Tainted Hearts, tome 1 de Jenn Guerrieri

Dark Romance – Livre sorti le 5 novembre 2020
Editions Plumes du Web
Lecture personnelle

Ma note : 4.5/5 mention « incontournable »

 

Résumé : Il est son remède, elle est sa rédemption…
Élève à la section danse de la Juilliard School, un prestigieux conservatoire situé à New York, Ally Owen compte bien atteindre son plus grand objectif : réussir le concours d’entrée pour intégrer le corps de ballet de l’Opéra de Paris.
Ambitieuse et motivée, elle veut mettre toutes les chances de son côté pour réaliser ce rêve qui la berce depuis l’enfance.
Enfin ça, c’était avant de croiser la route du célèbre groupe de rock, les Chainless.
Le quotidien d’Ally bascule quand elle s’attire les foudres du chanteur principal, Chester Hanson : un homme à l’allure aussi froide que tranchante. Connu des médias pour ses nombreuses dérives, le rockeur incarne un monde sans codes. Un univers aux antipodes de celui de la danseuse qui, elle, doit se plier à la discipline la plus stricte.
Tout les oppose. Et pourtant, ils vont entamer ensemble un jeu dangereux, initié par Chester.
Chantage, manipulation, provocation, haine… jusqu’où mènera cette collision de deux cœurs écorchés ?


L’avis de #Lilie :
Voilà un roman dont le quatrième de couverture est très alléchant ! Écrite par Jenn Guerrieri, cette dark romance a fait parler d’elle chez les amateurs du genre et j’avoue que le fait qu’elle se passe, en partie, dans le milieu de la danse a titillé ma curiosité. Motivée par les membres du « Plumes du web bookclub », je me suis engagée dans une lecture commune qui m’a ravie et qui me donne très envie de découvrir la suite !

Nous faisons d’abord connaissance avec Chester, le leader d’un groupe de rock qui est en train de devenir le nouveau groupe à la mode aux USA. On rencontre ensuite Ally, une danseuse qui semble en proie à des difficultés personnelles et professionnelles. Lorsqu’ils se retrouvent, par hasard, confrontés l’un à l’autre, Ally ne peut réprimer un frisson de dégoût et Chester prend tout de suite cette petite rouquine en grippe. A partir de là, il na va avoir de cesse de lui mener la vie dure. Pourquoi ? Que lui inspire Ally ? Pourquoi a-t-il besoin de franchir les limites du raisonnable en permanence ? Et Ally, pourquoi est-elle si mal ? Quelles épreuves ont traversé les deux protagonistes pour en être arrivés là ?

Ally est étudiante dans une prestigieuse école de danse. On comprend rapidement qu’elle est en difficultés suite à des soucis qu’elle a rencontré récemment. Volontaire, déterminée, elle a beaucoup de tempéraments malgré sa fragilité apparente. Elle essaie de se dépasser et de faire de son mieux pour ne pas avoir de regrets. Fidèle en amitié, elle peut compter sur son ami Julian qui est en même temps une épaule réconfortante et une oreille attentive. Chester, quand à lui, est un personnage froid, distant, qui semble tout faire pour se détruire. On comprend rapidement que lui aussi a vécu un évènement qui l’a chamboulé et que désormais, il cherche juste à ne plus avoir mal. Son attitude envers Ally est ambivalente. En effet, il va se montrer très dur, limite humiliant avec elle alors qu’à d’autres, il pourra dévoiler un côté protecteur. La jeune femme semble cependant avoir un effet « épidermique » sur lui, c’est-à-dire que sa proximité réveille en lui de vieux démons et qu’il ne peut s’empêcher de l’enquiquiner dès qu’elle est dans les parages. De même, la relation avec ses camarades du groupe est sur courant alternatif. En effet, même s’il semble proche d’eux, il est aussi parfois très froid et dur avec eux. Solitaire dans l’âme, c’est un protagoniste qui est loin d’avoir livré tous ses secrets….

Que dire à la fin de ce tome 1 si ce n’est que j’ai adoré cette lecture !! La plume de Jenn Guerrieri est en même temps douce et incisive. En effet, on ressent beaucoup de douceurs et de tendresse lorsqu’elle fait parler Ally mais en revanche, dès que Chester apparaît, ou dès qu’il prend la parole, on perçoit de la tension et de la nervosité. Émotionnellement, j’ai été percutée par la rage de Chester et touchée par la détresse d’Ally. L’intrigue est en grande partie narrée du point de vue de l’héroïne et je regrette de ne pas avoir pu entrer plus dans la tête du héros tant ses actions sont, par moment, ambivalentes. L’intrigue monte en intensité et les pages défilent sans que l’on s’en rende compte. Arrivée à la fin, j’ai hurlé car l’autrice nous laisse sur un cliff-hanger qui laisse présumer une suite très prometteuse ! Les milieux de la danse et du show-bizz sont des décors intéressants et bien exploités et cela laisse présager, encore, de nombreux rebondissements !

