Johannes Brothers, Ready tome 2 de Lisa Barthelet

Romance contemporaine – Sortie en juin 2021
Éditions Edelweiss – Collection Plumes Écarlates

Ma note : 4,5/5 mention « Incontournable 2021 »


Avant de débuter cette chronique, je tiens à remercier les Editions Edelweiss pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Lorsque l’on tait la vérité, elle devient poison.
Tandis que le nouveau groupe de Jurgen prend forme, Liv réalise son rêve : ouvrir son propre salon de tatouage. Et si tout semble aller à merveille pour le couple, les imprévus s’invitent et font du mal.
Jurgen doit faire face à Enzo et ses calomnies. Liv, quant à elle, doit gérer son ex un peu trop envahissant. Et dès l’instant où les mensonges deviennent de fausses vérités, c’est tout l’équilibre du couple qui vole en éclats.
Comment faire confiance lorsque l’on doute de soi-même ?
Comment tout donner de soi à l’autre lorsque les barrières érigées sont trop dures à surmonter ?


L’avis de #Lilie :
Quelle joie pour moi de retrouver Liv et Jurgen !! Heureusement, la suite et fin de cette duologie est arrivée quelques semaines après le tome 1 donc j’avais encore tous les éléments en tête et j’étais impatiente de savoir ce qui attendait nos protagonistes.

Nous retrouvons donc Liv et Jurgen qui tentent de se construire en tant que couple mais aussi de se reconstruire professionnellement. En effet, Liv tente d’ouvrir sa boutique de tatouages tandis que Jurgen essaie de se remettre à la musique et d’aller de l’avant. Mais sont-ils au bout de leurs surprises ? Dans quelle mesure les non-dits peuvent impacter leurs vies ? Sont-ils réellement prêts à se faire confiance et à avancer ensemble ?

Dans ce second tome, nous sommes face à une Liv beaucoup moins sûre d’elle, en proie avec ses doutes et des problèmes de confiance en elle. Malgré sa « grande gueule », elle garde, bien enfouie, des blessures du passé qu’elle n’a peut-être pas tout à fait cicatrisées…. Jurgen, quand à lui, est toujours le bookboyfriend parfait : gentil, prévenant, bienveillant, attentionné, amoureux…. bref, que demander de plus ?? On pourrait prendre sa gentillesse pour une faiblesse mais on sent chez lui une volonté d’apaisement et d’essayer de faire les choses du mieux qu’il le peut. Malheureusement, il va se rendre compte que tout le monde ne réfléchit pas comme cela. Dans les personnages secondaires, j’ai beaucoup aimé Soan et Fitz, le nouveau venu, qui vont trouver peu à peu leur place et j’ai été très étonnée par Min-Ho qui est, d’un premier abord, très froid, mais qui cache de grandes ressources en lui.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le duo d’autrices se régale à faire tourner en bourrique ses lecteurs. Le tome 1 se terminait sur les chapeaux de roue, le début de celui-ci commençait plutôt calmement mais rapidement, les ennuis arrivent !! Leurs plumes sont toujours aussi fluides et addictives et une fois la lecture débutée, bon courage pour poser le roman. Émotionnellement, on alterne entre amour et tensions et l’intrigue m’a vraiment pris aux tripes. Il y a quelques scènes épicées mais ce qui prévaut ici, clairement, c’est l’aspect émotionnel de la relation qui se construit entre Liv et Jurgen mais aussi avec les autres personnages qui gravitent autour d’eux. On nous parle ici de confiance en soi, et envers les autres, et il est vrai que c’est une question centrale de nos vies car sans confiance, sommes-nous capables d’avancer ?

Pour conclure, je referme avec un brin de nostalgie et de tristesse ce tome 2 de « Johannes Brothers ». Cette duologie se passant dans le monde de la musique et du tatouage est une jolie histoire d’amour qui parle de reconstruction, de perspective d’avenir et des fantômes du passé. L’épilogue peut laisser penser qu’un spin-off est possible. Pour ma part, je le souhaite de tout mon cœur !!


Retrouvez ce roman sur le site des éditions Edelweiss
20210407_180237 <– Retrouvez aussi mon avis sur le tome 1 ici

Infinite Love, tome 1 : Nos Infinis Chaos d’Alfreda Enwy

Romance contemporaine – Sortie en 2018
Editions Milady

Ma note : 5/5 mentions « coup de cœur » et « incontournable 2021 »


Résumé : « Il sourit, son regard se posa sur mes lèvres. Il les dévorait des yeux.
Oh, non… seigneur, non ! Pas ça. Les baisers, jamais. Surtout pas après un tel rêve, surtout pas après avoir revu ça ce soir…
— Ne m’embrasse pas, murmurai-je. Ne cherche pas à m’embrasser, Nate. Jamais. »
Dylan a vécu un grave traumatisme dans son adolescence, depuis lors, elle fait ce qu’elle peut pour se reconstruire. En débarquant à San Francisco, elle compte bien reprendre sa vie en main : poursuivre son entraînement au sport de combat, obtenir une licence de management, et, surtout, garder ses distances avec la gent masculine – ses lèvres n’embrasseront plus jamais celles de personne. Plus jamais. À moins que la rencontre de Nate, séduisant boxeur au passé sombre, et de son fils de quatre ans, aussi charmant que son père, vienne perturber cette dernière règle.
Alors que leurs chemins ne cessent de se croiser, Dylan sent son cœur et son corps s’éveiller, et ses troubles passés la hanter de nouveau…


L’avis de #Lilie : Ah, Alfreda Enwy ! Encore une autrice dont j’adore la plume et dont, généralement, les romans me font passer par tous les états émotionnels possibles et imaginables… Encore une fois, elle a fait mouche et elle m’a totalement conquise avec ce premier tome de sa saga mythique.

Nous faisons ici connaissance avec Dylan, une jeune étudiante venant d’arriver à San Francisco pour poursuivre ses études et suivre sa meilleure amie. Un jour, elle croise Nate, son séduisant voisin, à la laverie et tout de suite, cette rencontre va créer des étincelles. Pourtant, Dylan refuse de se laisser aller et fait tout pour éloigner Nate. Pourquoi un tel comportement ? Que cherche-t-elle à lui cacher? Et lui, pourtant si séduisant, pourquoi est-il toujours célibataire ? Ce lien qui semble exister entre eux va-t-il leur permettre de vivre une belle histoire d’amour ?

Dylan est une jeune femme qui n’entend plus se laisser dicter sa ligne de conduite. Échaudée par des drames dans son adolescence, elle a dressé, autour d’elle et de son cœur, une grande muraille qu’elle pense inviolable. Malheureusement, sa rencontre avec Nate et Kyle va tout bouleverser et elle va découvrir que parfois, pour trouver le bonheur, il faut surmonter de nombreuses épreuves. Nate, quand à lui, est un papa sexy avec des bras plein de « gribouillis ». Il jongle entre son fils, ses études et son travail à la salle de boxe afin d’assurer au mieux sa mission de papa et éduquer son fils du mieux qu’il le peut. Dylan va bouleverser son monde, et celui de son fils, et il va, par moment, avoir du mal à s’y retrouver entre ce que lui dicte son cœur et ce que lui dicte sa tête.

Pas la peine d’y aller par quatre chemins, ce roman est un gros coup de cœur pour la simple et bonne raison que ça faisait longtemps que je ne m’étais pas laissée piéger par un livre. Tout d’abord, une fois entamé, il est très difficile de le poser tant la plume de l’autrice est addictive. Ensuite, émotionnellement, on atteint des sommets. En effet, les protagonistes n’ont pas été épargnés par la vie et en plus, l’autrice prend un malin plaisir à leur mettre des bâtons dans les roues. J’ai pleuré, comme rarement, en lisant certains passages, et j’ai vraiment dû reprendre mon souffle, et mes esprits, pour poursuivre la lecture. Mon petit cœur s’est serré puis s’est empli d’amour au fil des pages et j’ai ressenti un grand vide en le refermant. Il y a quelques scènes épicées qui font monter la température mais ce qui prévaut ici, clairement, c’est l’aspect émotionnel. Il ne fait aucun doute que je vais poursuivre cette saga surtout que le tome 2 est consacré à deux personnages qui me semblent très prometteurs.

Pour conclure, « Nos infinis chaos » est une magnifique romance contemporaine où se mêle des sentiments forts, des protagonistes marquants et une intrigue qui nous tient en haleine de bout en bout.

Retrouvez l’univers de l’autrice ici !
Retrouvez ce roman sur Amazon


Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) de Caro M.Leene

Romance contemporaine – Sortie en juillet 2021
Editions Harlequin – Collection Harper Collins Poche

Ma note : 4.5/5 mention « romance doudou »


Résumé : L’avantage de fantasmer sur son patron ? Fini de traîner les pieds pour aller au bureau !
Dans la vie, Aubrey a trois fantasmes : Ryan Gosling, Liam Hemsworth et Jace Adam. Jace Adam, le riche businessman qu’on aperçoit dans toutes les soirées branchées de la ville, le patron de la start-up new-yorkaise numéro un et… son crush de lycée. Mais attention, si elle s’est fait embaucher dans son entreprise, c’est uniquement pour profiter d’une opportunité professionnelle en or, pas pour le mater en douce ! D’accord, elle doit avouer que Jace est encore plus séduisant qu’avant, avec ses cheveux en bataille, sa petite fossette et son charisme d’entrepreneur à succès. Mais Aubrey aussi a changé : elle n’est plus l’élève timide et réservée qu’elle était à l’époque. Cette fois, elle ne laissera pas cette peste de Serena, l’éternelle petite amie et désormais associée de Jace, lui mettre des bâtons dans les roues. Elle sera une employée modèle et se limitera à des échanges strictement professionnels… ou presque !


L’avis de #Lilie : Caro M.Leene fait partie des autrices dont je ne rate plus aucune parution. Ses romances ont toujours le don de me faire un bien fou. J’étais ravie de la retrouver pour le début de mes vacances et une nouvelle fois, je n’ai pas été déçue.

Nous faisons ici connaissance avec Aubrey, une jeune femme dont la vie n’a pas été toute rose jusqu’à présent. Elle vit avec son amie Jess et cherche désespérément un nouveau travail pour aider cette dernière à payer les soins de son fils. Quand elle postule dans la boîte de son fantasme de jeunesse, elle espère l’impressionner avec ses idées et son dynamisme. Malheureusement, Serena est toujours dans les parages et veille jalousement sur Jace. Aubrey va-t-elle réussir à s’imposer et à imposer ses idées ? Jace se souviendra-t-il de cette adolescente timide ? En quoi leur rencontre va bouleverser leurs destins ?

Aubrey est une femme moderne, forte, avec un gros cœur et des rêves plein la tête. Diplômée en communication, c’est un domaine dans lequel elle s’épanouit et est en réussite. Malheureusement, l’entreprise où elle travaillait a fermé et elle a dû faire des choix, et des sacrifices, pour essayer de s’en sortir. Elle postule pleine d’espoir, mais aussi d’appréhension, dans l’entreprise de Jace et de Serena. En effet, lorsqu’elle était encore au lycée, elle avait déjà eu à faire à eux et ses souvenirs restent entachés d’amertume. Néanmoins, elle est bien décidée à leur montrer qu’elle n’est plus la même et qu’elle peut être un atout non négligeable pour leur entreprise. Jace, quand à lui, est devenu un homme puissant, en réussite, qui attire les convoitises. Méfiant, il a, depuis longtemps, appris à compartimenter sa vie et à blinder son cœur. Pourtant, lorsqu’il recroise Aubrey, un sentiment méconnu l’envahit…. Serait-il sous le charme ? Entre les deux, la relation sera sur courant alternatif et l’autrice s’amuse avec nos nerfs jusqu’à la fin !
Même si j’ai adoré le couple principal, j’ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires, que ce soit Ryan, le meilleur ami de Jace, le tombeur de ces dames, Harper, la collègue d’Aubrey qui n’a pas sa langue dans sa poche, ou Stan, l’autre collègue malicieux et plein de ressources. En revanche, j’ai détesté Serena, qui représente tout ce qui m’horripile chez les protagonistes féminins.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman. Tout d’abord, la plume de Caro M.Leene fait, comme toujours, des miracles. Fluide et légère, elle est aussi totalement envoûtante et on a du mal à poser la liseuse une fois l’histoire débutée. L’intrigue est pleine de rebondissements qui ont tourmentés mon petit cœur. En effet, âmes sensibles, préparez-vous car l’autrice joue avec nos nerfs et même si on espère le happy end, il n’est pas si évident que nos deux héros vont arriver à se trouver et à s’accorder. L’alternance des points de vue est, comme toujours, la bienvenue, car elle nous permet de bien cerner les protagonistes principaux et d’en apprendre plus sur leurs attentes et leurs réflexions. Les thèmes de la confiance et de l’intégrité sont centraux et rappellent qu’il y a une question que l’on se pose souvent au cours de notre vie : à qui peut-on véritablement faire confiance ?

Pour conclure, la dernière romance de Caro M.Leene est une jolie réussite. Tous les ingrédients pour passer un bon moment sont réunis : des personnages attachants, une intrigue qui nous tient en haleine et de l’amour, bien sûr, beaucoup d’amour !

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin

pro_reader_120    favorited_reviews_120    reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

SI TU PEUX…, tome 2 : Play me une comédie romantique de Marlène Eloradana.

COMÉDIE ROMANTIQUE

Littérature indépendante


Elle est déterminée à le mettre à genoux…
Il est sûr qu’elle craquera bien avant lui…
Une colocation où tous les coups sont permis !
La relation de Travis et Zoey est mouvementée. Trois mois ont passé depuis leurs retrouvailles, et ils n’ont rien trouvé de mieux que de parier sur celui qui fera craquer l’autre en premier.
Désormais colocataires et prêts à tout pour gagner ce pari fou, Travis et Zoey pourraient bien découvrir que ce jeu de séduction s’avère plus dangereux qu’il n’y paraît.

 

Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
376 pages
Disponible en numérique et broché
Nouveauté 2021
Entre passé et présent, suivez-les dans leur folle aventure aux côtés de leur bande d’amis totalement déjantée.

 

Peut-on mourir de frustration ou de combustion spontanée ? Survit-on à une nuit d’Halloween en plein cœur des Highlands ? Toutes les réponses dans Play me !

MON AVIS

Bon ok, je craque complémentent pour ce tome. Un brin taquine, un brin coquine, cette nouvelle histoire est portée par des personnages totalement atypiques, irrésistibles et imprévisibles.

 

L’amour, ça se gagne à la sueur de son front ou grâce à de l’huile de coude, en tout ça se mérite chèrement ! Et Travis va devoir payer le prix fort. Frustration bonjour ! Tout bon sens salut ! C’est connu par amour on ferait n’importe quoi, des bizarreries et compagnie.

 

Travis est un tombeur de ses dames. Il ne s’est jamais engagé et promis monts et merveilles. Gérant d’un bar branché, stripteaseur à ses temps perdus, mannequin et mécène, sa vie est trépidante. Sans compter sur son frère jumeau qui n’en rate pas une et sa bande d’amis loufoques. Alors quand il recroise par un heureux hasard Zoey, (voir tome 1.5), il pense à sa bonne étoile, à cette seconde chance qui pourrait changer sa vie. Zoey est son amour de jeunesse qui s’est évaporé du jour au lendemain de la surface de la terre. Il y a trois mois en arrière elle lui propose un pari fou qu’il relève haut la main, mais en voici un nouveau pari dont il serra difficile de tenir. Sa nouvelle colocataire a tout pour le faire craquer, elle ne manque pas d’idées saugrenues. Une barre de striptease dans son salon, des tenues affriolantes et tant d’autres … Il riposte tant bien que mal : un billard pour une partie sexy qui se termine en queue de lapin (vous ne pourrez comprendre que si vous lisez cette romance déjantée). D’ailleurs c’est ma scène préférée. Oh mon dieu mais quelle fou rire ! Nom d’une carotte ! (Je délire toute seule !). Entre eux la guerre est ouverte et les batailles sont mémorables. Tout au long de leur périlleuse aventure on découvre les facettes de chacun, leurs faiblesses, leurs blessures, leurs espoirs. Ils sont charmants tous les deux parfois maladroits. Très vite une certaine osmose née entre eux, vraiment le truc dingue qui te laisse pantois et qui te subjugue. Ce jeu du chien et du chat dure une grande partie du livre mais laisse la place à l’évolution des sentiments. On rentre dans leur intimité qui est joliment décortiquée. Les blessures du passé surgissent et ont modelé leur manière d’appréhender une éventuelle relation. Il y a ce coté désarmant où j’ai eu l’impression que tout pourrait s’écrouler en un claquement de doigt. Je leur ai souhaité tellement de bonheur qu’ils ont du le ressentir.

 

Marlène Eloradana signe une nouvelle romance tout aussi déjantée que désarmante ! J’ai adoré ces moments intenses où le cœur se met à battre frénétiquement et ne se calme qu’après. Montagne russe garantie ! J’aime cette magie palpable entre eux et qui vous met des papillons dans les yeux. J’aime cette alchimie unique qui se développe tout au long des pages. J’aime ces affronts coquins, ces piques maladroites qui sont à l’image des protagonistes. J’ai beaucoup apprécié d’en apprendre davantage sur toute cette bande atypique et sur le couple Amy/Cameron.

 

Ce tome 2 est une pure merveille. L’ambiance, l’histoire et les personnages créent une romance unique que j’ai juste dévorée !

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

TU N’AURAS PAS LE DERNIER MOT, une comédie romantique de Aëla Liper.

COMÉDIE ROMANTIQUE

ÉDITIONS HARLEQUIN

COLLECTION &H


Qui a dit qu’on ne pouvait pas trouver l’amour à la bibliothèque ?
 
En ce moment, la vie de Loeiza est aussi palpitante qu’un fondant au chocolat sans chocolat. Son projet le plus excitant cette semaine ? Commencer le tome 2 de sa saga préférée, qu’elle a enfin pu emprunter à la médiathèque, et retrouver l’héroïne badass qui (elle au moins !) ne vit pas son existence par procuration.
Ma note : 4/5
208 pages
Disponible en numérique
Nouveauté 2021
Mais, entre les pages du livre, elle découvre un petit mot à son attention signé de la main d’un inconnu. Le mystérieux correspondant a trouvé sa liste des « choses à faire avant 35 ans », qu’elle avait oubliée dans le tome 1 (voilà où elle l’avait mise !), et semble vouloir l’aider à les réaliser. L’occasion rêvée pour Loeiza de pimenter un peu son quotidien, avec un tout nouvel objectif en tête : découvrir l’identité de cet homme mystère…

MON AVIS

Loeiza, la trentaine passée, et toujours pas de bébés. Ce n’est pas qu’elle subit la pression, elle arrive très bien à se la mettre toute seule. Son copain est un gros nounours tout aussi pantouflard. Ce qui l’intéresse le sport à la télé, dans la réalité c’est le canapé qui en fait ! Loeiza et son amoureux, les papillons se sont envolés depuis presque une éternité. La routine les accapare, dodo boulot et rien d’autres ! Pourtant Loeiza rêve de tout un tas d’autres choses. Vivres des expériences inédites et accomplir son rêve le plus cher : écrire un livre. Et tout cela elle l’a compilé sur une liste qu’elle garde précieusement. Malheureusement cette dernière a disparu de la surface de la terre depuis quelques jours. Moral en berne et le boulot n’arrange pas la situation, elle attend désespéramment le roman réservé à la bibliothèque de l’entreprise pour reprendre du poil de la bête. Une sacrée saga qu’elle adore et qu’elle dévore en un rien de temps. Alors que le fameux sésame est arrivé dans sa boîte mail, c’est d’un pas léger et insouciant qu’elle va récupérer son précieux trésor. Les pages défilent, et oh ! surprise, une lettre lui est adressée, accompagnée de sa liste de choses à faire. Interloquée et puis curieuse, elle décide d’en parler à sa meilleure amie (et collègue) dans un premier temps. Les idées (bonnes et mauvaises) fusent au point de devenir une jolie obsession. Sa vie continue à tourner pendant qu’elle mène l’enquête et sous l’impulsion de l’auteur mystérieux de la lettre, elle ose enfin cocher sa « to do list ». Et l’une de ses nouvelles décisions l’amène directement à un cour d’écriture. Elle est aux anges ! Elle va faire la rencontre de nouveaux collègues, puisque ces séances sont organisées par l’entreprise. Elle se liera d’amitié avec un comptable qui lui tourne peu à peu la tête. Loeiza se sent bien dans ses pompes et elle respire à nouveau. Le stress s’est fait gentiment la malle et enfin elle ose prendre du temps pour elle et ses désirs. Mais surtout elle n’oublie pas de jouer les enquêtrices. La révélation sera-t-elle une douche froide ou pas ?!

