Promis, on reste amis ! de Juliette Bonte

Comédie romantique – Sortie le 7 avril 2021
Editions Harlequin – Collection &H

Ma note : 3,5/5 mention « petite déception »


Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin qui, via la plateforme Netgalley, m’ont confié ce roman en service presse.

Résumé : Washington. Ils sont quatre amis qui partagent une maison… et tout le reste : les courses et le ménage, les rires et les peines, les bonnes nouvelles et les problèmes  !
Janhvi aimerait vraiment que sa vie sentimentale soit aussi simple et naturelle que le cycle migratoire des baleines. Malheureusement, elle lui donne autant de fil à retordre que la préparation de sa future exposition, et pour cause : elle vient de se faire larguer. Encore.
Peter aimerait vraiment guérir son addiction à Janhvi comme il soigne les animaux éclopés qui échouent dans son cabinet. Car il doit se rendre à l’évidence : à trop attendre, il est en train de passer à côté de sa propre vie.
Graham aimerait vraiment que la procédure d’adoption initiée avec son mari, Leandro, aboutisse enfin. Pour pouvoir être un père attentionné et présent  ; tout ce qu’il n’a pas eu la chance de connaître avec ses parents retranchés dans leur Écosse natale depuis son coming out.  
Leandro, lui, aimerait vraiment que le destin ait un meilleur sens du timing. Car devoir gérer le débarquement de ses beaux-parents, qui ignorent son existence, en plus des problèmes de cœur de ses amis, ça risque de faire beaucoup.


L’avis de #Lilie : Juliette Bonte est une autrice que j’aime beaucoup lire. Son dernier roman a fait beaucoup de bruits et a été assez unanimement accueilli par les lecteurs donc même si le résumé ne m’inspirait pas trop, j’ai décidé de me laisser tenter. Mes attentes étaient-elles trop hautes ou cette histoire n’était-elle pas faite pour moi ? Je ne sais pas trop mais toujours est-il que je n’ai pas été pleinement satisfaite par ma lecture.

Nous faisons ici connaissance avec quatre personnages très différents. Tout d’abord, il y a Janhvi, une jeune femme passionnée de vie marine et qui enchaine les échecs amoureux. Il y a ensuite Peter, son meilleur ami, amoureux d’elle depuis des années, qui ne sait plus trop où il en est. Il y a ensuite Graham, le guitariste taiseux, dont les parents n’acceptent pas l’homosexualité. Et il y a enfin Leandro, le mari de Graham, un homme au grand cœur et aux nombreuses angoisses. Ils sont tous à un tournant de leurs vies et pourtant, leur amitié pourra-t-elle résister aux épreuves qui les attendent ? Janhvi trouvera-t-elle chaussure à son pied ? Peter arrivera-t-il à faire un choix ? Est-ce que Graham saura trouver la force de parler avec ses parents ? Et Leandro, pourra-t-il réaliser son rêve, avec Graham, de fonder une famille ?

Janhvi est une femme pleine de vie, passionnée et passionnante. Venant juste de se faire larguer, elle en est à un point où elle s’interroge sur sa vie amoureuse. D’ailleurs, elle se pose aussi beaucoup de questions concernant son travail car sa patronne et elle n’ont pas du tout la même vision de l’exposition qui lui a été confiée. C’est un personnage à double facette, qui peut se montrer expansive et en même temps très renfermée, aimant peu les conflits. On sent qu’elle a besoin d’amour et de confiance pour avancer et pour ça, ses amis sont très importants. Peter, lui, est un peu perdu. Ami de longue date de Janhvi, il est tombé quasi tout de suite amoureux d’elle. Malheureusement, il n’ose pas se déclarer de peur de perdre le lien qui les unit. Il tente donc de rencontrer d’autres femmes mais on sent bien qu’elles n’ont, finalement, pas beaucoup de chance de conquérir son cœur. C’est un homme solide, sur qui on peut compter et qui est passionné par son travail de vétérinaire. Graham est un taiseux, tout l’opposé de son mari Leandro qui est expansif, organisé et qui a toujours des plans incroyables en tête. Ils vont tous les deux traverser des épreuves qui vont mettre leur couple à l’épreuve et qui seront, peut-être, un moyen de démontrer qu’ils sont faits l’un pour l’autre

Ce roman est une jolie comédie romantique. Les personnages ont tous des personnalités marquées et on alterne entre des moments teintés d’humour et des moments un peu plus sérieux. L’autrice fait le choix d’aborder de nombreux thèmes tels que la difficulté pour les homosexuels d’être acceptés, par leurs proches ou par la société, les amours refoulés mais aussi la destruction des océans. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire et à m’attacher aux protagonistes. Janhvi et Peter m’ont fait lever les yeux au ciel. J’ai préféré Graham et Leandro qui ont su me toucher. Cette histoire à quatre voix est très originale et différente de ce qu’elle a pu écrire auparavant. En effet, il y a peu de place pour la romance et l’amitié est clairement placée au premier plan. Néanmoins, même si tous les ingrédients étaient réunis, il m’a manqué un petit quelque chose, un « je ne sais quoi » qui fait que je referme ce livre avec un sentiment un peu mitigé.

Pour conclure, « Promis, on reste amis! » est une comédie romantique qui a su trouver son public mais qui n’a pas réussi à me convaincre totalement. Néanmoins, je reste fidèle à l’autrice et attendrai avec impatience son prochain roman.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez également ce roman sur Amazon

pro_reader_120    favorited_reviews_120      reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

Nous, les magnifiques de Julie de Lestrange

Littérature française contemporaine – Sortie le 21 avril 2021
Editions Mazarine

Ma note : 4/5 mention lecture « doudou »


Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Mazarine qui, via une masse critique Babelio, m’ont confié ce roman en service presse.