Pour conclure, je suis contente d’avoir enfin pu découvrir la plume de Jenn Guerrieri avec la lecture de « Tainted Heart, tome 1« . C’est une dark romance très réussie, pleine d’émotions et de ressentiments. Vivement la sortie du tome 2 pour continuer à découvrir et accompagner Chester et Ally.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Plumes du Web

MATRIOCHKAS, tome 2 : Dissidence de Christelle Da Cruz.

 
[ DYSTOPIE – 2018]
Éditions LES PLUMES DU WEB – Collection Opale
Tome 2/?
376 pages
Ma note : 3/5
Lien Kindle

 

Le résumé :

 

Alors que la résistance s’apprête à investir le pôle du lac Sainte-Claire, la révolte gronde. Le destin des hommes est entre les mains de l’opposition, menée par Rose. Tout se jouera au coeur de la capitale, où ils devront rallier le peuple à leur cause et s’unir face au gouvernement. Après soixante années passées dans l’ombre, les hommes vont-ils regagner leur place au sein de la société ? A l’heure où Gabrielle et Alexander sont à un tournant de leur relation, c’est tout leur avenir qui est en jeu…
 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Le premier tome de cette saga m’avait conquise par cet univers 100% féminin. Une société matriarcale où l’homme est séquestré pour de mauvaises raisons dans des pôles où souffrances, humiliations et peurs les consument. Ce premier volet soulevait de nombreuses questions d’éthique et de morale. Cette particularité rendait la lecture aussi intéressante qu’addictive. J’attendais cette suite avec impatience, curieuse de voir quel chemin la trame allait emprunter. J’avais aussi quelques exigences qui malheureusement n’ont pas été comblées.

 

Gabrielle a pris enfin conscience du monde qui l’entoure et des enjeux. Le groupe de résistance qu’elle a rejoint devient sa seconde famille. Ses amis de bons conseils tempèrent tant bien que mal son caractère bouillonnant. Sa relation avec Alexander prend un tournant plus radical mais tout aussi fougueux. Surtout avec cette belle surprise qui se concrétisera plus tard, ils explorent leurs sentiments, leurs émotions, leurs craintes et leurs espoirs. Gabrielle prend certes en maturité, mais reste toujours cette jeune femme plein d’entrain. La personnalité d’Alexander ne la canalise pour ainsi dire pas du tout, et donc se retrouve à proposer des compromis pour veiller à la sécurité de sa belle.

 

La révolte grandit dans les rues de la capitale. Les deux fronts s’affrontent. D’une part les militaires dirigées par une ambassadrice un brin hystérique et de l’autre part, les résistants, où femmes et hommes prennent les armes et leur courage à deux mains pour porter d’une même voix les raisons de ce mouvement. Les rues de la capitale deviennent le théâtre de l’horreur et de la folie humaine. Une bataille sans foi ni loi ! A voir qui gagnera ?

 

Christelle Da Cruz offre à ses lectrices une suite qui pour ma part n’a pas été aussi surprenante. Il m’a manqué un brin d’énergie et des scènes époustouflantes et puis surtout j’aurai voulu que Gabrielle devienne une héroïne atypique. Une de ces héroïnes qui laisse une marque indélébile. Malgré sa fougue et sa verbe acerbe, Gabrielle reste malgré tout un personnage passif. Elle subit bien trop. Elle n’est pas le protagoniste de ce grand changement auquel elle participe. J’aurais aimé qu’elle amène son côté transgressif dans ces actes, qu’elle soit le pivot central de tout ce mouvement, qu’elle ait véritablement la place au centre d’une aventure trépidante. A mes yeux, elle fait partie de ce groupe sans y être mis assez en avant. Personnellement cela me dérange mais pour la plupart des lectrices, vous avalerez les pages avec envie.
 
Christelle Da Cruz  sait maintenir en haleine son lectorat. Sa plume addictive offre de belles scènes où actions et émotions se mêlent. Toujours dans la continuité de son premier tome, elles soulèvent de nombreuses questions moins percutantes, certes, mais toujours avec cet aspect de prise de conscience, d’acceptation de la différence dans le but d’obtenir un monde meilleur.

 

#Esméralda

Je remercie les éditions Les Plumes du Web et Christelle Da cruz pour leur confiance et leur patience.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… Mon avis sur le tome 1.

… Le site des éditions Les Plumes du Web.