HOT BLUE, une romance de Danielle Guisiano.


Après une longue absence, Elsa revient en Provence où elle retrouve ses amis. Emportée dans un tourbillon de soirées effrénées, elle profite de l’été et d’une liberté chèrement acquise.
Sa rencontre avec Lorn, un homme ambigu et mystérieux la trouble profondément. D’autant plus que ce dernier ne cache rien de son homosexualité. Précédé par une réputation sulfureuse, Lorn installe un climat équivoque qui remet en cause l’intégrité de la jeune femme.
Parce que parfois l’attirance ne s’embarrasse pas de principes, Elsa est-elle prête à relever un tel défi ?

L’histoire aurait pu être un conte de princesse. Un ex qui veut sa part du steak, un chevalier pas vraiment « blanc » et une princesse aussi paumée que le petit Poucet qui tente malgré sa bonne volonté et un désir à fleur de peau de tenir le cap sans se perdre.

 

Cela aurait pu être une histoire de princesse, mais c’est sans compter sur le talent indéniable de Danielle Guisiano qui a tendance (et là je minimise) à vouloir vous faire sortir de nos gonds.
Elsa (qui n’a rien à voir avec la Reine des Neiges) vient enfin de mettre un terme à la relation toxique qu’elle entretenait depuis quelques mois avec cet homme qui lui a été désigné par ses parents comme étant son futur mari. Elle a fui loin de la région parisienne où son avenir lui semblait terne. Direction la Provence, pas trop loin de la mer, où le joli mas de sa grand-mère, intrépide et de très bons conseils, l’accueille chaleureusement. Elsa se requinque et retrouve peu à peu goût à la vie. Pour cela elle peut compter sur son amie d’enfance qu’elle voyait uniquement pendant les grandes vacances. Elle enchaîne les fêtes et les beuveries se délestant ainsi de son passé.

 

Sa rencontre avec Lorn est résolument épique. Lui jouant au piano, elle se faufilant dans la maison de sa meilleure amie. Un instant, un choc, le coup de foudre ! Lui grognon et insultant ! La panoplie du parfait connard ! Sa réputation le précède. Homosexuel ses frasques l’ont terni d’être un homme sulfureux. Architecte de formation, il projette de partir à Los Angeles pour faire carrière dans le monde du cinéma. Contre toute attente et malgré tout, une relation naît entre les deux. Je te cherche moi non plus, des gestes, des regards équivoques. Loin de renoncer à son orientation sexuelle, Lorn n’est pas insensible aux charmes de la belle Elsa. Bien trop protecteur, attentionné, il sème le trouble. L’attirance est tout aussi réciproque. Le danger : y succomber ! Tomber à nouveau au cœur d’une relation toxique où l’attachement serait vain, est la pire histoire qu’Elsa voudrait construire. Et comme le dit si bien Blaise Pascal : « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point ».

 

Danielle Guisiano signe une nouvelle romance de tonnerre. Très vite j’ai été accaparée par son histoire transportée par cette plume qui sait si bien mettre en évidence les émotions et leurs incongruités. Elle explore l’universalité des sentiments, leur non-sens et leur non-avenir. Elle leur apporte cette touche de sensualité et de romantisme et toujours ancrée dans la réalité des relations. Elle transfigure l’amour, le manipule avec grâce et lui donne tout son éclat. Les personnages sont tout aussi attachants qu’exaspérants. Leur chemin respectif est cabossé et leur rencontre remet tout en perspective. Insufflant une incroyable force à ses personnages et l’espoir, elle leur construit une histoire au-delà de la réalité. Pourtant l’amour est là, vivant et frétillant d’impatience attendant le bon moment pour exploser.

 

Une romance hors norme portée par des personnages qui le sont tout autant. Une histoire atypique que j’ai tout simplement adorée. Vous pouvez foncer !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Mon avis sur d’autres romance de Danielle Guisiano

LES PAPILLONS SE CACHENT PENDANT LA PLUIE de Danielle Guisiano.


Le hameau de Sivergues n’est pas un lieu comme les autres. Il répare les ailes froissées des papillons après la pluie. Blanche est loin de se douter que le chaos de sa vie la dirige vers une rencontre décisive. Si elle a quelqu’un à découvrir, c’est avant tout elle-même. Quant à Eddy, son taciturne voisin, il trace son chemin, solitaire. Le destin va réunir ces deux âmes à vif.
Entre passé et avenir, leurs vieux démons s’agitent. Rien ne sera facile, pourtant le moment est venu d’ouvrir les ailes pour s’envoler

 
Bouleversant est le premier mot qui me vient à l’esprit. Danielle Guisiano a fait battre mon cœur pendant ces quelques heures de lecture d’une manière déraisonné. Une magnifique histoire toute en émotion.
Dès son plus jeune âge, Blanche a dû faire face aux moqueries, notamment sur son poids. Portée par un père exigeant, très vite, elle apprend à se protéger de toutes remarques acerbes. Son objectif principal est d’atteindre la première place dans tout ce qu’elle entreprend. Bien des années plus tard, cette manière de vivre est devenue un mantra qu’elle met en œuvre au quotidien. Sa vie se résume à son boulot et à son meilleur copain. Elle y trouve entière satisfaction. Si touts ses faits et gestes sont en accord avec ses principes, son corps lâche peu à peu. Repos forcé, elle se rend dans le Luberon où elle a hérité de la maison de sa tante Elvira dont elle en connaît très peu. Sivergues, petit village isolé au charme désuet, accueille une petite communauté d’une quarantaine de personnes où l’entre aide est primordial. La jovialité est le moteur essentiel à ce groupe de personnes isolées. Blanche déteste la solitude et l’isolement. Elle aime quand la vie trépigne autour d’elle, elle se sent vivre. Ici, rien ! Le silence, une amie en devenir, Constance, des moutons, des soirées loin des bars branchés et un voisin un tantinet taciturne. Les premiers jours sont terribles pour la citadine et puis suite à de regrettables rebondissements, Blanche va prendre goût à cette atmosphère doucereuse. Peut-être qu’Eddy y est pour quelque chose ?!

