ZOMBILLÉNIUM, tome 1 à 5, une bande dessinée de Arthur de Pins.

BANDE DESSINÉE

HUMOUR

ÉDITIONS DUPUIS


Au Parc d’attraction Zombillénium, on n’embauche qu’à durée indéterminée. Les critères de sélection ne sont pas trop durs, on refuse juste les simples mortels. Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille cette petite entreprise qui ne connaît pas la crise…
Une comédie à l’humour noir impeccable, signée Arthur de Pins.
Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir absolument »
Disponible en numérique et broché
 

MON AVIS

Cette saga me faisait de l’œil depuis un bon moment déjà et lorsque j’ai vu qu’elle était présente à ma médiathèque, j’ai sauté dessus et l’ai empruntée.

Lire la suite

JUSTAN LOCKHOLMES, tome 1 : Le mystère de la Logia, un polar de C.D. Darlington


Détective de renom, Justan Lockholmes est une pointure. Aucun coupable ne lui échappe et sa vérité triomphe toujours !
Pourtant, lorsqu’une certaine Elisabeth Smith,
une jeune femme à la vie des plus banales, met tragiquement fin à ses jours, rien ne va plus.
Un cas insoluble, des éléments sans le moindre sens, un assistant à la vivacité toute relative et
une touche de latin.
Voilà que la vie du jeune Justan bascule
et que tout se complique !

L’histoire débute sur le résumé banal et affligeant de la vie de Elisabeth Smith qui l’est tout autant. Un vie sans grand intérêt où la jeune femme se laisse porter par les divers courants qui jalonnent sa triste vie. En voyage de noces et suite à l’autorisation de son mari, elle part se promener le long de la plage après une halte à la vue d’un numéro de cirque. Et puis là, Plouf !!! plus rien ! Seul un chapeau et quelques étoffes sont le signe de son existence qui tant à s’être achever d’une brutale façon.
C’est ainsi que Justan Lockholmes apparaît, tel la lumière sortit des ténèbres venant éclairer par son savoir indiscutable une scène de meurtre? de suicide? d’enlèvement ? Tout le monde sait, Justan est LE détective à la mode. Son savoir, son sens de déductions, sa prestance, son charme mènent à bout toutes les enquêtes qu’il diligente. Il a appris auprès du meilleur et c’est un honneur pour lui de servir sa ville et ses habitants. La disparition de Elisabeth Smith est un sacré casse-tête. Malgré ses conclusions, il n’est pas convaincu de son résultat. Les années défilent et voici que ce nom réapparaît sur un mur ensanglanté du domicile d’un riche personnage où une prestigieuse parure (semi-parrure) a disparu. Quelque peu embarrassé  et bousculé par le chef de la police, Justan se doit absolument de résoudre rapidement cette enquête qui fleure bon les ennuis et les imprévus.

 

Voici un polar que je qualifierai d’atypique. Ce premier tome m’a permis de faire la connaissance de Jérémy alias Justan, cela sonne tellement « so british ». Un jeune homme prétentieux, égoïste, manipulateur, finaud, largement con sur les bords, pédant … Mais il devient intéressant de découvrir au fil des pages que tout cela sonne comme une mauvaise blague dans le but évident de camoufler qui il est. Un jeune garçon défavorisé, élevé par un clochard dingue. La panoplie parfaite et surfaite d’un gentleman qui flippe dans son slip à la moindre goutte de sang et dont l’élaboration de ces plans est foireuse, vraiment foireuse. Justan a de la gueule, il sait en jouer et cela fait tout son charme. Toutefois et heureusement qu’il est rejoint au cours de son enquête par deux femmes (vive la parité !) et le fils du chef de la police un brin loufoque et aux tournures de phrases qui font sourire (c’est trop mignon mais je suis sûre qu’il cache quelque chose le type !).  Trois personnages qui contrebalancent la personnalité de Justan et qui sauve les pots cassés. J’ai beaucoup aimé l’histoire, quelques rebondissement servent la trame et surtout quelques points restent non résolus (histoire à suivre !). J’ai déduit que cette histoire d’Elisabeth Smith sera le fil rouge des tomes à venir. (Enfin je l’espère ….). Juste un petit bémol qui m’a quelque peu dérangée. L’auteure saute du coq à l’âne dans un chapitre. Grrrrr ! Il faut suivre certes mais la visuelle que je suis (oui je suis chiante) aurait aimé un petit saut de ligne. Et hop ! comme ça, on sait qu’il y a une nouvelle idée qui va être développée. (Voilà la seconde casse-bonbons est close !). Pour en revenir j’ai été charmée par les personnages à la fois loufoque et attachants. Ce premier tome pose les bases d’une histoire qui se développera plus tard. Une intrigue à la sauce anglaise. Quelques références fleurissent ici et là, mais je n’ai pas porté grande attention, elles ne font pas l’histoire ! Une intrigue où les rebondissement enhardissent un scénario « Chapeau melon et botte de cuir », sauf que le James Bond n’est pas celui que l’on attend !

 

Un polar à l’humour franc et sans froufrou auquel j’ai été sensible et ça, ça me plaît !

 

Une chronique de #Esméralda.

La cerise sur le gâteau d’Aurélie Valognes

20190307_205443.jpg

Littérature française – livre sorti le 6 mars 2019

Editions Mazarine

Service presse

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur » et « incontournable »

 

Je remercie les éditions Mazarine et le site Babelio qui m’ont permis de découvrir ce roman en avant-première à l’occasion de la soirée de lancement de ce livre.

Résumé : La vie est mal faite : à 35 ans, on n’a le temps de rien, à 65, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire…

Bernard et Brigitte, couple solide depuis 37 ans, en savent quelque chose.

Depuis qu’elle a cessé de travailler, Brigitte profite de sa liberté retrouvée et de ses petits-enfants.

Pour elle, ce n’est que du bonheur. Jusqu’au drame : la retraite de son mari !

Car, pour Bernard, troquer ses costumes contre des pantoufles, hors de question. Cet hyperactif bougon ne voit vraiment pas de quoi se réjouir. Prêt à tout pour trouver un nouveau sens à sa vie, il en fait voir de toutes les couleurs à son entourage !

Ajoutez à cela des enfants au bord de la crise de nerfs, des petits-enfants infatigables, et surtout des voisins insupportables qui leur polluent le quotidien…

Et si la retraite n’était pas un long fleuve tranquille ?

Un cocktail explosif  pour une comédie irrésistible et inspirante.

 

Mon avis : Pour ceux qui me connaissent, vous savez qu’Aurélie Valognes fait partie de mes autrices favorites. Néanmoins, c’est toujours un petit stress de recevoir le nouveau roman de celle qu’on adore lire. On a, pendant une fraction de secondes, un petit doute qui nous assaille : vais-je toujours prendre du plaisir à lire ce nouveau roman ? A-t-elle réussi à se renouveler ? Ne vais-je pas lire du « réchauffé » ? Rassurez-vous, ces questionnements se sont envolés dès la fin du premier chapitre ! Ce roman ne ressemble à aucun autre car pour moi, il réunit tout ce qui a fait le succès de ses précédents ouvrages ; en effet, vous trouverez ici de l’humour, de l’émotion et des thématiques qui font réfléchir.

Nous faisons ici connaissance avec Bernard et Brigitte. Mariés depuis 37 ans, ils ont, pendant la majorité de leur vie commune, vécu en se croisant. En effet, Bernard est un acharné de travail donc il s’est peu impliqué dans son couple et dans sa vie de famille. Sa mise à la retraite, il la vit comme une punition, contrairement à Brigitte qui considère ce moment comme un renouveau. Lors d’une visite de ses petits-enfants, Bernard prend conscience des dangers qui menacent notre planète et il va se lancer dans une nouvelle mission, l’opération « zéro plastique ». Finalement, cette nouvelle lubie ne va peut-être pas permettre la paix du couple….

Bernard est un obsédé du boulot qui a peur de cette nouvelle vie qui s’ouvre à lui. Très rapidement, on se rend compte que c’est un obsessionnel du contrôle, un peu extrême dans ses prises de décision. Pourtant, au fil des pages, on voit son évolution et on s’attache à ce personnage un peu bougon. Sa femme Brigitte est son parfait opposé : heureuse d’être à la retraite, elle s’investit dans une maison de retraite, a envie de partir en voyage et de profiter de ses petits-enfants. A certains moments, on se demande ce qui a pu unir ces caractères si opposés. Pour ma part, je suis convaincue que pour certains couples, ce sont les opposés qui s’assortissent le mieux. Le fils du couple, Nicolas, et son épouse, Alice, ont aussi une part importante dans cette histoire. Alice est webmaster free-lance, elle a tout quitté pour suivre son mari, et Nicolas travaille comme un acharné dans un groupe hôtelier. Leur couple commence à battre de l’aile et Nicolas se rend compte qu’il reproduit le modèle paternel. Aura-t-il le déclic qui l’empêchera de passer à côté de sa vie de famille ? Un autre duo important, ce sont les enfants du couple, Paul et Charlotte, deux enfants qui n’ont pas leur langue dans leur poche et qui, avec leur innocence, vont amener une touche de douceur dans le quotidien morose des adultes qui les entourent. Enfin, je me dois de vous parler des voisins de Bernard et Brigitte. Il s’agit de M. et Mme Dugrin, le stéréotype des voisins envahissants, insupportables et qui sont toujours en train de mettre leur grain de sel dans votre quotidien. Certains diront qu’ils sont caricaturaux….. Pour moi, ils sont le reflet de voisins qu’on a tous connus et qui existent dans la vraie vie !

Ce roman est, pour moi, le plus abouti d’Aurélie Valognes. En effet, l’équilibre entre l’humour et « les sujets qui font réfléchir » est parfaitement trouvé. On retrouve tout au long du roman de nombreuses expressions de notre belle langue française.  L’écriture est vive et portée par des chapitres courts qui vous incitent à tourner les pages. Ce livre est l’occasion de soulever la question du changement de vie et du futur de la Terre. Très bien documenté, il met en lumière l’urgence dans laquelle nous sommes, c’est à dire que notre planète va mal et que si nous ne changeons pas notre manière de consommer, nous courrons à notre perte.

Pour conclure, c’est un gros coup de cœur pour ce roman qui est, pour moi, le meilleur de l’autrice. Tous les ingrédients pour passer un bon moment sont réunis et pourtant, il ne vous laissera sûrement pas indifférent et vous regarderez sûrement votre poubelle d’un œil différent après l’avoir refermé.

image-principale-page-liens-utiles

Envie d’en savoir plus sur l’univers d’Aurélie Valognes ? Rendez-vous sur son site officiel !
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Mazarine ici !
Retrouvez également ce roman sur Amazon ici !

 

Le journal des boulettes de Rose J. Kalaka et Marie Luny.

 

 

 

[HUMOUR – 2017 ]

Auto-édition

Service presse

 

 

 

 

 

 

Je remercie Rose et Marie pour cette merveilleuse découverte !

Le résumé :
Premièrement, il faut savoir ce que le concept de “boulette” veut dire. Une boulette, est une fille qui bien souvent fait des gaffes sans même s’en rendre compte. Dans sa vie de tous les jours, dans son travail, les gaffes font partie intégrante de sa personnalité. Elle ne le fait pas exprès, ne contrôle rien et ne peut qu’apprendre à assumer. À toutes les boulettes qui se reconnaîtront, vous n’êtes pas seules, nous sommes comme vous. Cet ouvrage est une compilation de nos anecdotes, pour la plupart sous format sms.

 


 

Mon avis :
Détente et belle partie de rigolade. Voici ce que m’inspire ce bouquin génial. A lire dans le bus, métro, tramway, train, avion…en fait n’importe où, où que vous soyez ! Vous passerez un moment juste délicieux à vous bidonner. Parce que les boulettes, on a fait toutes. Des grosses, des petites, des phénoménales et des inoubliables. Sous la forme de sms, Rose et Marie vous livrent leur quotidien et on s’aperçoit très vite qu’il est rempli de ce boulettes.
C’est drôle, c’est frais, c’est clinquant, c’est à mourir de rire. C’est la juste réalité des choses et sans aucune prétention. C’est le livre qui vous fera décompresser ! Pour tout vous dire, je l’ai lu au boulot (pendant une période très calme de mon activité professionnel), et je pense que le chef a dû me prendre pour une folle dingue. A me voir sourire à tout va sans aucune raison, il a du se poser de sacrées questions !
C’est le livre à offrir à votre meilleure pote où à votre copine frigide (pour la dérider rien de mieux) ! Surtout que les auteures reversent leurs bénéfices à une association ! Et en plus c’est pour la bonne cause !
 De l’humour sincère, sans fard ! Quoi de mieux pour illuminer nos journées moroses !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !