ALMA, Tome 1 : Le vent se lève, un roman de Timothée de Fombelle.

ROMAN D’AVENTURE

Éditions Gallimard Jeunesse

Tome 1/3


Il est à la recherche d’un immense trésor. Dans le tourbillon de l’Atlantique, entre l’Afrique, l’Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l’un vers l’autre.
Le premier volet éblouissant d’une trilogie d’aventure sur l’esclavage et le combat de l’abolition. Illustrations de François Place.

 

Ma note : 4/5
2020
400 pages
Disponible au format numérique, broché et audio.

 

 


MON AVIS

Depuis le temps que je rêvais de lire ce roman, il m’aura fallu attendre mes dernières vacances pour enfin l’ouvrir. Un roman ado et d’aventure que vous avez pu lire ou voir apparaître sur vos réseaux sociaux.

 

Un roman épique qui se déroule en pleine traite négrière (ce fameux triangle d’or que l’auteur retranscrit avec détails). La France est au cœur de ce mélodrame qui marque encore de nos jours. Je retrouve cette Afrique sauvage où les guerres entre les différents clans remplissent les navires en échange de richesses venues de l’Europe.

 

Alma est née dans cette vallée enclavée, inconnue de tous. Elle est une Oko, comme sa mère. Une communauté stigmatisée à cause de leurs pouvoirs. Une différence qui effraye et la seule manière de vivre et de rester caché. Alma est au cœur de la nature et des animaux. Alors que son petit frère fuit la vallée sur son cheval blanc, Alma n’hésite pas une seconde à partir à sa recherche. Ainsi débute une épopée incroyable, parfois violente. Une épopée qui signe la fin d’une vie connue et qui devient le symbole de la liberté. De nombreux rebondissements jalonnent son périple où sa vie sera mise en danger jusqu’à ce navire où rien ne sera comme avant.

 

Un roman que j’ai grandement apprécié, notamment par son côté historique bien mené et accessible pour les plus jeunes lecteurs. Il y a très peu de roman sur la traite négrière. On parle souvent de colonialisme ou d’esclavage, mais très peu de cet aspect historique qui pourtant à été la base du monde que connaissons actuellement. Alma et le jeune mousse, Joseph Mars, sont le pivot d’une histoire qui sans relâche nous porte au cœur de l’action. Un roman donc à deux voix qui nous permet d’apprécier à sa juste valeur le « coté  acheteur et marchandise ». L’auteur n’a pas peur de choquer et de faire la lumière sur cette période cruelle. Un plume captivante qui nous plonge dans une aventure haletante. Une sacrée découverte qui se finit, bien évidemment, sur un cliffhanger de malade.

 

Un roman très intéressant sur le plan de la reconstruction historique porté par des personnages charismatiques dont on accompagne les déboires avec appréhension. Un premier tome réussi et qui promet par la suite.

 

LA PASSE-MIROIR, Livre 4 : La tempête des échos, un roman fantasy de Christelle Dabos.


Les effondrements se multiplient, de plus en plus impressionnants : Babel, le Pôle, Anima… aucune arche n’est épargnée. Pour éviter l’anéantissement total il faut trouver le responsable. Trouver l’Autre. Mais comment faire sans même savoir à quoi il ressemble ? Plus unis que jamais, Ophélie et Thorn s’engagent sur des chemins inconnus où les échos du passé et du présent les mèneront vers la clef de toutes les énigmes.
Au sommet de son art, Christelle Dabos signe le final éblouissant d’une saga devenue un phénomène et une référence de la littérature fantastique.
  « L’intelligence psychologique, la finesse du trait, l’humour discret du regard : c’est tout le charme de ces épais volumes. » Télérama

Lire le dernier tome d’une saga que l’on apprécie beaucoup, c’est toujours un moment inoubliable et magique. Ophélie, la jeune femme à l’écharpe, aura traversé de nombreuses épreuves desquels elle aura découvert l’envers du décor. Un personnage très attachant qui tout au long des quatre livres s’éveillent et s’affirment. Un parcours initiatique teinté de déconvenues, de rencontres pittoresques, d’amitiés et tant d’autres.
Ophélie et Thorn doivent à tout prix mettre la main sur ce fameux L’Autre qui détruit peu à peu leur monde. Babel vient de voir une partie de son arche anéantie. La population s’affole et les dirigeants de l’Arche doivent prendre des dispositions qui mettront en porte à faux de nombreux citoyens. La tension s’intensifie au sein des habitants. Une société jusqu’alors pacifique se voit rabrouer par des armes.

 

Une nouvelle fois Ophélie devra se mettre en danger dans le but express de découvrir la vérité et enfin que l’ordre soit rétablie. Le duo Ophélie et Thorn fonctionne à merveille et leur complicité est touchante après des débuts compliqués. Leurs amis œuvrent de leur côté également. Et la famille d’Ophélie ne l’a jamais oublié. Un scénario catastrophe pour un final qui se veut explosif et mortifiant à la fois.

 

J’ai beaucoup apprécié les risques que l’auteure a pris. Un tome vraiment pas évident tant les intrigues (petites et grandes) sont nombreuses. J’ai eu ce sentiment de piétiner tant il y avait tout un tas d’informations qui sur le moment ne voulaient pas dire grand-chose. Il faut vraiment attendre la fin pour que ceci paraisse limpide. Ce sentiment étrange de ne plus savoir où donner de la tête. Tout ceci créant une atmosphère lourde, anxiogène et déroutante. Le scénario est riche en rebondissement et en intrigue qui s’intensifient au fil des pages. L’univers est tout autant sensationnel. L’intrigue se révèle enfin me laissant à la fois stoïque et désarmée. Un quatrième tome différent des trois précédents tant sa complexité est perturbante. J’ai vraiment eu cette sensation de marcher la tête à l’envers et si c’est ce résultat que l’auteure exigée alors je peux dire que cela a parfaitement fonctionné. Au final je ne m’attendais pas du tout à être surprise à cette hauteur ci. Mon seul regret c’est qu’il n’y aura plus de suite !

 

Une saga fantasy à découvrir absolument pour un moment de lecture intense et magique !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Le site de Gallimard Jeunesse

… Le site de Christelle Dabos

… mes avis sur les précédents tomes, clique sur l’image pour les lire.

La Passe-miroir, Livre 3 : La mémoire de Babel de Christelle Dabos.

 

[FANTASY JEUNESSE – Nouveauté 2017]

GALLIMARD JEUNESSE

Lecture personnelle

 


 

Résumé :

Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?

Dans un troisième livre vibrant, Christelle Dabos explore la merveilleuse cité de Babel. En son cœur, un secret insaisissable, qui est à la fois la clef du passé et celle d’un futur incertain.

 


 

Mon avis : ( attention spoile, je peux pas faire autrement !! 😦 )

Vous avez adoré le livre 1 et le livre 2 ! Et bien accrochez-vous bien, car tout ce que vous avez pu ressentir jusqu’à présent va être multiplier par mille !!

Ce troisième livre est juste une pure bombe. Je l’ai davantage adoré que les deux premiers. C’est un Méga coup de cœur !

Trois ans se sont écoulés, laissant Ophélie ruminer sans cesse sur les conditions dans lesquelles elle a quitté Thorn au Pôle. Le retour sur Amina est juste désastreux. Encore plus empotée, elle se mure dans son malheur. Tourner en rond ne lui convient plus, elle doit à tout prix fuir pour le retrouver et connaitre le fin de cette histoire qui leur a explosé au visage trois ans plus tôt dans cette geôle. Heureux hasard, Archibald n’a pas battu en retraite, il cherche toujours la terre natale de la mère Hildegarde. Explorant les Roses des Vents, il arrive à rejoindre Ophélie et la sauve d’un sort vraiment trop cruel ! N’en faisant quand sa tête, elle suit son intuition et part toute seule sur l’arche de Babel !

Changement de décor radical ! Après le froid polaire, bienvenue dans la chaleur des tropiques. Christelle Dabos nous immerge dans un nouveau décor, tellement riche que j’en ai eu plein les yeux. De nouveaux codes, de nouvelles règles et de nouveaux personnages. Ces derniers sont justes wow !! On rencontre donc le fils de Lazarus, étrange personnage. Il a le rôle d’ami protecteur et va ainsi l’aider lorsqu’elle pose le pied pour la première fois sur l’arche.  Le second est le fils d’une des filles de Pollux (un des esprits de l’arche avec sa jumelle Hélène), qui dans un premier temps va jouer le rôle d’ennemi pour ensuite devenir son complice. D’autres personnages plus ou moins importants et aux facettes multiples viennent agrémenter l’histoire. (Désolée, je ne me rappelle plus les noms, j’ai la mémoire d’un poisson rouge 😦 )

Ophélie joue des coudes pour découvrir les tenants et les aboutissants de cette enquête. Cette dernière l’amènera sur des terrains glissants où les dangers rôdent. La vérité n’a jamais été aussi proche !

Christelle Dabos nous envoute littéralement dans ce troisième opus !! D’une main de maître elle tout en haleine tout au long de la lecture. Les rebondissements sont incessants. Une spirale ou la vérité est à bout de doigt, où les mensonges, la jalousie, l’amitié, la détresse viennent pimenter le déroulement de la lecture.

Ce livre est une pure merveille bien plus que les deux premiers. Le rythme est bien plus soutenue. Les phases de descriptions sont moindres. Tout y est hallucinant ! Les personnages évoluent vers la maturité, même si Ophélie reste une éternelle maladroite. On ne peut que l’adorer dans cette quête périlleuse !

Un méga coup de cœur pour « La mémoire de Babel ». Un univers riche et une écriture honnête ! Quelque chose a changé dans le style et c’est juste WOW !

L’attente du quatrième tome va être terrible !

 

liens-utiles

 

Mon avis sur le livre 1 : « Les fiancés de l’hiver ».

Mon avis sur le livre 2 : « Les disparus du Clairdelune ».

Pour tout savoir sur l’univers de « la passe-miroir » et sur son auteur : c’est par ICI !

Vers le site Gallimard Jeunesse !

64391-episode

 

La passe-miroir, livre 2 : Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos.

 

[FANTASY / Jeunesse – 2015 ]

GALLIMARD JEUNESSE (dès 12 ans)

Lecture personnelle

 


 

Résumé :

Fraichement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions des personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au coeur d’une redoutable vérité.

 


 

Mon avis :

Du moment qu’on a complétement adoré le premier, je pense qu’il est impensable de ne pas adorer les suivants ! Le premier tome pose les bases de l’histoire. On fait connaissance avec les protagonistes. L’auteur met à place son intrigue et les éléments qui la desserviront. Le second tome est dans la suite logique du premier mais avec toutefois beaucoup plus de rebondissements et d’actions. Et surtout l’apparition de nouveaux personnages comme Farouk qui devient en quelque sorte l’élément central à tous ce qui va en découler. On découvre davantage Thorn, Ophélie, Archibald et tous les autres.

L’atmosphère est à l’image de l’arche du Pôle : froide, suspicieuse, mensongère, désagréable et énigmatique. L’intrigue se développe davantage sans vraiment trop en dévoiler non plus. L’auteure nous dévoile les « origines » du déchirement. On a un aperçu rapide de l’enfance de Farouk. Le récit alterne quelque peu avec ce point de vue et du coup donne une dimension beaucoup plus intéressante. Par ce biais on sent de suite qu’Ophélie et Thorn vont être confronter à quelque chose de beaucoup plus grand ! Une entité malsaine et maligne !

Ce livre 2 est un condensé d’enchainements plus imprévus les uns des autres ! On est dans un fil conducteur qui ne s’arrête jamais !

Ma chronique sera courte au risque de trop vous en raconter !

C’est une saga qu’il faut absolument découvrir surtout si vous adorez la fantasy. L’auteure nous immerge dans un monde hors du commun où la destinée des personnages est hallucinante. C’est juste démentiel. J’ai fini le troisième tome hier soir, et je vous assure que des surprises, l’auteur nous en réserve beaucoup !

Petits et grands, « La Passe-miroir » est sublime par sa singularité et envoutant par son univers !

Foncez !

Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour en discuter ! J’en serais ravie !

 

 

liens-utiles

 

Mon avis sur le Livre I : « Les fiancés de l’hiver » !

Pour tout savoir sur l’univers de « la passe-miroir » et sur son auteur : c’est par ICI !

Vers le site Gallimard Jeunesse !

 

64391-episode