NOËL DÉSASTREUX, MARIAGE HEUREUX, une romance de noël de Christelle Da Cruz.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H Digital


Noël sera peut-être raté… mais au moins il sera pimenté !
Cat le savait : passer Noël dans les Pyrénées pour préparer le mariage de la mère de Maxime, son meilleur ami, promettait des vacances chaotiques. Son rôle de témoin l’occupe déjà à plein temps, et voilà qu’elle doit en plus garder les trois petits monstres de Maxime en attendant que ce dernier revienne de New York.
Mieux encore : elle est obligée de se coltiner Gaspard, l’un de ses amis, un mec coincé, rabat-joie et psychorigide. Et ça, c’est la goutte de lait qui fait déborder le chocolat chaud ! Le pire, c’est qu’elle arrive encore à le trouver canon avec son petit air de Lenny Kravitz. Après tout, quitte à passer un séjour en enfer, pourquoi ne pas en profiter pour apprécier la chute de son joli fessier sur les pistes de ski…

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
230 pages
Disponible uniquement au format numérique

 

 

MON AVIS

Cat est sans aucun doute une nana joviale qui ne rate aucune fête, qui croque la vie sans embarras, qui aime rigoler, rester en pyjama si le cœur lui en dit, dévorer des romans, en écrire. L’honnêteté prime et lui vaut parfois quelques coups de gueule. Bref, c’est une femme qui dépote qui a du caractère et du mordant. Malmenée pendant son enfance, elle voue un culte à celle de Maxime, son meilleur ami (et non pas plus si affinité),  dont les enfants ont une place particulière dans son cœur. Trois gnomes qu’elle adore autant qu’elle déteste. Pas d’amoureux à l’horizon, il faut dire que son charisme peut en refroidir quelques uns. Pas de chaussure à son pieds et elle s’en accommode parfaitement.

 

Ces vacances sont loin d’être de tout repos. La préparation du mariage de la mère de Maxime, s’occuper des enfants et devoir faire face à un homme aussi irrésistible qu’irascible, Cat et son impatience finissent par exploser. Gaspard est un homme de nature introvertie. Sa timidité l’embarrasse et le propulse dans des situations parfois rocambolesques.  Gaspard et Cat, ennemies to lovers, sont sans cesse entrain de se chercher des noises. Comme on dit « qui châtie aime bien ». Il aura fallu une panne en télésiège pour remettre les pendules à zéro.

 

Christelle Da Cruz signe une romance noël trépidante et totalement géniale. Un village dans les Pyrénées. De la neige à gogo. Des enfants exécrables mais attendrissants. Une grand-mère olé olé. Un sapin énorme. Des bonnets de noël hilarants. Une chute de ski épique. Et des sentiments à profusion qui ne savent pas encore leur signification. Christelle Da Cruz met le paquet et nous éblouit. Une histoire toute simple mais qui a le mérite de faire briller nos yeux, de nous faire rire, de nous attendrir. Elle aime jouer sur les apparences et les mots qui cachent finalement une toute autre réalité. Une romance qui se lit au coin du feu. J’ai adoré l’ambiance, ce petit jeu instillé par les protagonistes, les personnages secondaires qui détonnent. Cat dynamise l’ensemble alors que Gaspard fait office de catalyseur. J’adore leur punchline et leur manière de s’en approprier. Leurs persévérance est tout à leur honneur et leur résilience aussi.

 

Une romance qui se dévore avec envie 😉

MON BEAU SAPIN, ROI DES ENFOIRÉS (que j’aime ton fessier), une romance de Noël de Déborah Guérand.

ROMANCE

Éditions Harlequin – Collection &H Digital


Le père Noël est mort… vive la mère Noël ! 
D’habitude, Fauve adore Noël – et surtout les multiples calendriers de l’Avent qu’elle dévore pour l’occasion. Mais cette année sa période préférée s’annonce tout sauf magique. Pour commencer, elle a été obligée d’accepter le seul job qu’elle a trouvé : lutin du père Noël dans un centre commercial. Jusque-là, rien d’insurmontable.
Sauf que – surprise ! – par le plus grand des hasards il se trouve que le nouveau père Noël n’est autre que Jérémy, son ex. Le Jérémy qui l’a lâchement plaquée il y a deux ans pour partir en tournée aux États-Unis et qui lui a brisé le cœur au passage. Alors, quand elle voit le petit sourire en coin que lui adresse cet enfoiré de père-Noël-Jérémy, elle a soudain très envie de le tabasser à grands coups de sucre d’orge géant devant une file d’enfants bientôt traumatisés…

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
284 pages
Disponible uniquement au format numérique

 

 


MON AVIS

Fauve est une femme au caractère bien trempé. En général sa détermination ne vaut pas son entêtement, mais derrière cette force se trouve un cœur d’artichaut nourrit au chocolat. Fauve est une businesswoman accomplie sauf depuis qu’elle n’a plus de boulot. Désigner en décoration intérieure, elle rêve d’intégrer une prestigieuse entreprise, mais en attendant elle est lutin de noël faisant face à l’hystérie collective qui possède les enfants au nez coulant. Bref pas le boulot de ses rêves heureusement le calendrier de l’avent est là pour lui remonter le moral. Après un père noël aux mains baladeuses, ce dernier est remplacé par le seul et unique amour de sa vie, Jérémy. Armée de son plus joli sucre d’orge et de son sourire de tueuse, la voici entrain de rouster le père noël. Le pauvre homme est quelque peu surpris de sa réaction. Il faut dire que deux ans auparavant c’était la douche froide suivit d’une vague de tristesse sans pareille qui avait assailli la belle Fauve. On peut donc comprendre son geste désespéré.

 

Je finis cette petite introduction par une jolie citation :

 

On a peine à haïr ce qu’on a bien aimé, et le feu mal éteint est bientôt rallumé.
Citation de Pierre Corneille ; Sertorius, I, 3 (1662)
 
Mais quelle romance sensationnelle. Il faut dire que le personnage de Fauve est juste hilarant et j’ai pris un plaisir fou à la découvrir, à rire et à pleurer avec elle. Une femme resplendissante, bourrée de bons sentiments, généreuse et imparable. Genre gaffeuse, maladroite mais tellement touchante. Les sentiments rendent dingue et Fauve en est la première victime. Entre sa passion « pas du tout » modéré pour le chocolat et ses posts Instagram touchant, Fauve est une femme inspirée et inspirante. J’ai passé toute la première partie de cette romance à me tordre de rire. Une immersion totalement réussi dans une atmosphère de noël de dingue. Rapidement je prend à espérer comme elle et à croire que la magie ne noël existerait. Je suis prise d’un véritable engouement pour cette histoire qui parle de seconde chance. Des rendez-vous ratés ne sont pas le point final aux jolies histoires. Une énergie revitalisante découle de la plume de Déborah Guérand qui nous offre un moment de pur bonheur. Les personnages sont justes ravissant et attachant.

 

Bref, une romance de noël qui en jette. Du punch à revendre. Une magnifique ambiance de noël. Et des personnages attendrissants. Je sors de cette lecture ravie et bien au-delà ! Et vive le chocolat !

LA ROSE ET LE CIMETERRE, une romance historique de Penny Watson Webb.

ROMANCE HISTORIQUE

Tome 2

Éditions Harlequin – Collection Aliénor


Entre rêve d’Occident et nuits d’Orient
Damas et Domaine des Joigny, 1191
Flamine est désespérée. Elle, qui a offert toute sa fortune familiale à l’ordre des Templiers pour protéger son frère Thomas parti en croisades dix ans plus tôt, se retrouve sans le sou, en proie à la famine, sans compter les brigands qui menacent son comté.
Elle n’a plus d’autre choix que de consentir à épouser l’odieux comte de Rougy – favori de la régente Adèle de Champagne – bien qu’elle l’exècre. Mais lorsque, de retour en France, Thomas lui annonce qu’elle devra finalement lier son destin à l’impressionnant mercenaire oriental Karim al-Din, Flamine s’y refuse absolument. Bien qu’heureusement chrétien, cet homme semble déjà vouloir la dominer d’un simple regard… 

 

Ma note : 5/5 mention « coup de coeur »
Nouveauté 2021
306 pages
Disponible au format numérique et poche

 


MON AVIS

Contrairement au précédent tome, j’ai adoré celui-ci. J’en ai même pleuré tellement les émotions étaient fortes.

 

Les événements de ce second tome se déroulent en parallèle de la fin du premier tome. Je recommande vivement de lire le premier tome. Si vous ne le souhaitez pas, rien de grave en soi, mais vous n’aurez pas tous les éléments en main.

 

Nous avons rapidement fait la connaissance du mercenaire Karim al-Din, une beauté aussi dangereuse qu’attirante, dans le précédent tome. Présence incongrue au sein du royaume de France, ce syrien baptisé interpelle. Un exotisme rafraîchissant mais qui pourrait être le synonyme de quelque chose de plus grand. Après un temps à la cours du roi Philippe, il met un honneur à rejoindre son ami Thomas avec quelques intentions malhonnêtes ou pas. Thomas, croisé, est parti de ses terres depuis dix années. Il a hâte de retrouver sa petite sœur, une vraie tornade. Son retour sème la joie parmi les siens. Ses terres étaient régies par sa sœur qui mettait un point d’honneur au bien être des siens malgré les différentes menaces qui foulaient ses terres. Flamine est une jeune femme généreuse, entêtée, imprudente, courageuse, bravade. Elle mettait du cœur et de la hargne dans ses décisions quant à la tenue du domaine. Elle n’hésitait pas à travailler la terre, à aider les paysans. L’arrivée de son frère est un réel soulagement. Un souffle d’espoir. Prête à se donner au comte de Rougy, son avenir ne sera pas aussi sombre qu’elle le croyait. Mais son frère a prévu une toute autre vie pour elle et la fiance sans son accord à Karim al-Din.

 

Flamine fière et quelque peu féministe, n’attend pas d’une bonne oreille cette alliance. Cet homme a l’habitude de dominer. Un combat acharné s’annonce entre eux.

 

Penny Watson Webb nous offre une romance historique époustouflante. La confrontation des deux mondes est surprenante. Les personnages au caractère bien trempé, nous offre des moments d’échanges pimentés. Une romance qui se situe essentiellement dans l’action. L’aspect historique est tout autant présent notamment concernant les aspects des mœurs et vestimentaires. Ce qui m’a le plus chamboulé ce sont les émotions qui découlent des deux personnages. Une explosion qui m’a valu quelques larmes. Une histoire totalement addictive mêlant de nombreux rebondissements et sentiments. L’histoire est bien ancrée dans l’atmosphère des croisades. Vous apprécierez la prestance de Flamine et la détermination, parfois défaillante, de Karim al-Din.

 

Une romance historique qui dépote vraiment et qui historiquement a un sens. Des personnages exceptionnels pour une histoire singulière.

 

A découvrir absolument.

 

SEIGNEUR ET ÉPOUX, une romance historique de Lynsay Sands.

ROMANCE HISTORIQUE

Éditions Harlequin – Collection Victoria


Angleterre, 1173
Épouser Lord Hethe Holden –  surnommé le Marteau de Holden en raison de ses redoutables aptitudes belliqueuses  –, Lady Helen ne peut y consentir. Cette décision n’est certainement qu’une douteuse plaisanterie du souverain Henry  II, à qui elle n’a de cesse de se plaindre de cet encombrant voisin.
Pourtant, il serait risqué de désobéir au souverain Henry qui a acté cette alliance. Du moins, pas ouvertement. Si elle parvenait plus sournoisement à devenir repoussante pour Lord Holden, ne se détournerait-il pas naturellement d’elle  ? 

 

Ma note : 4.5/5
Nouveauté 2021
416 pages
Disponible au format numérique et poche

 


MON AVIS

Vous aimez la romance historique et la comédie romantique ? Et bien voici un roman qui allie les deux genres pour un rendu hilarant et surprenant.

 

La première partie est loin d’être la meilleure. Lady Helen a une sainte horreur de son voisin, le bien nommé Marteau de Holden. Un seigneur qui ne s’occupe guère de ses sujets et qui a tendance à user de la violence. Lady Helen est une maîtresse bienveillante. Elle est à l’écoute de ses gens et n’hésite pas à leur venir en aide, si besoin et surtout d’ouvrir les portes aux malheureux voisins. Lady Helen est une jeune femme généreuse, intrépide, mesquine et surtout très habille dans les complots en tout genre. Et le dernier est, en tout état de cause, le seul qui puisse remédier à cette situation ubuesque. Un mariage ordonné par le roi Henry, souverain dont il ne faut pas enfreindre les ordres. Un mariage avec le marteau de Holden est inenvisageable. C’est ainsi que Lady Helen va de toute pièce monter un complot pour évincer son voisin de seigneur.

 

Lord Hethe de Holden est un guerrier aguerri. Sa stature imposante fait blêmir plus d’un. Son impétuosité est dangereuse. Un homme dont il ne faut en aucun cas douter de sa dangerosité. Il n’est pas ravi, également, par cette situation. Mais il ne peut guère s’y opposer. Surtout que Lady Helen dégage un certain charme …. et une odeur pestilentielle.

 

Cette romance est une agréable surprise. Un genre unique de lecture qui m’a tordu de rire. Lynsay Sands gère avec aisance son univers en n’oubliant pas toutefois d’inclure cet aspect historique que l’on retrouve dans des détails minutieux concernant entre autre les métiers, les décors et les habits. Cette touche d’humour est totalement inattendue et c’est ce qui m’a plu. Aborder l’histoire tout en faisant rire est une manière comme une autre d’appréhender un univers. Une plume délicieuse et addictive. Les personnages sont juste adorables et surtout les apparences peuvent être trompeuses. Une lecture rythmée par les nombreux rebondissements, notamment dans la première partie. La seconde est tout autre et nous offre d’excellents moments plus calmes et tournés vers la réflexion.

 

Une romance historique pleine d’aventures tordantes et tonitruantes. J’adore !

 

DES NOCES À L’ÉCOSSAISE, une romance historique de Laura Black.

ROMANCE HISTORIQUE

Éditions Harlequin – Collection Victoria


Écosse, 1795
Pour sauver son père et sa tante de la misère, Prudence est prête à tout. Tout, y compris quitter sa paisible vie de recluse pour lier son destin à celui de Zane Mac Fergall, richissime séducteur écossais, qui semble lui aussi contraint à cette alliance pour régler les dettes de jeu de son lord de père. Un homme qui, sous ses dehors taciturnes, se sacrifie lui aussi pour les siens. Et qu’il devient dès lors plus difficile de tromper de la plus malhonnête des façons…
Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
368 pages
Disponible au format numérique et poche


MON AVIS

DES NOCES A L’ÉCOSSAISE est le second roman de Laura Black que je lis. Cette fois ci, elle m’a embarquée au cœur de l’Écosse de la fin du XVIIIeme siècle. Les Highlands n’existent plus et les clans se sont vus donner des terres et ont été attribués aux lairds des titres. La société n’a subit que  que de rares changements. Les femmes de la haute société sont toujours dévolues au rang d’objets (mariages convenus et marchandés, maîtresse de maison, épouse docile …).

 

Et c’est cela que va vivre Prudence. Issue de la haute bourgeoisie, Prudence est mise au banc de la société dès son plus jeune âge pour des raisons qui lui échappent dès lors. Elle grandit auprès d’une tante et d’une autre jeune fille recueillie par cette dernière. Elle ne manquera de rien. Mais dès que son père apparaît, elle ne doute pas que les ennuis ont suivis. Effectivement, elle se voit proposer un mariage arrangé et qui mettra hors de danger sa tante.

 

Les deux parties concernées ont beaucoup de choses à gagner tant que les conditions soient respectés. Mais il se pourrait que l’amour change toutes les règles et que plus rien ne compte !

 

Cette romance historique s’intéresse énormément aux mœurs et à la société écossaise qui est très démunie et où l’exode de la population est du à la pauvreté. La condition des femmes est également un point fort de cette romance où celle-ci est contrebalancée par la présence de femmes dont le caractère est prononcé. Laura Black nous plonge au cœur d’un monde sans foi ni loi. Un monde cruel, violent où les manipulations diverses contrecarrent l’histoire d’un couple en devenir lié par une certaine méfiance, confiance, passion et amour. J’ai beaucoup apprécié cette lecture jalonnée de rebondissements et d’actions en tout genre. Les personnages sont hauts en couleur et nous offrent des échangent très vifs. Une plume à laquelle il est facile de s’accrocher et qui nous offre un joli moment de lecture.

 

L’OUBLIÉE DE THORNWOOD, une romance historique de Audrey Perri.

ROMANCE HISTORIQUE

Éditions Harlequin – Collection Victoria


Londres, 1885
Des missives  disparues ? Esme n’en croit pas un mot. Pourquoi Victor Hadden –  l’homme qu’elle a autrefois aimé, avant qu’il fasse d’elle la risée de la société  – ne peut-il la laisser profiter du bal entre les bras du séduisant Richard Thorne, au lieu de prétendre lui avoir écrit de nombreuses lettres  ?
Qu’a-t-il donc à la tourmenter, alors qu’elle a eu tant de mal à mettre en sommeil ses sentiments pour lui ? Esme a bien le droit de goûter au bonheur, après six ans de sacrifice à veiller sa sœur désormais disparue… Et ce n’est pas Victor, aussi déstabilisant soit-il devenu dans son costume de riche négociant, qui détruira son bonheur une fois de plus  !

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
320 pages
Disponible au format poche et numérique

 

 


MON AVIS

Esme a passé six années de sa vie à prendre soin de grande sœur malade. Six années loin de la société londonienne, loin de ses rêves de faire un honorable mariage et de fonder une famille. Esme n’en a jamais voulu à sa grande sœur, sa place était auprès d’elle. A la mort de cette dernière, cette épreuve fut une terrible onde de choc. Le deuil, reprendre la vie semblent à Esme insurmontable. Alors quand elle voit son beau-frère revenir des semaines après l’enterrement de sa femme accompagnée, son sang ne fait qu’un tour et la tristesse la submerge. Les souvenirs sont aussi futiles qu’une feuille morte. C’est dans un état d’esprit morose qu’elle rejoint sa tante à Londres. Un long chemin de pénitence l’attend et sa tante mettra un point d’honneur à faire sortir Esme de cette léthargie invivable. Esme est une jeune femme plein de charme, de détermination et loin d’être futile. Par l’entremise de sa tante, elle s’intéresse au monde, à la lecture. Lorsqu’elles sont conviées à un repas, le passé va rattraper Esme.

 

Elle n’a jamais pu oublié Victor. Le beau Victor qu’elle a le plaisir de rencontrer lors d’une cure thermale. Victor est un jeune homme sensible, courtois, gentleman, intelligent et qui n’a guère prêté attention au léger handicap d’Esme. Jusqu’à qu’elle le prenne par surprise au cœur d’une discussion sensible. Depuis ce jour là, les années se sont écoulées sans aucune nouvelle. Le revoir est un choc mais elle ne se laissera pas séduire à nouveau. Son attention est dirigée vers un tout autre, Richard Thorne. De nouveau admise dans la haute société, Esme laisse les mauvais souvenirs s’évaporer et se prend au jeu.

 

Nous sommes ici fin du XIXeme siècle où les mœurs de la haute société londonienne sont toujours d’actualité. Les bals, les rumeurs, les on-dits façonnent encore les femmes qui n’ont pas toujours une place privilégiée. Ces dernières sont toujours choisies selon son rang et elles n’ont quasi aucun droit. D’ailleurs on découvre tout au long de cette romance historique que quelques femmes osent s’associer pour combattre et donner leur chance aux femmes les plus misérables. Esme est considérée comme une vieille fille vu son âge et les chances de se trouver un mari sont très minces. J’ai beaucoup apprécié les aspects de chaque personnalité, le contexte de la société et les quelques rebondissements qui jalonnent l’histoire. Une jolie romance où la femme est en son centre.

 

COURTOIS CHEVALIER … OU PRESQUE, une romance historique de Christina Dodd.

ROMANCE HISTORIQUE

Éditions Harlequin – Collection Victoria


Angleterre, 1485
Bannie de la cour de Henri VII, objet des plus viles rumeurs qui lui attribuent la naissance d’un enfant illégitime, Lady Marian a pris l’habitude de cultiver le silence pour protéger le tout jeune Lionel, ainsi qu’elle en a fait la promesse au précédent souverain.
Pourtant, face à Griffith –  preux chevalier qui a mis son âme en émoi dès le premier regard  –, elle sent ses défenses faiblir. Même lorsque la prudence exige qu’elle tienne cet inconnu à distance pour mener à bien sa mission…  

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
464 pages
Disponible au format poche et numérique


MON AVIS

Lady Marian a fui la cour du roi Henri dès la naissance de son fils. Se réfugiant auprès de son père sur ses terres. Lady Marian vit ainsi depuis deux longues années où elle a du faire face à sa situation. Élever un bâtard au cœur d’une société ultra patriarcale est loin d’être une sinécure. Mais Lady Marian a en elle l’audace et le courage pour faire face à toutes les épreuves qui se présenteraient à elle. Maniant l’épée avec avidité et maîtrise, elle met à genoux tout homme qui l’importune. Elle tire cette force du plus profond de son être et cette hargne ne serait s’éteindre.

Griffith est un chevalier (écossais) à la solde du roi Henri et qui a pour mission de remettre un pli à lady Marian. Leur première rencontre est quelque peu mouvementée et voire violente. N’étant pas un homme facilement déstabilisé par une certaine rousse, Griffith va devoir faire preuve d’un flegme pacifique afin d’amadouer la belle et de la protéger selon les désirs du roi. Griffith est sans contexte la caricature parfaite du bel écossais : rude, bourru, parfaitement bâti, charmant quelque fois, courtois de temps en temps, séducteur et affable de beauté et surtout doté d’une puissance infaillible. La belle rousse est une jolie anguille insaisissable surtout lorsqu’elle décide fréquemment de prendre la fuite.

Cette romance historique est placée sous le signe de nombreux rebondissements, de manipulations et de sournoiseries. Les aventures sont nombreuses et ardues ne laissant aucun répit aux personnages. L’intrigue est très bien ficelé malgré le fait que les soupçons se confirment rapidement, il est agréable donc de découvrir le déroulé vers le final tonitruant. Une plume addictive qui met en avant les mœurs de l’Angleterre du XVe siècle et les conditions de vie. On voit rapidement que le peuple est divisé en deux : soit pauvre soit riche. La condition des femmes est en règle générale toujours la même, malgré une héroïne courageuse, défiant toutes les règles et n’hésitant pas à se rebeller à la moindre occasion. Une romance qui a du punch sur fond historique où les personnages n’ont de cesse de surprendre. Bien évidemment l’amour et la passion s’installe mais pas de la manière dont on penserait en premier. Vous verrez qu’il est bien difficile de dompter une femme affirmée et que le bel écossais a du souci à se faire.

Une romance historique avec une intrigue sensible et des personnages haut en couleur. A découvrir !

NOCES VIKINGS, une romance historique de Aurore Dumas.

ROMANCE HISTORIQUE

Éditions Harlequin – Collection Victoria


Angleterre, 837
Alors que la dernière attaque des guerriers du Nord remonte à plusieurs années, le royaume de Wessex est de nouveau troublé : les Vikings assaillent Winchester, lieu où Emma – désormais jeune novice dans le couvent qui l’a recueillie – vit sous la protection d’Aegina, la belle-fille du roi Egbert. Quelle n’est pas sa surprise quand elle découvre que
Harold de Mercie, l’homme qu’elle refuse d’épouser sous la contrainte, ne semble pas étranger à la venue des envahisseurs sur leur territoire…

 

Ma note : 3,5/5
Nouveauté 2021
434 pages
Disponible au format poche et numérique

 


MON AVIS

Emma n’avait que ce jusqu’à ce jour funeste, sa seule tante. Les vikings ont massacré toutes les femmes du couvent et mis le feu à ce dernier. Emma a juré devant Dieu de se venger quoiqu’il lui en coûte. Recueillie par Dame Aegina, Emma intègre la cour avec une certaine appréhension. Vite prise sous l’aile d’Aegina, Emma découvre les us et coutumes de la cour. Elle s’épanouit malgré un sentiment toujours ambivalent envers les vikings. Mais la cours a son lot de surprises, de convoitises, de mensonges et de manipulations. Surtout lorsqu’elle fait la connaissance de Harold de Mercie qui est loin de lui être étranger et surtout lui rappelle une terrifiante soirée. Malgré ses répréhensions, Emma se voit obligé d’accepter d’épouser ce malhonnête homme. Elle compte bien assouvir son besoin de justice et ce n’est certainement pas l’arrivée de vikings prenant d’assaut le château qui l’obligera à changer ses plans.

 

Emma est une jeune femme dont son courage est à la hauteur des plus valeureux chevaliers. Intelligente et raffinée, elle n’hésitera pas pourtant à prendre les armes et à combattre. Son entêtement est à la hauteur de sa beauté qui ne lui empêchera pas de braver l’interdit et le sang.

 

Aegina et Harold de Mercie sont des personnages très ambivalents qui vont jouer avec la patience d’Emma. Leurs comportements étranges seront à l’origine de quelques complots.

 

Aurore Dumas signe une romance où l’aventure est de rigueur tout du long. Par ailleurs, l’amour et la passion s’infiltreront peu à peu mais aura véritablement voix à la fin du livre. Les sentiments explosent de toute part mais celle qui prédomine est sans aucun doute celle de la vengeance. Un roman de cape et d’épée version vikings contre anglais. L’histoire ne manque pas de rebondissements et tient en haleine tout du long. Une plume captivante qui nous invite au cœur des mœurs de cette société. Je regrette l’absence de menus détails que j’aime retrouver dans les romances historiques. Si le cadre, l’atmosphère, les us et coutumes, les toilettes et les enjeux historiques sont respectés, il n’en reste pas moins que j’aime trouver de l’inédit référent à cette période de l’histoire. Les personnages sont atypiques et loin d’être lisses. Malgré l’obéissance absolue que doivent les femmes envers les hommes, elles trouvent tout de même le moyen de faire entendre leur voix, objections et leurs désirs.

 

Somme toute, une agréable lecture en compagnie de vikings loin d’être arrogant !

QUAND LA FLAMME S’ÉVEILLE, une romance historique de Julia London.

ROMANCE HISTORIQUE

Éditions Harlequin – Collection Victoria

Série Royales Alliances – Tome 3


Londres, XIXe siècle
Trois ans de ragots et de délicieuses rumeurs en tous genres. Trois ans que Hollis occupe son quotidien de jeune veuve en cultivant le scandale dans la gazette que son défunt époux lui a léguée. Pourtant cela ne fait pas son bonheur…
Et si, pour une fois, elle rendait service à la société en dévoilant les méfaits du mystérieux et séduisant Marek Brendan, prince héritier du royaume de Wesloria ?

 

Ma note : 3/5
Nouveauté 2021
439 pages
Disponible au format numérique et poche

 


MON AVIS

Holis, rédactrice de la gazette créée par la famille de son défunt mari, se prend au jeu de décortiquer la politique et les potins de Londres avec un certain humour qui ne plaît pas à certains messieurs. Holis est au courant de tout et aime laisser traîner ses oreilles aux aguets d’informations croustillantes. Londres est au cœur de discussions animées qui tentent néanmoins de trouver un terrain de paix entre deux pays en guerre depuis de nombreuses années. Grâce à son entourage est au fait des avancées de ce traité de paix mais la rencontre avec Marek Brendan va changer la donne.

 

Marek est un homme discret mais dont la connaissance des dossiers sur l’économie du pays, en autre, dépasse largement des prérogatives. Marek n’aime pas la compagnie et trouve dans la solitude une bonne compagne. Mais la rencontre avec Holis va changer son point de vue. D’abord elle va l’inquiéter, puis l’intriguer et puis le subjuguer.

 

Une rencontre qui va les porter sur le chemin de la découverte et d’une enquête intrigante.

 

Comme tous les livres de cette saga, ils peuvent se lire indépendamment si vous n’avez pas peur d’être confrontées à un nombre incalculable de personnages que vous ne connaissiez pas d’avance. Et c’est le point essentiel qui m’a gêné tout au long de ma lecture. Beaucoup trop de personnages secondaires dont l’action est rapide et ne dure pas tout au long de l’histoire. Pour moi, il est dérangeant d’avoir à faire tout au long d’un roman, quel que soit le genre d’ailleurs, à une flopée de personnages dont il m’est impossible de me souvenir. C’est agaçant. Cette romance historique n’a d’historique, peut-être, que le cadre de la société anglaise du XIXe siècle, notamment concernant la place des femmes dans cette société. Donc ce tome est le mixage d’un gentil roman policier et d’une belle romance. Les éléments mettent du temps à se mettre en place puis d’évoluer pour un final rapide est sans réel surprise. Cette romance ne répond pas à mes critères, certes exigeants, que j’aime découvrir au cours de mes lectures de ce genre. Certes la plume de l’auteure est captivante mais cela n’aura pas suffi pour me convaincre.

 

SUR ORDRE DU HIGHLANDER, une romance historique de Johanna Lindsey.

ROMANCE HISTORIQUE

Éditions Harlequin – Collection Victoria


Écosse, 1541
Le devoir exige d’elle, joyau du clan Fergusson, qu’elle consente à une union pour sauver les siens. Sheena ne peut taire son indignation. Pourquoi devrait-elle se sacrifier et devenir la promise de Jamie MacKinnion, l’homme le plus redouté des Highlands, alors même qu’on le retient dans les geôles de la Tower Esk ? Il suffirait de si peu pour que ce dangereux pilleur de fermes et semeur de mort disparaisse…

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
368 pages
Disponible au format numérique et poche

 


MON AVIS

Malgré une entente entre les deux clans, la paix aura été de courte durée. Des corps ensanglantés et des fermes brûlées, il n’en fallut pas plus à Jamie MacKinnion pour déterrer la hache de guerre et attaquer. Chaque raid sera puni dans le sang et la folie. Le jeune Jamie est prêt à tout pour protéger les siens et les venger. Foi de Highlander !

 

Sheena est l’aînée de la famille. Son caractère, son entêtement font la fierté de son père qui n’a jamais joui de son pouvoir de patriarche sur sa fille qu’il couve avec soins. Sheena est une jeune femme aussi ensorcelante que vigoureuse. Son tempérament de feu la met toujours dans des situations délicates. Le mariage sera fait selon son désir. Un mariage d’amour pour sûr. Un mariage où elle aura sa place et son mot à dire.

 

Alors lorsqu’on lui impose gentiment de se lier à MacKinnion retenu dans la geôle du château, c’est la goûte d’eau qui fait exploser le volcan. Elle est prête à tout tant que cette union ne se fera pas. Prête à tout même à l’exil.

 

Sheena et Jamie, leur histoire est trépidante et totalement addictive. Johanna Lindsey nous plonge dans une romance historique captivante. On y retrouve tout ce qui a aspect aux modes de vie des highlanders avec leurs traits de caractères spécifiques. Un côté, un monde sauvage, destructeur, et de l’autre, un monde bien plus doux mais volcanique. Il y a sans cesse de l’actions et des rebondissements. Les joutes verbales sont fréquentes et j’adore ce petit jeu du chien et du chat initié par les deux héros. Il y a du punch, de l’aventure, une intrigue, de la passion, de la haine, de l’amour. Alors dit comme cela, cette romance historique semble le parfait cliché que l’on retrouve dans cet univers particulier. Oui, mais, non ! Cette romance est si intense que franchement il est difficile de s’en défaire. Il y a ce petit truc qu’insuffle Johanna Lindsey qui rend l’histoire unique et irrésistible.

 

Une excellente découverte dont je sors conquise. Un univers comme je les aime avec tout autant d’éléments qui parfont une romance épique et sans temps mort.