Résumé : Ensemble, envers et contre tout.
Alexandre a réussi.
Il partage son temps entre son métier, sa famille, et des projets qui fourmillent.
Dans cette course effrénée, il ne voit pas que son monde se délite, petit à petit.
C’est l’histoire d’un homme qui pensait tout connaître de l’existence.
C’est aussi l’histoire de Marco, Claude, Anouk, et Sophie.
Des amis que l’on garde pour la vie,
Et de nos défaites, dont jaillissent les plus grandes espérances.


L’avis de #Lilie : Quelle joie de revoir Alexandre et toute la bande. Telle une bande de copains que l’on prend plaisir à revoir régulièrement, je me suis lancée avec joie et enthousiasme dans la lecture de ce nouveau roman….. mais j’ai ressenti un petit pincement au cœur au moment de leur dire au revoir car la boucle semble bouclée.

Nous retrouvons donc Alexandre et Sophie, dix ans après « Danser encore« . Ils sont partis vivre en province, leurs enfants, Nathan et Juliette, ont bien grandi et comme tous les couples, la routine semble avoir raison d’eux. Dans le même temps, Alexandre apprend que son père vient de refaire sa vie mais sa nouvelle belle-mère n’est pas « celle » qu’il attendait. Quand Sophie perd son boulot, tout bascule, sa vie qui semblait toute tracée n’est plus si « évidente ». Dans quelle direction la vie d’Alexandre va-t-elle basculer ? Acceptera-t-il les changements qui s’imposent ? Son couple peut-il survivre à cette crise ?

Ici, nous suivons principalement Alexandre car il est vrai que c’est sa vie à lui qui bascule dans cette histoire. En quittant Paris, il a tiré un trait sur sa carrière de journaliste et a monté une entreprise avec Damien, un autre passionné comme lui. Depuis, il se donne corps et âmes pour sa boîte et se repose beaucoup sur Sophie pour la gestion du quotidien. Mais quand cette dernière traverse une épreuve et change son comportement, Alexandre va devoir admettre qu’il doit, lui aussi, s’impliquer dans sa famille et dans son couple. Sophie est à un tournant de sa vie. La non-reconduction de son contrat va avoir un effet dévastateur sur elle. Elle va remettre beaucoup de choses en cause et s’interroger réellement sur le sens à donner à sa vie. On voit beaucoup moins Marco et Anouk. Néanmoins, ils sont toujours là, en toile de fond, présents pour nos deux « héros ». Par contre, on voit beaucoup plus Claude, le père d’Alexandre et Anouk, que l’on avait découvert dans le tome précédent. Lui aussi est à un tournant de sa vie et j’ai aimé suivre cet homme qui, à la retraite, décide, enfin, de profiter de la vie.

Ce roman m’a fait l’effet d’une lecture doudou. Vous savez, ce sont ces histoires réconfortantes où on rencontre des protagonistes authentiques, attachants, qui pourraient être nos amis, nos cousins ou nos voisins. Le fait de les retrouver après autant d’années est aussi une manière de se rassurer. La plume de l’autrice est toujours aussi efficace et une fois la lecture entamée, difficile de voir les pages se tourner. L’intrigue est assez banale, car elle parle de situations pouvant arriver à toute personne autour de la quarantaine, mais au final, on a envie de savoir si tout va bien se passer. L’autrice aborde des thèmes difficiles tels que la répartition des tâches dans la famille, l’adolescence, le changement de vie et, une nouvelle fois, le deuil. Contrairement à ce qu’on pourrait craindre, ce tome 3 n’a pas de goût de réchauffé, j’ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir et je regrette de l’avoir déjà terminé.

Pour conclure, « Nous les magnifiques » est une belle occasion de suivre de nouveau des personnages qui ont évolué sur trois tomes et quelques décennies. A voir si l’autrice aura envie de prolonger, encore un peu, les aventures d’Alexandre, Anouk, Sophie et Marco ou si elle va les laisser vieillir en paix….. seul l’avenir nous le dira mais personnellement, je leur ai dit « au revoir » avec tristesse, comme si je quittais des amis que je prenais plaisir à retrouver régulièrement.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Mazarine

Retrouvez ci-dessous mes avis sur les tomes précédents :

hier encore       danser encore

Danser, encore de Julie de Lestrange

Littérature française contemporaine – Sortie en 2018
Éditions Mazarine

Ma note : 4/5 mention « lecture réconfortante »


Résumé : Alexandre, Marco et Sophie connaissent une amitié de trente ans et autant d’amour, de blessures, de déceptions et de joies. Désormais adultes, confrontés au poids du quotidien et des responsabilités, à l’existence et ses tourments, sonne l’heure de faire des choix.
Mais que reste-il des certitudes lorsque le sort frappe au hasard ?
Juste un vertige, profond et déroutant, des liens indéfectibles, et parfois comme la nécessité de respirer, le besoin de danser et celui de s’aimer.
Découvrez la bande de copains drôles et attachants qui a fait le succès d’Hier encore, c’était l’été, et  plongez dans une magnifique histoire d’amitié, un hymne  à l’entraide, qui fait la part belle à la vie et à notre humanité. 


L’avis de #Lilie : Voilà un moment que ce roman dormait dans ma liseuse. Ayant besoin de lectures réconfortantes et qui font du bien au moral, j’ai eu envie de le découvrir, enfin, et de retrouver tous les personnages que j’avais tellement apprécié dans « Hier encore, c’était l’été« .

