TROPICAL LOVE, une romance de Estelle Every.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Littérature indépendante


En acceptant un stage au Mexique, dans un hôtel de luxe des Caraïbes, Maxine était loin de se douter qu’elle retrouverait son ex, le charismatique et insupportable Erhan, qu’elle n’a plus vu depuis trois ans. Quand elle s’aperçoit que le job de ses rêves n’est pas celui qu’elle croyait, qu’Erhan sera son boss, et qu’en plus ils seront colocs, Maxine envisage de rentrer en France.
Mais c’est sans compter sur ses nouveaux amis qui lui montrent les bons côtés de ce mode de vie. Et que dire de l’attraction entre Erhan et elle qui n’a jamais été aussi intense ?
Pour Maxine, choisir de rester, c’est aussi renoncer à sa carrière telle qu’elle la planifiait… Est-elle prête à tout risquer pour Erhan ?
Entre amitiés naissantes, moments de joie partagée, spectacles endiablés et l’attitude ambivalente d’Erhan, Maxine ne sait plus où donner de la tête.
Et si la vie avait mis Erhan sur son chemin pour leur offrir une seconde chance ?

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2021
272 pages
Disponible en numérique et broché

 


MON AVIS

Trois années pour l’effacer de sa mémoire et de son corps. Après Erhan, sa vie n’a été que solitude, se concentrant sur ses études et rien d’autre. Maxine voit en son stage l’ultime étape avant de rentrer dans la vie active, celle qui lui ouvrira les portes de prestigieuses entreprises. Mais pour cela elle va devoir traverser tout un océan. De Nice au Mexique, il n’y a qu’un pas et un an. Une année à se perfectionner. L’enjeu est de taille et mérite tout un tas de sacrifices.

 

Tulum, la Riviera Maya, tout un paysage exotique et hallucinant l’accueille. Qui ne rêverait pas de travailler presque les pieds dans l’eau des Caraïbes !?

 

Mais elle était loin de s’imaginer se retrouver,  le lendemain de son arrivée, nez à nez avec son ex qui n’a pas perdu de sa superbe et qui l’a larguée comme une vielle chaussette puante il y a trois ans de cela. Et la cerise sur le gâteau, il est son boss et son stage n’a rien avoir avec ce qu’elle espérait.

 

Les jours passent et un choix doit s’imposer : partir ou rester.

 

Maxine est le genre de jeune têtue, sûre d’elle, sauf en face d’Erhan qui est sans contexte sa plus grande faiblesse. Fonceuse, travailleuse, humble et peureuse (surtout devant un jaguar), Maxine est une belle personne à laquelle il est très facile de s’attacher. Erhan est un brin prétentieux, pas très bien dans ses baskets surtout devant Maxine, coureur de jupons, passionné par l’environnement et la culture maya. Il cache tout un tas de secrets qui ont façonné l’homme qu’il est devenu (sans contrainte, sans attachement).

 

Maintenant tu mets en sourdine « Time of my life » (tu sais … la musique finale de Dirty Dancing) et tu te laisses portée par la magnifique et trépidante histoire de Max et Erhan.

 

Tropical love est la lecture idéale pour finir ses vacances en beauté ou pour entamer la reprise du boulot. Une histoire pimentée toute en couleur. Une lecture emplie de passion, de sentiments à profusion, de musique, de danse, de caresses, de virée romantique et d’exotisme. Une vraie bouffée d’air frais et plein de soleil pour illuminer tes futures soirées. La plume d’Estelle Every est une nouvelle fois un pur ravissement. Une lecture qui t’accapare dès les premières pages et dont il bien difficile de s’en défaire. Tropical Love est un pur shoot de bonheur et d’amour, tout aussi efficace qu’un paquet de Shockobons, même davantage !

 

De nombreuses surprises, de l’amitié, des rebondissements, un peu de drame, de l’amour (un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout !), un paysage à couper le souffle, et voilà une romance qui vaut le détour.