 

Eddy n’est pas un berger ordinaire. Sa mélancolie, sa morosité et cette manière dont il repousse les gens est désarmante. Cet homme est aussi mystérieux qu’attirant. L’apprivoiser semble une aventure épineuse et pourtant Blanche y mettra toute sa conviction et sa force pour parvenir à le séduire.

 

Un parcours qui semblait tout tracé si ce n’est que les aléas de la vie viennent le pimenter d’une manière effroyable.

 

Un sacré coup de cœur pour cette romance hors norme portée par des personnages terriblement et profondément blessés. Danielle Guisiano les mène sur un chemin ardu vers la résilience et l’acceptation de soi et du bonheur. Sous couvert de la dépression et grâce à l’amitié et à l’amour, ce combat se révèle être une nécessité absolue. Il véhicule l’espérance face au désespoir sournois et latent. LES PAPILLONS SE CACHENT PENDANT LA PLUIE bouleverse et chamboule. La tristesse côtoie la solitude, les moments de questionnements et la joie simple. Portée par une plume sublime et émouvante qui crescendo m’a faite pleurer et rire. Cette romance demeure une des plus belles que j’ai pu lire. L’ambiance, les tenants, les personnages, le scénario, tout m’a conquis. C’est une explosion de sentiments ambivalents. Tour à tour je me suis sentie submergée par ces vagues d’une force incommensurable.

 

A découvrir de toute urgence !

 

Une chronique de #Esméralda

 


Pannes de Cœurs de Danielle Guisiano.

20170322_143112

 

[ NEW ROMANCE – NOUVEAUTE 2017]

EDITIONS BMR

SERVICE PRESSE

 

Je remercie BMR pour ce service presse via Netgalley.

 

Résumé :

Deux sœurs : deux cœurs en panne. Suite à une sérieuse déception amoureuse, Flora jure que le sien est irréparable. Elle multiplie les relations éphémères sans s’embarrasser de sentiments. Cependant, la liaison ardente et sans attaches qu’elle entame avec le magnétique Vincent pourrait bien changer la donne… Quant à Victoire, trahie par son petit-ami découvert dans les bras d’une autre, elle veut encore y croire. Pourtant, son nouveau job – s’occuper du sublime-mais-insupportable Archie, devenu aveugle à la suite d’un accident de ski – ne l’encourage guère dans ce sens. Mais un espoir ténu pourrait bien dégripper leurs cœurs, à moins qu’il ne les brise plus encore…

stickers-frise-floraleMon avis :

Malgré un début de lecture hésitant, Danielle Guisiano a su me conquérir. En effet, je ne peux que vous avouer que j’ai grincé des dents en voyant qu’un des personnages principaux, Archie aveugle, allait être assisté par une jeune femme choisie par sa mère (bon vous voyez à quel livre je fais référence). Certes ce début, pas très pittoresque, n’en est plus rien au fils des pages. Ce petit plus qui a totalement fait revirer mon pressentiment sur cette situation de déjà vu. Et en cela m’a totalement séduite pour le reste de ma lecture.

Deux sœur, deux histoires d’amour. Deux hommes, deux vies différentes. Quatre vies parallèles qui vont s’imbriquer les unes des autres pour notre plus grand ravissement.

Victoire, appelée Vic, est une jeune femme qui n’a pas de chance avec la vie. Elle est quelque sorte une Miss boulette ambulante ce qui la rend attachante. Elle accumule les échecs qu’ils soient amoureux ou professionnels. C’est une personne entière avec un caractère de « cochon » mais qui a un gros cœur tendre. Quand elle s’engage dans cette nouvelle mission, elle y met toute son âme à contribution. Elle n’a pas sa langue dans sa poche ce qui rend certains dialogues assez comiques. Mais sa conception de la vie va bouleverser celle d’Archie. Ce dernier est aveugle suite à un accident de ski. L’éternel personnage indécrottable avec son sal caractère. Enfermé dans sa bulle noire, il ne veut plus rien entendre du monde extérieur. Il hait tous les simples plaisirs de la vie. Derrière son éternelle mauvaise humeur et sarcasmes, se cache un homme malheureux, blessé psychologiquement et dépité. Mais parfois dans les ténèbres une lumière arrive à s’infiltrer. Une histoire d’amour authentique où chaque personnages viennent mutuellement compléter les lacunes de l’autre. Une histoire d’amour comme on les aime tendre, passionnelle et déchirante.

En parallèle, la sœur de Vic, Flora, va vivre un bouleversement renversant. La sublime femme, déçue par un amour, utilise les hommes à son bon vouloir, jusqu’au jour où elle le rencontre, Vincent. Une relation compliquée débute. L’auteure décrit très bien leurs caractères assez complexes. Mais ce qui m’a le plus séduite c’est le suspense qui s’y déroule.

Entre moult rebondissements, effusions charnelles, arrachements sentimentaux et chagrins, ce fut une lecture passionnante, grisante, comique et adorablement exquise. La plume de l’auteure fluide et assez innovatrice, nous rend addictives pour notre plus grand plaisir. stickers-frise-florale

Lien Amazon.

pro_reader_120