QUEEN BEE, une romance de Gaïa Alexia.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Hugo Roman Collection New Romance


Depuis quelques mois, Henri n’est plus que l’ombre de lui-même. Gendarme, il assure sans entrain ses gardes de nuit dans un petit village au nord de Paris, jusqu’à ce qu’une disparue ressurgisse dans sa vie avec perte et fracas.
 
Comment Joana Mancini a-t-elle pu être déclarée morte et enterrée des années plus tôt alors qu’elle se tient face à lui ? Et comment peut-elle être aussi irrésistiblement insupportable ?
Joana est bien vivante. Plus que ça, même. Elle est la reine des abeilles, cette instagrammeuse star, qui enchaîne placements de produits et soirées VIP, coupes de champagne et toasts au caviar. Si son sourire est toujours intact face à l’objectif, en off, la réalité est moins reluisante. Joana fuit : son passé, les problèmes, l’amour…

 

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
405 pages
Disponible au format numérique, broché et audio

 

 


MON AVIS

Queen Bee virevolte sur son nuage où le monde est bien joli, bien mignon. La reine picore ici et là, une photo par là, un placement de produits par-ci, la vie d’influenceuse est riche et vaste. Plus qu’on ne pourrait le croire. Le paraître doit être parfait et irréprochable. Seule compte le sourire et les yeux qui pétillent, ainsi sont comblées les abeilles. Joana gère sa vie du mieux qu’elle peut mais il se pourrait qu’elle soit vraiment dans la mouise. Mais chut, personne ne doit le savoir. Alors quand elle reçoit cette lettre l’informant de la disparation d’une être cher, c’est tout son monde qui s’étiole. Elle ne trouve rien de mieux que de noyer son chagrin dans l’alcool et de se rendre en taxi dans son village natal. Vraiment éméchée, sa course se poursuit dans un cimetière où sa haine déferle et rencontre une pierre tombale d’un autre monde, la sienne, et un gendarme plutôt sexy.

 

Lui, c’est Henri, sa vie est son enfer. Il n’est rien, seul ses amis sont devenus son point d’ancrage celui qui lui permet de ne pas sombrer. Engagé dans un foutu pacte depuis six mois, Henri avance tant bien que mal. Cette rencontre avec cette fille survoltée et agaçante va venir réchauffer son cœur.

 

Est-ce qu’une histoire est possible entre la reine des abeilles et un gendarme ? Seuls certains semblent y croire, les concernés ont vraiment la tête ailleurs !

 

Queen Bee est la première romance que je lis de Gaïa Alexia et je suis vraiment ravie de cette rencontre. Elle aborde avec générosité des thèmes comme la quête identitaire, le deuil, les relations toxiques, les relations filiales et l’image de soi. La plume de l’auteure est juste sublime et nous fais vivre une expérience de lecture inédite. J’aime lorsque les émotions transparaissent de cette manière avec franchise, frivolité et parfois exubérance. J’adore quand les personnages se découvrent, s’apprivoisent et mettent le temps nécessaire pour aller de l’avant. Les façades des personnages s’effritent lentement pour dévoiler sans fard le naturel. Et c’est totalement magnifique. Une romance slow burn explosive qui m’a totalement captivé. Mention spéciale pour les deux pépés qui n’en ratent pas une et qui rappellent que l’innocence est un don rare à préserver et à valoriser. Une romance qui dégage de la tendresse malgré les troubles-faits de la vie et qui concède de la place aux secondes chances. J’ai apprécié l’atmosphère champêtre. Même à la campagne il se passe des choses étonnantes, attrayantes et de ouf !

 

Une chouette romance où l’importance d’être soi-même est au cœur des émotions tumultueuses.

 

SEXY DEVIL, une romance de Sara June.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H


Elle devait le haïr de toutes ses forces… mais elle le désire de tout son corps.
 
Cela fait maintenant plusieurs jours que Madison a été traînée de force dans ce bâtiment désaffecté, où elle est retenue prisonnière. Et, au-delà de ses repères, c’est son bon sens qu’elle commence à perdre. Car, depuis que Vince a posé les yeux sur elle, elle n’a plus qu’une envie : sentir sa peau contre la sienne…
Pourtant, c’est la dernière personne en qui elle devrait placer sa confiance. Il a beau être le seul parmi toutes ces brutes à se soucier de son bien-être, il reste avant tout le bras droit du boss de la Mano, l’organisation mafieuse qui l’a kidnappée.
Et fantasmer sur ses bras musclés ou sur le tatouage sombre qui recouvre ses épaules n’est pas la meilleure des idées. Surtout alors qu’elle a prévu de s’échapper et que, pour y arriver, elle ne doit en aucun cas regretter ce qu’elle laisse derrière elle…

 

Ma note : 4,5/5 mention « mon premier crush »
Nouveauté 2021
251 pages
Disponible uniquement au format numérique

 


MON AVIS

Premier coup de cœur de cette nouvelle année avec cette romance qui sérieusement a eu le mérite de me happer en un tour de main et me captiver tout au long de l’histoire.