 

Je ne vous parle pas des personnages secondaires qui ont une place capitale dans l’histoire mais sachez que vous allez adorer cette bande de joyeux lurons.

 

Une lecture idéale pour affronter les jours sans soleil qui se profilent, accompagnés d’un bon mojito !

 

Une chronique de #Esméralda

NOS SENS CACHÉS, une romance de Estelle Every.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Littérature indépendante

Tome 2/2


« La proposition qu’il n’aurait jamais dû faire… »
Conor, riche héritier du clan McLane, fait une proposition indécente à sa belle-sœur Julia : être mère porteuse de l’enfant qu’il n’a pas pu avoir avec Swann, sa femme tragiquement décédée.
Un simple contrat dans lequel les deux parties trouveront leur compte, en théorie…
 

Mais une découverte vient faire voler en éclats toutes les certitudes de Conor… Swann était-elle vraiment celle qu’il pensait avoir épousé ? Comment continuer à chérir une femme qui lui a menti sur toute la ligne ? Surtout quand l’attirance qu’il éprouve envers Julia grandit de jour en jour…
À trop vouloir défier la mort, Conor pourrait bien être perdant, à moins que la vie ne lui offre l’amour en guise de dédommagement ?
Ce roman est le tome miroir de Nos Sens Interdits. Les deux romans peuvent être lus séparément.

Ma note : 4/5
369 pages
Nouveauté 2021
Disponible en numérique et broché


MON AVIS

Quand à la fin de Nos sens interdits est annoncé que le point de vue de Conor serait l’objet d’un second tome, j’ai vu rouge. Pour ne pas dire que j’étais frustrée. Je râle souvent quand le point de vue masculin est banni dans les romances. J’aime lire les deux perspectives en même temps, cela me donne en général un point de vue plus global avec tous les tenants et les aboutissants. J’en ai voulu énormément à Estelle Every mais pas longtemps.

 

En ouvrant Nos sens cachés, je me suis dit bon « okay c’est parti pour relire la même histoire mais d’un point de vue différent ». L’emballement n’était pas au rendez-vous ! Maintenant que j’ai fini de me plaindre, je vais vous parler de cette incroyable surprise.

 

Dans un premier temps j’ai eu l’impression de ne pas connaître du tout l’histoire de Conor et Julia. Malgré quelques échos du précédent tome, j’ai entièrement re-découvert l’histoire de Conor. Un homme taciturne, empêtré dans ses sentiments et ses émotions. S’épancher n’est pas son genre, seulement auprès de son jeune frère Lachlan. Conor est totalement perdu à la suite de la mort tragique de sa femme qu’il plaçait sur un piédestal. Elle était tout pour lui, son monde, sa reine, sa femme. Malgré une vie commune atypique, Conor était un homme épanoui (selon ces points de comparaison et de sa satisfaction générale). Seul ombre au tableau l’absence d’un enfant qu’ils tentaient de contrer grâce à la médecine.

 

Alors quand la gynécologue lui affirme avoir trois embryons en parfait état alors que sa femme vient tout juste d’être mise en terre, c’est la goutte qui fait déborder le vase d’où surgit une idée aussi grandiose que grotesque. Demander à sa belle-sœur d’être mère porteuse. Chercher l’erreur ! Contre toute attente Julia accepte, ainsi débute une histoire complexe.

 

Conor n’est pas franchement le type qui va déblatérer pendant des heures sur son humeur. Faut jouer au devinette tant son impassibilité peut être agaçante et efficace. Sous son air bourru se trouve un mec pas très bien dans ses baskets et qui flippe. Entre l’envie d’être père et d’espérer un quelque chose avec Julia, il a de quoi être surmener. Dire et faire n’importe quoi, il devient le champion de la couardise. Heureusement il se rend compte de ses maladresses et se remet en question. Les semaines s’écoulent et l’inévitable attirance s’installe, le rendant tout simplement dingue.

 

Aimer sa belle-sœur et devenir père d’un enfant déjà orphelin, le monde de Conor ne semble pas tourner rond ?

 

Nos sens cachés est une romance totalement réussi. Elle complète à merveille le premier tome (même s’ils peuvent se lire séparément). J’ai redécouvert cette histoire sous un autre angle et j’en suis sortie totalement conquise. D’un personnage totalement impénétrable, Conor va s’épanouir et réussir à trouver les bons mots sur ses propres problèmes notamment ceux qu’il avait avec sa défunte femme. Cette incroyable aventure aussi immorale qu’elle soit, nous offre un aparté sensible où la démesure dépasse l’entendant et où les sentiments viennent ébranler une conviction égoïste.

 

Une lecture qui était au départ loin de me satisfaire, mais Estelle Every a su tirer le meilleur de son personnage masculin pour nous présente son histoire sous un autre aspect. Elle m’a conquise !

 

Une chronique de #Esméralda

THE CUPIDON BROTHERS, tome 4 : Andréas, une romance paranormale de Estelle Every.

ROMANCE PARANORMALE

LITTÉRATURE INDÉPENDANTE


Il veut sauver les humains, elle souhaiterait guérir ses propres blessures.

Jusqu’à présent, Andréas Cupidon, pédiatre sexy, consacrait sa vie entière à ses jeunes patients, mais l’arrivée de Penny Lake remet en cause ses priorités.
La jeune femme cache un secret : elle est atteinte d’un mal mystérieux qui provoque des hallucinations… comme ces ailes attachées au dos d’Andréas.
Ma note : 4/5
191 pages
Disponible en numérique et bientôt broché
Nouveauté 2021

 

Puisque la maladie la ronge, elle ne peut se lier à un homme, aussi beau et généreux soit-il.

Mais lorsque le passé de Penny la rattrape et que les ennemis d’Andréas se dévoilent, c’est avec les yeux du cœur qu’ils devront faire face ensemble pour s’en sortir.

MON AVIS

Andréas depuis son arrivée sur terre s’est voué à sauver les humains. Naturellement il est devenu médecin pédiatre et met tout son talent au service des enfants gravement malade. Andréas est le moins téméraire des frères même si il n’hésite pas à se lancer dans la bagarre quand il le faut. Il passe ses nuits et ses journées au sein de l’hôpital. Et puis une de ses fameuses journées qui ne terminent jamais, il est appelé aux urgences. C’est ainsi qu’il rencontre la mystérieuse Penny Lake et comble du hasard est la sœur de la chérie à son frère, Éros.

 

Penny est une jeune femme très mystérieuse et introvertie. Elle semble considérer les hommes comme une menace potentielle au bon équilibre de sa vie. Malmenée par sa précédente relation, elle considère qu’elle n’a pas droit au bonheur et met toutes les barrières inimaginables au patient Andréas qui lui est certain de son coup de cœur. Doucement et surement, Penny pose brique après brique dont le but est de se protéger et éviter de replonger dans l’enfer d’une relation nocive. Indécise et pourtant attirée par le beau Cupidon, elle va lui faire vivre littéralement l’enfer. Alors quand le passé se pointe lors d’un de ces après-midi de détente, elle n’a qu’un seul objectif, protéger coûte que coûte ses proches et d’accepter ce qu’elle redoute le plus.

 

Ce quatrième tome est une nouvelle fois une pure merveille. Déjà rien que la couverture vous donne l’eau à la bouche et le reste n’est que la cerise sur le gâteau. Les personnages donnent du fil à retordre à un scénario qui s’étoffe davantage. Le fil rouge des tomes est encore loin d’avoir délivré tous ses secrets mais ça ne serait tardé. Une nouvelle fois je suis tombée sous le charme des personnages, notamment celui de Penny qui doit se battre continuellement contre ses peurs et ses désillusions. Andréas à force de patience et de petites attentions va combler ce sentiment profond qui abîme Penny. Bien évidemment à eux deux c’est une explosion d’étincelles où  le jeu du chat et de la souris est de mise. La plume d’Estelle Every est juste parfaite et m’a fait vivre un joli moment de lecture. Elle a cette aisance pour vous transmettre les émotions de ses personnages avec justesse et elle les magnifie avec grâce. Et le petit plus : le fait que les frères Cupidon continuent à vivre tout au long du tome avec des petits clins d’œil et des prises de parole parfois musclées.

 

Un quatrième tome placé sous le signe de la guérison et de la confiance. Hâte de découvrir le prochain tome !

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

NOS SENS INTERDITS, une romance de Estelle Every.


« La proposition indécente qu’elle ne devrait pas accepter… »
Après le décès de sa sœur, Julia reçoit une proposition dérangeante de la part de son riche et sexy beau-frère, Conor : devenir mère porteuse pour avoir cet enfant que sa sœur et lui n’ont jamais pu concevoir.
Tiraillée entre la morale et son envie d’aider Conor, le choix est difficile, surtout lorsqu’un évènement brutal redistribue les cartes. Et c’est sans compter sur son attirance pour Conor qui ne fait que grandir de jour en jour…
Quand l’amour s’oppose à la morale, Julia doit-elle suivre son coeur ou écouter sa raison ?

Julia a une vie paisible d’étudiante qui doit galérer pour joindre les deux bouts. Bref une vie banale qu’elle partage avec son colocataire adorable. Elle s’est toujours sentie de trop auprès de sa mère qui a toujours eu une préférence pour son aînée. Une artiste accomplie, mariée à un architecte américain et installée outre-Atlantique. Alors quand l’annonce de sa mort frappe, c’est tout un monde qui s’écroule. Une mère anéantie et une Julia qui tente de garder la tête hors de l’eau. Si sa relation avec sa sœur était distendue, ce n’est pas pour autant qu’elle ne la portait plus dans son cœur. Malgré leur grand écart d’âge, elle aurait aimé et apprécié l’adulte qu’elle était devenue.
Alors quand son beau-frère lui fait part d’une proposition qui aux premiers abords est indécente, Julia ne sait plus sur quel pied danser. Entre ses études et ses deux boulots, elle arrive tant bien que mal à vivre, mais l’hospitalisation de sa mère la met dans une situation financière difficile. Il est bien vrai que la proposition de Conor est alléchante, elle a besoin de cet argent mais qu’en est-il de ses valeurs, de ses convictions. Conor a de bons arguments. Continuer à voir vivre sa sœur à travers un petit bout de chou est un joli rêve. Mais porter cet enfant qui ne sera jamais le sien est émotionnellement dangereux.

 

Julia se donne du temps pour réfléchir et décide de traverser l’Atlantique avec Conor.

 

Julia est irrésistiblement attirée par Conor. Une attraction condamnable et condamnée. Elle apprend au fil des jours à le connaître. Son arrogance, sa prestance, son aplomb, son silence, ses non-dits, sa colère, son amour, ses désillusions et ses rêves. Julia découvre un homme complexe mais terriblement attachant. Sa gentillesse, sa prévenance, sa douceur et ses mots ne la dissuadent pas d’accomplir ce geste d’altruisme. Ses sentiments s’amplifient, son corps, le traître ne s’embarrasse pas des convenances, il le veut à tout prix et la raison est prête à se faire la malle. Pourtant elle garde bien à l’esprit que le fantôme de sa grande sœur est partout, en lui, dans ses murs, dans ce projet totalement dingue et dans ce qu’il représente.

 

Est-ce que la détermination de Julia sera ébranlée ?

 

Estelle Every signe une nouvelle romance totalement et carrément hallucinante. Cette proposition indécente devient le moteur d’un scénario qui tour à tour subjugue et choque. La moralité n’a qu’à bien se tenir ! Julia est une femme attachante malgré ses frasques et ses envies, elle continue à se chercher. Ses principes et ses convictions la poussent dans ses retranchements dont elle arrive à se délivrer. L’amour ne se contrôle pas. L’attirance est aussi abjecte que merveilleuse et reste l’élément primaire à toute prise de conscience future. Julia est torturée entre ses propres envies et désirs et la réalité d’une situation enlisée et malsaine. Conor et ses airs mystérieux m’ont fait sortir de mes gonds. Ses prises de positions par la force et son charisme m’ont hérissé les poils. Un magnétisme évident mais une personnalité invasive et désarmante. Une froideur poussée à l’extrême et un comportement proche de la connard-attitude ! Deux personnages antagonistes mais qui s’appairent à merveille !

 

Estelle Every signe une romance déstabilisante ! Elle m’a poussé dans mes retranchements où finalement la moralité n’a peut-être pas lieu d’être ! Au départ, je n’étais pas du tout sûre d’aimer. Au fil des chapitres l’évidence est apparue comme une sacrée gourmandise prête à se faire croquer et dévorer. La lumière se fait sur certaines zones d’ombre et les mots sont lâchés ! L’amour se distille à petite dose. Une romance que j’ai finalement adorée. Estelle Every n’a pas son pareil pour nous faire vivre une histoire de dingue toujours portée par une plume qui nous fait vivre une multitude d’émotions. Le thème abordé n’était pas gagné d’avance. Estelle Every a su faire preuve de magnanimité. Voilà, voilà, encore un excellent moment de lecture. Hâte de lire le point de vue de Conor !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site d’Estelle Every

… mes avis sur les précédentes romances d’Estelle Every, clique sur les photos pour les découvrir.

THE CUPIDON BROTHERS, tome 3 : Elon, une romance fantastique de Estelle Every.


Il ne croit plus en rien, elle ne croit plus qu’en lui.
Il a renoncé à les défendre, elle ne vit que pour les aider.
Élon Cupidon, avocat chez Campbell & Partners, n’a plus d’illusions. Ses efforts pour les défendre sont du temps perdu, les humains ne veulent pas évoluer. Alors quand Sienna Fields s’introduit dans son bureau pour le supplier de prendre une nouvelle affaire, la première réaction de l’ange n’est pas celle que la jeune assistante sociale espérait…
Et si Sienna était la clé pour lui redonner la force de continuer ?

Elon est un homme de loi (son prénom lui va à merveille). La justice, la droiture font entièrement parti de lui. Aider les gens dans leurs difficultés, faire valoir leurs droits, c’est son dada. Mais très vite, il se rend compte que l’Homme adore se mettre dans les ennuis. Il aime se vautrer dedans et Il ne souhaite pas déroger à cette règle. Las de leurs attitudes autodestructrices, il baisse les bras. Les affaires se succèdent sans grand intérêt.
Puis un de ces matins discrets et longs, il découvre une jeune femme fouinant dans son bureau. Interdit par cette attitude, il n’hésite pas à la rabrouer. C’est alors qu’elle explique son geste désespéré. Il est le meilleur et elle compte sur lui pour défendre les intérêts de ce jeune homme incarcéré. Furieux par cette requête, il la rejette. Sienna est assistante sociale. Elle n’était pas prédestinée à cette vie, mais les aléas l’ont poussé à donner un sens à sa vie pour finalement venir en aide aux enfants les plus démunis, rejetés par la société, abandonnés. Son métier lui tient à cœur. Elle s’y épanouit et ne compte pas les heures qu’elle met en œuvre pour les aider au maximum. Entre la maison de retraite et l’orphelinat St-Mary, elle ne ménage pas sa monture. Du bénévolat essentiel. Sienna croit à la bonté, à cette seconde chance, à la vie. Son entrain et son enthousiasme sont entraînants et communicants.

 

Ils se revoient inopinément et Elon accepte ce dossier. De fil en aiguille, ils se rencontrent fréquemment. L’attirance, la manière d’aborder la vie, leurs discussions passionnantes les mettent en émoi. Mais la peur s’insinue entre eux. Celle de l’abandon, essentiellement. Ils représentent pour chacun l’espoir. Pour l’un panser ses blessures, pour l’autre s’ouvrir au monde et d’en accepter les défauts.

 

Estelle Every signe un tome 3 tonitruant. Rapidement j’ai été prise par les rebondissements de leur histoire commune. Le fil rouge commun aux tomes s’étoffe et offre d’agréables surprises. J’ai été heureuse de retrouver Eros et Caleb avec leurs moitiés. Les actions ne manquent pas. La romance s’installe progressivement laissant les sentiments s’épanouirent à leur rythme. La psychologie des personnages s’enrichissent tout au long des chapitres me laissant découvrir leurs blessures respectives. Elon, l’ange de la justice, apprend à se défaire de ses liens et à s’ouvrir au monde et à aimer même maladroitement. Estelle Every traite du sujet délicat de l’enfance. Les enfants abandonnés et délaissés donnent une touche terriblement dramatique à l’histoire mais sans tomber dans la gravité.

 

Une romance sous le signe de la passion, de la découverte et de la confiance. Une romance qui ne manque pas de piquant et de passion.

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site de Estelle Every

… Mon avis sur les précédents tomes, clique sur l’image pour le lire.

THE CUPIDON BROTHERS #2 : Caleb, une romance fantastique de Estelle Every.


TOME 2/7
Une seule chose anime Priyanka Doyle, la chasseuse de primes la plus reconnue de Californie : le plaisir de la traque et de la capture.
Lorsqu’elle arrête Caleb Cupidon, elle se dit qu’elle n’a jamais fait son job aussi vite et aussi bien, mais c’est sans compter sur l’ange.
Caleb est libéré car il prouve qu’il est innocent, mais alors qui est son mystérieux double qui réalise des casses dans les bijouteries de Los Angeles ?
Priyanka et Caleb vont devoir coopérer pour arrêter le malfrat.
Leur enquête pourrait bien les conduire là où ils n’avaient aucune intention d’aller : au cœur d’une relation amoureuse !

Caleb suite à une terrible expérience a déserté la Californie. Loin de ses frères et de ses souvenirs, il tente de se reconstruire et de se pardonner pour l’acte ignoble dont il a été acteur. Les années s’écoulent et le cœur semble soulager de ses peines. Il décide enfin de rentrer au pays.

Ses souvenirs affluent mais pas après pas il avance tant bien que mal. Abattu, morose, taciturne, il n’est pas de bonne compagnie, et ses frères s’accorde tous pour le dire. Pourtant, une rencontre va le remuer. Priyanka est reconnue par ses pairs. Chasseuse de primes, sa vivacité et son intelligence sont des atouts non négligeables. Priyanka est une solitaire. Ses points d’ancrage son petit appartement et son boulot auquel elle s’y voue corps et âme. Sa dernière mission a été relativement facile et rapidement exécutée. Retrouver Caleb Cupidon a été aussi facile que déconcertante. Une fois remis aux forces de l’ordre, on lui apprend que ce dernier a été aussi vite relâché. Décontenancée par cette nouvelle, elle se doit absolument de découvrir ce mystère au risque de devenir la risée de la profession. Premier objectif retrouver Caleb qui lui de son côté a accepté de mener une enquête discrète sur un étrange trafic. Deuxième objectif percer le mystère de Caleb. Troisième objectif ne pas tomber dans les bras du bel Cupidon !

 

Ce deuxième tome met au centre une histoire déchirante, notamment concernant le passé des personnages. A contrario, l’action est omniprésente. Ça bouge dans tous les sens et cette enquête les porte face à de nombreuses confrontations. Le duo Caleb-Priyanka détonne par leur complexité et leur alchimie. Tous deux renfermés à cause de leur passé traumatisant. Lui mutique, elle exubérante. Lui réfléchit, elle impulsive. Peu à peu, ils s’apprivoisent, se délivrent de leurs chaînes respectives. Ce second tome est explosif. Les confrontations sont omniprésentes tantôt des moments plus calmes apparaissent. Estelle Every ne fait pas dans la demie mesure et m’a captivée dès le départ. Des personnages charismatiques et une histoire qui tient en haleine, rien de mieux pour passer un excellent moment de lecture.

 

Une chronique de #Esméralda.

… Lien Kindle

… le site d’Estelle Every

… mon avis sur le premier tome, clique sur l’image pour le lire.

THE CUPIDON BROTHERS, tome 1 : Éros de Estelle Every.


« Je suis un ange ! Ce n’est pas une petite brindille telle que Daphné qui me dira quoi faire !
Sa frêle silhouette se dessine devant moi, ses grands yeux marron lui mangent le visage.
Elle semble fragile mais une grande force émane d’elle… »
Daphné, coordinatrice en intimité, intègre les studios de tournage d’un célèbre show à Los Angeles.
Dès son arrivée, elle est confrontée à l’acteur star, Éros Angel, le fantasme de la ménagère américaine.
L’objectif de Daphné est clair : apprendre à Éros à respecter les autres et les limites à ne pas franchir.
La jeune femme a des idéaux et des valeurs, pour commencer, elle ne mélange pas travail et plaisir…
Mais quand l’ange, aussi borné que sexy, se met en tête de la séduire, Daphné voit ses valeurs remises en question et sa perception de la réalité voler en éclat.

Résistera-t-elle à l’appel de l’ange ou saura-t-elle redéfinir ses propres limites ?

TOME 1/7

Daphné a un drôle de métier. Coordinatrice en intimité sur les plateaux de tournage a de quoi décontenancé. Gérer les humeurs des uns et des autres. Créer une certaine complicité entre acteurs et actrices. Définir les actions qui peuvent mettre mal à l’aise. Tout un programme complexe que Daphné gère avec une grande expertise.
Elle a quitté la côte ouest pour venir s’installer auprès de sa sœur qui a été victime d’une agression. Elle connaît très peu les mœurs liées au cinéma et stars en tout genre. C’est avec une certaine appréhension qu’elle débute son nouveau travail au cœur d’un plateau surmené et survolté. Il faut dire que l’acteur principal déroute beaucoup et ses caprices sont légendaires. Éros a, ce que l’on peut qualifier, une grosse tête. Un brin mégalo associé à une arrogance sans limite et une silhouette à mourir d’une crise cardiaque, l’acteur sait jouer de son charme et de tout un attirail qui lui est propre. Son attitude hautaine pourrait en choquer plus d’un mais Daphné a plus d’un tour dans son sac et aussi charismatique qu’il soit, il se pliera à ses conditions malgré la nuée de papillons qui prend possession de son corps dès qu’elle pose les yeux sur lui.

 

Daphné est le genre de femme à s’obstiner pour ce qu’elle entreprend. Elle ne laisse quiconque la détourner de son chemin qu’elle s’est tracée. La main sur le cœur et son empathie la rendent de suite sympathique.

 

Éros et Daphné sont la poudre et l’explosif. Ensemble, ils défient toutes les lois et complots en tout genre.

 

Ce premier tome met allégrement l’eau à la bouche. Une romance fantastique à la fois épicée et addictive. Estelle Every revisite la mythologie grecque façon conte contemporain. Des personnages aux antipodes qui s’apprivoisent au fil des pages tout en devant faire face à de nombreuses péripéties. Un rythme addictif et alléchant porté par une plume qui a su capturer mon cœur de lectrice passionnée. Éros figure mythique de la Grèce antique est considéré comme étant le dieu de l’amour et du désir amoureux. Estelle Avery lui rend toute sa prestance au détours de descriptions dithyrambiques. Entre attirance et résolution ferme, ce jeu de séduction tient en haleine. Un premier tome réussi qui met l’eau à la bouche pour les 6 prochains à paraître (pour le second tome) dès le mois d’octobre.

 

The Cupidon Brothers est définitivement à mettre dans vos bibliothèques 😉

 

Une chronique de #Esméralda