T’AS VRILLÉ, un roman ado de Joanne Richoux.


C’est l’histoire d’une première fois, celle de Danaël, dix-sept ans, englué dans l’ennui et sa cambrousse, avec Florine, gothique, i nsaisissable, fugace. L’histoire d’une désillusion, un premier amour à sens unique, un «crush» obsédant qui vire à la possession, à la violence. L’écriture vive et incisive de Joanne Richoux dissèque cette frontière parfois mince entre l’amour, la folie, la haine, l’exacerbation des sentiments à l’adolescence.

Il n’y a pas à dire mais cette collection des éditions Actes Sud Junior recèle de nombreuses pépites et le petit dernier de Joanne Richoux qui a rejoint leur rang est juste une bombe.

 

L’adolescence juste cette période cruciale où l’on construit son identité. Vivre en pleine campagne n’a rien de glorieux. Juste un skatepark, un cimetière et des silos abandonnés. La misère qui s’étale et envahit tout, les âmes, les corps, les maisons.

 

Danaël suit sa vie comme elle se présente.
Une vie banale. Un jour de colle, il ose s’installer à ses côtés. La gothique lui passe un écouteur et la musique du groupe Nirvana bouleverse le jeune homme. Un crush auquel il va s’accrocher vivement. Pour elle s’est juste de l’amitié, la solitude se barrant ainsi de temps à autre. Avec elle, il va découvrir les premières fois. Le premier cadeau, le premier baiser, le premier moment de confidence, le premier pas vers l’âge adulte. Protecteur et attentionné, Danaël s’enfonce dans le monde de la possessivité. Un monde qui trouve normal, un monde où ses gestes sont légitimes et où sa violence n’est que la résultante de ses sentiments explosifs.

 

Joanne Richoux signe un nouvelle bouleversante. En un claquement de doigt, on devient Danaël. On comprend ses attentions, ses attentes, ses rêves, ses désirs mais très vite on remarque qu’il a dépassé cette frontière ténue entre l’amour et la possession malsaine. Une plume sensible mais qui ne manque pas de nous faire rebondir. L’obsession de cet ado décortiquée à coup de bonbons. C’est dingue, c’est fou, et on a juste envie de hurler « stop ». Une nouvelle que j’ai juste adoré pour son histoire, son contexte et cette énergie déployée qui accapare et accable. Bref, Joanne Richoux adore désosser nos ados dans leurs travers. Ou sont-ils juste le reflet de notre société qui part en vrille ?

 

A découvrir sans tarder !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Le site des éditions Actes Sud Junior

… Mon avis sur un précédent roman de Joanne Richoux

CONVOITISES, un recueil de nouvelles de Eva de Kerlan.


Josh, Milia, Natalia, et Elsa ne se connaissent pas. Ils ont pourtant un point commun: celui d’aimer, avec passion, avec folie, avec abandon.Au hasard de leurs rencontres, de rendez-vous et d’imprévus, se dessinent les fantasmes d’une nuit ou plus, les rêves et les désirs de chacun, de chacune. L’un aura-t-il assez d’imagination pour se faire pardonner un retard ?
L’autre succomberas-t-elle à la tentation du sexe opposé ? Qu’en est-il de celle-ci, dont le conjoint refuse de se prêter à ses fantasmes ; et de ce dernier, plongé dans le noir, dans l’attente que le jeu débute ? Convoitises vous entraîne au fil de ces courtes évocations de vies, dans une spirale de sensations à la sensualité évocatrice.

Désirs, fantasmes, Josh, Milia, Natalia et Elsa les convoitent, les attisent. Parfois timides, souvent osés, leurs amours sont cocasses, fulminants, précieux, uniques et éphémères.

 

Des inspirations tumultueuses, des rencontres inopinées, des rencontres voulues et calculées, ils voguent sur les vagues de leurs désirs et de leurs envies.
Eva de Kerlan signe un recueil de nouvelles érotiques. Le plaisir et les sens sont au cœur d’histoires palpitantes et pimentées. Elle explore avec force la fougue, l’envie d’aventures uniques et explosives. Les sens, dont l’ouïe et le touché, deviennent le moteur de leurs désirs, véhiculant les ondes de plaisirs.

