Le poids du silence d’Audrey Martinez

Romance contemporaine – Sortie le 12 avril 2021
Auto-édition

Ma note : 5/5 mentions « coup de cœur » et « incontournable 2021 »


Avant de commencer, je tiens à remercier Audrey Martinez pour sa confiance et pour m’avoir confié son dernier roman en service presse.

Résumé : ♥ Elle l’a quitté, il refuse de l’abandonner. ♥

« Elle est partie.
J’ai encore du mal à le réaliser.
Je déambule dans l’appartement à la recherche d’un indice, d’une explication.
Je ne comprends pas.
Je ne comprends rien. »


Lorsqu’Ethan rentre chez lui, sa fiancée lui apprend qu’elle le quitte. Sous le choc, le cœur en miettes, il peine à accepter cette décision. L’ancien militaire est persuadé qu’Olivia lui a menti et qu’elle lui cache quelque chose. Il refuse de laisser leur histoire partir en fumée et de perdre celle qu’il aime.

Mais est-il prêt à affronter la terrible vérité ?


L’avis de #Lilie : Voilà un moment que je voyais le nom d’Audrey Martinez passer sur les réseaux sociaux. Autrice auto-éditée, ses romances sont très appréciées par les chroniqueurs et chroniqueuses et cela attisait ma curiosité. Un appel à SP à l’occasion de la sortie de son dernier roman m’a permis de « sauter le pas » et de découvrir sa plume et son univers. Une chose est sûre, j’en redemande !!

Nous faisons ici connaissance avec Ethan, un ancien militaire reconvertit dans la sécurité privée. En rentrant de déplacement, il trouve sa fiancée Olivia prête à le quitter et à rompre leurs fiançailles. Alors qu’ils nageaient dans le bonheur, elle s’en va. Mais pourquoi ? Est-ce qu’elle ne l’aime plus ? Pourquoi cette décision si soudaine et ce silence face aux interrogations d’Ethan ? Que cache Olivia ?

Ethan est un bel homme, qui pourrait jouer de ses charmes, mais ce n’est pas son tempérament. Il est calme, réfléchit, intègre et surtout profondément amoureux de l’amour de sa vie, Olivia. Quand elle part, tout son monde s’écroule et il n’arrive pas à comprendre les raisons de son départ. Têtu, il va tout faire pour essayer de la reconquérir et comprendre ce qui l’a poussée à partir. Olivia est une jeune femme pleine de vie, très belle, qui n’a pas eu une vie facile. Ayant perdu ses parents jeunes, elle a trouvé auprès d’Ethan et de ses parents une famille de substitution et son départ va d’autant plus surprendre tout le monde. Mais Olivia peut-elle encore rester auprès d’eux? Acceptera-t-elle de se confier sur ce qui la ronge au plus profond d’elle même ? C’est un personnage qui m’a beaucoup touché car on sent son mal-être et on la voit peu à peu sombrer. Acceptera-t-elles les mains tendues ? C’est à vous de le découvrir !

Cette lecture a été, pour moi, un véritable uppercut émotionnel. En effet, j’ai pleuré, vraiment, j’ai eu des papillons dans le ventre, j’ai frémi et espéré tout au long de ma lecture. Vous l’aurez compris, la plume de l’autrice m’a totalement conquise et je me suis laissée embarquer sans aucune résistance. L’intrigue connaît peu de temps morts et l’alternance des points de vue permet de mieux cerner les deux protagonistes. Même si j’ai rapidement compris les tenants et les aboutissants du secret d’Olivia, j’ai été tenue en haleine jusqu’au bout et j’ai été dans l’incapacité totale de poser ma liseuse avant d’avoir terminé ! Je compte bien poursuivre ma découverte de l’univers de l’autrice très prochainement et voir si la magie opèrera de nouveau.

Pour conclure, « le poids du silence » est une magnifique histoire où les émotions viendront vous saisir sans que vous vous en rendiez compte. Entre l’amour, le poids du secret et de la culpabilité, préparez-vous à une lecture prenante et marquante.

Retrouvez l’univers d’Audrey Martinez sur son site officiel
Retrouvez ce roman sur Amazon

img_20180426_160220_117


Les cicatrices du passé de Morgane Dumesnil

Romance contemporaine – Livre sorti le 9 février 2021
Auto-édition

Ma note : 3.5/5 mention « lecture poignante »


Avant de débuter ma chronique, je tiens à remercier Morgane Dumesnil pour sa confiance et pour l’envoi de son roman en service presse.

Résumé : Un célèbre adage dit que les opposés s’attirent. Ce qu’il ne dit pas, en revanche, c’est qu’ils se déchirent aussi. Casey avait quinze ans lorsqu’elle l’a rencontré, seize ans lorsqu’il l’a détruite.
Quatre ans plus tard, ses blessures encore à vif, elle emménage loin de chez elle pour enfin prendre un nouveau départ. Déterminée à s’assurer une existence paisible, elle ne s’attendait pas à ce que la rencontre avec son voisin vienne bouleverser ses plans. Bien qu’il soit l’exact contraire de celui qu’elle avait cru aimer autrefois, il lui rappelle tout de son passé douloureux.
Quand notre jugement nous a déjà fait défaut, comment s’assurer qu’on ne se trompe pas une seconde fois ?


L’avis de #Lilie : Lorsque j’ai lu le quatrième de couverture de ce roman, je me doutais que ce serait une lecture sombre. Pourtant, j’étais loin d’imaginer toutes les épreuves auxquelles l’héroïne a dû surmonter pour s’en sortir…

Nous faisons ici connaissance avec Casey, une jeune étudiante qui, un soir de tapage nocturne, fait connaissance avec son nouveau voisin Armand. Tout de suite, les deux jeunes gens se plaisent mais Casey n’est pas prête à faire de nouveau confiance à quiconque. Quelles épreuves a-t-elle traversé ? Pourra-t-elle retrouver le bonheur et faire de nouveau confiance aux autres ? Et Armand, est-il celui dont elle a besoin ?

Casey est une jeune femme qui recommence, à peine, à revenir à une vie « normale ». Très discrète, elle ne veut surtout pas se faire remarquer ni attirer l’attention. Au fil des pages, on comprend qu’elle a connu l’enfer, étant plus jeune. Tombée amoureuse du bad boy du lycée, ils forment, en apparence, le couple parfait. Elle, l’ado ordinaire, qui n’aime pas être au centre de l’attention, se retrouve en couple avec le mec le plus populaire du lycée. Mais les apparences sont trompeuses car dès qu’ils ne sont que tous les deux, les belles paroles et les gestes affectueux ne sont plus au rendez-vous. Les dégâts sur Casey sont ravageurs et elle va tout perdre car elle a cru aux belles paroles de celui qu’elle pensait être son prince charmant. Après un temps d’isolement, elle emménage loin de chez elle pour recommencer une nouvelle vie. Sa rencontre avec Armand va tout changer car elle va réveiller en elle des sensations qu’elle pensait mortes. Craintive, sur la défensive, Armand va devoir faire preuve de patience et de tacts pour amadouer celle qui l’a frappée en plein cœur. En effet, le jeune policier est littéralement tombé sous le charme de sa jeune voisine dès le premier regard et il devra agir avec précaution s’il ne veut pas la voir filer entre ses doigts… Entre eux, la relation va évoluer sur courant alternatif, tantôt avec des grands pas, tantôt avec quelques pas en arrière. Mais, ne dit-on pas que Rome ne s’est pas construite en un jour ? Ainsi, nos deux protagonistes vont prendre le temps de faire les choses dans l’ordre afin de se donner une chance d’avoir un futur ensemble.

Avec ce premier roman, l’autrice frappe un grand coup en abordant des thématiques lourdes telles que les violences conjugales, le harcèlement ou les difficultés de se reconstruire. Le lecteur ne sera pas épargné au cours de sa lecture car sans tomber dans le voyeurisme, on est témoin des horreurs vécues par l’héroïne. Néanmoins, tout est décrit avec tact, sans fioriture mais sans négliger aucun détail. Vous l’aurez compris, cette histoire vous met donc un uppercut émotionnel tant les souffrances décrites font mal et montrent la méchanceté de certains êtres humains. Néanmoins, tout n’est pas sombre et c’est surtout un roman qui nous parle de reconstruction, de confiance en soi et de travail sur soi pour refaire confiance. Entre ombre et lumière, cette romance explore le plus mauvais mais aussi le meilleur des personnes. Au fil des chapitres, on navigue entre présent et passé de Casey et on suit aussi, par moment, Armand, ce qui nous permet de le découvrir un peu plus et de comprendre la sincérité de sa démarche. C’est une lecture fluide, avec des chapitres relativement courts mais j’ai ressenti quelques longueurs par moment et à l’inverse, que cela allait trop vite à d’autres. Néanmoins, j’ai passé un très bon moment et je ne manquerai pas de suivre l’autrice dans ses futures sorties.