 

Je découvre pour la première fois la plume de Aëla Liper qui a su me captiver dès les premières lignes. Sa romance est douce et pleine de surprises. J’adore le personnage de Loeiza. Pimpante, renversante, maladroite, sa fougue est un vrai plaisir. Malgré sa timidité, elle fonce dans des situations rocambolesques. Sa prise en main est audacieuse et merveilleuse. Elle arrive à se détacher de cette routine « morbide ». Il va lui falloir du courage pour affronter tout de même les conséquences de sa nouvelle vie. Aëla Liper parle d’amitiés, de folies, d’amour incontrôlable et de la vie et de ses injustices. Le mystère s’installe au fil des pages étoffant un scénario doucereux et voluptueux. Une histoire intrigante et passionnante où je me suis laissé prendre au jeu rapidement. Les personnages secondaires apportent la douce folie et l’exubérance qui manque à Loeiza. Une comédie romantique aux charmantes senteurs de la Bretagne.

 

Un feel good book plein de charme, idéal pour se laisser porter lors de vos soirées d’été.

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

Les couleurs de la nuit de Sylviane Blin

Romance – Livre sorti en février 2021
Auto-édition

Ma note : 4/5 mention « belle découverte »


Résumé : À vingt ans, Emily, orpheline sujette à des crises de mélancolie, doit quitter le pensionnat dans lequel elle a été placée depuis quinze années. De retour dans la propriété familiale, elle apprend l’effroyable vérité sur la disparition de ses proches. Se venger et rétablir la justice devient alors son obsession. Mais lorsqu’elle rencontre Mathieu, un homme d’affaires séduisant, elle sent que l’attraction irrépressible qui naît entre eux pourrait dévaster et ébranler ses résolutions…Quel choix lui reste-t-il quand une course impitoyable contre la montre s’est enclenchée ?


L’avis de #Lilie : A la lecture du résumé, ce roman avait tous les ingrédients pour me plaire : un secret familial, une histoire d’amour, une pointe de vengeance… Bref, j’espérais passer un bon moment de lecture et finalement, c’est un excellent moment de lecture que j’ai vécu !

Nous faisons ici connaissance avec Emily, une jeune femme qui, étant devenue adulte, doit quitter l’orphelinat. Elle apprend ce jour-là la vérité sur sa mère et à partir de là, elle n’aura qu’une obsession : la venger, à tout prix. Pourtant, quand elle rencontre Mathieu, son horizon s’éclaircit et son destin prend un virage auquel elle n’aurait jamais pensé. Quel est donc le secret d’Emily ? Pourquoi veut-elle tant venger sa mère? Son amour pour Mathieu pourra-t-il l’aider à envisager différemment l’avenir ?

Emily est une jeune femme mélancolique, qui a grandi avec l’impression d’avoir été abandonnée et mise à l’écart. Quand elle apprend la vérité, toute sa vision du monde et de la vie change. Elle s’organise une routine et décide de mettre tout son temps et son énergie pour mener à bien la mission que lui a laissé sa mère. C’est une amoureuse des plaisirs simples, de la nature et qui a le cœur sur la main pour quiconque arrive à la toucher. Mathieu, lui, est un bel homme qui attend le grand amour. Persuadé que celle qui lui est destiné croisera forcément sa route, il ne veut pas se poser et vivre à moitié. Passionné, il a souffert du manque d’amour de ses parents et a tout fait pour suivre sa propre route, sans rien leur devoir en retour. La rencontre entre les deux héros est comme une évidence et même si elle peut les inquiéter, elle donnera l’occasion de voir s’épanouir sous nos yeux le grand amour, avec un grand A.

Ce roman est le premier que je lis de l’autrice et je dois dire que j’ai été totalement charmée. La plume est efficace et nous plonge immédiatement au cœur de l’intrigue. Egalement très visuelle, elle nous emporte de la pointe du Cotentin au manoir d’Emily et j’ai eu l’impression d’être au côté des personnages tout au long de la lecture. L’histoire, en elle-même, est surprenante car je suis allée de surprises en surprises. En effet, l’intrigue connaît peu de temps morts et l’autrice sait maintenir le suspense, en faisant monter la tension, avant un dénouement final qui m’a fait monter les larmes aux yeux. Il m’a manqué un petit rien pour avoir un coup de cœur mais croyez-moi, ce n’est pas une histoire qui laisse indifférent et que l’on oublie facilement ! De nombreuses thématiques sont abordées telles que les mensonges étouffés, les secrets de famille et l’importance des valeurs que l’on choisit de porter. Néanmoins, le thème principal reste l’amour et la place qu’on accepte, ou pas, de lui faire dans notre vie.

Pour conclure, « les couleurs de la nuit » est une magnifique histoire d’amour qui nous parle d’âmes sœurs mais aussi de vengeance et de rédemption. C’est une lecture prenante et poignante qui mérite de trouver son public et qui devrait semer, en chacun de nous, une pointe d’espoir et d’envie de trouver notre moitié, celle qui nous est destiné.

Retrouvez l’univers de l’autrice sur sa page Facebook
Retrouvez ce roman sur Amazon

OUPS, J’AI EMBRASSÉ MON BOSS ! une comédie romantique de Julia Nole.

