LA FILLE DE PHARAON, tome 1 : Le roi de paille de Isabelle Dethan.


Dans la ville de Saïs, en Égypte, la jeune Neith, fille de Pharaon, est remarquée par son père lors de sa danse pour un rituel sacré. Et contre toute attente, c’est elle qu’il choisit pour effectuer la danse de la purification. L’une de ses sœurs la met aussitôt en garde : il vaut mieux qu’elle échoue dans sa prestation si elle ne veut pas finir dans la couche de leur père…
Incapable de se ridiculiser devant tant de monde, Neith n’a plus d’autre choix que de s’échapper avec Sennedjem, son demi-frère, qui compte quitter discrètement le Palais.
Mais leur fuite s’avère de courte durée. Capturés par des marchands d’esclaves, ils sont amenés auprès de leur ennemi, Nabù-kudduri-usur, roi de Babylone.
Le rang social de Neith et Sennedjem est rapidement percé à jour et le roi y voit là une occasion en or. Tout laisse à penser qu’il a trouvé son roi de paille, ce substitut royal destiné à tromper les dieux durant la période prédite comme néfaste… avant d’être sacrifié pour conjurer le mauvais sort !

 
Haaa l’Egypte et ses nombreux mystères, ses richesses, ses familles royales, ses Dieux, ses us et coutumes, ses palais grandioses, ses pyramides … L’Egypte a toujours attiré mon attention pour son côté grandiose. Mais L’Egypte ne se résume pas qu’à cela, il y a aussi cet aspect moins reluisant de l’esclavage.
Neith est un énième enfant du Pharaon, une jeune fille de toute beauté qui maîtrise la danse avec grâce et volupté. Neith ne manque de rien et peut être recherche l’attention de son père, mais certainement pas celle qui la porterait dans son lit. Neith se fait remarquer lors de la dernière cérémonie. Avertie par une de ses sœur des attentes de son père, le pharaon, Neith doit absolument y échapper. S’isolant sur le toit du palais, Neith réfléchit. Rejoint par son demi-frère, Sennedjem qui lui annonce sa fuite prochaine. Voilà la solution idéale pour Neith, le suivre.

 

S’ils rêvaient de liberté, elle en toute autre. Capturés par des marchands d’esclaves, ils font route vers l’intrépide Babylone pour y être vendus. Leur acquéreur les porte au sein du palais de leur ennemi juré. Très vite les éléments se déchaînent : elle sera la seconde épouse du fils du roi, il deviendra le roi de paille pour berner le mauvais œil. Seul contre tous, trouveront-ils des alliés pour fuir la mort ?

 

Isabelle Dethan nous offre un super univers riche en couleurs, en émotions et en actions. Une bande dessinée captivante tant par les minutieux détails que par le scénario tonitruant. Des personnages touchants et attachants qui tentent à tout prix de se défaire de leurs conditions et de vivre leurs vies telles qu’ils l’entendent. Une course poursuite contre la mort et le temps enivrante. Certes cela reste une lecture très courte mais j’ai su apprécié la qualité des illustrations et tous ce qui se conférent à l’histoire. Une premier tome impressionnant et qui donne envie d’en connaître davantage. Une aventure captivante et riche en rebondissements sur fond historique !

 

Une chronique de #Esméralda

ENVOUTÉE PAR LE DUC de Ena Fitzbel.


Une lady respectable ne devrait pas céder à la tentation…

Pour rien au monde Electra ne quitterait son Angleterre natale et sa vie de lady au manoir de Laverstoke. Mais, lorsque son oncle menace de s’approprier les terres et le titre de son défunt père, elle se voit contrainte de partir pour l’Égypte afin d’alerter son frère, héritier légitime, qui mène des fouilles archéologiques.
Là-bas, elle a la fâcheuse surprise de retrouver Lord Timothy Fentington, libertin notoire et ami de son frère. L’homme est toujours aussi séduisant et prétentieux que dans son souvenir. Pourtant, en sa présence, Electra est bientôt consumée par un désir fiévreux qui n’a rien à voir avec la chaleur égyptienne…

Direction l’Égypte, fin du XIXe siècle, où cet ancien pays majestueux révèle peu à peu ses secrets. Pays en ébullition où archéologues de toutes nationalités ne rechignent pas à la tâche de trouver des trésors. Roches, sables et soleil, un cocktail éprouvant où la folie et la convoitise gagnent peu à peu les hommes.
En ces temps perdus où les femmes issues de la haute société anglaise ne pouvaient pas quitter leur foyer pour une escapade en solitaire, Electra n’a que faire des ragots qui fleurissent ici et là. Femme célibataire (une aberration à cette époque), gère toute seule le domaine anglais appartenant à son père. Suite à de mauvaises nouvelles, elle décide de braver tous les aprioris et de prendre la mer pour rejoindre son frère en Égypte. Pantalon, chemisier, cheveux remontés et cachés par un chapeau, la voici déguisée en homme par obligation. Point de remontrances, de regards outrés et des visages interloqués, ce déguisement lui permet de voyager aisément. Ce long périple, se terminant, elle découvre un lieu intrigant et chargé de mystère : une pyramide au loin, un port où règne une ambiance démesurée et un grand bateau. Ravie enfin de retrouver son grand frère pour lui faire entendre raison, elle rencontre un homme amoindri tenant le lit et le séducteur de ces dames, Timothy Fentington. Vieille connaissance qui ne lui a pas laissé un bon souvenir, elle s’accommode de cet homme impossible.

 

Rien ne prédestiner Electra à vivre une telle aventure. Mystère, secret, magie, amour et passion seront au rendez-vous, pour un périple qui révélera la femme qui se cache en elle.

 

Ena Fitzbel signe une romance historique et érotique de toute beauté. J’ai beaucoup apprécié la force que dégage Electra. Une héroïne qui ne fait pas cas de la condition féminine voulue par les hommes. Même si elle craint les qu’en-dira-t-on, elle ose ce que peu n’oserait. Une volonté farouche à détruire cette ignominie et à vivre une aventure hors du commun. Instruite et intelligente, elle aura l’occasion à de nombreuses reprises de montrer son véritable potentiel. Maligne et sournoise, elle sait mener son monde par le nez. Electra est une héroïne précieuse. Son image casse de nombreux codes établis par une société patriarcale anglaise. D’ailleurs, elle va découvrir que le peuple de l’ancienne Égypte ne portait pas du tout ses valeurs. Timothy est un homme arrogant, séducteur, machiste ; la caricature parfaite du Lord anglais qui ne se refuse rien. La venue d’Electra va contrarier son quotidien pour le pire et surtout le meilleur.

 

Ena Fitzbel m’a plongée dans une romance pimentée où les découvertes archéologiques côtoient les charnelles. Ce brin de passion apporte un côté romantique à une histoire trépidante.

 

La plume d’Ena Fitzbel est envoûtante, passionnante et addictive. Le choix de narration à trois voix est judicieux où le point de vue de chaque narrateur apporte les éléments cruciaux à ma connaissance. Cette romance est un mélange de ce que j’apprécie lors de mes lectures : une intrigue où l’Histoire se mêle à la magie, des héros qui au départ ne s’apprécient guère, une osmose naissante, de la passion et une héroïne qui a du caractère. J’ai passé un excellent moment en compagnie de cette lecture. Quoi demander de plus !?
 
Une chronique de #Esméralda.