Pour conclure, « les cicatrices du passé » est un beau premier roman qui aborde des thèmes difficiles et ne laissera, sûrement, aucun lecteur de marbre.

Retrouvez ce roman sur Amazon

Le jour où j’ai failli ne pas t’aimer de Marie Lerouge

Romance de noël – Livre sorti le 24 novembre 2020
Auto-édition
Lecture personnelle

Ma note : 4/5 mention « lecture doudou »

 

Résumé : Une romance de Noël tout en douceur et en émotion au cœur des paysages enneigés de la Laponie.
Léonie a décidé de passer les fêtes en solo. C’est compter sans sa meilleure amie qui lui propose un super plan : quatre jours de vacances tous frais payés en Laponie. Ils seront six dont Alex qui doit fêter ses trente ans le jour de Noël. Et quand Oriane insiste, il est impossible de lui résister, même si Léonie a très bien compris ses intentions.
Pour Alex, ce voyage dans le grand Nord ne s’annonce pas comme une partie de plaisir. Il est d’autant plus contrarié qu’Oriane, la compagne de son meilleur ami, lui a imposé la présence d’une jeune femme qu’il ne connaît pas et dont il ne parvient pas à retenir le prénom.
Leur première rencontre à l’aéroport le jour du départ est aussi polaire que leur destination. Seule Oriane ne doute pas de la réussite de son plan.


L’avis de #Lilie : J’ai découvert la plume de Marie Lerouge l’an passé avec sa comédie romantique « Quelque chose de Marilyn« . J’avais passé un bon moment donc quand j’ai appris qu’elle avait écrit une romance de noël, je n’ai pas hésité longtemps car j’avais très envie de la relire mais aussi de continuer mon immersion dans l’ambiance des fêtes.

Nous faisons ici connaissance avec Léonie qui part fêter noël en Laponie avec sa meilleure amie Oriane, Marco, le petit ami de cette dernière, Kemal, un collègue et ami de Marco, Marie, la compagne de Kemal, et Alex, qui paye le voyage et qui est très ami avec les deux autres hommes du groupe. Au départ, il se montre très froid avec Léonie, brusque et indifférent. Mais pourquoi se montre-t-il si fermé ? Oriane pense-t-elle vraiment que Léonie et lui pourraient se mettre en couple ? Que leur réserve ce voyage en Laponie ?

Léonie est une artiste qui a l’habitude de se débrouiller seule et qui se contente du minimum. Rêveuse et passionnée, elle se livre corps et âmes dans ces passions et appris à vivre sans faire de vagues. Sa rencontre avec Alex va la bousculer car elle ne comprend pas cette attirance pour cet homme si distant. En effet, il faut bien dire qu’au départ, notre héros va se montrer distant avec notre héroïne et il aurait bien pu se révéler être un personnage très antipathique. Mais finalement, on comprend rapidement que le but de ce voyage n’est peut-être pas celui affiché et on découvre un homme blessé qui n’a pas tellement confiance en lui et qui a peur de s’attacher. La rencontre entre Alex et Léonie sera donc une rencontre entre deux âmes abimée et qui ne savent plus si elles doivent espérer être réparées.

J’ai passé un excellent moment de lecture avec cette romance. Tout d’abord, on est en immersion dans l’ambiance de noël grâce au cadre géographique mais aussi aux facéties des personnages. Les bons sentiments sont bien sûr présents et l’intrigue, même si son dénouement nous semble évident, n’est pas cousu de fil blanc. En effet, il y a de nombreux rebondissements qui nous font douter, espérer, sourire et grimacer. La plume de l’autrice est vive et dynamique. Les courts chapitres incitent le lecteur à tourner les pages et la double narration permet d’en savoir plus sur l’un et l’autre des protagonistes. La fin est un petit peu rapide pour moi, j’aurais voulu en savoir plus car je dois avouer que j’ai eu du mal à laisser toute cette joyeuse bande.

Pour conclure, amoureux des romances de noël, ne laissez pas passer « le jour où j’ai failli ne pas t’aimer« . Cette jolie histoire pleine d’émotions et de rebondissements saura, sans nul doute, vous tenir en haleine, vous transporter aux limites du cercle polaire et vous faire croire à la magie de noël !