 

Un atelier de photographie, une rue, une place, une exposition, une chambre intime, en solo, en couple ou en plusieurs, les scènes se diversifient où le plaisir monte crescendo.

 

Saphisme, relations hétéros ou homos, le plaisir est mis en scène sous toutes les coutures. Eva de Kerlan érotise sans tomber dans le vulgaire la passion débordante, dévorante et palpitante.

 

J’ai apprécié la lecture de ce recueil. Le format nouvelle se prête à la perfection et aucune frustration n’est ressentie. Une lecture idéale à lire sous la couette !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Amazon

… le site de Eva de Kerlan

… mes avis sur d’autres romances de Eva de Kerlan, clique sur les photos pour les découvrir.

TOY BOYS DON’T CRY, un recueil de nouvelles de Laetitia de Zelles.


Et si certains personnages secondaires de la saga Toy Boys (paru chez City Éditions ; collection Eden) contaient des moments importants de leur histoire ?
Du jeune adulte qui tombe amoureux, à la mère de famille qui refait sa vie, en passant par le séducteur arrogant, Toy Boys don’t cry est un recueil de cinq nouvelles (Et un bonus) qui parle de l’amour sous toutes ses formes : le sentiment amoureux, l’amour des siens, l’acte charnel et bien plus encore.
Eléa – l’héroïne et narratrice de Toy Boys – étant le point commun à tous ces personnages, elle apparaît en pointillés au fil des pages et de manière originale en introduction de chaque nouvelle.
Toy Boys don’t cry peut être perçu comme un préquel de la saga Toy Boys. Aussi, il est conseillé d’avoir lu le tome 1 avant de s’y plonger. Cependant, rien n’empêche de commencer la saga par ce tome compagnon qui pourra faire office de mise-en-bouche.

Laetitia de Zelles fait partie de ces auteures que j’adore suivre, notamment sur Instagram. J’aime sa franchise, son état d’esprit et son accessibilité, ces questions existentielles et ces apartés musicales. Lire ce préquel était une évidence pour moi, avant ou après le tome 1 Toy boys, peu importe. Dans le premier cas il vous met dans l’ambiance et vous donne envie de lire ce fameux tome et dans le second les petits clins d’yeux au tome 1 sont à savourer.
Laetitia de Zelles m’a vite happée au cœur de son recueil de nouvelles. Certes le format est court et arrivée au point final j’ai eu ce sentiment de ne pas en avoir eu assez. Signe que sa plume est envoûtante et addictive. Elle explore de nombreux sentiments au cours de ces cinq histoires : l’amitié, la passion, l’amour, l’échec, l’espoir, la renaissance, la désillusion. Ces cinq portraits soulignent l’effervescence des émotions. Il y a ce quelque chose de très touchant dans les mots de l’auteure et d’émouvant. C’est avec frénésie que j’ai suivi leur mini aventure. Leur état d’esprit respectif permet de mieux comprendre les événements successifs du tome 1.

 

La mise en matière est très originale, introduisant chaque personnage dans un contexte particulier. Cette mise en bouche a ce côté particulier de vous interpeller dans le style développement personnel.

 

Ce recueil de nouvelles est une excellente idée en attendant le sortie du tome 2 que j’attends avec impatience. Ayant lu le tome 1 j’ai pu rapidement me remettre dans le contexte et situer chaque personnage. C’est un sacré délice de découvrir un bout de leurs vies et les quelques pages qui leurs sont consacrés sont une jolie ouverture dans leur monde respectif. Je les ai toutes appréciées mais ma préférence porte sur celle concernant papa d’Elea.

