à tout moment. Heureusement elle peut compter sur ses acolytes pour veiller sur elle.

 

Rose est toujours au cœur de l’action. Ce tome lui est largement consacré et on apprend à connaître davantage ses doutes, ses qualités et ses défauts ( beaucoup !). Rose est une femme courageuse qui aime aller au devant des problèmes. Je crois qu’elle aime bien évoluer dans un univers où tout s’écroule. Un roman où l’action est omniprésente. Elle constitue une large partie du scénario et nous catapulte dans ce monde bouleversé où divers groupuscules tentent de prendre l’avantage au cœur de cette désorganisation. Les personnages secondaires ont une place importante et font office de barrière de sécurité pour notre Rose survoltée. Notamment Lyn, une hyène, à l’humour surprenant parfois cynique mais qui tombe toujours à pic. Les rebondissements s’enchaînent rapidement. L’action palpitante est toujours au bon moment. Au final il est impossible de s’ennuyer ! Une plume toujours aussi addictive qui porte l’histoire jusqu’au bout sans aucune hésitation.

 

Une histoire rocambolesque au pays des loup-garous et des métamorphes confrontés à la rancune tenace et à l’avarice d’un groupe de méchants monstres. Une histoire où les sentiments de Rose et de Nicolas se développent (et il était temps) et où ils tissent ses liens atypiques. Un final assez calme mais qui laisse présager un troisième tome tonitruant !

 

A découvrir sans aucune hésitation si vous aimez cet univers !

LES ENFANTS D’ASTRA, Tome 3 : Sagan, un roman ado de Isaure de Villers.

Science-fiction

Tome 3/5?

Éditions Beta Publisher


Chacun cherche toujours à retrouver ses origines. Alors que les Eriquiens tentent de s’unir pour sauver leur empire, Rodolphe et Sibylle préparent, plus que jamais, le retour de leur peuple à Astra. Un voyage pour lequel ils sont prêts à faire tous les sacrifices.
Mais ce pourrait bien être la princesse oubliée, Cyndie, déterminée à retrouver, elle aussi, la terre de ses ancêtres qui tienne leur sort à tous entre ses mains. Entre sa famille et Sagan, il n’y a qu’un pas : la trahison.

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
304 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Une nouvelle plongée dans l’univers déchiré d’Isaure de Villers. Une plongée tourmentée où le suspens est à son apogée.

 

Le plan 439 des enfants d’Astra est toujours d’actualité malgré les nombreuses péripéties qu’ils ont dû surmonter. Leur empereur Rodolphe est tenaillé entre ses aspirations personnelles et son rôle de dirigeant. Son cœur en lambeau à dû dire au-revoir à ce semblant de paix et de bonheur pour poursuivre le but ultime de toute une nation. Épaulé par Sybille, sa sœur, leur prochaine action pourrait tout changé et afin accéder à leur but ultime.

 

Éléonore est plus que perdu entre ses sentiments, son fils et son rôle de dirigeante. Malgré les années écoulées, pour elle, rien n’a changé dans son cœur et elle devra subir les conséquences de ses choix.

 

Sur Mars rien ne va plus, Liam, le tyran, voit peu à peu son entourage fuir sa fureur. Comment arrivera t-il à régner sans engendrer la terreur ?

 

Sur Egrabe, Edward, a enfin réussi à instaurer la paix.

 

Cyndie tente le tout pour le tout enfin de rentrer sur Sagan. Malgré ses mauvaises décisions, elle est si prêt de rentrer chez elle.

 

Une nouvelle fois Isaure de Villers nous plonge dans une épopée captivante. Les chapitres s’enchaînent, les personnages à tour de rôle apparaissent ainsi se construit l’histoire. Un rythme effréné soutenu par des chapitres courts où les rebondissements ne laissent aucun temps mort. Une nouveau tome sous le signe de l’action où l’intrigue s’étoffe. J’ai eu très peur que ce tome soit le dernier. Cela aurait pu être le cas, mais à mon grand soulagement, la maison d’éditions m’a affirmé le contraire. J’ai vraiment été captivée par les personnages qui sans cesse évoluent et doivent être confrontés à leurs choix. Un page turner haletant nous portant vers ce final inattendu. Il m’a coupé la chique et j’ai hurlé intérieurement. Il faut du cran pour oser imaginer une fin telle qu’elle. Je ne veux pas vous en raconter trop mais cette saga est juste une tuerie. Depuis le second tome, le scénario s’accélère et nous offre un moment de lecture inoubliable.

 

Placé sous le signe de la manipulation et des secrets, ce troisième tome est une sacrée bombe.

 

DIEU 2.0, tome 3 : Le ch@t de Schrödinger, un roman d’anticipation de Henri Duboc.

ROMAN D’ANTICIPATION

Tome 3/3

Éditions Beta Publisher


2072 Quatorze ans après le cataclysme, dans le dernier bastion de la civilisation, Gabriel, Yosa et Ariane pressentent que le temps de l’ultime affrontement avec Verinas et ses fanatiques est arrivé.
La résistance doit naître. Désormais prophète de son propre culte, L’évêque renégat lorgne sur l’immense Vatican III et manipule secrètement le jeune pape Silvère, dernier fils de la papesse. Piégé dans les méandres d’un Internet à l’agonie, le pirate W3 se débat pour rejoindre le combat. Les lumières contre l’obscurantisme. Mais c’est peut-être dans le futur que se cache la clé de leur salut…

 

Ma note : 5/5 mention « coup de coeur »
2020
302 pages
Disponible au format numérique et broché

 

 


MON AVIS

Voici un final tonitruant et décoiffant !

 

Ce tome 3 offre une conclusion en parfaite adéquation avec l’esprit de cette trilogie. Entre science et religion la bataille est ardue. Une guerre dont l’égalité des chances est un enjeu crucial. Mais quand la science devient le bras droit de la religion, le monde devient un terrain de jeux impitoyable où seule la survie est la complice d’une guerre psychologique.

 

C’est avec grand plaisir que je retrouve Gabriel et W3 dans leur extraordinaire quête d’une justice qui échappe à tous. Une justice qui prend des allures d’une boîte particulière. D’une boîte qui fait référence à cet atypique chat de Schrödinger : ce que l’on ne voit pas, peut exister ou non. Un paradoxe qui prend tout son sens dans cette trilogie chtonienne. Une histoire que l’on pourrait décortiquer comme un manifeste scientifique entre arguments et contre-arguments, tout y passe.

 

Les péripéties s’accumulent tout au long de ce nouveau opus. Nul temps mort entre réflexion et action, Henri Duboc nous plonge dans son univers sans état d’âme. Il titille nos principes, nos valeurs, nos croyances et surtout n’hésite pas à supplanter toutes nos aspirations futures en quelque chose d’impensable et de surnaturel.

 

Henri Duboc signe une trilogie décapante et surtout intéressante. J’aime beaucoup quand les romans ne se contentent pas que de raconter mais insufflent une dimension intellectuelle menant vers une certaine réflexion. Henri Duboc traite d’une sujet délicat qui depuis la nuit des temps est un sujet à débats frénétiques : la religion et la science sont deux mondes contestant sans cesse leurs positions. Que serait notre monde où l’eugénisme serait à l’œuvre ? Où la religion régnerait en maître ?

 

DIEU 2.0 est juste excellent tant par le contexte que par les personnages qui dans une commune mesure et au cœur d’une entente charismatique, portent en leur cœur une vision d’un monde où la nature côtoierait la science et où la religion serait une vaste et précise idée.

 

Je vous invite vivement à découvrir cette excellente trilogie 🙂

 

JOYEUX NOËL !

Salut toi,

 

Je viens te souhaiter de joyeuses fêtes de Noël que tu les passes en famille, en solo, avec ton amoureux ou ton amoureuse. Même si tu détestes ces fêtes de fin d’année, j’ai une pensée pour vous tous et toutes, petits et grands.

 

Je vous souhaite tout plein de bonheur, de jolis cadeaux sous le sapin, des rires, beaucoup de rires, des larmes, un peu, et quelques livres, c’est meilleur ainsi, et que ce moment chaleureux remplisse vos cœurs.

 

Je vous embrasse bien fort.

 

 

MON BEAU SAPIN, ROI DES ENFOIRÉS (que j’aime ton fessier), une romance de Noël de Déborah Guérand.