Nous retrouvons donc Alexandre, devenu père de famille et marié à Sophie, qui travaille comme contractuelle dans un ministère. Inquiets pour leur fils Nathan, ils jonglent entre vie de famille, vie de couple et vie professionnelle. Il y a aussi Marco, le cousin de Sophie, qui a toujours autant de mal à se poser et à accepter de grandir. Enfin, il y a Anouk, la petite sœur d’Alexandre, femme au grand cœur et au tempérament de feu. Mais sont-ils heureux, désormais, en tant qu’adultes ? Quelles épreuves la vie leur réserve-t-elle ? Ont-ils trouvé le bonheur ? Peuvent-ils toujours compter les uns sur les autres ?

Alexandre, que l’on voyait beaucoup dans le tome précédent, a enfin réussi à se stabiliser. Domicilié en banlieue parisienne, il vit à cent à l’heure, entre les métros blindés, son travail de journaliste qui ne s’arrête jamais et les soucis de santé de son fils. On le découvre papa poule, inquiet, faisant de son mieux pour s’investir auprès de ses enfants et de son épouse Sophie. Cette dernière est une mère qui essaye de mener de front toutes ses « carrières ». Un peu désemparée face à la maladie de son fils, elle peut néanmoins compter sur son mari qui est une épaule solide et une oreille attentive. Marco m’a, de nouveau, fait lever les yeux au ciel. Toujours en colère, nonchalant, il n’entend pas se poser et aimerais que la vie soit facile. Malheureusement, la vie va lui rappeler que parfois, elle peut être cruelle et qu’il faut savoir choisir ses priorités. Enfin, il y a Anouk, qui est partie vivre à Londres et qui fait toujours des choix de vie qui lui ressemblent. Elle cache toujours sa sensibilité derrière sa fougue et sa vitalité. Néanmoins, elle reste cette jeune femme battante, en quête de justice et tentant de faire de son mieux, quoiqu’il en coûte.

Vous l’aurez compris, j’ai retrouvé tous les personnages avec joie, avec l’impression de les avoir quittés hier. Ils ont grandi, mais moi aussi, et je suis ravie de les avoir retrouver avec un peu plus de maturité mais surtout, toujours aussi unis. La plume de l’autrice est toujours aussi fluide et on navigue, en fonction des chapitres, entre chacun des protagonistes. Ils traversent des épreuves qui pourraient tous nous arriver et ils sont tous à un moment de leur vie où ils se questionnent sur l’avenir. J’ai tourné les pages sans même m’en rendre compte et j’ai eu, de nouveau, un pincement au cœur en arrivant à la fin. Heureusement, Julie de Lestrange nous fait un beau cadeau en sortant, cette année, un nouveau roman qui nous permettra de tous les retrouver…. J’ai hâte !!

Pour conclure, si vous avez aimé « Hier encore, c’était l’été« , vous ne pourrez qu’aimer « Danser, encore« . C’est une jolie histoire d’amitiés, avec de belles valeurs et une histoire réconfortante car elle donne envie, une fois le livre terminé, d’appeler tous ses proches pour leur dire à quel point on les aime.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Mazarine
Retrouvez le en format poche ici
<– Retrouvez ici mon avis sur les premières aventures d’Alexandre, Marco et Sophie.

               

 



Mayfly’s Partners, tome 1 : Nouveau Départ de Marie Anjoy et Laureline Roy

Romance contemporaine – Livre sorti le 8 janvier 2021
Editions So Romance

Ma note : 3.5/5 mention « bonne découverte »


Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions So Romance et Babelio pour l’envoi de ce roman dans le cadre d’une masse critique.

Résumé : De prof de sport à escorte, Olivia a sauté le pas ! Mais est-elle de taille à affronter cette nouvelle vie ?
Olivia ne s’en est jamais cachée : elle aime les histoires sans lendemain. Si ces liaisons fugaces lui procurent un sentiment de liberté et d’exaltation, son travail de coach sportif, en revanche, ne la fait plus vibrer. Sur un coup de tête, elle quitte donc son emploi à la salle de sport et entreprend de créer une agence d’escortes. Elle entend ainsi monnayer la compagnie d’hommes et de femmes raffinés et, au passage, redonner un peu de piment à sa vie. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Olivia en parle autour d’elle et l’information circule. Alex, Amina, Emmanuelle et Charlène ne tardent pas à rejoindre l’aventure… ⠀
À travers les yeux des escortes de l’agence Mayfly, Marie Anjoy et Laureline Roy livrent dans ce premier tome une histoire surprenante et palpitante. Au programme : amitiés, passions, secrets et… amours…


L’avis de #Lilie :
Ce que j’aime dans la lecture, c’est être surprise. Ici, nous en avons un très bon exemple car en lisant la quatrième de couverture, je m’étais fait mille scénarios dans la tête et pourtant, je ne m’attendais pas du tout à ce que j’allais découvrir….

Nous faisons donc connaissance avec Olivia, une femme qui n’a pas la langue dans sa poche et qui n’entend plus se laisser dicter sa conduite par qui que ce soit. Ainsi, quand son patron décide de repousser, sans même la consulter, ses congés, elle prend ses cliques et ses claques et elle démissionne sur un coup de tête. Un concours de circonstances l’amène à avoir l’idée de monter son agence d’escort et elle recrute des amis, Alex et Marie-Sophie, qui vont eux aussi ramener des personnes susceptibles de se lancer dans l’aventure. Mais ce projet fou est-il viable ? Sont-ils prêts à tout pour leur boîte ? Cette nouvelle aventure professionnelle ne va-t-elle pas bouleverser leurs quotidiens et leurs certitudes ?

Olivia est une héroïne un peu badass : elle a son caractère, une liberté sexuelle totalement assumée et quand elle a une idée en tête, il est compliqué de la faire changer d’avis ! Cette quadragénaire est bien décidée à mener sa vie comme elle l’entend et à se prendre en main. Exigeante, elle le sera avec ses recrues et elle prendra activement part à leurs recrutements et leurs formations. Sa meilleure amie, Marie-Sophie, est empêtrée dans un mariage qui l’enferme dans son rôle de mère et de gestionnaire de la maison. En acceptant d’aider administrativement Olivia, elle donne un grand coup de pied dans son quotidien monotone et sera aussi la voix de la raison pour son amie. Alexandre est le seul homme de l’agence. Infirmier, sexy à souhait, il est marié et va accepter de suivre son amie Olivia même si cette décision ne va pas le mettre dans une situation très confortable. C’est malgré tout un homme de principe, sur qui on peut compter et prêt à tout pour ses proches. Il va amener Amina, une hôtesse de l’air clouée au sol et qui a envie de pimenter son quotidien. Enfin, on découvre Emmanuelle, une prof un peu déçue par la vie et qui voudrait se lancer de nouveaux défis, et Charlène, une amie à elle qui n’a pas fini de nous étonner.

De mémoire, c’est le premier quatre mains que je lis. Honnêtement, je tire mon chapeau aux autrices car l’intrigue ne manque pas de piment et tout est fluide. Quand on commence la lecture, on a bien du mal à s’arrêter et les alternances de point de vue sont un vrai plus car elles permettent de découvrir tous les protagonistes et de mieux les identifier. Il y a peu de scènes pimentées mais les allusions sont nombreuses et celles présentes font gentiment monter la température. J’ai aimé le caractère des personnages et leurs interactions. Le seul bémol pour moi, pour l’instant, c’est que je ne vois pas où les autrices veulent nous emmener… Néanmoins, ma curiosité a été piquée et je pense lire la suite quand elle sortira.

Pour conclure, ce tome 1 est une jolie découverte qui m’a réservé bien des surprises car je ne pensais pas du tout suivre un ensemble de protagonistes mais suivre seulement l’une d’entre eux. Un roman original qui mérite le détour.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions So Romance

Le bonheur retombe toujours sur ses pattes ! de Laure Allard-d’Adesky

Feel-good – Roman sorti le 9 janvier 2020
Editions Déliées
Lecture personnelle

Ma note : 4/5 mention « lecture détente »


Résumé : Anaïs a 30 ans, un boulot qu’elle adore et une bande de copines géniales. Tout pour être heureuse ? Presque ! Car Anaïs est une véritable catastrophe ambulante : non seulement elle est maladroite, mais les problèmes surgissent partout où elle passe.
Elle va au restau ? L’alarme incendie se déclenche et arrose tout le monde. Elle arrive au travail ? Une panne de réseau paralyse plusieurs jours l’entreprise. Alors, jouer au loto, forcément, elle ne l’a jamais envisagé ! Pourtant, un ticket gagnant risque de changer sa vie à tout jamais… pour le meilleur ou pour le pire ?
Découvrez vite le nouveau roman de Laure Allard-d’Adesky, une histoire d’amitié, d’amour, de mojitos et de points de suture !


L’avis de #Lilie : En ce moment, j’ai envie de lectures légères et sans prises de tête. Ayant entendu beaucoup d’échos positifs sur ce roman, je me suis dit « pourquoi pas ? » Et au final, il était exactement ce dont j’avais besoin pour retrouver le sourire !

Nous faisons ici connaissance avec Anaïs qui travaille comme correctrice depuis son domicile. Le défaut d’Anaïs ? C’est un chat noir !! Dès qu’elle met un pied hors de chez elle, il faut toujours qu’une catastrophe surgisse !! Ses amies ont appris à faire avec, même si elles aimeraient parfois que toutes leurs sorties ne se terminent pas en fiasco…. Alors qu’elles fêtent la St Valentin entre copines, Anaïs découvre qu’elle a gagné au loto. Ce signe du destin serait-il la preuve que la roue tourne ? La poisse a-t-elle enfin quitté Anaïs ? Va-t-elle enfin oser « vivre » ?

Anaïs est une héroïne moderne, touchante et attachante. On sent très rapidement que même si elle en rit, elle souffre de ce côté malchanceux qu’elle traîne derrière elle. Malgré cela, elle s’amuse avec ses amies, sur qui elle peut toujours compter et qui sont, pour elle, une véritable famille. C’est une femme indépendante, avec une vie bien remplie et des rêves plein la tête. J’ai adoré la suivre pendant ces quelques jours qui vont changer sa vie et la changer elle aussi.

C’est un roman assez court donc je ne veux pas trop vous en dire pour ne rien spoiler. C’est la deuxième fois que je lis Laure Allard-d’Adesky et cette lecture me confirme qu’elle est faite pour écrire des feel-good tant elle procure du bonheur et de la bonne humeur à son lecteur. Sa plume est entraînante, piquante et vivifiante. Une fois lancé dans la lecture, difficile d’en sortir tant les personnages sont attachants et l’histoire rythmée. Émotionnellement, on rit, beaucoup, mais on a aussi parfois le ventre qui se serre quand on voit notre héroïne en galère. En bref, c’est un livre parfait pour oublier la morosité quotidienne et se donner une petite bulle de bonheur !

Pour conclure, « le bonheur retombe toujours sur ses pattes » est un roman que je recommande à tous les amateurs de feel-good. Humour, amour et maladresses sont au programme de cette jolie histoire qui vous insuffleront de l’optimisme et du bonheur le temps de sa lecture!

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Déliées

Mission Mojito d’Emilie Riger

Littérature française – livre sorti le 21 aout 2019

Editions BMR

Service presse

Ma note : 3,5/5

 

Je remercie les éditions BMR qui, via la plateforme NetGalley, m’ont permis de découvrir ce roman et me l’a confié en service presse.

 

Résumé : On dit souvent que les amitiés du lycée durent toujours. Erica, Mélanie, Megan et Chloé n’échappent pas à la règle, malgré des caractères et des choix de vie radicalement différents.
Alors quand l’une d’elles est sur le point de sombrer, elles n’hésitent pas une seconde et se lancent dans une mission sauvetage.

Et les voilà parties sur la route, pour ce qui pourrait bien être le road trip de leur vie …

 

L’avis de #Lilie : Sensible à la plume d’Emilie Riger, j’ai été ravie qu’elle sorte, cet été, un nouveau roman. Celui-ci m’a beaucoup surpris car je ne m’attendais pas du tout à ce que j’allais découvrir. En effet, je pensais lire un roman « feel-good », très léger, sur un road-trip entre copines. J’étais loin d’imaginer que des sujets très sensibles seraient évoqués et que l’histoire serait, finalement,  si sombre.

Nous faisons connaissance d’Erica, Mélanie, Megan et Chloé, qui sont quatre femmes très différentes les unes des autres. Un jour, Chloé vient se réfugier chez Erica, dans un état mutique. Se laissant complètement aller, ses amies décident de l’entrainer pour un séjour d’une semaine afin de l’aider à remonter la pente. Ce séjour aidera-t-il Chloé ? Quelles conséquences sur leurs vies et sur leur amitié se séjour va-t-il avoir ?

Les quatre jeunes femmes se sont connues au lycée et, malgré leurs choix de vie, elles ont réussi à maintenir un lien entre elles. Erica est perfectionniste, organisée et grâce, ou à cause, de son métier d’avocate, elle a tendance à ne pas se laisser envahir par ses émotions. Megan aime la vie, s’amuser, avait des rêves d’artiste et se retrouve finalement peintre en bâtiment. Mélanie a une vie de famille assez compliquée ; mère de quatre enfants, travaillant à plein temps, elle n’a plus de temps pour elle, d’autant plus que son mari ne s’implique pas dans leur foyer. Enfin Chloé est une belle jeune femme, avec une tête bien faite, mais qui semble avoir rangé ses rêves aux oubliettes pour travailler comme caissière dans un supermarché. Pourtant, le jour où elle va avoir besoin de ses copines, elles vont répondre présent et vont monter un voyage, une opération « mojito » pour l’aider. Leur amitié fait plaisir à voir car c’est une amitié sincère, où les filles n’hésitent pas à se dire les choses.

Comme je le disais en introduction, en lisant le quatrième de couverture, je m’attendais à une lecture légère. Pourtant, dès les premières pages, j’ai ressenti une atmosphère pesante et je me suis dit que j’allais sûrement avoir une lecture exigeante. En effet, l’autrice fait le choix d’aborder dans ce roman des thèmes d’actualité et pourtant si difficiles : la charge mentale des femmes, le regard que les femmes ont sur elles mais aussi le poids du regard de la société sur elles. Ils sont traités tout au long de l’histoire et mettent en lumière une réalité qui est encore, trop souvent, occultée ou ignorée. Ainsi, même si la force de l’amitié est mise en avant, l’autrice en profite pour pointer des clichés ou des préjugés sociétaux et pour, d’une certaine manière, les dénoncer. La plume de l’autrice est très efficace, fluide, et émotionnellement prenante. Au fil de l’histoire, on rit, on pleure, on a le ventre qui se serre et on se prend d’affection pour ces quatre copines qui ressemblent, pour beaucoup, à celles qu’on peut avoir dans notre entourage.

Pour conclure, j’ai été une nouvelle fois séduite par la plume d’Emilie Riger et cette « Mission Mojito » m’a fait ressentir de nombreuses émotions. Loin d’être une lecture légère, ce roman est néanmoins un hymne à l’amitié et un manifeste mettant en lumière des préjugés et des états de fait sur la condition des femmes dans notre société actuelle.

 

Retrouvez ce roman sur le site des éditions BMR
Retrouvez également ce roman sur Amazon

 

pro_reader_120     favorited_reviews_120     reviews_50_120     netgalley_challenge_2018_120     netgalley_challenge_2019_120

UN CAILLOU AU FOND DE LA POCHE de Florence Cochet.

[ LITTÉRATURE JEUNESSE – Nouveauté 2019]
Dès 9 ans
ACTES SUD Junior
126 pages
Ma note : 4/5 mention « petit coup de cœur »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Au collège, les autres élèves surnomment Henri « la calculette » ou le « taré ». Sans la présence de Daisy, sa meilleure amie, il aurait déjà craqué. Heureusement, elle est toujours là avec son optimisme communicatif… jusqu’à ce qu’un virus la force à rester à la maison. Pour la première fois, Henri est seul, et une bande de petits raquetteurs compte bien en profiter. Le mystérieux caillou que lui a confié son excentrique enseignante de français suffira-t-il à le protéger des sales coups ? Un regard sensible sur la différence où l’on suit pas à pas le jeune héros dans le labyrinthe de ses pensées, l’auteur sachant nous le rendre extraordinairement proche et émouvant.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Henri est différent. Une différence qui ne se voit guère et pourtant elle fait l’objet de nombreuses moqueries. Petits mots saugrenus et petits regards en coin qui veulent tout dire, sont son quotidien depuis toujours. Heureusement que dans sa vie, il y a la trépidante Daisy. Elle rit, elle se moque de tout et son enthousiasme est si communicatif qu’il ne peut plus s’en passer. Et surtout, elle lui apprend à comprendre le monde qui l’entoure. Car Henri ne le perçoit pas tout à fait de la même manière que le commun des mortels et surtout il ne comprend pas le principe de sociabilité qui régit les gens. Je vais te dire un secret (un secret qui ne devrait pas en être un), Arthur est autiste, autiste Asperger. Alors quand sa seule constance, Daisy, est clouée au lit, Henri perd pied. Il ne sait plus quoi faire, quoi dire, où aller, il est tout simplement perdu. Surtout qu’une bande de petites frappes vient jouer les caïds, semant la peur sur leur passage. Henri est déboussolé, pris dans ses tourments et ses questions qui tournent inlassablement dans sa tête. Alors que sa professeure de français lui confie un drôle de caillou et lui narre un conte dont il ne saisit pas complétement le sens, Henri va découvrir qu’il peut être capable du meilleur et surmonter ses peurs.

 

Florence Cochet narre avec emphase un conte moderne. Un conte différent, un conte qui ouvre les yeux et les remplit de lumière. Pas à pas, je découvre les douleurs et les craintes de ce formidable Henri. Pas à pas, je découvre un jeune homme qui se pose d’innombrables questions. Je découvre cette amie dévouée et sa famille qui ont accepté Henri tel qu’il est et sans préjugé. S’adaptant à sa différence, cette famille atypique et un peu dingue adopte ce blanc-bec comme s’il est un des leurs. Une amitié farouche et essentielle. Une amitié qui pousse les frontières de la peur et de l’incompréhension. Alors que la différence devrait être un fardeau, Florence Cochet la magnifie et en fait une force. Une force qui anéanti ces mots et préjugés malsains.
C’est un thème cher à mon cœur et que j’aime beaucoup découvrir dans mes lectures surtout quand celui est exploité d’une manière sensible et intelligente sans tomber dans la caricature extrême (que je retrouve malheureusement un peu trop souvent dans mes lectures). Une lecture portée par une plume enjouée et intense qui n’hésite pas à bouleverser.

 

Un petit coup de cœur que je vous recommande fortement. Une lecture qui ouvrira certaine porte afin de comprendre la vie silencieuse de ces petits héros et petites héroïnes !

 

La dernière phrase l’amuse. Malgré sa gastro, Daisy n’a pas perdu son sens de l’humour. Il ne fait la bise à personne et ne comprend d’ailleurs pas qu’on puisse en avoir envie. Quelle idée de vouloir coller ses lèvres sur des joues couvertes de bactéries et d’acariens ! Sans parler des « vrais » baisers. Impossible de concevoir plus répugnant que deux langues qui se touchent : en moyenne, 750 millions de bactéries dansent la java dans 1 millilitre de salive ! La seule chose à laquelle Henri consente, c’est échanger une rapide poignée de main. Après quoi, il se frotte méthodiquement paumes et doigts avec une giclée de son fidèle désinfectant. Avec Daisy, il a daigné réduire son utilisation. Il ne le sort plus qu’avant le repas. Tout cela pour dire que sa phobie des bises provoque parfois quelques étincelles entre eux.
 
Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions ACTES SUD Junior.

7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) de Cécile Chomin

20190724_175745

Romance contemporaine – Livre sorti le 8 mai 2019

Editions J’ai Lu pour Elle

Lecture personnelle

Ma note : 4,5/5 mention « à dévorer »

 

Résumé : Elles sont sept, sept filles qui se connaissent depuis la fac et qui partent en Italie pour enterrer la vie de jeune fille de l’une d’entre elles, Juliette. Après quelques couacs dans l’organisation du voyage, elles posent enfin leurs valises dans un hôtel au bord du lac de Côme. Alors que le séjour débute sous les meilleurs auspices, Juliette disparaît.
Coup de tête, coup de foudre ? Elles ne seront pas trop de six pour élucider le mystère !

L’avis de #Lilie : J’ai eu la chance d’avoir ce livre en avant-première au salon du livre de Limoges mais j’attendais mes vacances pour pouvoir savourer cette nouvelle romance de Cécile Chomin qui s’annonçait succulente et, je l’espérais, pleine de surprises !

Nous faisons ici connaissance avec 7 jeunes femmes, 7 amies aux caractères différents qui acceptent néanmoins de se retrouver à Côme, en Italie, pour l’enterrement de vie de jeune fille de Juliette. Mais arrivées là-bas, rien ne va se passer comme prévu ! Pourquoi Juliette a-t-elle quitté l’hôtel ? Les six autres filles arriveront-elles à se supporter pour retrouver la future mariée ?

Les sept jeunes femmes qui partent en vacances ensemble sont à l’image des femmes d’aujourd’hui, c’est-à-dire toutes différentes. Il y a celle qui a confiance en elle (ou qui renvoie l’image de cette confiance), celle qui cherche toujours le grand amour, celle qui n’y croit plus, la stressée de l’organisation, la fleur bleue, celle qui a des projets et celle qui va se marier. Elles ont toutes des rêves, des envies et des visions bien différentes de l’amour. Pourtant, au cours de ce séjour un peu fou, elles vont se rendre compte qu’aucune certitude n’est jamais acquise et qu’on ne peut jamais rien prévoir…

Dans ce roman, Cécile Chomin se lance un défi un peu fou. Rendez-vous compte, non seulement elle fait interagir, au minimum, sept jeunes femmes qui sont toutes différentes mais en plus, au fil des chapitres, on partage les pensées et point de vue de chacune d’entre elles. Ce pari un peu fou est complètement réussi pour moi car sans jamais tomber ni dans la caricature ni dans l’excès, on partage les joies mais aussi les craintes de chaque fille et cela nous permet, comme toujours, d’en savoir plus sur elles. Comme toujours, l’humour est bien présent dans ce roman, ce qui amène des touches de légèreté quand l’atmosphère devient un peu pesante. J’ai trouvé l’intrigue sympathique et sous couvert de légèreté, de nombreuses problématiques liées à l’amour et à la vision qu’on en a sont soulevées. La plume de l’autrice est dynamique, efficace et nous entraine en plein cœur de l’Italie, de Milan au bord du lac de Côme.

Pour conclure, si vous êtes amateurs de la plume de Cécile Chomin ou si vous aimez les comédies romantiques qui font du bien, ne passez pas à côté de « 7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) » ! Venez passer un bon moment en compagnie de sept filles qui vous rappelleront forcément, une amie, une sœur ou autre, avec ses doutes et ses certitudes.

 

liens utiles

Retrouvez ce roman sur le site des Editions J’ai lu pour Elle
Retrouvez-le également sur Amazon

Son ami, son amant de Katee Robert

Magnetic - Son ami son amant

New romance  – Livre sorti le 2 aout 2018

Editions Harlequin – Collection Magnetic

Service presse

 

Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance et également Mélanie.

Résumé : Son objectif : trouver un mari… ou un amant !

Lucy n’en croit pas ses oreilles : elle – avocate de renom – n’obtiendra une promotion que si elle accepte d’assagir son image… en se mariant ! Furieuse, mais déterminée à sauver sa carrière, elle décide alors de faire appel à Gideon Novak, son meilleur ami, pour l’aider à trouver un prétendant. Gideon, qui semble cependant plus enclin à l’attirer dans son lit qu’à lui venir en aide…

 

Mon avis : Ce roman est le premier de la nouvelle collection « Magnetic » que je découvre. Je dois dire que je n’ai pas été déçue par cette découverte !!

Nous faisons donc connaissance ici avec Lucy, une avocate talentueuse, célibataire depuis deux ans, et qui est en passe de devenir associée. Cependant, pour que ce rêve devienne réalité, une condition lui est imposée : il faut qu’elle se marie. N’ayant ni le temps, ni réellement l’envie, de trouver un mari, elle fait appel à un chasseur de tête pour l’aider. Gideon Novak a été pendant longtemps son meilleur ami. Ils se sont perdus de vue mais ce dernier n’a pas oublié Lucy ni l’attirance qu’il ressent pour elle. Dans ces conditions, mènera-t-il à bien cette mission ? Quand Lucy lui demande des « cours de sexe », sera-t-il capable de s’en tenir à l’aspect purement physique ? Et le plan de Lucy se déroulera-t-il véritablement sans risques pour son cœur meurtri ?

Le roman est centré sur les deux protagonistes principaux évoqués ci-dessus : il y a tout d’abord Lucy, qui s’est réfugiée dans le travail après l’échec de ses fiançailles. Depuis deux ans, elle n’a pas réussi à surmonter cette déception sentimentale et elle a tout fait pour être la meilleure au travail. Malheureusement, quand on lui demande de se marier pour pouvoir prétendre à sa promotion, elle se retrouve désemparée. Lucy est une femme qui se montre forte mais qui a de grandes fragilités, notamment un grand manque de confiance en elle. Cet imprévu dans son plan de carrière va l’obliger à revenir vers son ancien meilleur ami, Gideon, qu’elle a mis de côté après l’échec de sa précédente relation. En effet, il était le meilleur ami de son ex-fiancé et il est celui qui lui a appris les infidélités de celui qu’elle espérait épouser. Lui, de son côté, a toujours été attirée par la belle avocate. Néanmoins, il a su s’effacer pour ne pas lui rappeler sans cesse le fiasco qu’elle a vécu. Véritable donjuan, Gideon a tout pour plaire mais il est incapable de s’attacher à une femme. Pourtant, Lucy semble être son exception et il va se retrouver dans un grand dilemme : mener à bien sa mission et se mettre une nouvelle fois de côté ou tenter sa chance…. Tout au long de l’histoire, on va suivre ses questionnements incessants et l’évolution de sa pensée. A noter que les personnages secondaires, même si on les voit peu, m’ont également totalement conquise. Que ce soit Becka, la sœur de Lucy, ou Roman, le meilleur ami de Gideon, ils ont une personnalité intéressante qui mériterait qu’on s’intéresse à eux…. Peut-être dans une prochaine histoire ?

Je trouve que le résumé de ce roman ne lui rend pas service. En effet, je le trouve très partiel et partial, que ce soit sur la situation de départ ou même sur les personnages en eux-mêmes. Du coup, j’ai été très agréablement surprise en lisant ce roman et en découvrant les failles des deux protagonistes. Au fil des chapitres, on suit l’un et l’autre des personnages afin de découvrir leur cheminement et en savoir plus sur leurs pensées. L’auteure a une plume fluide et si efficace qu’une fois le livre commencé, il est impossible de le poser. Tous les ingrédients pour passer un bon moment sont réunis : une intrigue bien ficelée, des rebondissements, mais pas trop non plus, des scènes de sexe qui font monter la température et des personnages attachants même si parfois, on aimerait les secouer pour qu’ils ouvrent enfin les yeux !!

Pour conclure, cette première expérience avec la collection « Magnetic » des éditions Harlequin était une vraie réussite. Cette romance sexy  est une parfaite lecture d’été car elle est comporte des héros imparfaits mais attachants, des scènes érotiques qui pimentent la lecture et une jolie histoire qui n’est finalement pas si prévisible que ça. Les personnages secondaires amènent tous leurs pierres à l’édifice et ils sont parties prenantes dans l’évolution de la situation. En bref, si vous cherchez une romance épicée qui vous fera passer un bon moment, n’hésitez plus et laissez-vous tenter par « son ami, son amant ».

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ce roman et tout l’univers de la Collection « Magnetic » sur le site des Editions Harlequin

Retrouvez également ce roman sur Amazon

 

Hier encore, c’était l’été de Julie de Lestrange

hier encore c'était l'été

Littérature française – parution en poche le 10 mai 2017

Le Livre de Poche

Lecture personnelle

 

Résumé : Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble ils sont nés, ensemble ils ont grandi, en toute insouciance. Mais lorsque la vie les prend au sortir de l’adolescence, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir apprendre à se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous-rires et les joies. Et l’amour, qui les sauvera.

 

Mon avis : Dès sa sortie, ce roman m’avait intrigué. Faute de temps, je ne l’ai pas lu tout de suite mais je me suis lancée car j’ai eu la chance d’obtenir la suite en service presse et donc, me voilà partie pour une nouvelle aventure!

Ce roman, c’est un roman d’amitiés et il retrace les tranches de vie de plusieurs personnages. On suit principalement Alexandre, sa sœur Anouk, Marco, le meilleur ami d’Alexandre et Sophie, la cousine de Marco. A l’origine, deux couples ont acheté deux chalets voisins dans les Alpes. Rapidement, ils nouent des liens d’amitié et leurs enfants prennent le relais, puis les petits enfants.

Début 2000, on commence à suivre nos quatre protagonistes dans leurs premiers pas d’adultes et dans leurs premières désillusions. Le roman n’est pas linéaire mais suit successivement les différents personnages en fonction des rebondissements auxquels ils sont confrontés. Alexandre est étudiant en journalisme. Il a eu une aventure avec Sophie, dont il est resté très proche, mais il a un coup de cœur pour Marie, une amie de Sophie, idéaliste et travailleuse. C’est un jeune homme travailleur, qui tombe pour la première fois amoureux et qui va connaitre toutes les difficultés quand on devient adulte : intendance chez soi, gestion vie professionnelle/vie personnelle….

Marco est un personnage un peu plus dur à cerner car quand il est étudiant, c’est un artiste assidu mais dès qu’il a obtenu son diplôme, il devient un jeune homme qui se laisse porter par la vie, ne voulant ni s’engager professionnellement ni personnellement. Ce personnage m’a laissé perplexe pendant un temps mais finalement, il s’avère être un bon ami pour Alexandre et j’ai trouvé son évolution très intéressante.

Sophie est le personnage féminin que l’on voit le plus. Très effacée, elle se révèle être une bonne amie pour Alexandre et une cousine présente pour Marco. Elle n’a pas une vie facile mais est une jeune femme qui ne se laisse pas abattre et qui affronte les difficultés pour avancer dans sa vue d’adulte.

Anouk est peut-être le personnage que l’on voit le moins mais elle est malgré tout très présente. Petite sœur d’Alexandre, ils ont une relation qui peut paraitre un peu distante au début mais Alexandre va se révéler être un grand frère toujours prêt à faire tout ce qui est en son pouvoir pour aider sa sœur. Très vite, elle va prendre son indépendance et sa vie en main et c’est une jeune femme battante, qui ne se laisse pas dicter sa conduite par quiconque.

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce roman dont j’attendais beaucoup. Les tranches de vie de nos trois personnages m’ont conquise car je trouve que l’auteure nous parle de la vraie vie. En effet, j’ai pu retrouver chez les différents personnages des doutes, des joies qu’on a tous et toutes connus quand on avait la vingtaine. J’ai trouvé tous les personnages intéressants et attachants car ils ne sont pas lisses. Avec leurs fêlures et leurs défauts, ils ont tous quelque chose qui donne envie de les connaitre et d’en savoir plus. L’écriture de Julie de Lestrange est efficace. On n’a pas envie de lâcher le roman dès qu’on l’a commencé et on a envie d’entrer dedans pour aller soutenir ou aider les différents protagonistes. J’ai été émue, j’ai ri pendant ma lecture et les tranches de vie décrites sont authentiques, tout comme l’écriture de l’auteure. J’ai donc hâte de poursuivre les aventures de toute cette petite bande dans « danser encore ».

Pour conclure, je recommande ce roman à tous les amateurs de littérature française mais surtout à tous ceux qui aiment les lectures vraies, qui décrivent des tranches de vie telles que nous pouvons tous en vivre. Les personnages sont loin d’être parfaits et leurs parcours de vie feront sûrement écho à chacun d’entre nous. C’est donc une lecture sans prise de tête et pleine de surprise qui vous attend, à lire en toute saison !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ce roman sur le site du Livre de Poche

Retrouvez ce roman sur Amazon

Retrouvez l’univers de Julie de Lestrange sur sa page Facebook

64391-episode