 

Je vous invite à découvrir ce recueil de nouvelles, idéal pour vous faire une idée de l’univers de Laetitia de Zelles et agréable comme mise en bouche. Je suis persuadée que vous succomberez à la plume de l’auteure ! Laissez-vous tenter !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Mon avis sur la première romance de Laetitia de Zelles, clique sur la photo.

Speed noël et autres histoires courtes d’Elise Picker

Recueil de nouvelles – Edition poche sortie le 10 octobre 2020
Auto-édition
Lecture personnelle

Ma note : 5/5 mention « incontournable 2020 »

 

Résumé : Comment rencontrer l’âme sœur ? Peut-on compter sur le miracle de Noël ? Que ce soit au cours d’un speed-dating, grâce à un pari stupide ou dans les circonstances les plus insolites, Anna, June, Wilhem, Kim, Justin et les autres devront composer avec le destin et un karma parfois facétieux !A travers une série d’histoires brèves, tantôt romantiques, tantôt tendres ou humoristiques, Elise Picker s’amuse à décortiquer ces petits moments où l’étincelle jaillit.


L’avis de #Lilie : Je poursuis ma lecture des romans publiés d’Elise Picker avec ce recueil de nouvelles. Sorti en 2018, je n’avais, jusque là, pas pris le temps de le découvrir mais j’ai profité de sa réédition en poche pour me le procurer….. et le dévorer !

Sept nouvelles composent ce livre mais trois sont liées entre elles puisqu’elles parlent d’une soirée de speed-dating organisée dans un bar mais à chaque fois, elle est vue du point de vue d’un personnage différent. J’ai trouvé cela très original car au fil des pages, on en apprend plus sur les uns et les autres, et on se fait, ainsi, une idée assez globale de cette soirée.
« Maudit cadeau » met à l’honneur le destin qui, parfois, permet de faire des rencontres inattendues. Cette nouvelle pleine de rebondissements m’a fait pensé à une sitcom à l’américaine avec ses rires, ses larmes et ses moments de gêne….
« Une dinde pour noël » est mon histoire préférée. Nous faisons connaissance avec June qui s’est lancé le pari, un peu fou, d’accueillir sa famille chez elle pour le réveillon. Malheureusement pour elle, rien ne se passera comme prévu mais qui c’est, le miracle de noël lui permettra peut-être de se sortir de ce mauvais pas ? Le thème du poids des traditions est ici évoqué et j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour l’héroïne qui va tout faire pour faire plaisir à ses proches.
« A l’aveuglette » nous parle de rencontre virtuelle. Parfois, être derrière un écran nous aide à aborder la personne qui nous fait rêver. Ici, le suspense sur l’identité du chevalier servant de Cassie est le point central de l’histoire et le voile ne se lève qu’à la toute fin!
Enfin, « l’inconnu du bar » parle de routine dans le couple et de nouveau départ. Cette nouvelle est un peu à part, par rapport aux autres car on est moins dans la comédie romantique et plus dans l’érotisme. Néanmoins, cette touche pimentée est une excellente idée et ajoute une singularité à cette histoire.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce recueil. Elise Picker excelle dans l’écriture des nouvelles car elle sait nous tenir en haleine du début à la fin et elle en dit suffisamment pour contenter son lecteur. De plus, chaque histoire a son identité, sa thématique et on ne lit pas deux fois la même chose. On sourit beaucoup au cours de cette lecture, on s’inquiète aussi un peu parfois, mais on referme le livre avec l’impression d’avoir passé un bon moment.

Pour conclure, « Speed noël et autres histoires courtes » est un très bon recueil de nouvelles. Laissez-vous emporter par la magie de noël et savourez ces histoires avec une boisson chaude, sous un plaid, en toute décontraction.

Retrouvez l’univers d’Elise Picker ici
Retrouvez ce roman sur Amazon en cliquant ici !

img_20180426_160220_117

Le Carré d’Ass IV – Numéro Spécial Été

Recueil de nouvelles érotiques – Paru le 11 aout 2020

Les éditions Explicites

Service Presse

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier Julie « Petit Corbeau » pour sa confiance et pour m’avoir confié ce recueil en service presse.