ROMANCE

Éditions Harlequin – Collection &H Digital


Le père Noël est mort… vive la mère Noël ! 
D’habitude, Fauve adore Noël – et surtout les multiples calendriers de l’Avent qu’elle dévore pour l’occasion. Mais cette année sa période préférée s’annonce tout sauf magique. Pour commencer, elle a été obligée d’accepter le seul job qu’elle a trouvé : lutin du père Noël dans un centre commercial. Jusque-là, rien d’insurmontable.
Sauf que – surprise ! – par le plus grand des hasards il se trouve que le nouveau père Noël n’est autre que Jérémy, son ex. Le Jérémy qui l’a lâchement plaquée il y a deux ans pour partir en tournée aux États-Unis et qui lui a brisé le cœur au passage. Alors, quand elle voit le petit sourire en coin que lui adresse cet enfoiré de père-Noël-Jérémy, elle a soudain très envie de le tabasser à grands coups de sucre d’orge géant devant une file d’enfants bientôt traumatisés…

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
284 pages
Disponible uniquement au format numérique

 

 


MON AVIS

Fauve est une femme au caractère bien trempé. En général sa détermination ne vaut pas son entêtement, mais derrière cette force se trouve un cœur d’artichaut nourrit au chocolat. Fauve est une businesswoman accomplie sauf depuis qu’elle n’a plus de boulot. Désigner en décoration intérieure, elle rêve d’intégrer une prestigieuse entreprise, mais en attendant elle est lutin de noël faisant face à l’hystérie collective qui possède les enfants au nez coulant. Bref pas le boulot de ses rêves heureusement le calendrier de l’avent est là pour lui remonter le moral. Après un père noël aux mains baladeuses, ce dernier est remplacé par le seul et unique amour de sa vie, Jérémy. Armée de son plus joli sucre d’orge et de son sourire de tueuse, la voici entrain de rouster le père noël. Le pauvre homme est quelque peu surpris de sa réaction. Il faut dire que deux ans auparavant c’était la douche froide suivit d’une vague de tristesse sans pareille qui avait assailli la belle Fauve. On peut donc comprendre son geste désespéré.

 

Je finis cette petite introduction par une jolie citation :

 

On a peine à haïr ce qu’on a bien aimé, et le feu mal éteint est bientôt rallumé.
Citation de Pierre Corneille ; Sertorius, I, 3 (1662)
 
Mais quelle romance sensationnelle. Il faut dire que le personnage de Fauve est juste hilarant et j’ai pris un plaisir fou à la découvrir, à rire et à pleurer avec elle. Une femme resplendissante, bourrée de bons sentiments, généreuse et imparable. Genre gaffeuse, maladroite mais tellement touchante. Les sentiments rendent dingue et Fauve en est la première victime. Entre sa passion « pas du tout » modéré pour le chocolat et ses posts Instagram touchant, Fauve est une femme inspirée et inspirante. J’ai passé toute la première partie de cette romance à me tordre de rire. Une immersion totalement réussi dans une atmosphère de noël de dingue. Rapidement je prend à espérer comme elle et à croire que la magie ne noël existerait. Je suis prise d’un véritable engouement pour cette histoire qui parle de seconde chance. Des rendez-vous ratés ne sont pas le point final aux jolies histoires. Une énergie revitalisante découle de la plume de Déborah Guérand qui nous offre un moment de pur bonheur. Les personnages sont justes ravissant et attachant.

 

Bref, une romance de noël qui en jette. Du punch à revendre. Une magnifique ambiance de noël. Et des personnages attendrissants. Je sors de cette lecture ravie et bien au-delà ! Et vive le chocolat !

LIGNES NOIRES, un polar de Pierre Gaulon.

POLAR

Éditions Beta Publisher


Deux suicides. Violents. Une vieille femme retrouvée les poignets entaillés dans son salon. Un officier de police qui se tire une balle dans la tête. Pour Grand-Mare, bourgade habituellement sans histoires, le compte est lourd et attire les curieux. Maryline Jane, journaliste des faits divers étranges, fait partie de ceux-ci. Mais l’enquête s’avère délicate et les langues difficiles à délier.
En apparence, les victimes n’avaient pas de lien entre elles. En apparence seulement, car un objet les lie toutes. Un ebook.
 
Ma note : 4/5
2020 (réédition)
232 pages
Disponible au format numérique et broché

 

MON AVIS

Imaginez l’impensable, l’indicible au travers de lignes. Imaginez l’horreur dans sa splendeur surgissant tel un clown sinistre de sa boîte. Imprévisible, irrattrapable, inatteignable.

 

Maryline Jane est une spécialiste des enquêtes hors-normes. Journaliste de son état, elle est la vedette de webzine dédié aux meurtres nos résolus et autres mystères. Elle est le symbole de cette génération qui se passionne pour ce hobby fort curieux et prenant. Maryline est une jeune femme tenace qui a pour habitude de suivre son instinct. Son schéma de raisonnement est sans faille et elle a le mérite de toujours poser les bonnes questions. Mais les réponses tardent à venir dans ce petit village. Une grand-mère qui se suicide, un gendarme par la suite. Alors que depuis des mois le silence règne dans cette bourgade, Maryline remue le passé pour tenter de mettre les mots sur ce mystère. Et petit à petit, les éléments se précisent et il lui faudra l’intervention d’un ami pour enfin élucider l’affaire dont la clef serait un ebook.