Retrouvez l’univers de Marie Lerouge ici
Retrouvez ce roman sur Amazon

 


Speed noël et autres histoires courtes d’Elise Picker

Recueil de nouvelles – Edition poche sortie le 10 octobre 2020
Auto-édition
Lecture personnelle

Ma note : 5/5 mention « incontournable 2020 »

 

Résumé : Comment rencontrer l’âme sœur ? Peut-on compter sur le miracle de Noël ? Que ce soit au cours d’un speed-dating, grâce à un pari stupide ou dans les circonstances les plus insolites, Anna, June, Wilhem, Kim, Justin et les autres devront composer avec le destin et un karma parfois facétieux !A travers une série d’histoires brèves, tantôt romantiques, tantôt tendres ou humoristiques, Elise Picker s’amuse à décortiquer ces petits moments où l’étincelle jaillit.


L’avis de #Lilie : Je poursuis ma lecture des romans publiés d’Elise Picker avec ce recueil de nouvelles. Sorti en 2018, je n’avais, jusque là, pas pris le temps de le découvrir mais j’ai profité de sa réédition en poche pour me le procurer….. et le dévorer !

Sept nouvelles composent ce livre mais trois sont liées entre elles puisqu’elles parlent d’une soirée de speed-dating organisée dans un bar mais à chaque fois, elle est vue du point de vue d’un personnage différent. J’ai trouvé cela très original car au fil des pages, on en apprend plus sur les uns et les autres, et on se fait, ainsi, une idée assez globale de cette soirée.
« Maudit cadeau » met à l’honneur le destin qui, parfois, permet de faire des rencontres inattendues. Cette nouvelle pleine de rebondissements m’a fait pensé à une sitcom à l’américaine avec ses rires, ses larmes et ses moments de gêne….
« Une dinde pour noël » est mon histoire préférée. Nous faisons connaissance avec June qui s’est lancé le pari, un peu fou, d’accueillir sa famille chez elle pour le réveillon. Malheureusement pour elle, rien ne se passera comme prévu mais qui c’est, le miracle de noël lui permettra peut-être de se sortir de ce mauvais pas ? Le thème du poids des traditions est ici évoqué et j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour l’héroïne qui va tout faire pour faire plaisir à ses proches.
« A l’aveuglette » nous parle de rencontre virtuelle. Parfois, être derrière un écran nous aide à aborder la personne qui nous fait rêver. Ici, le suspense sur l’identité du chevalier servant de Cassie est le point central de l’histoire et le voile ne se lève qu’à la toute fin!
Enfin, « l’inconnu du bar » parle de routine dans le couple et de nouveau départ. Cette nouvelle est un peu à part, par rapport aux autres car on est moins dans la comédie romantique et plus dans l’érotisme. Néanmoins, cette touche pimentée est une excellente idée et ajoute une singularité à cette histoire.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce recueil. Elise Picker excelle dans l’écriture des nouvelles car elle sait nous tenir en haleine du début à la fin et elle en dit suffisamment pour contenter son lecteur. De plus, chaque histoire a son identité, sa thématique et on ne lit pas deux fois la même chose. On sourit beaucoup au cours de cette lecture, on s’inquiète aussi un peu parfois, mais on referme le livre avec l’impression d’avoir passé un bon moment.

Pour conclure, « Speed noël et autres histoires courtes » est un très bon recueil de nouvelles. Laissez-vous emporter par la magie de noël et savourez ces histoires avec une boisson chaude, sous un plaid, en toute décontraction.

Retrouvez l’univers d’Elise Picker ici
Retrouvez ce roman sur Amazon en cliquant ici !

img_20180426_160220_117

En quête de l’étrange : l’affaire Melmenac de Sélène Derose

Thriller/horreur – Livre sorti le 3 septembre 2020

Auto-édition

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « glaçant »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier Sélène Derose pour sa confiance et pour m’avoir confié son nouveau roman en service presse.

Résumé : Lacura Obs était partie couvrir, pour le journal « En quête de l’étrange », un sujet inédit autour de la mine présumée hantée de Melmenac et le destin tragique de cinq mineurs. Elle en revient brisée de corps et d’esprit. Son collègue, Jasper Vincens, accepte de poursuivre l’investigation et décide de se rendre à son tour dans cette mystérieuse bourgade, afin de faire la lumière sur cette affaire. Que peut-il bien se cacher derrière la brume de Melmenac ?