Résumé : Le Carré d’Ass, c’est le mensuel collaboratif de l’imaginaire érotique des éditions Explicites. Ce mois-ci, avec ce NUMÉRO DOUBLE découvrez huit auteurs avec huit nouvelles inédites et complètement torrides sur quatre thèmes différents : L’amour à la plage ; Érotisme onirique ; Boy’s Love ; Amour partagé. En plus de tout ça, une interview originale d’une auteure « explicite » : Oriane. Et pour terminer non pas trois, mais quatre chapitres de votre feuilleton sulfureux de l’été : The Demon Inside Me par Petit Corbeau.
L’été est chaud… Mais il va l’être doublement plus !

 

L’avis de #Lilie : Déjà le quatrième numéro du « Carré d’Ass », le recueil de nouvelles publié mensuellement par les Editions Explicites. Chaque mois, un thème, plusieurs autrices/auteurs qui écrivent sur le thème, bref, un format original pour parler d’érotisme et découvrir des plumes. Peu adepte du format nouvelles, je ne m’étais pas encore lancée… Avec ce numéro double, je me suis dit, pourquoi ne pas essayer ? Au final, j’en redemande !!

Ce recueil court, 116 pages, est riche en contenu. En effet, il propose une interview d’Oriane, que j’ai eu la chance de lire deux fois cette année, huit nouvelles et quatre chapitres d’un roman de Petit Corbeau. Bref, les rubriques sont nombreuses et niveau lecture, il y en a pour tous les goûts !

Commençons par l’interview, menée par la Licorne Sadique. Elle permet d’en apprendre plus sur Oriane et pose des questions décalées, en lien avec le cœur de cible des éditions Explicites… Passons ensuite aux nouvelles, qui sont réparties en quatre thèmes : l’Amour à la Plage, Erotisme Onirique, Boy’s Love et Amour Partagé. J’avoue avoir préféré les nouvelles des deux premiers thèmes, qui sont sensuelles, érotiques, et font bien monter la température… Les nouvelles du troisième thème sont des nouvelles M/M. Il est vrai que ce n’est pas un genre de lecture habituel pour moi mais j’ai quand même apprécié de les découvrir. Le quatrième thème, là aussi, m’a fait découvrir l’amour à plusieurs, qui n’est pas non plus une thématique qui me plaise beaucoup. Néanmoins, je dois admettre que les nouvelles sont efficaces car le message passe et elles vont droit au but ! Enfin, on termine avec le feuilleton de « Petit Corbeau » qui est plein de rebondissements et dont j’ai hâte de connaître la suite !

Pour moi, le format Nouvelles est frustrant car, bien souvent, soit les thèmes sont effleurés, soit je ressens une grosse frustration car j’aurais aimé en savoir plus. Là, même si notre curiosité est piquée, il est vrai que les nouvelles se suffisent à elles-mêmes. J’ai découvert, ou redécouvert de belles plumes, que j’espère redécouvrir dans des formats plus longs prochainement. La mission de l’été est accomplie car toutes ces histoires font monter la température et permettent au lecteur de libérer son esprit des conventions.

Pour conclure, je recommande très chaudement la lecture du « Carré d’Ass » des Editions Explicites si vous êtes amateurs de romances érotiques, qui font une large place au fantasme, au goût de l’interdit et au plaisir. Pour ma part, je pense continuer cette lecture mensuelle qui a su me séduire.

 

Retrouvez le Carré d’Ass sur Amazon

TES YEUX NOIRS de Fleur Hana.


Sa main dans la mienne, je peux tout surmonter…

Je ne regarde jamais mes potes trop longtemps.

Surtout pas mon meilleur ami.

Alors quand il me serre contre lui et flirte avec mes interdits, l’Univers se met sur pause.
On rationalise de quelle façon quand tout est sens dessus dessous ? On se raccroche à quoi pour ne pas perdre pied ? Couler. Plonger dans une fiction si réelle que pendant un moment, on oublie que c’est impossible.
Toute ma vie, je me suis convaincu que je n’y avais pas droit. Quel est le mode d’emploi pour accepter que ton existence est sur le point de basculer ?

C’est l’anniversaire de Lou, et ce jour ne déroge pas au rituel instauré depuis quelques années, Flo l’organise chez lui. Une soirée sympa entre potes, rien de mieux pour faire la fête. Des confettis, une glace et une bougie et un cadeau. Simple et tout aussi efficace. Mais Flo n’avait pas prévu le déferlement qui s’ensuit.
Les souvenirs de leur première rencontre et tant d’autres qui ont suivi, certains plus marquants surgissent. Flo et Lou, c’est un tout. Une amitié forte et indestructible. Pourtant Flo l’aime d’un amour qui n’a rien de fraternel ni d’amical. Cette soirée devient surréaliste quand la situation dérape. Lou déclare ses sentiments inattendus. Flo doute, est perturbé par cette révélation. Mais la tentation est bien plus pressante que le poids de la conscience. Que cette nuit soit le début de la passion et que cette réalité perdure car tous les rêves ne se concrétisent pas.

 

Fleur Hana signe une nouvelle romance MM qui une fois de plus est sensationnelle. Elle explore les sentiments naissants, les doutes, les questions, les révélations, la peur, la passion et l’amour avec émotion. Les deux adolescents se trouvent sur le chemin de la découverte des sens et du désir. Attachants dans leur fragilité et leur manière d’accepter leur attirance mutuelle, les deux personnages sont enivrants. Une nouvelle fois, Fleur Hana m’a envoutée et scotchée toujours avec ce final tonitruant. Le format nouvelle ne m’a pas du tout déstabilisée (pour une fois je ne râle pas). L’essentiel est condensé et ne manque pas de faire vivre une multitude d’émotions. Addictif, certainement, renversant, encore plus, bluffant, sur, TES YEUX NOIRS est un diamant brut à découvrir.

 

Une chronique de #Esméralda

FALLING DOWN de Fleur Hana.


« Une nuit, une seule, où tout est possible… sauf tomber amoureux. » Vanessa, On se dit des mots
Morgan
Je ne devrais pas reluquer ce mec. La règle est claire. C’est genre une de celles qui devraient être notées dans le guide « être gay pour les nuls » s’il existait. On ne fantasme pas sur un hétéro. Non seulement c’est du masochisme, mais en plus, s’il s’en aperçoit et qu’il est homophobe, le risque que ça dégénère est trop grand. Mais bon, là, il est devant moi, c’est pas comme si j’allais regarder le plafond.
Adrien
Je me surprends à vouloir passer du temps avec lui. Peut-être que je pourrais l’embarquer avec moi pour terminer le graph, je ne sais pas, mais là, j’ai envie. Juste envie.
Falling Down est une novella gay (MM) où on suit deux adolescents le temps d’une nuit. Ce n’est pas une romance.
25 000 mots (plus long qu’une nouvelle, plus court qu’un roman ^^)

Scotchant est le premier qui me vient à l’esprit en débutant cette chronique.
Hallucinant, merveilleux, terriblement beau.
Fleur Hana met de nouveau la barre très haute pour le plus grand des plaisirs de ses lectrices.

Ceci n’est pas une romance M/M. Ceci est l’histoire de deux jeunes hommes, de deux vies qui vont se télescoper le temps d’une nuit.

 

Un arrêt sur image où émotions, sentiments se confrontent dans leurs mondes. Le temps se suspend le temps de cette rencontre hors du temps. A deux ils cheminent sur leurs chemins qui se rejoignent ici et là comme un cadeau surprise qu’on ait hâte de découvrir. Un effeuillage des sentiments où chaque mot et chaque geste ont une importance cruciale.

 

Morgan n’a rien d’un séducteur. Introverti, timide il vit sa vie comme il l’entend ne se préoccupant pas des autres. Un peu bizarre mais tellement attachant. Morgan ne veut rien précipiter surtout en amour qu’il n’a jamais connu.

 

Cette rencontre sur le toit de l’Univers va tout changer. Adrien est un mystère pour lui pourtant il se laisse embarquer dans son monde. Cette aventure a le goût de la quête initiatique, de la quête des sens qui vont s’épanouir au contact d’Adrien. Une escapade nocturne où peu à peu les garçons se dévoilent au travers de leurs doutes et de leurs questions.

 

A eux deux ils écrivent une ode à la liberté, à la vie et à l’amour quel qu’il soit mettant leurs cœurs à nu.

 

Fleur Hana signe avec grâce et beauté cette novella sublime. Ce young adult m’a charmée dès le départ et m’a scotchée au point final. Il y a dans les mots de Fleur Hana quelque chose de tellement sincère qui m’a touché en plein cœur. Ébahie, obnubilée et fascinée telles ont été mes réactions à la fin de ma lecture.

 

Je ne peux que vous dire de foncer, je crois sincèrement que vous percevrez la beauté comme telle que je l’ai vue.

 

Une chronique de #Esméralda

… le site de Fleur Hana.

… mes avis sur d’autres romans de Fleur Hana (clique sur la photo pour les lire)

Confronte-moi de Léna Forestier

Nouvelle/Romance Contemporaine – Sortie le 12 février 2020

Editions Harlequin – Collection HQN

Service Presse

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin qui m’ont confié, via la plateforme NetGalley, cette nouvelle en service presse.

Résumé : Face au désir, peuvent-ils seulement lutter ?
Mallaury n’avait pas prévu de reprendre la salle de boxe de son père, à seulement vingt-deux ans. Mais, quand celui-ci se retrouve plongé dans le coma à la suite d’un accident, elle n’a pas le choix. Se battre sur un ring, elle sait faire. Gérer un club et son personnel, c’est une autre histoire, surtout quand elle rencontre Enzo, l’homme que son père a embauché pour l’épauler. Tatoué et tout en muscles, cet excellent boxeur devient très mystérieux dès lors qu’il s’agit de parler de son passé… Mallaury n’a aucune confiance en lui, et encore moins en ses propres réactions : la façon dont Enzo la regarde la trouble beaucoup trop… 

 

L’avis de #Lilie : Lorsque j’ai sollicité ce service presse, je ne savais pas que c’était une nouvelle. Peu adepte du genre, je me suis lancée dans cette lecture avec une grande curiosité car Léna Forestier fait partie des autrices dont j’avais envie de découvrir la plume depuis un moment. 

Nous faisons ici connaissance avec Mallaury. Elle vient à Marseille pour rendre visite à son père, qui est hospitalisé, et pour prendre sa relève à la salle de boxe, en attendant qu’il aille mieux. En arrivant à la salle, elle tombe sur Enzo, le nouvel employé. Sexy et mystérieux, que cache Enzo derrière son sourire ? Peut-elle lui faire confiance ?

Mallaury est une jeune femme moderne. En effet, elle suit des études mais n’hésite pas à les mettre entre parenthèse pour venir s’occuper de la salle familiale. Elle est dynamique, souriante, sportive et n’a pas l’habitude de se laisser dicter sa conduite. Au départ, elle ne sait pas trop quoi penser d’Enzo. Beau, musclé, travailleur, elle n’arrive pourtant pas à lui faire confiance…. ou peut-être que c’est à elle qu’elle ne fait pas confiance ?? Enzo, de son côté, entretient le mystère autour de son passé et de sa personne. Se livrant peu, il est néanmoins à 100% dans son travail et ne compte pas ses heures. Entre les deux, l’attraction est immédiate mais sont-ils faits pour être ensemble ?