 

Pierre Gaulon signe un polar totalement exquis. Il plante son décor angoissant et oppressant. Une héroïne quelque peu traumatisée par son passé et un accident. Un personnage secondaire atypique qui vous filerait quelques frissons. Conjugué tout cela avec une pincée d’ésotérisme et voici un polar intrigant et décapant. Un scénario original et entraînant, nous plongeant dans les abysses du surnaturel où les messages subliminaux foisonnent ici et là. Un style addictif qui nous catapulte facilement dans l’histoire. L’approche de la manipulation mentale est fascinante et cocasse. J’ai regretté la rapidité de ma lecture mais j’ai vraiment passé un excellent moment.

 

Une atmosphère bien dosée, des personnages charismatiques, un ebook pas comme les autres et voilà un polar indéfinissable.

 

Connaissez-vous ?

LES CARMIDOR, tome 1 : Trahir & Survivre, un roman fantasy de Olivia Gometz.

FANTASY DE MŒURS

Tome 1/3

Éditions Beta Publisher


Prête à tout pour protéger son île, la puissante famille Carmidor s’allie aux nobles continentaux et renverse le souverain. La dynastie royale est massacrée. Tandis que les Virdemis s’emparent de la couronne, le clan insulaire étend son influence dans la capitale en usant de son or et de ses charmes.

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
468 pages
Disponible au format numérique et broché


MON AVIS

Je ne sais pas ce que vous pensez de cette couverture, mais à mes yeux, elle claque, vraiment !

 

Le roman aurait pu commence avec l’accroche « il était une fois » et finir par « ils eurent beaucoup d’enfants et ils vécurent heureux ». Mais non ! C’est bien plus compliqué !

 

Huit familles, un trône. Des alliances, des mésalliances, manipulations, déshonneur, famille, secret, vengeance façonnent le roman. Des intrigues dans les intrigues, des retournements de situations épiques, une menace divine, du sang, beaucoup de sang et une famille en pleine déroute. Les Carmidor règnent depuis toujours sur leur île, plaque tournante du commerce en transit vers le continent. Un duché en plein essor qui ne connaît pas la famine et autres désastres. Une famille puissante et riche où l’honneur est le maître mot. Mais le déclin arriva comme un mauvais et sournois fléau. Un couperet fatal qui décimera lentement les Carmidor.

 

Une guerre létale, manipulatrice, tuant peu à peu ce qui défini l’homme, sa bonté.

 

Ce premier tome pose les bases d’un monde édifiant régi par des codes érigés par chaque famille. Les Carmidor sont au cœur de l’intrigue et les maîtres d’œuvre d’une histoire qui va dépasser l’entendement. En toute bonne fantasy, ce premier tome nous plonge dans un monde empli de mystères et de rebondissements. Olivia Gometz m’a captivée même si elle m’a perdue par les nombreux personnages (mais ça, c’est mon plus gros point faible : ma mémoire de poisson rouge).

 

Connaissez-vous la fantasy de mœurs ? Et bien moi non. C’est mon baptême (pas de l’air !?) ! Imaginez un réseau complexe où les désirs de chaque famille sont le Graal. Imaginez tous les complots possibles pour atteindre ce but sans état d’âme. Imaginez toute la force de persuasion que vous disposez et de tous vos pions que vous pouvez bouger à votre guise. Imaginez que le monde sous vos pieds est votre échiquier. Imaginez. Et là vous aurez tout compris. Ce roman est constitué de venelles alambiquées qui se rejoignent ou non, se disloquent, se multiplient pour accéder, quoiqu’il en coûte, à leur ultime but. 

 

Cette première expérience inédite a été magnifique malgré le nombre important de personnages. Ce premier tome est immersif et addictif. Un monde unique et impressionnant, des intrigues à la pelle et des personnages charismatiques. Un premier tome qui pose les bases et dévide son fil rouge. J’ai adoré suivre cette famille atypique et détruite dans tout cet imbroglio. Olivia Gometz a de  l’imagination à revendre et un talent certain d’oratrice. Je suis impatiente de lire le second tome avec lequel, je l’espère, je serais davantage à l’aise et avide de savoir la suite.

 

Vous avez adoré Games Of Throne ? Alors vous allez succomber à Olivia Gometz !