 

Madison est orpheline depuis le décès de son père. Après avoir vendu tout un tas de choses pour éponger les dettes de son père, elle a pris un logement dans le Bronx. N’ayant pu finir ses études de médecine, elle survit tant bien que mal en travaillant dans un dispensaire. C’est un de ses soirs alors qu’elle rentrait qu’elle fut témoin d’un meurtre et qui lui valut son enlèvement par deux hommes. Quelque peu malmenée et brutalisée, elle apprend très vite qu’elle est aux mains de la Mano, l’une des plus dangereuses organisations mafieuses du pays. Malgré sa peur évidente, elle observe sans relâche dans le seul et unique but de s’échapper. Présentée au boss de la Mano et contre toute attente, elle se voit confier une drôle d’affectation : devenir le médecin de la branche. Entre crainte et émerveillement de devenir enfin médecin, Madison se pose tout un tas de questions. Le danger, la violence, les regards menaçants, les coups de feu, la menace du FBI, tout un tas d’élément qu’elle a du mal à digérer. Mais avoir son cabinet est un rêve absolu. Peu à peu elle trouve sa place dans le gang et se lie d’amitié avec une des filles, mais celui qui l’impressionne et qui la tétanise, c’est Vince, un des bras droit du boss.

 

Vince est un homme assez secret et surtout très directif. La violence s’inscrit sur ses traits mais sa manière de protéger Madison tend à repousser sa noirceur. Un homme a l’état brut qui se contente de peu. Partir à sa découverte, c’est explorer des terres sauvages où aucune règle règne.

 

Vince et Madison, c’est le feu qui rencontre l’eau. C’est explosif, magnétique, subjuguant.

 

Mais une limite ne doit pas être franchie. Celle de l’espoir !

 

Je découvre pour la première fois la plume de Sara June et je peux vous assurer que c’est un véritable délice. Les émotions, les sentiments sont d’une intensité incroyable. Elles te scotchent à ta tablette et tu n’as qu’une seule envie, c’est de savoir, d’avancer, de découvrir et de vivre cette aventure dans le vif. Entre romantic suspense et dark romance, Sara June nous plonge dans un monde où la violence est reine. Mais vous allez y croiser autre chose : l’envie, l’addiction, la passion, l’amitié, la découverte des sens. Une romance trépidante, vibrante et vivante. Bien que dès le départ j’avais compris ce qui allait immanquablement se passer, je me suis laissé porter par une histoire juste wow ! Je me suis régalée. Les personnages sont intéressants et attachants. La violence est là mais elle reste dans la limite du supportable. Bref j’ai vraiment kiffé, et cela faisait longtemps que je n’avais pas une romance de cet acabit.

 

Si t’aimes le danger et les romances qui chahutent pas mal, alors je ne peux que te dire de foncer !

 

NOËL DÉSASTREUX, MARIAGE HEUREUX, une romance de noël de Christelle Da Cruz.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H Digital


Noël sera peut-être raté… mais au moins il sera pimenté !
Cat le savait : passer Noël dans les Pyrénées pour préparer le mariage de la mère de Maxime, son meilleur ami, promettait des vacances chaotiques. Son rôle de témoin l’occupe déjà à plein temps, et voilà qu’elle doit en plus garder les trois petits monstres de Maxime en attendant que ce dernier revienne de New York.
Mieux encore : elle est obligée de se coltiner Gaspard, l’un de ses amis, un mec coincé, rabat-joie et psychorigide. Et ça, c’est la goutte de lait qui fait déborder le chocolat chaud ! Le pire, c’est qu’elle arrive encore à le trouver canon avec son petit air de Lenny Kravitz. Après tout, quitte à passer un séjour en enfer, pourquoi ne pas en profiter pour apprécier la chute de son joli fessier sur les pistes de ski…

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
230 pages
Disponible uniquement au format numérique

 

 

MON AVIS

Cat est sans aucun doute une nana joviale qui ne rate aucune fête, qui croque la vie sans embarras, qui aime rigoler, rester en pyjama si le cœur lui en dit, dévorer des romans, en écrire. L’honnêteté prime et lui vaut parfois quelques coups de gueule. Bref, c’est une femme qui dépote qui a du caractère et du mordant. Malmenée pendant son enfance, elle voue un culte à celle de Maxime, son meilleur ami (et non pas plus si affinité),  dont les enfants ont une place particulière dans son cœur. Trois gnomes qu’elle adore autant qu’elle déteste. Pas d’amoureux à l’horizon, il faut dire que son charisme peut en refroidir quelques uns. Pas de chaussure à son pieds et elle s’en accommode parfaitement.

 

Ces vacances sont loin d’être de tout repos. La préparation du mariage de la mère de Maxime, s’occuper des enfants et devoir faire face à un homme aussi irrésistible qu’irascible, Cat et son impatience finissent par exploser. Gaspard est un homme de nature introvertie. Sa timidité l’embarrasse et le propulse dans des situations parfois rocambolesques.  Gaspard et Cat, ennemies to lovers, sont sans cesse entrain de se chercher des noises. Comme on dit « qui châtie aime bien ». Il aura fallu une panne en télésiège pour remettre les pendules à zéro.

 

Christelle Da Cruz signe une romance noël trépidante et totalement géniale. Un village dans les Pyrénées. De la neige à gogo. Des enfants exécrables mais attendrissants. Une grand-mère olé olé. Un sapin énorme. Des bonnets de noël hilarants. Une chute de ski épique. Et des sentiments à profusion qui ne savent pas encore leur signification. Christelle Da Cruz met le paquet et nous éblouit. Une histoire toute simple mais qui a le mérite de faire briller nos yeux, de nous faire rire, de nous attendrir. Elle aime jouer sur les apparences et les mots qui cachent finalement une toute autre réalité. Une romance qui se lit au coin du feu. J’ai adoré l’ambiance, ce petit jeu instillé par les protagonistes, les personnages secondaires qui détonnent. Cat dynamise l’ensemble alors que Gaspard fait office de catalyseur. J’adore leur punchline et leur manière de s’en approprier. Leurs persévérance est tout à leur honneur et leur résilience aussi.

 

Une romance qui se dévore avec envie 😉

GODS OF LOVE, une romance de Eugénie Dielens.

ROMANCE PARANORMALE

Éditions Hugo Poche – Collection New Romance (Fyctia)


Éros et l’amour, c’est une histoire qui dure. Cela fait des millénaires qu’il l’insuffle aux âmes meurtries et leur redonne goût à la vie, laissant des esprits soulagés dans son sillage. Il est fait pour ça, il est né pour ça. Ironiquement, ce sentiment lui est pourtant interdit.
Alors à force d’assister aux histoires des autres, c’est presque par nécessité qu’il vole au secours des cas les plus désespérés, pour leur apporter ce que lui ne pourra jamais vivre.
Lorsqu’il rencontre Kaléa, il sent qu’il pourra lui procurer l’aide dont elle a besoin: le cœur brisé, la jeune femme refuse farouchement de se laisser bercer par ses beaux mots et sa voix envoûtante. La faire de nouveau aimer devient un défi personnel qu’Éros est prêt à relever. Peu importe le prix.
Mais si, avant de vouloir guérir le cœur des autres, Éros devait avant tout apaiser le sien ?

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
381 pages
Disponible au format poche et numérique


MON AVIS

La couverture est terriblement irrésistible et le titre totalement aguicheur. Oui je sais parfois être totalement futile, mais souvent le cœur choisi pour moi et tous les ingrédients étaient réunis pour me donner envie de lire cette nouvelle romance chez Hugo Romans.

J’avoue ne pas avoir lu le résumé et quand j’ai débuté ma lecture, j’ai été surprise de tomber dans un univers fantastique. Eugénie Deliens nous plonge dans le monde des Dieux et des Déesse de l’Olympe. J’adore !!! Plus précisément, elle met en exergue les dieux de l’Amour qui sont sept et que l’on nomme les Érotes (Wikipédia te renseigne sur eux par ICI ). Notre monde moderne à généraliser le Dieu de l’Amour sous sa forme choupinette de Cupidon. Si nous connaissons Éros plus communément, ce n’est pas le cas des autres. Voici donc une famille complète qui a pour mission de répandre l’amour auprès d’une personne. Éros a choisi Kaléa et plus précisément son cœur dissonant.

Kaléa est une jeune femme au parcours terriblement triste. Sa vie s’est délitée rapidement et se remettre sur pied a été une terrible épreuve pour la jeune femme. Décoratrice intérieur est sa passion et son métier. Malgré les temps durs et la culpabilité la rongeant insidieusement, elle se doit de continuer. Pas après pas, accompagnée de sa meilleure amie et de son père, elle reprend goût à la vie. Mais elle ne se sentira jamais entièrement elle. En l’amour, elle n’y croit plus et s’accrocher à la vie est particulièrement difficile.

La cible d’Éros est un véritable mystère. Sa mission a quelque peu dérapé mais son entêtement lui permettra de découvrir l’impensable et de faire de sa vie éternelle une nouvelle aventure totalement inattendue.

Eugénie Dielens nous livre une magnifique romance où les secondes chances sont possibles. Ce côté fantastique (des dieux) est sans contexte un atout appréciable. Deux mondes inattendus qui se confrontent, se dévoilent et se découvrent. L’auteure ne s’approprie absolument pas du mythe mais le façonne d’une manière inopinée et surtout moderne. J’adore cette audace et je trouve le résultat très abouti. J’ai été très vite embarquée dans l’histoire de ce duo improbable qui côte à côte va découvrir le pouvoir des sentiments et des émotions. Il y a tout ce parcours de résilience et d’acceptation de chaque part qui est abordé avec humilité. Une histoire terriblement bouleversante. Mais les frères d’Éros sont là pour changer la donne et apporter ce côté de légèreté tout à fait appréciable. Une romance captivante qui se lie d’une traite. Les personnages sont attachants et totalement adorables. Une histoire percutante qui donne de l’espoir et ce n’est pas négligeable.

Un univers atypique porté par des personnages charismatiques et troublés par les aléas de la vie. Une ode aux secondes chances et porteuse d’espoir. Une lecture que je valide grandement !

AVIS DE TEMPÊTE POUR NOËL, une romance de noël de Nelly Tomasini.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Littérature indépendante


Est-il possible de tomber amoureux dès le plus jeune âge ?
Cette question s’immisce dans l’esprit de Magdalena devant l’attachement inhabituel constaté entre deux élèves de sa classe, dans l’école maternelle où elle enseigne. Une vision qui provoque un effet boule de neige.

Des souvenirs de sa propre enfance et des images de vacances en Savoie ressurgissent, enfouis couche après couche au fil du temps.
Une vingtaine d’années s’est écoulée depuis sa première rencontre avec Luc. La jeune femme n’a jamais oublié ce garçon enjoué et captivant, qui lui avait tendu la main et fait découvrir, été comme hiver, le cœur caché de ses montagnes.
Magdalena sait qu’elle porte en elle un sentiment aussi profond qu’énigmatique, qu’elle hésite à libérer de sa cage, à laisser s’épanouir.
Pourquoi ne pas se fier à son instinct ? Pour une fois !
Si elle avait en tête de trouver des réponses à ses questions, elle ne s’attendait pas à être engloutie par une vague émotionnelle. Une vraie tempête et pas uniquement de saison !
Impossible d’en ressortir indemne.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
285 pages
Disponible au format broché et numérique

 


MON AVIS

Je suis très heureuse de retrouver Nelly Tomasini (alias Elline Baudry) pour une nouvelle romance émouvante. Direction un village savoyard où il fait bon d’y séjourner, de respirer l’air pur et d’admirer les paysages grandioses en été comme en hiver.

 

Magdalena, alias Maguy, y a passé ses plus belles vacances à vagabonder au côté de Luc, le fils des aubergistes. Au cœur de ses souvenirs à la pelle, Maguy y puisse un bonheur sans fin qui lui fait défaut depuis de nombreuses années. C’est en voyant cette petite fille et ce petit garçon dans la cours de récréation que la graine semée pendant son enfance va germer. Et si son ressentiment était dans le vrai ? Profitant d’un congé dont elle met à profit pour parfaire sa connaissance sur un enseignement atypique, elle fera un saut dans ce village des montagnes.

 

Cachant son identité, elle retrouve l’ambiance chaleureuse et intimiste de l’auberge de son enfance et Luc devenu sauveteur et guide. Les jours de décembre s’égrènent et les souvenirs se mêlent aux sentiments ravivés. Mais qu’en est-il de Luc ?

 

J’ai fini mon année 2021 avec cette magnifique romance de noël. Dans le style cosy, Nelly Tomasini nous offre une romance touchante et bouleversante. Une romance où les souvenirs ont une place capitale et qui se conjuguent avec des sentiments qui ne demandent qu’à exploser. Une petite intrigue et une devinette apportent ce petit côté suspens tout au long des chapitres. J’ai adoré l’ambiance de noël si présente, cette cheminée où le feu crépite sans cesse, les odeurs qui fleurissent ici et là, cette convivialité attachante et les personnages touchants. Une histoire sublimée par ses paysages à couper le souffle. L’amour y circule avec une aisance particulière, elle s’infiltre dans les moindres recoins et attend le moment opportun pour éclater et devenir cette tempête dévastatrice ou bienfaisante.

 

Une lecture qui gonfle le cœur et qui apaise les tourments de la vie. Une histoire où la seconde chance a tout son sens.

 

MON BEAU SAPIN, ROI DES ENFOIRÉS (que j’aime ton fessier), une romance de Noël de Déborah Guérand.

ROMANCE

Éditions Harlequin – Collection &H Digital


Le père Noël est mort… vive la mère Noël ! 
D’habitude, Fauve adore Noël – et surtout les multiples calendriers de l’Avent qu’elle dévore pour l’occasion. Mais cette année sa période préférée s’annonce tout sauf magique. Pour commencer, elle a été obligée d’accepter le seul job qu’elle a trouvé : lutin du père Noël dans un centre commercial. Jusque-là, rien d’insurmontable.
Sauf que – surprise ! – par le plus grand des hasards il se trouve que le nouveau père Noël n’est autre que Jérémy, son ex. Le Jérémy qui l’a lâchement plaquée il y a deux ans pour partir en tournée aux États-Unis et qui lui a brisé le cœur au passage. Alors, quand elle voit le petit sourire en coin que lui adresse cet enfoiré de père-Noël-Jérémy, elle a soudain très envie de le tabasser à grands coups de sucre d’orge géant devant une file d’enfants bientôt traumatisés…

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
284 pages
Disponible uniquement au format numérique

 

 


MON AVIS

Fauve est une femme au caractère bien trempé. En général sa détermination ne vaut pas son entêtement, mais derrière cette force se trouve un cœur d’artichaut nourrit au chocolat. Fauve est une businesswoman accomplie sauf depuis qu’elle n’a plus de boulot. Désigner en décoration intérieure, elle rêve d’intégrer une prestigieuse entreprise, mais en attendant elle est lutin de noël faisant face à l’hystérie collective qui possède les enfants au nez coulant. Bref pas le boulot de ses rêves heureusement le calendrier de l’avent est là pour lui remonter le moral. Après un père noël aux mains baladeuses, ce dernier est remplacé par le seul et unique amour de sa vie, Jérémy. Armée de son plus joli sucre d’orge et de son sourire de tueuse, la voici entrain de rouster le père noël. Le pauvre homme est quelque peu surpris de sa réaction. Il faut dire que deux ans auparavant c’était la douche froide suivit d’une vague de tristesse sans pareille qui avait assailli la belle Fauve. On peut donc comprendre son geste désespéré.

 

Je finis cette petite introduction par une jolie citation :

 

On a peine à haïr ce qu’on a bien aimé, et le feu mal éteint est bientôt rallumé.
Citation de Pierre Corneille ; Sertorius, I, 3 (1662)
 
Mais quelle romance sensationnelle. Il faut dire que le personnage de Fauve est juste hilarant et j’ai pris un plaisir fou à la découvrir, à rire et à pleurer avec elle. Une femme resplendissante, bourrée de bons sentiments, généreuse et imparable. Genre gaffeuse, maladroite mais tellement touchante. Les sentiments rendent dingue et Fauve en est la première victime. Entre sa passion « pas du tout » modéré pour le chocolat et ses posts Instagram touchant, Fauve est une femme inspirée et inspirante. J’ai passé toute la première partie de cette romance à me tordre de rire. Une immersion totalement réussi dans une atmosphère de noël de dingue. Rapidement je prend à espérer comme elle et à croire que la magie ne noël existerait. Je suis prise d’un véritable engouement pour cette histoire qui parle de seconde chance. Des rendez-vous ratés ne sont pas le point final aux jolies histoires. Une énergie revitalisante découle de la plume de Déborah Guérand qui nous offre un moment de pur bonheur. Les personnages sont justes ravissant et attachant.

 

Bref, une romance de noël qui en jette. Du punch à revendre. Une magnifique ambiance de noël. Et des personnages attendrissants. Je sors de cette lecture ravie et bien au-delà ! Et vive le chocolat !

SISTER PACT, une romance de Isa Lawyers et de Samantha Morgan.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions HUGO Poche


Linda et Mareva sont à un tournant de leur vie. À presque 30 ans, Li, passionnée par son travail, se voit confier une enquête d’envergure en tant que chef de la brigade des Stups. Professionnelle jusqu’au bout, elle préfère fermer les yeux sur sa vie personnelle, mais surtout sur son tombeur d’équipier auquel elle s’interdit de penser.
Mare, elle, repart de zéro après s’être fait larguer par son fiancé,
et emménage chez sa soeur pour se consacrer corps et âme à sa nouvelle boutique de DIY. Elle ne part cependant pas gagnante : l’insupportable tatoueur d’à côté s’avère être l’indic de Li, et le seul homme que sa soeur lui défend d’approcher.
Entre coeur et raison, les deux soeurs vont devoir trancher. Et le pacte qu’elles ont passé il y a quelques années les aidera peut-être à faire pencher la balance…

 

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
790 pages
Disponible au format poche et numérique

 

 


MON AVIS

SISTER PACT est une chouette découverte. Une romance enjouée et pimentée qui m’a captivée tout au long de ma lecture. Une romance qui joue les coudes entre l’humour et le suspense. En tout cas le duo de Li et de Mare est extraordinairement tordant.

 

Li, garçon manqué, a toujours voulu côtoyé le monde de la justice. Si elle se destinait à devenir procureur, c’est vers la police qu’elle s’est retournée pour de bonnes et mauvaises raisons. Son travail est toute sa vie, sa ligne de survie. D’ailleurs elle ne conçoit rien d’autre à part résoudre des enquêtes. En dehors de son boulot, elle est plutôt pantouflarde, style à manger des chips devant Netflix. Un caractère de cochon, un entêtement sans faille, une capacité extraordinaire à exclure tout sentiment amoureux en dehors de sa vie, une mère toxique et une sœur en mode paillette et licorne. La vie de Li ressemble à s’y m’éprendre au vide sidéral, malgré un coéquipier ultra sexy au charme fou et à l’humour ravageur dont elle s’interdit de tomber amoureuse.

 

Mare aurait pu avoir la vie de rêve qu’elle souhaitait. Un mari médecin, une ribambelle d’enfants et la maison qui va avec. Sauf qu’il y a eu un sacré couac qui a tout fait capoté. Retour à la case départ, chez sa sœur loin de sa mère trop accaparante et qui ne pense qu’à la soirée des Miss France (entre autre). Mare a toujours rêvé d’avoir sa boutique parfaite de créations en tout genre : produits de beauté, bougies et loisirs. Rêve qui se concrétise après de longs mois de labeur. Malgré le local situé dans un quartier pas recommandé, Mare et heureuse. Son voisin est un tatoueur aux allures de tueur en série qui lui fiche sacrément la trouille. Mais Mare a autant de courage que sa sœur et ce ne sont pas les bad boys du coin qui vont la faire fuir.

 

Deux sœurs diamétralement opposées et pourtant leur vie amoureuse est chaotique. Et lorsqu’elles remettent au goût du jour leur vieux pacte/défis conclus il y a très longtemps, il n’est pas question de le perdre.

 

Ce quatre main est un véritable délice pour les yeux. De suite, j’ai été captivée par le caractère de ces deux sœurs uniques et pourtant reliées à vie par ce fichu pacte. Dès le départ les auteures jouent l’honnêteté et nous offrent le point de vue de chacune. Sans filtre nous connaissons leur intimité, leur peur, leur espoir, leur doute et davantage. Puis peu à peu s’ajoutent deux nouveaux narrateurs masculin. J’adore avoir, surtout dans les romances, le point de vue de chaque protagoniste. J’ai ainsi l’impression de ne rien rater et puis cela donne au texte une dimension que j’apprécie. Malgré ces presque 800 pages, je ne me suis pas du tout ennuyée. Les chapitre s’enchaînent, l’intrigue se met en route et les deux sœurs font le reste, souvent à leurs dépens. Une romance où l’aventure est au cœur de l’action et où l’amour s’infiltre bon gré mal gré. Une romance où il n’existe aucun moment de flottement. Chaque chapitre nous offre des rebondissements haletants. Deux plumes, un duo en osmose nous offrant une romance pimentée. Des rires, des larmes, des cris, des instants malicieux, tendres ou hot jalonnent l’histoire.

 

SISTER PACT est une romance qui vaut largement le détour. Il est bien difficile de ne pas tomber sous le charmes de Li et de Mare et tant d’autres. Une romance où l’amour, la sororité, l’amitié sont au cœur d’une aventure trépidante et hallucinante. Le chemin est sinueux et semé d’embûches, mais le combat en vaut la peine de surmonter les plus grosses peurs.

 

A dévorer sans hésitation.

 

MY CHRISTMAS BODYGUARD, une romance de noël de Estelle Every.

ROMANCE DE NOËL

Littérature indépendante


Après avoir été agressée par un fan désaxé, la reine de la pop, Trinity, refuse de sortir de chez elle, mais pire que tout : elle ne veut plus chanter. C’est une situation inacceptable pour son agent qui décide de l’envoyer passer les fêtes de fin d’année à Carroll Falls, une petite ville perdue dans les Rocheuses.
 
Jouer les baby-sitters de star n’a jamais fait partie des projets de Samuel Blake, mais sa situation financière ne lui laisse pas d’autre choix que d’accepter la proposition de l’agent de Trinity : il devra assurer la sécurité de la chanteuse pendant son séjour à la montagne.
La situation entre la reine de la pop et le garde du corps est sous haute tension, mais c’est sans compter sur les habitants de Carroll Falls qui sont bien décidés à mettre la magie de Noël au service des deux jeunes gens, et pourquoi pas créer l’étincelle entre eux ?

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
249 pages
Disponible au format broché ( bientôt) et numérique

 


MON AVIS

La saison des romances de Noël est ouverte depuis quelques semaines déjà, si vous aimez ce genre de lecture, cette romance vous plaira sans aucun doute. Pour moi il s’agit de la seconde lecture et c’est un vrai dépaysement. Alors je vous rassure, il y a des flocons de neige (tout plein), du chocolat chaud avec des marshmallows, des cadeaux, un immense sapin, une mamie d’enfer, des rennes (beaucoup de rennes), une star de la pop et un bodyguard.

 

Trinity a été rapidement propulsée sous les lumières. Reine de la pop, elle enchaîne les tubes, les concerts. Elle adore ce monde si prenant, mais sa passion reste avant tout la musique et la chanson. Mais depuis ce jour fatidique, son monde n’est plus ce qu’il était. L’envie, la passion, le goût de vivre, le chant, rien ne va plus. L’isolement est devenu le seul moyen de surmonter cette situation. Mais son agent a décidé de prendre sa vie en main et espère que son séjour à Caroll Falls sera le coup de fouet qui la sortira de son marasme. Prévenant, son agent a fait appel à Samuel Blake pour être son bodyguard. Sam est un boxeur professionnel englué dans des affaires louches. Être garde du corps n’a jamais fait parti de ses prérogatives mais sa situation personnelle ne lui laisse guère le choix. Accepter par dépit cette mission lui permettra de se sortir de l’embarras. Mais il n’avait pas prévu de tomber sur une chanteuse arrogante, prétentieux et insupportable. Sa mission risque d’être un calvaire à part si Caroll Falls dévoile autre chose.

 

Pour sa première romance, Estelle Every nous plonge rapidement dans l’atmosphère de noël. Une ambiance cosy, un chalet chaleureux avec le feu qui crépite, les montagnes, la neige, les rennes comme voisin et une communauté soudée et prévenante. Les personnages évoluent dans un univers propice aux épanchements et voire plus. Comme toujours Estelle a le chic pour me captiver et me faire vivre une histoire palpitante, parfois dramatique, mais toujours avec cette lueur malicieuse et romantique. Estelle Every nous parle de reconstruction face à un traumatisme, de confiance partagée et d’épanouissement. La magie de noël n’est pas trop loin pour ce moment unique et magique ! J’ai beaucoup aimé les personnages « brut de décoffrage » et qui ne manquent pas de répartis. L’ambiance et top et l’histoire trop mimi.

 

Une romance dont il est évident de dévorer au coin du feu, sous un plaid avec une tasse bien chaude de ta boisson préférée. Tu vois le tableau 😉

 

PLAYING WITH FIRE, une romance de L.J. Shen.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Tiphaine Scheuer

Sexy, indomptable, torturé… Sera-t-il sa perte, ou sa seule chance ?
Elle  : reine de lycée déchue, rescapée d’un incendie, déteste son reflet dans le miroir, West et la vie en général.
Lui  : bad boy le plus populaire du campus, addict aux combats clandestins, écrase tous les cœurs sur son passage. 

Depuis que West St. Claire, le mec le plus populaire du campus, a été embauché pour travailler avec elle dans ce minuscule food-truck, Grace a de plus en plus de mal à garder son sang-froid. Car West est dangereux, libre, imprévisible, et son charme magnétique lui rappelle tout ce qu’elle a perdu depuis l’accident. Pire, on dirait qu’il fait exprès de se balader torse nu et de la provoquer pour la pousser à bout… Mais, dans les couloirs de la fac, c’est une tout autre personne et il ne lui adresse même pas la parole. Alors, si elle ne veut pas se brûler les ailes, Grace va devoir rester de glace…

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
544 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Pour celles qui ne le savent pas encore, L.J. Shen est mon autrice favorite en ce qui concerne les romances. Je peux me vanter de les avoir toutes lues (du moins celles qui ont été éditées chez Harlequin). Une autrice au talent indéniable qui a la faculté de t’envoûter en un claquement de doigts et te mener par le bout du nez tout au long de ta lecture. Un shoot d’adrénaline, de passion, d’amour qui te fais planer.

 

Playing with fire ne déroge pas à la règle, mais cette fois ci pas de coup de cœur mais un moment de lecture intense et mémorable.

 

Grace a tout perdu dans un incendie qui a non seulement ravagé son corps et son cœur mais sa confiance. Grace est devenue une jeune femme solitaire qui, pas après pas, tente d’avancer à son rythme. Elle a appris à devenir transparente aux yeux de tous. Casquette, sweat large, pantalon, une carapace loin des rumeurs et des moqueries. Grace a grandit dans l’esprit qu’elle été une trouble-fait, une erreur et qu’elle ne mérite ni compassion ni amour ni amitié. Elle qui était la fille, la pom-pom girl, la plus remarquable de son lycée, au talent de comédienne exceptionnelle, se retrouve à limiter tout contact. Suivant un cursus d’arts dramatiques, sa passion est de monter sur les planches et de crier haut et fort sa haine, son envie d’en découdre avec tout. Elle peut compter sur sa meilleure amie de tous les temps pour lui remonter le moral et les bretelles. Alors quand cette dernière embauche West pour la remplacer, Grace est folle de colère. L’imbuvable, le colérique, l’égoïste, le dragueur invétéré West avec elle dans un food-truck. Elle espère que la promiscuité de lui faudra pas un faux pas.

 

West incarne l’homme qui n’en a rien à foutre de vivre. Chaque vendredi soir, il prouve aux yeux de tous qu’il est imbattable malgré tous les coups qu’il reçoit. Les combats clandestins sont devenus un exutoire, une drogue, qui lui permettent de jouer avec la mort, la narguer. West est un de ces hommes taciturnes au charme sauvage et ravageur. Son dédain et sa nonchalance attirent. Pourtant personne, à part son meilleur ami, ne le connaît véritablement, sans filtre. Ce post au food-truck lui permettra de rembourser une dette, de faire amende honorable, et ce ne sera pas pour mettre la fille bizarre qui lui servira de collègue dans son lit.

 

Est ce que les gens blessés par la vie se reconnaissent entre eux ? Est-il plus facile de vivre et d’avancer quand l’autre est capable de comprendre, sans jugement ? Qui croit en les secondes chances ?

 

L.J. Shen signe une nouvelle romance bouleversante et percutante. Une nouvelle fois le K.O. est de mise. Une romance portée par deux héros aux antipodes qui vont ensemble découvrir le chemin de la résilience et du pardon. Oui ensemble. Ensemble cela semble impossible, hors du commun, inatteignable, compliqué. La colère, l’abnégation, le refus semblent les seuls remparts protecteurs de ce feu qui couve dans son regard. L.J. Shen explore les méandres des blessures et y puissent une force destructrice. L’apprivoiser paraît un exploit. L’autrice a su me captiver, me tordre les tripes et me rendre accro. Je pense que tu ne peux pas mesurer l’intensité tant que tu n’auras pas ouvert une de ces romances. Elle a cette facilité à t’émouvoir et à te plonger dans une histoire hors norme, hors du commun. Un de ses livres dans tes mains et plus rien n’existe autour de vous. Un sentiment enivrant, de plénitude, d’envie. Une addiction vorace. L’autrice nous livre une romance bien plus soft que ses précédentes. Une romance où le temps va devenir le meilleur allié pour cette histoire qui ne se veut pas fulgurante. Nous sommes ici dans une histoire moins provocante mais qui nous pousse dans une atmosphère où les confidences et la confiance ont une toute autre place.

 

Une lecture que j’ai savourée avec délice. Une romance qui pourra te plaire et que je ne peux que te pousser à ouvrir. Allez, laisse toi tenter 😉

 

LOVING MADNESS, une romance de Lina Reys.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H

Tome 1


Jayde Black est un homme au cœur aussi sombre que son nom –  ce n’est pas pour rien qu’on le surnomme Singer Killer. Soupçonné de meurtre et habitué des pires scandales, il se raccroche à la vie grâce à la musique et à son groupe, Madness, qui lui permet de canaliser sa douleur et sa rage. Il sait qu’il doit faire profil bas s’il
veut garder sa place de chanteur mais, quand son manager l’informe qu’une inconnue a été embauchée pour composer le nouvel album, il ne peut l’accepter. Et pour se débarrasser de cette opportuniste tatouée aux cheveux mauves et au caractère indomptable il est prêt à tout…
Iris Lance ne croit pas à sa chance : elle va travailler sur le nouvel album de Madness ! Après tout ce qu’elle a traversé, la roue semble enfin tourner pour la jeune pianiste. Bien sûr, elle va devoir supporter Jayde Black, cet enfoiré de la pire espèce qui a un sérieux problème avec les femmes et le mot respect, mais elle en a maté de plus coriaces. Et Jayde n’a aucune idée de ce dont elle est capable…
Ces deux âmes sulfureuses et hantées par leur passé vont bientôt découvrir qu’une haine viscérale cache souvent le plus puissant des désirs…

 

Ma note : 3,5/5
Nouveauté 2021
512 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Iris et Jayde ont en commun bien plus qu’ils pourraient le croire. Un passé respectif qui pourtant a beaucoup de similitudes et surtout la musique seul intermède salvateur. La musique est pour elle, ce moment unique où plus rien n’existe autour et où toutes les émotions transparaissent, envoûtent. L’écriture est un des prolongements de cet état. Il permet de véhiculer les émotions, les messages, l’amour, la peur, la solitude, la rage et la haine. Les mots ont cette faculté innée de faire écho en tout un chacun. Une résonance personnelle qui touche un grand nombre d’entre nous. Iris a trouvé sa force dans cet avenir qui lui n’était pas autorisé. Elle est allé chercher au fond d’elle, la hargne et la volonté de risquer tout pour obtenir ce qu’elle souhaitait et pour cette promesse qu’elle s’est faite il y a longtemps.

 

Jayde n’est plus que l’ombre de lui même. Une ombre taciturne où la douleur s’apaise dans ces moments glauques où la drogue devient le seul et unique remède à ses maux. Écrire et chanter ont été son rêve le plus cher malgré toutes les remontrances dont il a fait l’objet. Un but qu’il atteint avec la hargne collée aux tripes et cette volonté de faire taire les méjugés et les préjugés. Derrière ses mots se cachent le désespoir, la douleur, l’abandon, la désolation et la haine. Son groupe est son havre de paix. Ces trois amis et malgré leurs caractères respectifs, forment cette famille unie dans les bons comme les mauvais moments.

 

Alors quand Iris empiète sur le territoire de Jayde, la guerre est déclarée. Tout élément devient l’objet de disputes virulentes dans le seul but d’éjecter Iris. Mais la belle n’a pas dit son dernier mot et seul son entêtement les poussera à déposer les armes et à apprendre à se connaître, se découvrir et écrire ensemble. Mais les démons rôdent toujours prêts à fondre sur eux à la moindre seconde d’inattention.

 

J’adore les romances qui évoluent dans le monde de la musique. J’aime ce monde pour des raisons inconnues mais davantage pour le feeling que j’éprouve pour les personnages. J’aime beaucoup l’osmose qui se créer entre les personnages et la musique. Et c’est ce qui m’a en premier lieu donné envie de lire cette romance et non pas le bandeau où le mot Wattpad règne en maître. J’ai beaucoup aimé cette histoire où les protagonistes aussi sombre soit ils tentent malgré tout vers la résilience et l’acceptation. Oui j’ai beaucoup aimé cette histoire. Elle m’a déchiré mon petit cœur et m’a tenu en haleine. Mais et oui il y a un mais, le seul élément qui m’a déplu est le fait que l’autrice insiste sur l’état psychique des personnages. C’en devient lourd, redondant et cela entache à mes yeux tout le reste et je n’ai pas su m’en détacher pour me laisser happer complètement par cette histoire. En règle général, je ne lis pas, pour ne pas dire jamais, les romans où apparaissent ce fameux bandeau (dixit plus haut) car en règle général je sors des ces lectures déçues voire énervées. J’ai voulu déroger à mes aprioris et mon avis s’en ressent. Et comme j’adore être paradoxale, je ne te cache pas que je lirai quand même le tome 2 ( je ne sais pas combien il y en aura). Il faut dire que Lyna Reys a soigné son final me laissant carrément sur la touche. Et clac de fin !

 

En bref, j’ai adoré l’histoire qui flirte avec le romantic suspense mais alors tout ce qui a été mis en exergue concernant l’aspect psychologique des personnages et dit et redit, non là, je passe mon tour !