Comme je l’ai dit plus haut, je ne suis pas adepte, en temps normal, du format « nouvelle ». Je trouve souvent que ça va trop vite et cela donne l’impression que l’histoire a été bâclée. Là, je dois dire que j’ai été très agréablement surprise ! En effet, en 59 pages, l’autrice a réussi le pari d’écrire un récit où les actions s’enchaînent sans précipitation et en toute fluidité. L’intrigue se déroule de manière construite et nous permet de découvrir, en partie, le milieu de la boxe. Le choix de la narration alternée entre Mallaury et Enzo est un gros plus pour moi car cela permet d’être immergée dans l’histoire et de suivre leurs réflexions et leurs pensées.

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment de lecture avec « Confronte-moi ». Si vous êtes adeptes des romances se déroulant dans le milieu de la boxe, n’hésitez pas à vous lancer dans cette nouvelle qui se lit très vite et très bien. Pour ma part, j’ajoute Léna Forestier à la liste des autrices à suivre !

 

Retrouvez cette nouvelle sur le site des Editions Harlequin

 

pro_reader_120    reviews_50_120    favorited_reviews_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

Blue Carla d’Oriane

Nouvelle érotique – Sortie le 25 octobre 2019

Auto-édition

Service Presse

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir sans tarder »

Avant de commencer, je tiens à remercier Oriane pour sa confiance et pour m’avoir confié sa nouvelle en service presse.

Résumé : « Quand je pénètre en ces lieux, je ne suis plus Clara. Je deviens Blue Carla. Et je suis, disons… une habituée. »

Plusieurs nuits par mois, Blue Carla embrase le club libertin Erotica. En dehors, elle est Clara Doucet, une jeune femme qui se cherche encore, côté travail comme côté cœur. Ces deux mondes doivent rester séparés, il y va de son équilibre.

Mais l’arrivée de Romain, aussi libertin que sulfureux, risque bien de briser ses précieuses frontières.

Ce roman de format court vous fera vivre une expérience où « brève mais intense » prend tout son sens ! Passez la porte du club Erotica, Blue Carla vous guidera.

L’avis de #Lilie :Je ne connaissais pas du tout la plume d’Oriane avant de me lancer dans cette nouvelle. Je suis donc partie à la découverte de l’histoire de Carla/Clara sans apriori et j’en suis ressortie conquise !

Nous faisons ici connaissance avec Clara, une jeune femme au chômage, qui a du mal à joindre les deux bouts. Afin de relâcher la pression, elle s’accorde, tous les quinze jours, une soirée à l’Erotica. Là-bas, elle devient Blue Carla, une jeune femme sûre d’elle, de ses désirs et de ses envies ! Un soir, elle remarque un homme, un « beau spécimen », nommé Romain, qui va la bousculer dans ses certitudes et dans ses repères car, contrairement à ce qu’elle avait toujours souhaité, sa vie privée et sa vie professionnelle vont s’entrechoquer…. sans qu’elle ne puisse rien y faire !

Clara a deux personnalités : l’une est douce, peu sûre d’elle et soucieuse de l’image qu’elle renvoie d’elle-même; de l’autre côté, elle a une confiance absolue en elle et elle sait ce qu’elle veut. Après sa rencontre avec Romain, les deux personnalités vont se livrer une lutte sans merci car le cloisonnement de sa vie est un de ses grands principes. Romain apparaît au début de l’histoire et prend, peu à peu, de plus en plus de places dans l’intrigue. Charmant, gentil, il va débouler dans le quotidien de notre héroïne et provoquer un tsunami émotionnel qu’il ne pensait sûrement pas provoquer. Adepte du libertinage, afin de vivre pleinement sa sexualité, pour lui aussi, la rencontre avec Carla, puis Clara, va tout changer.

Comme je le disais dans l’introduction, je ne connaissais pas du tout la plume de l’autrice. Je dois dire que j’ai été pleinement conquise car elle est dynamique, précise et utilise un langage assez soutenu. En effet, souvent, dans les romances érotiques, on a tendance à lire beaucoup de vulgarité mais là, ce n’est pas du tout le cas. Les scènes de sexe sont décrites avec précisions mais surtout avec respect pour les protagonistes. L’intrigue avance pas à pas et, mis à part le dénouement un peu rapide, j’ai pris plaisir à voir évoluer les personnages. Cette nouvelle n’aborde pas un thème qui m’est familier et j’ai pris plaisir à entrer dans le monde des clubs libertins et de ses codes.