 

L’avis de #Lilie : J’ai connu Sélène Derose l’an passé, à l’occasion de la sortie de sa duologie « Alter-Ego ». Transportée loin de ma zone de confort, je n’ai pas hésité lorsque, cet été, elle m’a proposé de découvrir son nouveau roman qui est un thriller fantastique avec une pointe d’horreur. Confiante, je me suis lancée dans ce livre comme un défi à relever…. je ne m’attendais pas à ressentir tout ce que j’ai ressenti au cours de cette lecture….

Nous faisons ici connaissance avec Jasper, un journaliste d' »En quête de l’étrange ». A l’hôpital au chevet de sa collègue Lacura Obs, il lui fait la promesse d’aller au bout de l’enquête qui l’a mystérieusement entraînée sur ce lit. Arrivé à Melmenac, les portes se ferment, les habitants se taisent et se méfient de ce journaliste venu se mêler de leurs affaires. Pourtant, un coup du destin va lui permettre de trouver un allié et le journal va lui envoyer une aide inattendue. Dans ce village mystérieux, trouvera-t-il les réponses à ses questions ? Est-il prêt à découvrir les secrets de Melmenac ?

Ce roman est assez court et au final, on sait peu de choses sur les différents protagonistes. Ce qui m’a frappé en commençant cette histoire, c’est l’ambiance oppressante que l’autrice arrive à créer. Dès le départ, on sent que ça ne sera pas une lecture légère ni facile. Au fil des pages, le mystère s’obscurcit et l’atmosphère devient de plus en plus lourde. La plume de Sélène Derose nous immerge totalement dans les brumes de Melmenac et j’avais l’impression d’être au côté des différents personnages dans cette quête dangereuse et incroyable. Les touches de surnaturels et de fantastique font doucement monter la tension jusqu’à cette fin, qui m’a complètement prise de cours…. Tout au long du roman, on oscille entre certitudes et interrogations, on a bien du mal à démêler le vrai du faux et au fil de l’enquête, on va de surprises en révélations qui vous glacent le sang ! Peu adepte du surnaturel et de l’horreur, j’ai frissonné à de nombreuses reprises et ai même due poser ma liseuse pour reprendre mes esprits. Je pense donc que le pari est bel et bien réussi car je me suis totalement prise au jeu ! 

Pour conclure, je recommande « En quête de l’étrange : l’affaire Melmenac » à tous les amateurs de romans mêlant suspense, fantastique et horreur. A noter que ce roman est la suite de la nouvelle « les mystères de Malmenac » parue dans le recueil « effets d’emprises« . Pour ma part, cette lecture me confirme que Sélène Derose fait partie des autrices à suivre tant ses romans sont prenants et vous embarquent dans des univers complexes dont on a bien du mal à se détacher, une fois l’histoire terminée.

 

Retrouvez l’univers de l’autrice ici
Retrouvez ce roman sur Amazon en cliquant ici !

img_20180426_160220_117

Je veux un homme qui…. de Tamara Balliana

Romance contemporaine – Livre sorti le 23 juin 2020

Montlake Romance

Service presse

Ma note : 4.5/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier Montlake Romance et Netgalley France pour m’avoir permis de découvrir ce roman.

Résumé : Oriane aime Jules, Jules veut l’aider à trouver l’amour.

Oriane, jeune policière sportive et célibataire, ne rencontre que des hommes qui ne l’intéressent pas, ou qui ne sont pas disponibles à l’instar de Jules, le patron du Café de la Place de Cadenel, qu’elle aime secrètement depuis l’adolescence.

De son côté, Jules est plutôt préoccupé par la préparation de sa soirée, qui s’annonce mémorable. Pari réussi… mais pas tout à fait comme il l’imaginait ! Voir tous ses plans partir en fumée, et se retrouver au poste menotté par Oriane ne faisait certainement pas partie du programme. Mais à cette occasion, lui qui n’a toujours accordé qu’une attention distraite à la jeune femme, s’aperçoit qu’il peut compter sur elle.

Petit à petit, leur amitié se développe, et Jules entreprend d’aider Oriane à trouver l’amour au moyen d’une liste : celle des qualités indispensables à l’homme de sa vie. Mais comment faire comprendre à Jules que le seul homme qu’elle veut, c’est lui ?

 

L’avis de #Lilie : Je continue sur ma lancée et enchaîne donc avec ce troisième roman de Tamara Balliana qui prend pour cadre Cadenel. Un peu déçue par l’histoire précédente, j’étais donc sur la réserve…. mais quelle jolie surprise que ce troisième tome !! Je me suis régalée à suivre Jules et Oriane, deux protagonistes qui ont su me toucher et m’embarquer dans leurs folles aventures !

Nous retrouvons ici Oriane, une des membres du clan des « célibataires malgré elles ». Policière municipale, elle est désespérément célibataire et cela pour deux raisons : tout d’abord, elle ne se sent pas jolie ni désirable pour la gente masculine. Ensuite, depuis toujours, elle fantasme sur Jules, le patron et cuisinier du « Café de la place ». Mais le bad boy semble à peine faire attention à elle, jusqu’à cette fameuse soirée où tout va basculer. Aidés par le destin, ils vont apprendre à se connaître et à se découvrir. Mais Oriane peut-elle espérer plus qu’une histoire d’amitié ? Jules va-t-il comprendre qu’il plaît à la jeune femme ? Est-il possible qu’il développe des sentiments pour elle ?

Oriane est un personnage féminin qui m’a beaucoup touché. Complexée par son physique, elle rêve et croit désespérément au grand amour. En effet, elle ne cherche pas seulement un compagnon de vie, elle espère trouver celui qui saura la compléter, l’épauler et partager une complicité à toute épreuve. C’est une battante, qui n’a pas l’habitude de se laisser marcher sur les pieds et qui défend ce en quoi, ou en qui, elle croit. Néanmoins, elle est parfois un peu trop gentille et a bien du mal à dire non. En plus de tout ça, elle a mis Jules sur un piédestal et elle se demande si elle doit abandonner son fantasme ou tenter sa chance, malgré tout, car ce dernier est fraîchement revenu sur le marché. Pendant longtemps, il a été considéré comme le « vilain petit canard » car il a un peu dévié du droit chemin dans sa jeunesse. Pourtant, depuis quelques années, il s’est repris et a tracé sa route en reprenant le bar de sa famille pour en faire un restaurant qui commence à se faire un nom. Malgré tout, il lui reste cette réputation de mauvais garçon qui peut faire frémir… ou fantasmer certaines ! Nous faisons aussi connaissance avec Ethan, un nouveau personnage original, et nous en apprenons plus sur deux protagonistes croisés précédemment, mais dont je tairais le nom.

J’ai trouvé ce troisième volet très abouti. Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé les deux personnages principaux car ils sont un peu atypiques par leurs parcours ou leurs physiques. L’évolution de la relation se fait pas à pas, sans rien précipiter, assez naturellement. La plume de l’autrice est toujours aussi efficace mais là où j’ai été touché, c’est sur le plan émotionnel. En effet, j’ai ressenti, au cours de ma lecture, un véritable chamboulement au plus profond de mes tripes et je dois dire que j’ai retenu mes larmes à certains instants. Comme toujours, il y a aussi du rire et des sourires mais j’ai perçu que cet épisode jouait avec nos nerfs et notre sensibilité. J’ai aussi retrouvé avec joie les personnages rencontrés précédemment et comme je le disais un peu plus haut, j’ai aimé qu’il y ait une deuxième histoire derrière l’intrigue principale. C’est une touche d’originalité non négligeable et cela amène également son lot d’émotions pour le lecteur.

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment de lecture avec « Je veux un homme qui…« . Au delà du titre original, cette romance se démarque grâce à une héroïne touchante, une intrigue bien ficelée et, en toile de fond, des intrigues annexes qui amènent leur lot d’émotions et de rebondissements. J’en profite pour confirmer que Tamara Balliana est entrée dans mon top des autrices à suivre les yeux fermés ! 

 

Retrouvez tout l’univers de l’autrice ici
Retrouvez ce roman sur Amazon en cliquant ici !
Retrouvez mon avis sur « Quand l’amour s’en mail » ici
Retrouvez mon avis sur « L’amour est dans le chai » ici

pro_reader_120    reviews_50_120    favorited_reviews_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

img_20180426_160220_117

Projet Espoir, tome 2 : Les suppliciés de Charlène Gros-Piron

Fantasy – Livre sorti le 26 mai 2020

Auto-édition

Service presse

Ma note : 4,5/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier chaleureusement Charlène Gros-Piron pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir ce tome 2.

Résumé : Je savais que Rome serait un guêpier. Je le savais.Non seulement j’ai perdu une heure de souvenirs cruciaux impliquant Joachim, mais en plus de ça, l’abbé Sight a décidé de faire de moi son nouveau jouet. Comme si j’allais obéir en bon petit soldat. Je suis loin de tout comprendre, mais je suis bien décidée à remédier au problème. Toutes nos règles sont en train d’éclater, l’Obscurité gagne du terrain et je sens que l’enfer va se déchaîner. La question est : jusqu’à quel point ? À qui puis-je réellement me fier ?

 

L’avis de #Lilie : J’ai découvert le tome 1 un peu par hasard et j’ai été totalement happée par cet univers fantastique. Impatiente de retrouver Daphné et son équipe, je me suis lancée pleine d’envie et d’entrain dans ce tome 2 qui m’a réservé des surprises….. et quelques sueurs froides !!

Ce tome reprend là où on avait laissé Daphné et Joachim.Sauf que Daphné a une perte momentané de mémoire et ne se rappelle plus ce qu’il lui est arrivé dans les dernières heures!! Rapidement, elle comprend qu’à Rome, les événements sont en train de dégénérer et que tout ne se passe pas comme elle l’avait prévu. Entre danger et suspicions, qu’est-ce qui attend Daphné et son équipe ? Pourquoi les Obscurs se rapprochent-ils autant de la basilique St Pierre ? Sont-ils les seuls dangers présents ?

J’ai retrouvé avec joie le personnage de Daphné, qui est, pour moi, un protagoniste qu’on pourrait presque qualifier d’anti-héros. En effet, elle n’est pas du genre à rentrer dans le moule ou à se laisser faire. Elle a toujours sa personnalité bien trempée et ses angoisses, une fois la nuit tombée. Néanmoins, elle est viscéralement attachée à son équipe et sa relation avec Joachim va connaitre un nouveau tournant. En se rapprochant, ils vont être plus forts et réussir à s’apaiser mutuellement. Pourtant, rien ne sera simple pour eux tant leur hiérarchie va les malmener, que ce soit avec des missions dangereuses ou en remettant leurs paroles en doute. On découvre ici une nouvelle facette de Joachim, bien plus avenant que dans le tome 1. On en apprend également plus sur le passé de « Moucheron » et d’Anita, qui seront des compagnons de fortune fidèles. Tous ensemble, ils vont forment une équipe solide, solidaire et remarquablement bien organisée. Avec leurs spécificités, ils se complètent merveilleusement bien et forment un groupe quasi-indestructible.

Ce tome 2 est assez dingue. En effet, il est plus sombre que le premier et croyez-moi, je ne pensais pas que cela était possible. L’étau autour de Daphné et de son équipe se resserre et ils vont connaitre un grand nombre d’aventures et de mésaventures. La noirceur étend son emprise et au fil des pages, on se met à douter de tout le monde. L’autrice nous emmène dans les dédales de la cité des anges et nous captive grâce à une plume fluide, dynamique et très visuelle. Encore une fois, on hurle en arrivant à la fin car elle nous laisse sur un événement qui nous fait frissonner et nous frustre au plus haut point !! Les questions en suspens sont nombreuses et la menace plane toujours…. que nous réserve la suite ? Telle est la question….

Pour conclure, ce tome 2 du « projet espoir » est une belle réussite. L’autrice joue avec son lecteur en nous embarquant dans une aventure tortueuse et sombre qui n’a pas fini de nous surprendre. Je n’ai qu’une chose à ajouter : vivement le tome 3 !!

 

Retrouvez ici mon avis sur le tome 1 : « Touchée »
Retrouvez l’univers de l’autrice ici
Retrouvez également ce roman sur Amazon

img_20180426_160220_117

OOM d’Alexiane Thill

Science-fiction – Ebook sorti le 15 avril 2020

Auto-édition

Service presse

Ma note : 4/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier chaleureusement Alexiane Thill pour sa confiance et pour m’avoir confié, en avant-première, son nouveau roman.

Résumé : Vingt équipes, vingt pays, cent- quarante hommes et femmes… un seul trophée.
En 2056, les Worlds, championnat d’e-sport, basé sur un célèbre jeu vidéo en réalité virtuelle, ont remplacé les Jeux Olympiques.
Kira n’est pas censée y participer.
Kira n’y a pas sa place.
La jeune femme fait pourtant partie de La Ligue française, et vise à tout prix la savoureuse récompense. Tout ce qu’elle doit faire, c’est venir à bout des nombreux défis qui l’attendent durant quatre mois, dans l’univers post-apocalyptique de Terra Legends.
Mais lorsqu’il est question de protéger un lourd secret confié par Virtual Games de la curiosité et du magnétisme du capitaine de son équipe, Tristan, tous les coups sont permis.
Quitte à affronter ses propres coéquipiers…

 

L’avis de #Lilie : Lorsque j’ai entendu parler de ce nouveau roman d’Alexiane Thill, j’ai été étonnée par le résumé. Les jeux-vidéos ne sont pas une passion pour moi mais j’ai la chance, ou la malchance, d’avoir de nombreux amis « gamers » donc ma curiosité ayant été titillée, je me suis laissée tenter…. et ne regrette absolument pas cette « expérience ».

Nous voilà en 2056, aux championnats du monde d’un célèbre jeu vidéo qui permet à ses joueurs d’évoluer en réalité virtuelle totale. L’équipe de France découvre Kira, une jeune assistante, qui a pris la place d’Arthur, membre historique de l’équipe. Rien ne lui sera épargnée, entre suspicion et humiliation. Pourquoi est-elle là ? Quel est le secret que Virtual Games lui demande de cacher ? Arrivera-t-elle à trouver sa place ?

Kira est une jeune femme timide et solitaire. On comprend, au fil des pages, qu’elle n’a pas eu une vie facile et qu’elle a trouvé dans Terra Legends un échappatoire. Habituée à jouer seule et refroidie par l’accueil qui lui a été réservé, elle va devoir prendre sur elle pour apprendre à jouer avec les autres mais aussi déployer tout son savoir-faire pour rassurer ses coéquipiers et se faire accepter par eux. On la voit évoluer, lutter, tout au long du récit, et c’est un personnage que j’ai pris plaisir à suivre même si j’aurais aimé, par moment, qu’elle se fasse plus confiance. Je suis maintenant obligée de vous parler de Tristan, le capitaine. Charismatique, il coordonne les actions de tous les membres et c’est lui qui va, le premier, essayer de percer la carapace de Kira. Lui non plus n’a pas eu un parcours linéaire ni facile mais c’est un personnage attachant, profondément humain et avec de belles valeurs. Parmi les autres joueurs, mention spéciale à Amélie, l’alchimiste, que j’ai eu beaucoup de mal à apprécier et à cerner, mais qui montre plusieurs visages au fil de l’histoire, ce qui la rend très intéressante. Enfin, j’ai adoré Antoine, un des premiers qui va faire confiance à Kira et qui, avec ses discours interminables et loufoques, met un peu de légèreté dans certaines situations tendues.

Comme je le disais au départ, je ne suis pas une spécialiste des jeux vidéos mais j’ai quelques connaissances. Ainsi, j’ai pu rapidement m’immerger dans l’univers de ce roman qui se passe en grande partie dans le jeu « Terra Legends ». Si vous n’êtes pas un adepte ou pas connaisseur, ne vous inquiétez pas. L’histoire est ponctuée de nombreuses notes expliquant les termes un peu techniques et les scènes dans le jeu sont très bien décrites, à tel point que je m’y suis vraiment vue ! J’ai beaucoup apprécié qu’il y ait, aussi, une bonne part de l’intrigue qui se passe hors du jeu, entre les personnages, dans la vie réelle. Ainsi, on s’attache plus facilement aux personnalités qui se dévoilent. Je ne connaissais pas du tout la plume de l’autrice et je dois dire que je n’ai pas du tout été déçue ! On sent qu’elle maîtrise son sujet et la passion qui l’anime. Sa plume est dynamique, vive et émotionnellement prenante. En effet, passé un certains cap, je n’ai plus réussi à poser ma liseuse, tellement prise dans l’histoire mais aussi curieuse de ce qui allait arriver à nos héros. J’ai tremblé à leurs côtés et j’ai eu un uppercut émotionnel un peu avant le dénouement final, qui est incroyablement prenant. 

Pour conclure, si vous recherchez un roman original, entre science-fiction et « romance geek », laissez-vous tenter par « OOM » ! Alexiane Thill réussit, avec ce roman, son nouveau pari, en écrivant une histoire se passant dans l’univers des jeux vidéos mais surtout, en nous tenant en haleine jusqu’au dernier moment ! 

 

Retrouvez l’univers d’Alexiane Thill ici
Le lien kindle, c’est par ici