L’hiver de Solveig de Reine Andrieu

Littérature française contemporaine – Roman sorti le 10 février 2021
Editions Préludes

Ma note : 5/5 mentions « coup de cœur » et « incontournable 2021 »


Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Préludes et Babelio pour l’envoi de ce roman grâce à une masse critique privilégiée.

Résumé : Été 1940. Dans la France occupée par les Allemands, les habitants sont contraints de donner gîte et couvert à l’ennemi. À Lignon, paisible bourg du Bordelais, les Lenoir, une famille de notables, doivent héberger Günter Kohler. Passée sa répulsion première, Noémie, la jeune épouse, éprouve une violente attirance pour l’adjudant  qui vit désormais sous leur toit.
Printemps  1946. La guerre est terminée, mais elle a laissé derrière elle son lot de malheurs, et de nombreux déplacés. Parmi eux, une fillette, retrouvée assise sur un banc, dans un village non loin de Bordeaux. Qui est-elle  ? d’où vient-elle ? et pourquoi semble-t-elle avoir tout oublié  ? Justin, un gendarme de vingt-quatre ans, décide de la prendre sous son aile et de percer le mystère qui l’entoure.


L’avis de #Lilie : Voilà un roman dont je n’avais pas du tout entendu parler avant sa parution mais que je vois partout sur les réseaux sociaux, ou dans les librairies, depuis sa sortie. Intriguée par le résumé, je me suis laissée tenter par ce livre ayant pour toile de fond la seconde guerre mondiale et l’après-guerre. C’est une époque qui m’intéresse beaucoup, malgré les horreurs qui s’y sont déroulées et encore une fois, ce livre met en lumière ce qu’il y a de meilleur, et de pire, chez l’être humain.

Nous faisons ici connaissance avec Noémie, son mari Armand, et ses enfants Valentin et Solveig. Vivant près de Bordeaux, leur maison est réquisitionnée dès septembre 1940 pour héberger un officier allemand, Günter Kohler. Après la guerre, nous découvrons une petite orpheline, Angèle, qui est recueilli par un gendarme, Justin, qui va tout faire pour découvrir d’où elle vient et ce qui lui est arrivé. Enfin, on suit Solveig à plusieurs périodes de sa vie, qui nous raconte ses souvenirs.

Noémie est une bonne mère de famille, qui s’occupe de ses enfants et qui a une vie maritale un peu routinière. Günter va réveiller chez elle une envie de frissons et de se frotter à l’interdit. Ce dernier, même s’il fait parti des occupants, ne se considère pas chez lui et ne se comporte pas comme un tyran avec la famille qui l’accueille. Au contraire, il fait preuve de bienveillance et d’attentions avec eux, même si cela ne plaît pas à Ernestine, la bonne, et Germain, le jardinier. Armand est un bon père de famille qui, très tôt, va adhérer aux idées du général de Gaulle et qui va tout faire pour servir au mieux les intérêts de son pays. Tous ces protagonistes vivent ensemble, se croisent, et vont prendre des décisions qui vont impacter la vie de tous les autres.
En 1946, on découvre Justin, un jeune gendarme qui prend sous son aile une petite orpheline amnésique. Pour elle, il va retourner des montagnes et déployer toute son énergie pour qu’elle retrouve la mémoire et, pourquoi pas, sa famille.

Ce roman choral met en lumière, au fil des chapitres, tous ces personnages à des moments différents. Ainsi, on alterne les points de vue et les époques, ce qui dynamise la lecture et maintient l’intérêt du lecteur. Ils sont tous touchants, attachants et tellement « humains ». En effet, ils ont tous leurs failles, leurs faiblesses et aucun n’est ni trop gentil ni trop méchant. J’ai fini par m’attacher à chacun d’entre eux et j’ai souffert, espéré ou souri avec eux. Même si le fond historique est « lourd », l’histoire se lit facilement et nous emporte dans un tourbillon émotionnel assez intense. Tout s’éclaire au fur et à mesure et on a bien du mal à s’arrêter une fois qu’on a commencé. C’est un joli coup de cœur pour cette histoire qui a su me happer et me toucher.

Pour conclure, « l’hiver de Solveig » est un roman que je recommande pour les amoureux de belles histoires ayant pour toile de fond la seconde guerre mondiale. Cette histoire à plusieurs voix avec une intrigue qui s’étale sur de nombreuses années est une belle découverte et je ne manquerai pas de suivre cette autrice donc la plume a su me charmer.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Préludes