Pour conclure, je recommande chaudement cette nouvelle érotique d’Oriane M car au-delà de l’érotisme, vous découvrirez une jolie histoire avec des personnages intéressants, une intrigue bien construite et la plume d’une autrice à suivre!

Retrouvez cette nouvelle sur Amazon en cliquant ici

J’AIME PAS EMBRASSER LE PÈRE NOËL de Lea Northmann.

[ ROMANCE DE NOËL – Nouveauté 2019 ]
136 pages
Ma note : 4/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Romance de Noël.
« – Cette année tu n’y échapperas pas, s’écrie Kevin en m’attrapant par le bras et en m’entraînant vers le vieillard à barbe blanche. Allez Madame Eterlen, prenez Ben avec vous on va faire une photo tous les quatre. Tiens, ajoute-t-il en donnant son smartphone à un lutin chelou aussi grand que moi.
– Souriez ! Allez mademoiselle faites un bisou au Père Noël !
Punaise, j’ai horreur de ça ! Mais devant le visage heureux de Madame Eterlen je ne peux pas refuser. J’avance le bout de mes lèvres aussi près que je peux le supporter de la barbe et je claque un baiser sonore. Voilà c’est fait, tout le monde est content. Benjamin aussi a l’air soulagé que cela se finisse.
– Merci ma petite Eloïse, je vais enfin avoir une photo de toi avec le Père Noël, je n’ai jamais compris pourquoi tu as toujours refusé avant, me dit Madame Eterlen en me serrant dans ses bras. »
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Quelle belle surprise cette lecture ! Lea Northmann a su mettre en évidence tout un panel d’émotions. J’ai pu ressentir l’effet « magie de noël » au cœur d’une histoire bouleversante. Une histoire où la réalité des situations et des personnages transperce l’âme. Une histoire où la banalité n’a pas sa place. Une histoire où le passé et son malheur sont percutants et où ce souffle de bonheur dans l’insignifiant prend tout son sens.

 

Éloïse, Benjamin, et Kevin se sont rencontrés dans des circonstances que tout enfant (petit, adolescent et grand) ne devrait jamais connaître. Le rejet et l’emprise toxique ont mis ces trois jeunes sur le bord de la route. Recueillis par la famille Eterlen, ils vont apprendre à s’accepter, à se découvrir et à s’ouvrir aux autres. Un combat difficile mené avec appréhension et douleur, un combat qui prend sens et délivre de bien des maux. Les années défilent et bien que les blessures soient pansées, certaines n’ont jamais guéri.

 

Au travers d’Eloïse, j’ai découvert sa triste vie et sa manière de la repousser. J’ai découvert la vie de Kevin et son combat. J’ai découvert Benjamin et sa passion naissante. Et puis cette famille d’accueil étonnante où amour, confiance et bienveillance acculent et poussent dans les retranchements. Une famille qui fait du bien, une famille merveilleuse. Les souvenirs sont dépeints au travers des errances d’Eloïse dans son passé. Un passé qui empiète un peu sur son présent et lui permet de prendre conscience de ses agissements. Et puis un jour au moment inattendu le Père Noël fait son apparition sur son beau cheval et Eloïse craque, pourtant elle n’a jamais embrassé le Père Noël !

 

Lea Northmann signe une romance de noël où subtilité et sentiments se joignent. Une belle histoire emportée par une jolie écriture qui magnifie la différence et le mal être. Lea Northmann ne déroge pas à la règle et m’a encore fait découvrir le monde équin. Les paysages sont à couper le souffle (une fois encore) et l’ambiance festive de Noël est omniprésente. Une histoire très touchante où l’humilité prend tout son sens.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mes avis sur sa trilogie erotic fantasy !