COMÉDIE ROMANTIQUE

ÉDITIONS HARLEQUIN

COLLECTION &H


Bosser ou flirter ? Il faut choisir… en théorie !
 
Daphné devrait être aux anges : elle vient de décrocher le job de ses rêves dans une super boîte. Alors, pourquoi n’est-elle pas plus excitée que ça ? La réponse est simple et tient en un mot : Benjamin. Son nouveau patron n’est autre que le mec canon avec qui elle a scandaleusement flirté hier soir. Quelle idée aussi d’aller boire un verre dans le bar en face du bureau la veille de son entretien d’embauche ! Et dire qu’ils avaient prévu de se revoir ce soir…
Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
141 pages
Disponible en numérique
Nouveauté 2021

Daphné ne va quand même pas se pointer à leur rendez-vous comme si de rien n’était. Non, elle doit faire une croix sur Benjamin. Et ça implique de ne surtout pas se laisser déconcentrer par ses yeux bleus déroutants et son adorable petit sourire…

MON AVIS

Daphné avait la vie qu’elle rêvait. Un petit copain connu sur les bancs de la fac, un appartement, un boulot qu’elle affectionnait et qu’elle partageait avec son compagnon. Jusqu’au jour où le ciel lui tombe sur la tête. Douche froide instantanée et la voici qu’elle remet tout en question. Trois années se sont écoulées depuis cette terrible mésaventure et Daphné est toujours sur la défensive. Boulot, boulot, métro, dodo. Heureusement qu’elle peut compter sur sa meilleure amie pour lui remonter le moral et la secouer.

 

Alors que Daphné vient sur le nouveau lieu de travail de son amie, elle fait la connaissance d’un homme séduisant. Faisant fi de son entêtement à fuir la gente masculine, elle ose, enfin, à vivre. Des regards, les mots, cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas flirté. Alors que la journée se conclut sur un prochain rendez-vous, Daphné est aux anges. Rêve qui bascule au cauchemar lorsque le lendemain elle passe son entretien d’embauche. En face d’elle se tient l’homme qu’elle a séduit le soir d’avant. Bien évidemment elle remet tout en question et ne s’autorise absolument pas à avoir une relation autre que professionnelle avec un homme de la même société. Son quotidien devient rapidement l’enfer. L’attirance est là, bien trop présente. S’autorisera-t-elle enfin à avoir droit, elle aussi, au bonheur ?

 

Daphné est une femme droite dans ses bottes. Elle adore passionnément son boulot et ne vit qu’au travers de lui. C’est une femme entraînante qui aime tout de même s’amuser, même si ces moments sont rares. Elle a un certain humour et je la trouve malgré tout d’un calme olympien alors que sous cette carapace d’apparence sereine, c’est une sacrée tempête.

 

Lui, Benjamin, est l’archétype du mal devant lequel on aime se pâmer. J’ai été touchée par sa sensibilité. Il sait prêter attention aux personnes qui vivotent dans son entourage proche. Il sait être terrible quand la situation l’exige.

 

Daphné et Benjamin sont un duo où leurs blessures ont façonné leurs personnalités respectives mais qui après moult échanges vont tenter de les surmonter.

 

Je suis très heureuse de retrouver Julia Nole dans ce registre. Si j’ai connu Julia à ses débuts, elle proposait à ses lectrices des romantics suspenses, mais elle excelle tout autant dans la comédie romantique. Avec cette nouvelle romance, le ton est donné dès les premières pages. L’univers est sans contexte celui du boulot et des histoires d’amour. A mes yeux c’est un mélange très intéressant et qui par contre me semble complexe dans la réalité. Les romances sont bien connues pour mettre en avant un sujet toujours délicat et le pari est réussi. Les protagonistes évoluent dans le monde de la publicité et du marketing, un monde macho et surtout misogyne. De nombreuses péripéties arrivent à notre charmant duo et viennent pimenter une histoire hyper attendrissante. Une nouvelle fois je suis charmée par la plume de Julia qui sait comment nous faire vivre les montagnes russes émotionnelles. Une mention spéciale pour les meilleurs ami.e.s de nos héros qui sérieusement m’ont bien fait rire. Ils apportent cette touche de légèreté dans les tourments sensationnels de Daphné et de Benjamin.

 

Une nouvelle comédie romantique à déguster dès à présent ou pendant vos vacances d’été. Détente garantie et ça c’est le top !!

 

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA


SI TU PEUX … #1,5 : Catch me, une comédie romantique de Marlène Eloradana.

COMÉDIE ROMANTIQUE

Littérature indépendante


Il va devoir faire ses preuves pour l’atteindre…
Des retrouvailles teintées d’humour et d’émotions.
Zoey a une vie simple qui lui convient parfaitement. Sortir de sa zone de confort, très peu pour elle.
Revoir Travis Roy, son amour de jeunesse, ne faisait pas partie de ses plans. Encore moins lui accorder une seconde chance.
Sur les conseils de sa meilleure amie, elle choisit de le mettre à l’épreuve durant trois mois. Persuadée qu’il ne tiendra pas la distance, elle est loin de se douter qu’il s’apprête une fois de plus à bouleverser son univers.
Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
144 pages
Disponible en broché et gratuit sur le site de Marlène Eloradana
Nouveauté 2021
Entre Zoey et Travis, l’alchimie est intacte et les sentiments reviennent en force. Découvrez les prémices de leur histoire.

MON AVIS

Zoey et Travis, leur histoire a débuté sous les gradins du stade. Elle ne voulait pas aller en cours et préférait de loin lire ses romans. Lui, il prenait du bon temps avec la bimbo du moment. Rien ne devait les réunir pourtant pendant quelques mois ils vont passer d’agréables instants ensemble. Des confidences, des non-dits, les secrets, la douleur, les réuniront dans ce monde à eux, jalonné de silence. Leur pseudo histoire s’arrête brutalement avec la disparition de Zoey. Dix années plus tard, la voici qu’elle tombe nez à nez avec son beau Toy lors d’un spectacle très particulier. Il est beau, son corps s’est étoffé, ses tatouages, tout chez lui est un appel au péché. Travis ne l’a jamais oubliée, même affublée de vêtements informes il ne peut résister. Ces retrouvailles alambiquées et inespérées ouvre une brèche dans laquelle s’engouffre Travis. Même si il laisse paraître qu’il est un homme à femmes, pour Zoey il prêt à tout même à s’abstenir de toutes relations sexuelles pendant trois mois.

 

Un pari lancé. Une Zoey qui se sent revivre. Une aventure où pas à pas chacun dévoilera leurs secrets, leurs désirs. Un jeu de séduction mêlant, humour (très vache) et sentiments naissant. La Zoey timide s’épanouit, le Travis fougueux va prendre un malin plaisir à rendre folle d’envie sa belle. Quelques situations viennent perturber la presque parfaite idylle mais ce n’est que pour mieux rebondir par la suite.

 

Ce tome 1,5 se déroule en parallèle du tome 1 et est une mise en bouche parfaite avant d’attaquer le tome 2 tout juste sorti. Les personnages sont très différents et arrivent par miracle à s’accorder. Comme pour le premier tome j’adore la plume de Marlène Eloradana qui a cette facilité à vous entraîner dans sa comédie romantique. Une plume addictive que j’ai pris plaisir à suivre. J’ai adoré le personnage de Zoey un peu coincée dans son monde mais qui s’épanche en compagnie de Travis qui adore la sortir de sa zone de confort et de la bousculer. Ce duo improbable est une pure merveille qui pose les bases d’une superbe histoire à venir. J’aime le style de l’auteure et ses punchlines, les moments de tendresse, délicats et osés (un tout petit peu).

 

Imaginez retrouver votre amour de jeunesse et les sentiments qu’il éveillaient en vous sont toujours présents ? Seriez vous prêts à braver l’impossible ?

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

THE CUPIDON BROTHERS, tome 4 : Andréas, une romance paranormale de Estelle Every.

ROMANCE PARANORMALE

LITTÉRATURE INDÉPENDANTE


Il veut sauver les humains, elle souhaiterait guérir ses propres blessures.

Jusqu’à présent, Andréas Cupidon, pédiatre sexy, consacrait sa vie entière à ses jeunes patients, mais l’arrivée de Penny Lake remet en cause ses priorités.
La jeune femme cache un secret : elle est atteinte d’un mal mystérieux qui provoque des hallucinations… comme ces ailes attachées au dos d’Andréas.
Ma note : 4/5
191 pages
Disponible en numérique et bientôt broché
Nouveauté 2021

 

Puisque la maladie la ronge, elle ne peut se lier à un homme, aussi beau et généreux soit-il.

Mais lorsque le passé de Penny la rattrape et que les ennemis d’Andréas se dévoilent, c’est avec les yeux du cœur qu’ils devront faire face ensemble pour s’en sortir.

MON AVIS

Andréas depuis son arrivée sur terre s’est voué à sauver les humains. Naturellement il est devenu médecin pédiatre et met tout son talent au service des enfants gravement malade. Andréas est le moins téméraire des frères même si il n’hésite pas à se lancer dans la bagarre quand il le faut. Il passe ses nuits et ses journées au sein de l’hôpital. Et puis une de ses fameuses journées qui ne terminent jamais, il est appelé aux urgences. C’est ainsi qu’il rencontre la mystérieuse Penny Lake et comble du hasard est la sœur de la chérie à son frère, Éros.

 

Penny est une jeune femme très mystérieuse et introvertie. Elle semble considérer les hommes comme une menace potentielle au bon équilibre de sa vie. Malmenée par sa précédente relation, elle considère qu’elle n’a pas droit au bonheur et met toutes les barrières inimaginables au patient Andréas qui lui est certain de son coup de cœur. Doucement et surement, Penny pose brique après brique dont le but est de se protéger et éviter de replonger dans l’enfer d’une relation nocive. Indécise et pourtant attirée par le beau Cupidon, elle va lui faire vivre littéralement l’enfer. Alors quand le passé se pointe lors d’un de ces après-midi de détente, elle n’a qu’un seul objectif, protéger coûte que coûte ses proches et d’accepter ce qu’elle redoute le plus.

 

Ce quatrième tome est une nouvelle fois une pure merveille. Déjà rien que la couverture vous donne l’eau à la bouche et le reste n’est que la cerise sur le gâteau. Les personnages donnent du fil à retordre à un scénario qui s’étoffe davantage. Le fil rouge des tomes est encore loin d’avoir délivré tous ses secrets mais ça ne serait tardé. Une nouvelle fois je suis tombée sous le charme des personnages, notamment celui de Penny qui doit se battre continuellement contre ses peurs et ses désillusions. Andréas à force de patience et de petites attentions va combler ce sentiment profond qui abîme Penny. Bien évidemment à eux deux c’est une explosion d’étincelles où  le jeu du chat et de la souris est de mise. La plume d’Estelle Every est juste parfaite et m’a fait vivre un joli moment de lecture. Elle a cette aisance pour vous transmettre les émotions de ses personnages avec justesse et elle les magnifie avec grâce. Et le petit plus : le fait que les frères Cupidon continuent à vivre tout au long du tome avec des petits clins d’œil et des prises de parole parfois musclées.

 

Un quatrième tome placé sous le signe de la guérison et de la confiance. Hâte de découvrir le prochain tome !

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

Embrassons-nous sous les étoiles de Sarah Morgan

Romance contemporaine – Sortie le 5 mai 2021
Éditions Harlequin – Collection &H

Ma note : 4/5 mention « lecture doudou »


Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin pour leur confiance et pour m’avoir envoyé ce roman en service presse.

Résumé : Un bonheur est si vite arrivé  !
L’homme idéal, Flora l’a trouvé en Jack. Dès le moment où il a pénétré dans son magasin de fleurs, cet homme attentionné et diablement séduisant n’a plus jamais quitté ses pensées, ni son cœur. Seulement, Flora s’aperçoit bien vite qu’elle ne peut entrer dans sa vie sans se comparer sans cesse à une autre  : la défunte épouse de Jack, Becca, une ballerine de renommée internationale avec qui il a eu deux enfants. Pour être avec lui et se faire accepter des siens, Flora va devoir faire taire ses incertitudes et déployer tout l’amour dont elle est capable. Et vite, car Jack la convie bientôt à son voyage familial en Écosse, chez la meilleure amie de Becca…


L’avis de #Lilie : Sarah Morgan fait partie des valeurs sûres de la romance contemporaine. Avec elle, pas de mauvaise surprise et on est quasiment sûrs de passer un bon moment de lecture. Son dernier roman ne fait pas exception même si l’autrice fait de plus en plus le pari d’aborder des thèmes difficiles dans ses histoires. Néanmoins, cela ne m’a pas empêché de me régaler.

Nous faisons ici connaissance avec Flora, une fleuriste qui a des rêves plein la tête mais qui a appris à se contenter du minimum. Un jour, Jack pousse la porte du magasin où elle travaille et entre eux, une connexion se crée immédiatement. Veuf, papa de deux filles, il a parfois du mal à garder le cap et veut absolument impliquer Flora dans sa vie. Mais sera-t-elle acceptée par les filles ? Pourra-t-elle trouver sa place dans cette famille ? Un avenir commun est-il envisageable ?

Flora est une jeune femme qui a perdu sa mère quand elle était enfant et elle a été élevée par sa tante, qui ne lui a pas donné beaucoup d’amour. Ne voulant pas faire de vagues, elle a très tôt appris à éviter les conflits en faisant de son mieux pour aller dans le sens de son interlocuteur. Sa rencontre avec Jack va tout bouleverser car leur attraction est évidente mais elle a bien du mal à percer la carapace de ses filles. La plus petite, Molly, est encore affectée par la mort de sa maman mais Flora va essayer de trouver des astuces pour se rapprocher d’elle. Vive, émotive, la fillette est pleine de ressources et très attachante. La tâche va s’avérer plus compliqué avec Izy, qui est déjà ado et qui semble intérioriser beaucoup de choses. Entre les deux femmes se joue le rôle de maitresse de maison et ni l’une ni l’autre ne semble prête à lâcher prise. Jack, qui est le seul homme au milieu de toutes ces femmes, a parfois du mal à se rendre compte de tout ce qui se joue sous son toit. Ayant la tête dans le guidon, il ne se rend pas compte du mal-être de sa fille ainée et il garde pour lui de nombreuses choses, de peur de faire fuir Flora. Trouveront-ils la bonne partition pour pouvoir avancer ?

Comme je le disais en introduction, les romans de Sarah Morgan se lisent tous seuls et ils sont l’assurance de passer un bon moment. Néanmoins, je remarque depuis quelques parutions qu’elle aborde de plus en plus des thèmes sombres, difficiles. Ici, elle nous parle de la difficulté de faire le deuil, de perdre un membre de sa famille et du poids du silence dans les familles. L’ambiance générale du livre est donc loin d’être légère mais il n’empêche que la plume de l’autrice nous embarque de New-York à l’Angleterre et on ne se sent pas oppressé au cours de la lecture. Au contraire, c’est une histoire pleine d’optimisme, peut-être un peu naïve, mais qui fait du bien et qui nous fait croire que rien n’est jamais perdu. Flora est une héroïne que j’ai beaucoup aimé car elle n’hésite pas à se donner corps et âmes pour faire fonctionner son couple et essayer de se faire accepter. Nous suivons alternativement Flora, Izy et Clare, la marraine d’Izy, ce qui nous permet de mieux les comprendre. Je regrette de ne pas avoir eu les pensées de Jack car je dois avouer que j’ai parfois eu du mal à le cerner.

Pour conclure, « Embrassons-nous sous les étoiles » est une parfaite lecture d’été avec des personnages attachants et une jolie histoire qui vous entrainera des rues encombrées de New-York aux berges d’un lac anglais, en pleine nature.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin