La dernière chamane de Julie Saurel

Romance fantastique – Sortie en mars 2021
Editions Plumes du Web – Collection Opale

Ma note : 4,5/5 mention « autrice à suivre »


Résumé : Un paiement. Rien qu’un petit paiement…
Dans un monde où les humains ont été réduits à l’esclavage et répartis en différentes castes sous le joug des Surnaturels, Jenny appartient au bas de l’échelle sociale : les Aturales. Elle n’est rien. C’est pourquoi les siens n’hésitent pas à la livrer au clan MacFillan, de puissants lycanthropes établis en Écosse, pour régler leur dette.
Mais celle qui ne devait être qu’une marchandise va vite faire tourner les sens des loups présents au château et ébranler bien des convictions. D’autant qu’elle se refuse à leur obéir. Surtout à ce rustre de Keir, le fils cadet des MacFillan, aussi collant qu’agaçant. Elle est particulière, il le sent. Le sait… et n’est pas le seul à s’en rendre compte.
Utilisée, convoitée et mise à prix, le danger rôde autour de la jeune femme, dont les alliés se révèlent plutôt surprenants. Pour sauver sa peau et dévoiler les secrets du château, Jenny est désormais prête à bousculer l’ordre établi.


L’avis de #Lilie : Dès sa sortie, ce roman m’a tapé dans l’œil. Je l’ai finalement lu rapidement grâce à l’organisation de lectures communes sur les réseaux sociaux et je ne regrette pas du tout de m’être lancée tant j’ai passé un bon moment en compagnie de Jenny et de Keir.

Nous faisons ici connaissance avec Jenny, une humaine qui a été donnée par les siens à un clan de loups-garous pour payer une dette. Dans ce monde, les humains sont réduits à l’esclavage et ils ne représentent rien de plus qu’une monnaie d’échange. Jenny a bien du mal à accepter cet état de fait et son arrivée dans la meute des MacFillan ne sera pas de tout repos pour elle ni pour les membres du clan. En effet, sa présence met tout le monde en émoi. Pourquoi ? Est-elle vraiment une simple humaine ? Pourquoi Keir se montre-t-il tantôt prévenant, tantôt si froid avec elle ?

Jenny est une héroïne qu’on peut qualifier de « badass ». En effet, elle n’est pas du genre à accepter sans rien dire le sort qui lui est réservé et elle est loin d’avoir sa langue dans sa poche. Rapidement, elle se rend compte qu’elle peut parler avec des fantômes et cette faculté est loin d’être une évidence ni un don répandu à l’époque où elle vit. Très vite, elle va attirer l’attention de Keir, le fils cadet de la meute qui va se mettre à la défendre et à prendre soin d’elle. Entre eux, c’est le jeu du chat et de la souris mais est-ce une bonne chose qu’ils se rapprochent ? C’est un personnage complexe qui m’a beaucoup plu. J’ai également beaucoup aimé Nathanael, un autre membre de la meute qui va se montrer tantôt touchant, tantôt maladroit mais surtout loyal et courageux.

On est passé à deux doigts du coup de cœur. Selon moi, il y a un petit problème de rythme dans le roman. En effet, j’ai trouvé le début de l’histoire très lent mais c’était nécessaire pour poser les bases de l’univers et nous présenter les personnages. A un moment donné, tout s’accélère et là, on est submergé par les informations et je regrette de ne pas avoir eu plus de détails sur certains passages mais aussi sur les dons des chamanes. Ainsi, j’ai trouvé un petit déséquilibre qui me laisse un peu sur ma faim mais croyez-moi, cette lecture est quand même très bonne. En effet, la plume de l’autrice est fluide, visuelle et elle nous présente des protagonistes hauts en couleurs et un univers très original. J’avoue qu’une suite serait la bienvenue tant j’ai été frustrée de devoir laisser Jenny et Keir. Pour certains, la romance prend le pas sur le côté fantastique. Personnellement, ça ne m’a pas dérangé car c’est une relation « ennemie to lover » qui se construit pas à pas mais aussi à grand renfort de piques et d’humour.

Pour conclure, « la dernière chamane » est une jolie découverte. Julie Saurel signe un premier roman réussit qui a su me transporter dans le temps et en Écosse. Adeptes de romances fantastiques avec une héroïne badass, n’hésitez plus et laissez-vous tenter !

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Plumes du Web

The player, tome 1 de K.Bromberg

New romance – Roman sorti en 2018
Editions Hugo Roman

Ma note : 5/5 mentions « coup de cœur » et « incontournable 2021 »


Résumé : Quand Easton Wylder, un roi du baseball, le lanceur vedette de la MLB est victime d’une blessure susceptible de mettre un terme à sa carrière, il a besoin des services du meilleur entraîneur. Mais ce dernier envoie sa fille à sa place. Elle a beau être bagarreuse, athlétique, déterminée, et superbe, Easton se demande si elle a vraiment les qualités requises.
Assurer la rééducation d’Easton Wylder est pour Scout, la voie royale pour se montrer à la hauteur du challenge et honorer la promesse faite à son père. Défendre l’intérêt du club ne consiste-t-il pas à garantir que son receveur vedette soit en état de jouer ?
Alors, quand les étincelles s’allumeront, Easton et Scout supporteront-ils la chaleur ou l’un des deux sera-t-il nécessairement conduit à se brûler ?


L’avis de #Lilie : K.Bromberg est une autrice prolifique et je dois avouer que mis à part sa saga Driven, que je n’ai même pas terminé, je n’ai pas lu ses autres parutions. J’ai trouvé ce roman par hasard et tentée par le résumé, je me suis lancée rapidement afin de ne pas l’oublier au fond de ma PAL. Je ne regrette absolument pas car j’ai vraiment adoré ma lecture.

Nous faisons ici connaissance avec Easton Wylder, un prodige du baseball blessé à l’épaule suite à une charge dangereuse de la part d’un de ses adversaires. Pris en charge par Scout, l’alchimie entre eux est immédiate mais peuvent-ils se permettre de tout gâcher pour un coup d’un soir ? Pourquoi Scout est-elle aussi secrète et fuyante ? Easton est-il seulement une belle gueule doué pour son sport ? Leur histoire a-t-elle un avenir ?

Easton est clairement le type de héros que j’adore : il est beau, drôle, serviable, doué sans son sport et il a un sourire à faire fondre toutes les petites culottes. Néanmoins, malgré ce physique d’Apollon, il a la tête sur les épaules, prend du temps pour servir des causes qui lui tiennent à cœur et il cache aussi quelques fêlures qu’il vous appartiendra de découvrir. Concernant Scout, c’est une battante. Elle tente de tracer sa route dans les pas de son père, un kiné de renom que tous les clubs sportifs s’arrache. Très secrète, elle va, pendant un temps, tenter de refouler son désir pour Easton et elle aura bien du mal à s’ouvrir à lui. Entre eux, c’est deux pas en avant, un pas en arrière mais surtout, c’est une romance qui prend le temps de se construire, où chacun tente de s’adapter à l’autre et c’est un couple que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir et à voir évoluer.

K.Bromberg est, il faut le dire, une des reines de la romance ! Encore une fois, à peine le livre entamé, j’ai eu beaucoup de mal à m’arrêter. Sa plume est très addictive et immersive, ce qui fait qu’on est tout de suite au côté des deux protagonistes principaux. Emotionnellement, quelques passages ont réussi à me tirer les larmes car l’autrice sait jouer sur la corde sensible. Les scènes de sexe sont présentes et explicites mais elles ne prennent pas le pas sur l’intrigue. Encore une fois, les thèmes de la famille et des non-dits sont exploités mais ils ne sont pas traités comme dans « Driven« . L’univers du baseball est bien décrit et j’ai pris plaisir à en savoir plus sur ce sport un peu méconnu dans l’hexagone. Enfin, ce tome 1 se termine sur un cliffhanger de dingue qui ne peut qu’inciter le lecteur à foncer chez son libraire pour connaitre la suite et fin des aventures d’Easton et Scout.

Pour conclure, « The player, tome 1 » est une jolie romance épicée où vous ne vous ennuierez pas une seconde. Au programme, de l’amour, des secrets de famille, des héros attachants et des drames qui ne vont donneront qu’une envie : tourner les pages de plus en plus vite pour savoir où tout ça les mènera.

Retrouvez tout l’univers de l’autrice ici
Retrouvez ce roman sur le site d’Hugo & Cie

Les lettres de Rose de Clarisse Sabard

Roman français contemporain – Sortie poche en 2017
Editions Charleston

Ma note : 5/5 mentions « coup de cœur » et « incontournable 2021 »


Résumé : Lola a été adoptée à l’âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire. Sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines. Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon œil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait…


L’avis de #Lilie : J’ai découvert la plume de Clarisse Sabard l’hiver dernier et j’avoue avoir été séduit. Ainsi, j’ai envie, peu à peu, de lire tous ses romans et celui-ci est sorti de ma PAL grâce à ma cousine et notre challenge livresque. Encore une fois, je termine ma lecture conquise et avec le sourire aux lèvres.

Nous faisons ici connaissance avec Lola, une jeune femme qui vit à Paris et travaille avec ses parents. Adoptée quand elle était bébé, elle n’a jamais cherché à retrouver ses origines. Ainsi, lorsqu’elle apprend que sa grand-mère « biologique » est décédée et qu’elle a droit à un héritage, elle est méfiante et surprise. Elle se rend alors à Aubéry et finalement, c’est une véritable chasse au trésor, sur les traces de son passé, qui l’attend. Que va-t-elle découvrir au cours de sa quête ? Tous les secrets de famille doivent-ils être déterrés ? Est-ce une bonne idée de retourner dans le village qui a vu grandir son arrière grand-mère, sa grand-mère et sa mère ? Et pourquoi son cousin Vincent se montre-t-il aussi suspicieux ?

Lola est une jeune femme qui a tendance à vivre sur ses acquis. Travaillant avec ses parents, sans véritable perspective professionnelle, et célibataire depuis peu, elle est à un moment « clé » de sa vie. Le coup de téléphone du notaire tombe à pic et va lui donner l’occasion de reprendre sa vie en main. Lola est curieuse, passionnée, têtue et très attachante. C’est une héroïne moderne, avec des envies de liberté et en même temps très traditionnelle dans son attachement aux siens et dans son envie de trouver le grand Amour. J’ai aimé la suivre dans ses recherches et dans les lectures qui lui permettront de recomposer le passé de ses aïeuls. L’arrière grand-mère de Lola, Louise, elle, était une femme moderne, en avance sur son temps. Elle ne se contentait pas de la vie qui lui tendait les bras et elle va tout faire pour que son destin change. Travailleuse acharnée, elle va parfois manquer de discernement en ce qui concerne ses enfants mais on ne pourra jamais lui reprocher sa droiture et la continuité dans ses convictions. Elle a eu deux filles, Rose, la grand-mère de Lola, et Léonie. Rose est une jeune fille puis une jeune femme passionnée, fougueuse et pas toujours d’accord avec sa mère. Le destin va lui imposer de drôles d’épreuves qu’elle va tenter de relever en gardant la tête haute. Sa vie ne sera pas facile mais ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus ! Parmi les autres personnages importants, il y a tout d’abord Tristan, le meilleur ami de Lola, une épaule solide et une oreille attentive pour sa « chouquette » préférée. Enfin, il y a Frédérick, le notaire d’Aubéry, qui sera un atout pour Lola dans ses recherches, et le beau Jim, le meilleur ami de son cousin Vincent, un cousin bien mystérieux et méfiant vis-à-vis de cette cousine arrivée de nulle part.

Cette lecture est un gros coup de cœur pour moi. Il est vrai que ce roman avait tout pour me plaire : des secrets de famille, une histoire intergénérationnelle, un peu d’amour, un peu d’humour, bref tout était réuni pour faire un carton plein ! J’ai aimé le fait que l’intrigue se déroule sur plusieurs temporalités, dans le présent mais aussi dans le passé de Louise et Rose. Cette alternance permet d’éviter la monotonie et aussi d’éclairer les choix qui ont été faits à l’époque. La plume de l’autrice est très visuelle et elle nous immerge totalement dans son récit. On entre très facilement dans cette histoire de famille et dès le départ, ma curiosité a été attisée. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et même si j’avais deviné une partie du secret, je me suis régalée jusqu’au bout. C’est aussi un roman « féministe » dans la mesure où les différentes générations de femmes sont au centre de l’intrigue et elles illustrent la vie de nombreuses femmes au fil de ces époques, avec les contraintes et les préjugés qui existaient à l’époque.

Pour conclure, « Les lettres de Rose » est un joli roman évoquant les secrets de famille mais aussi la vie de plusieurs femmes au cours du XXème siècle, des femmes qui n’ont pas eu la vie facile mais qui ont choisi de vivre selon leurs propres règles.

Retrouvez ce roman sur Amazon

Nos âmes louves, tome 1 : Dans le noir de Juliette Pierce

Romance fantastique – Sortie le 26/02/2021
Editions Black Ink – Collection Fantas’Ink

Ma note : 4.5/5 mentions « original » et « incontournable 2021 »


Résumé : Freya vit avec sa meute dans les forêts glaciales de Norvège. Maudite par les dieux nordiques, elle est incapable de se transformer en louve. Contre toute attente, le beau Caïn, héritier d’une puissante meute rivale, devient son allié. Mais leur relation bascule lors d’une terrible nuit qui la force à s’enfuir et abandonner les siens.
Comme si être une demi-louve ne suffisait pas, la mort de sa mère, son alpha, ne lui laisse pas le choix. Elle doit retourner sur ses terres, affronter Caïn et prendre les rênes de sa meute.
Résolue à suivre sa destinée, Freya voit sa détermination faillir lorsqu’un alpha à l’aura ténébreuse débarque en ville pour lui proposer un mystérieux pacte. L’encre sur sa peau l’hypnotise plus que de raison et elle perd pied.
Tiraillée entre son cœur et son destin, elle remet tout en question. Les dieux nordiques l’ont déjà privée de sa nature de loup ; seraient-ils capables de la précipiter vers sa chute ? Aujourd’hui, ils la mettent en garde : certaines passions finissent dans le sang.


L’avis de #Lilie : J’ai découvert ce roman sur Bookstagram. Cette année, en lecture, j’ai envie de nouveauté, de changement, et comme je le dis fréquemment, je me rends compte que je ne lis pas assez, à mon goût, de romans se passant dans des univers fantastiques. J’ai donc craqué, au moment de la sortie du tome 2, pour m’offrir la duologie de « Nos âmes louves« . Je tiens à signaler ici le travail remarquable des éditions Black Ink qui préparent des couvertures magnifiques et savent magnifier l’objet livre grâce à des illustrations au début de chaque chapitre. Concernant l’histoire, en toute honnêteté, malgré tout ce que j’avais entendu dessus, j’étais loin d’imaginer toutes les surprises réservées par l’autrice et je ne m’attendais pas à tant de rebondissements.

Nous faisons ici connaissance avec Freya, fille de deux alphas d’une tribu norvégienne de loups-garous. Malheureusement pour elle, elle est maudite et incapable de se transformer en loup. Ayant besoin de prendre l’air, elle disparaît en Grèce le temps d’un été mais la disparition de sa mère l’oblige à revenir au pays et à modifier ses projets. Une fois de retour, elle se retrouve avec plein de questions en tête et coincée entre Caïn, son promis de toujours, et Lev, un alpha venu du Danemark, soit disant sur demande de la mère de Freya. Que lui veut ce bel alpha arrivé en ville ? Ses intentions sont-elles bonnes ? Et Caïn, où en est-elle avec lui ? Sa mère est-elle vraiment morte, comme tout le monde semble le penser ? Pourquoi les Dieux semblent-ils si en colère ?

Freya est une jeune Syk, c’est-à-dire une jeune loup-garou qui a son âme de loup mais qui ne peut pas se transformer. Même si elle fait partie intégrante de la meute, Freya souffre de ce « handicap » et a bien du mal à se décider sur son futur. Têtue, courageuse, elle a beaucoup de cœur et a tendance à foncer avant de réfléchir. L’arrivée de Lev va la perturber mais aussi l’obliger à se poser les bonnes questions concernant son avenir. Lev, c’est un bel alpha arrivant d’une grande meute danoise. Brun, musclé, tatoué, il va tout de suite mettre les sens de notre héroïne sans dessus-dessous. Venu à la demande de la mère de Freya, il va l’aider dans sa quête, se montrant prévenant, attentif et un brin charmeur avec elle. Mais Freya a-t-elle raison de lui faire confiance alors que sa vie est en pleine transformation ? Concernant Caïn, c’est l’ami de toujours, devenu son amoureux au fil du temps et une épaule sur laquelle elle a toujours pu s’appuyer. Fils d’alphas d’une meute rivale, il n’est pas l’héritier donc son union avec la jeune Syk pourrait lui permettre de devenir, malgré tout, alpha. Étudiant en médecine, il a la tête sur les épaules et tient plus que tout à celle qui est son amour de toujours. Mais que s’est-il passé avant l’été pour que Freya s’éloigne ? Joue-t-il franc-jeu avec elle ? Pourquoi voit-il Lev comme une menace?

Autant le dire haut et fort, j’ai été totalement conquise par ce roman. Tout d’abord, la plume de l’autrice est magique, tout comme l’univers dans lequel elle nous plonge. Mélange entre bit-lit et mythologie nordique, l’univers proposé et très riche, détaillé mais aussi très bien expliqué. Dès le départ, on est en totale immersion auprès des meutes et des différents personnages. On ressent tout de suite une ambiance un peu pesante, remplie de mystères, qui n’aura de cesse de s’épaissir au fil des chapitres. L’intrigue est racontée du point de vue de Freya et j’ai trouvé intéressant de pouvoir suivre ses questionnements et de la voir évoluer. La fin arrive presque trop vite et quand la mention « à suivre » apparaît, j’ai eu envie de hurler, de crier tant Juliette Pierce nous laisse, ainsi que ses personnages dans une situation incroyablement frustrante et inconfortable pour eux. Je ne regrette pas mon choix d’avoir le second tome sous la main afin de ne pas rester dans cette incertitude insupportable !! Un grand bravo à l’autrice pour avoir su jouer avec mes nerfs et pour m’avoir subjuguée avec cette lecture !

Pour conclure, « Nos âmes louves, tome 1 : Dans le noir » est une romance fantastique mêlant l’univers des loups-garous et la mythologie nordique. Si vous recherchez une histoire avec une héroïne forte, arrivée à un point clé de sa vie et devant affronter son destin, n’hésitez plus et embarquez direction la Norvège !

Retrouvez ce roman sur le site de Black Ink Editions

Too Late de Colleen Hoover

Dark romance – Edition poche sortie le 9 mai 2019
Editions Hugo Poche

Ma note : 4.5/5 mention « lecture poignante »


Résumé : Pourra-t-elle échapper à cette relation toxique ?
Sloan n’a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle avait besoin. C’est justement pour échapper à une situation sans issue qu’elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique ; de plus, c’est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n’a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu’il lui fait subir jusqu’à ce qu’elle puisse lui échapper. Seule.
Personne ne peut l’aider à sortir de cette situation. Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu’elle vient de rencontrer.
Asa est prêt à tout pour garder Sloan. Il a besoin d’elle et il fait tout pour la persuader qu’elle ne peut pas se passer de lui.
Personne ne s’interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.


L’avis de #Lilie :
Ah, Colleen Hoover, mon autrice fétiche !! J’ai longtemps attendu avant de me lancer dans ce roman car j’avais lu beaucoup d’avis contradictoires et surtout, j’avais entendu dire qu’il ne ressemblait à aucun autre. Je vous confirme, cette histoire n’a rien à voir avec ce qu’on a l’habitude de trouver chez CoHo, même si on retrouve sa délicatesse et sa touche émotionnelle qui me plaît tant. Ce n’est pas un livre à mettre entre toutes les mains tant certains passages peuvent choquer.

Nous faisons ici connaissance avec Sloan, une jeune étudiante qui vit avec son conjoint, Asa. En apparence, ils forment le couple parfait mais dans l’intimité, ce n’est pas vraiment la même chose car Asa est un « mâle dominant » qui aime tout contrôler et n’accepte aucun écart. Sloan se contente de cette vie jusqu’au jour où elle rencontre Carter. Dans ses yeux, elle se sent belle et respectée. Mais est-ce prudent de se rapprocher de lui ? Que sait-elle vraiment de lui ? Pourquoi le retrouve-t-elle avec Asa quelques heures après leur première rencontre ? A qui Sloan peut-elle faire confiance ? Aura-t-elle droit au bonheur ?

Sloan est une jeune femme qui n’a pas eu une vie facile. Sa mère était négligente, ses frères handicapés l’accaparaient et, depuis toute petite, elle a dû apprendre à se débrouiller seule. Quand elle rencontre Asa, un jeune homme charismatique et canon, elle pense que sa chance a tournée. Malheureusement, il va vite révéler un autre visage, beaucoup moins charmant et plus violent. Néanmoins, ayant besoin de son aide financière pour subvenir aux frais médicaux de son frère, elle reste avec lui et se plie à toute ses exigences. Sloan fait preuve de retenue et s’oublie totalement pour le bien de celui qu’elle considère comme la prunelle de ses yeux. Néanmoins, sa rencontre avec Carter va tout remettre en question et lui ouvrir les yeux. Carter est un nouvel arrivant dans la bande d’Asa. Il est beau, gentil, attentionné et mystérieux. Pourtant, il va faire prendre conscience à Sloan que tout n’est pas écrit d’avance. Concernant Asa, c’est LE personnage de cette histoire. Totalement déconnecté de la réalité, c’est un homme qui a été brisé dans l’enfance et qui a développé une obsession maladive pour Sloan. Fou amoureux, il est prêt à tout pour elle. D’un autre côté, il n’a aucun respect pour la vie humaine et n’hésite pas à se servir des autres quand il a besoin d’eux. Véritable baron de la drogue, il a toute une armée autour de lui, prête à lui obéir les yeux fermés.

Comme je le disais en introduction, ce roman est très différents des écrits habituels de l’autrice. Au début de la version papier, elle explique qu’elle l’a commencé lorsqu’elle était en panne d’inspiration puis l’a publié sur wattpad, où il a connu du succès. Elle l’a édité en l’état, avec un prologue après le premier épilogue. Cela donne une impression de désordre mais j’ai trouvé ça original. Concernant la noirceur de cette histoire, c’est vrai qu’on est loin des papillons dans le ventre qu’on peut ressentir habituellement avec l’autrice. Néanmoins, sa plume addictive fait toujours effet et elle arrive à nous montrer tous ses protagonistes sous un aspect « humain » malgré leurs défauts. La magie a opéré, je n’ai pas pu m’arrêter de lire et j’ai englouti les 538 pages en 48 heures à peine. Le seul petit bémol serait sur le personnage de Sloan qui, à la fin, m’a un peu agacée car je trouve qu’elle baissait un peu facilement les bras. Malgré tout, je suis incapable de dire ce que j’aurais fait dans sa situation mais j’aurais aimé la sentir un peu plus combative.

Pour conclure, « Too late » est une lecture marquante, sombre, qui explore les faces sombre de l’être humain et qui est très loins des écrits habituels de Colleen Hoover. Néanmoins, sa plume magique fonctionne à merveille et saura conquérir ceux qui n’ont pas peut de s’aventurer dans une dark romance.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Hugo&Cie


Invincible de Stuart Reardon et Jane Harvey-Berrick

New romance – Format poche sortie octobre 2019
Éditions Hugo Poche

Ma note : 4.5/5 mention « addictif »


Résumé : Nick Renshaw est la pépite du rugby britannique. Malheureusement, il se blesse grièvement et sa carrière est menacée. Commence alors pour lui une descente aux enfers. Il se sent abandonné et trahi par ses proches, mais il veut se battre pour reprendre sa place.
Le Dr Anna Scott est la seule personne qui peut aider Nick, elle a ses propres méthodes mais aussi ses lourds secrets. Quand le passé de Nick revient les hanter tous les deux,l’énigmatique docteur est plus vulnérable qu’elle n’y paraît.
Brisée et trahie, la lutte pour survivre semble intolérable. Quant à Nick, retrouvera-t-il le chemin des terrains ? Qui cédera, qui se relèvera… qui restera invaincu ?


L’avis de #Lilie : Ce roman m’a tout de suite tapé dans l’œil car il y a quelques années, j’ai eu la chance de travailler dans le milieu du rugby professionnel. Certains évènements m’ont conduit à me réorienter mais je garde de bons souvenirs de cette période. Ainsi, j’attendais les auteurs car c’est un « monde » que je connais plutôt bien et je dois avouer que je me suis retrouvée quelques années en arrière, avec cette lecture ! Au delà du décor, cette romance est une bonne surprise car je ne pensais pas être autant happée par l’intrigue mais aussi par la personnalité des protagonistes.

Nous faisons ici connaissance avec Nick Renshaw, un séduisant arrière évoluant dans une petite équipe de rugby du nord de l’Angleterre. Lors de son dernier match, et alors qu’il doit être transféré dans une équipe de première division, il se blesse grièvement. Son monde s’effondre, surtout qu’il ne trouve pas le soutien attendu auprès de sa fiancée Molly. Au cours de sa convalescence, il rencontre Anna, une psychologue qui vient de s’installer en Grande-Bretagne. Entre eux, une relation professionnelle se crée facilement mais n’est-ce que cela ? Une relation amoureuse pourrait-elle naître entre eux ? Sont-ils prêts à contrevenir à toutes les règles pour une relation dont on ne connaît pas l’issue ? Pourquoi Anna est-elle si méfiante ?

Nick est un rugbyman passionné par son sport qui, avec sa blessure, a l’impression de voir tout son monde s’écrouler. Un sportif professionnel a tout son quotidien régenté par son sport, ses contraintes, mais quand arrive une blessure, c’est comme un grain de sable dans les rouages et tout se grippe. A ce moment-là, Nick se renferme et tombe dans un état dépressif car il ne reçoit que peu de soutien de la part de sa fiancée. Heureusement, sa famille puis sa nouvelle équipe vont lui donner un coup de fouet pour qu’il redevienne cet homme enthousiaste, volontaire et plein d’énergie qu’il a toujours été. Le docteur Anna Scott va aussi l’aider à retrouver l’adolescent passionné qu’il était et la petite flamme qui s’était éteinte. Au fil de l’histoire, on le découvre aussi très impulsif, avec un cœur énorme et des valeurs familiales profondément ancrées en lui. Concernant Anna, on a bien du mal à la percer à jour car elle est, au départ, très mystérieuse et fuit toutes les questions sur sa vie privée. Blessée dans le passé, elle est méfiante mais passionnée par son boulot et essaie, au maximum, d’être une personne intègre. Sa rencontre avec Nick va faire basculer son monde et l’entraîner vers un futur auquel, j’en suis sûre, elle n’aurait jamais songé.

Cette romance new adult est classée, par l’éditeur, comme un drame psychologique. Il est vrai qu’il y a eu peu de scènes de sexe mais le peu qu’il y a sont très explicites et elles font monter la température. Néanmoins, la part belle est faite à l’évolution des deux protagonistes, que ce soit au niveau professionnel ou au niveau personnel. Leur relation met du temps à se construire et ne sera jamais vraiment un long fleuve tranquille. Le duo d’auteur semble avoir pris un malin plaisir à les malmener et à semer d’embûche leur chemin amoureux. Le narrateur externe nous permet de suivre alternativement Anna et Nick et même si la narration est à la troisième personne, ça ne m’a pas dérangé. Concernant l’intrigue, il y a peu de temps morts, ce qui rend la lecture assez addictive car on va de surprise en rebondissement. Le monde du rugby est très bien décrit et permettra aux non-initiés d’en savoir plus sur le monde du ballon ovale. Certains passages pourraient sembler un peu long pour des personnes qui n’aiment pas spécialement ce sport mais sachez que la romance est au cœur de l’histoire et que ces apartés rugbystiques amènent une touche d’authenticité au récit. C’est donc un quatre mains très réussi, qui se lit tout seul et qui procure à son lecteur une avalanche d’émotions assez intenses.

Pour conclure, « Invincible » est une romance avec deux protagonistes intéressants, avec des personnalités marquées et des fêlures bien présentes. L’intrigue est telle des montagnes russes, avec peu de temps morts, et l’histoire d’amour développée est touchante, captivante mais aussi risquée pour nos deux héros. Et vous, seriez-vous prêt à tout par amour ?

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Hugo&Cie