SPHÈRE, un thriller de Florent Rigout.

THRILLER FANTASTIQUE

Éditions L’Alchimiste


Lieutenant au Service des violences domestiques, Franck Bassa est soudainement catapulté sur une affaire de meurtre, celui d’un physicien du SNOLAB, le célèbre Centre d’études sur les neutrinos.
Le flic retrouve vite ses vieux réflexes. Armé de méthodes peu conventionnelles, en proie à son passé et en quête de rédemption, il plonge dans cette enquête obscure.
 
Pourquoi avoir tué ce physicien ? Sur quoi portent réellement les recherches du SNOLAB ? Pourquoi des sbires d’une multinationale tentaculaire le pourchassent-ils ?
Et pourquoi un gamin se découvre-t-il subitement surdoué, écrivant sur les murs des équations dignes des plus grands mathématiciens du monde ?
Noyé au milieu de la Physique de l’Intelligence Artificielle, Franck Bassa s’enfonce dans la plus folle enquête de sa vie, prêt à tout pour découvrir le lien qui unit tous ces mystères.
Dans ses histoires, Florent Rigout explore le domaine de l’hypothèse, cet infime halo de brouillard à la frontière entre science et science-fiction, entre savoir et philosophie. De là, il espère poser humblement quelques mots sur l’inexpliqué et amener de l’eau au moulin des rêves.
« Sphère » est son troisième roman.

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
333 pages
Disponible au format numérique et broché

 

 


MON AVIS

Si le départ a été laborieux notamment quant la mise en place parfois hasardeuse, la suite a montré que ce thriller méritait un engouement exemplaire.

 

Bassa ancien du GIGN, remisé suite à une blessure invalidante, s’est exilé au Canada suite à une rupture amoureuse douloureuse. Après de long mois de déroute et d’addiction, Bassa se reprend en main, tant bien que mal, et devient lieutenant au service des violences domestiques. Malgré tout, il adore son boulot et ses méthodes quelque fois injustifiées sont à la hauteur des résultats. Son rêve absolu, entrer à la criminelle, mais ce service lui est obstinément refusé. Par un quelconque et heureux hasard, il se voit confier une affaire. Un meurtre dans un laboratoire scientifique, le SNOLAB. Avec son air bougon et pas franchement avenant, Bassa saute de joie. Très vite il retrouve les sensations oubliées et les réflexes d’antan. Mais Bassa est loin de clore cette affaire qui n’est qu’une ramification de quelque chose de beaucoup plus grand.

 

Ainsi Bassa se trouve projeter dans une enquête hors norme où les corps s’amoncellent et où la vie d’une adolescent est mis en péril. Mais il ne s’attendait certainement pas à affronter « la main de Dieu ».

 

Voici un thriller bien sympathique malgré un début décousu et répétitif. Bassa est un personnage charismatique, râleur, emmerdant, malgré tout attachant, têtu, brusque mais on ne peut lui enlever sa générosité et son empathie. Florent Rigout met en place son intrigue doucement. Il faut dire qu’elle évolue dans le monde scientifique. On peut compter sur Bassa pour vulgariser tout cet imbroglio de charabia inaccessible au commun des mortels. Bienvenue dans le monde ultra select de neutrino et de noosphère. L’intrigue s’intensifie et s’étoffe, et c’est là que le thriller devient intéressant. De nombreux rebondissements jalonnent le processus intellectuel indu à l’enquête. Et rapidement j’ai pu entrer dans cette histoire totalement dingue. Entre spiritisme, philosophie, réel et hypothèse, l’intrigue prend un chemin totalement inattendu. J’ai pu apprécier tout le développement au sein d’indices présageant le pire. J’ai adoré tout l’aspect scientifique qui est vulgarisé. Les quelques sauts dans le passé donnent une dimension spatio-temporel agréable malgré le peu d’approfondissement. L’action devient omniprésent conférant ainsi le rythme adéquat à ce très bon thriller qui je pense est le premier d’une saga (?).

 

En bref :
  • un monde hyper intéressant si vous n’avez pas peur des mathématiques et de la physique
  • un personnage totalement irrésistible
  • une intrigue laborieuse et qui tient en haleine
  • une réflexion intense quant aux conséquences sur l’utilisation abusive d’avancé technologique
  • une écriture incisive et accaparante
 
Une très belle découverte pour moi. J’ai passé un agréable moment et j’espère vivement qu’il y aura une suite aux aventures de Bassa.

 

A découvrir sans aucun doute. J’espère que vous l’apprécierez autant que moi.

SEXY DEVIL, une romance de Sara June.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H


Elle devait le haïr de toutes ses forces… mais elle le désire de tout son corps.
 
Cela fait maintenant plusieurs jours que Madison a été traînée de force dans ce bâtiment désaffecté, où elle est retenue prisonnière. Et, au-delà de ses repères, c’est son bon sens qu’elle commence à perdre. Car, depuis que Vince a posé les yeux sur elle, elle n’a plus qu’une envie : sentir sa peau contre la sienne…
Pourtant, c’est la dernière personne en qui elle devrait placer sa confiance. Il a beau être le seul parmi toutes ces brutes à se soucier de son bien-être, il reste avant tout le bras droit du boss de la Mano, l’organisation mafieuse qui l’a kidnappée.
Et fantasmer sur ses bras musclés ou sur le tatouage sombre qui recouvre ses épaules n’est pas la meilleure des idées. Surtout alors qu’elle a prévu de s’échapper et que, pour y arriver, elle ne doit en aucun cas regretter ce qu’elle laisse derrière elle…

 

Ma note : 4,5/5 mention « mon premier crush »
Nouveauté 2021
251 pages
Disponible uniquement au format numérique

 


MON AVIS

Premier coup de cœur de cette nouvelle année avec cette romance qui sérieusement a eu le mérite de me happer en un tour de main et me captiver tout au long de l’histoire.

 

Madison est orpheline depuis le décès de son père. Après avoir vendu tout un tas de choses pour éponger les dettes de son père, elle a pris un logement dans le Bronx. N’ayant pu finir ses études de médecine, elle survit tant bien que mal en travaillant dans un dispensaire. C’est un de ses soirs alors qu’elle rentrait qu’elle fut témoin d’un meurtre et qui lui valut son enlèvement par deux hommes. Quelque peu malmenée et brutalisée, elle apprend très vite qu’elle est aux mains de la Mano, l’une des plus dangereuses organisations mafieuses du pays. Malgré sa peur évidente, elle observe sans relâche dans le seul et unique but de s’échapper. Présentée au boss de la Mano et contre toute attente, elle se voit confier une drôle d’affectation : devenir le médecin de la branche. Entre crainte et émerveillement de devenir enfin médecin, Madison se pose tout un tas de questions. Le danger, la violence, les regards menaçants, les coups de feu, la menace du FBI, tout un tas d’élément qu’elle a du mal à digérer. Mais avoir son cabinet est un rêve absolu. Peu à peu elle trouve sa place dans le gang et se lie d’amitié avec une des filles, mais celui qui l’impressionne et qui la tétanise, c’est Vince, un des bras droit du boss.

 

Vince est un homme assez secret et surtout très directif. La violence s’inscrit sur ses traits mais sa manière de protéger Madison tend à repousser sa noirceur. Un homme a l’état brut qui se contente de peu. Partir à sa découverte, c’est explorer des terres sauvages où aucune règle règne.

 

Vince et Madison, c’est le feu qui rencontre l’eau. C’est explosif, magnétique, subjuguant.

 

Mais une limite ne doit pas être franchie. Celle de l’espoir !

 

Je découvre pour la première fois la plume de Sara June et je peux vous assurer que c’est un véritable délice. Les émotions, les sentiments sont d’une intensité incroyable. Elles te scotchent à ta tablette et tu n’as qu’une seule envie, c’est de savoir, d’avancer, de découvrir et de vivre cette aventure dans le vif. Entre romantic suspense et dark romance, Sara June nous plonge dans un monde où la violence est reine. Mais vous allez y croiser autre chose : l’envie, l’addiction, la passion, l’amitié, la découverte des sens. Une romance trépidante, vibrante et vivante. Bien que dès le départ j’avais compris ce qui allait immanquablement se passer, je me suis laissé porter par une histoire juste wow ! Je me suis régalée. Les personnages sont intéressants et attachants. La violence est là mais elle reste dans la limite du supportable. Bref j’ai vraiment kiffé, et cela faisait longtemps que je n’avais pas une romance de cet acabit.

 

Si t’aimes le danger et les romances qui chahutent pas mal, alors je ne peux que te dire de foncer !

 

NOËL DÉSASTREUX, MARIAGE HEUREUX, une romance de noël de Christelle Da Cruz.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harlequin – Collection &H Digital


Noël sera peut-être raté… mais au moins il sera pimenté !
Cat le savait : passer Noël dans les Pyrénées pour préparer le mariage de la mère de Maxime, son meilleur ami, promettait des vacances chaotiques. Son rôle de témoin l’occupe déjà à plein temps, et voilà qu’elle doit en plus garder les trois petits monstres de Maxime en attendant que ce dernier revienne de New York.
Mieux encore : elle est obligée de se coltiner Gaspard, l’un de ses amis, un mec coincé, rabat-joie et psychorigide. Et ça, c’est la goutte de lait qui fait déborder le chocolat chaud ! Le pire, c’est qu’elle arrive encore à le trouver canon avec son petit air de Lenny Kravitz. Après tout, quitte à passer un séjour en enfer, pourquoi ne pas en profiter pour apprécier la chute de son joli fessier sur les pistes de ski…

 

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
230 pages
Disponible uniquement au format numérique

 

 

MON AVIS

Cat est sans aucun doute une nana joviale qui ne rate aucune fête, qui croque la vie sans embarras, qui aime rigoler, rester en pyjama si le cœur lui en dit, dévorer des romans, en écrire. L’honnêteté prime et lui vaut parfois quelques coups de gueule. Bref, c’est une femme qui dépote qui a du caractère et du mordant. Malmenée pendant son enfance, elle voue un culte à celle de Maxime, son meilleur ami (et non pas plus si affinité),  dont les enfants ont une place particulière dans son cœur. Trois gnomes qu’elle adore autant qu’elle déteste. Pas d’amoureux à l’horizon, il faut dire que son charisme peut en refroidir quelques uns. Pas de chaussure à son pieds et elle s’en accommode parfaitement.

 

Ces vacances sont loin d’être de tout repos. La préparation du mariage de la mère de Maxime, s’occuper des enfants et devoir faire face à un homme aussi irrésistible qu’irascible, Cat et son impatience finissent par exploser. Gaspard est un homme de nature introvertie. Sa timidité l’embarrasse et le propulse dans des situations parfois rocambolesques.  Gaspard et Cat, ennemies to lovers, sont sans cesse entrain de se chercher des noises. Comme on dit « qui châtie aime bien ». Il aura fallu une panne en télésiège pour remettre les pendules à zéro.

 

Christelle Da Cruz signe une romance noël trépidante et totalement géniale. Un village dans les Pyrénées. De la neige à gogo. Des enfants exécrables mais attendrissants. Une grand-mère olé olé. Un sapin énorme. Des bonnets de noël hilarants. Une chute de ski épique. Et des sentiments à profusion qui ne savent pas encore leur signification. Christelle Da Cruz met le paquet et nous éblouit. Une histoire toute simple mais qui a le mérite de faire briller nos yeux, de nous faire rire, de nous attendrir. Elle aime jouer sur les apparences et les mots qui cachent finalement une toute autre réalité. Une romance qui se lit au coin du feu. J’ai adoré l’ambiance, ce petit jeu instillé par les protagonistes, les personnages secondaires qui détonnent. Cat dynamise l’ensemble alors que Gaspard fait office de catalyseur. J’adore leur punchline et leur manière de s’en approprier. Leurs persévérance est tout à leur honneur et leur résilience aussi.

 

Une romance qui se dévore avec envie 😉

GODS OF LOVE, une romance de Eugénie Dielens.

ROMANCE PARANORMALE

Éditions Hugo Poche – Collection New Romance (Fyctia)


Éros et l’amour, c’est une histoire qui dure. Cela fait des millénaires qu’il l’insuffle aux âmes meurtries et leur redonne goût à la vie, laissant des esprits soulagés dans son sillage. Il est fait pour ça, il est né pour ça. Ironiquement, ce sentiment lui est pourtant interdit.
Alors à force d’assister aux histoires des autres, c’est presque par nécessité qu’il vole au secours des cas les plus désespérés, pour leur apporter ce que lui ne pourra jamais vivre.
Lorsqu’il rencontre Kaléa, il sent qu’il pourra lui procurer l’aide dont elle a besoin: le cœur brisé, la jeune femme refuse farouchement de se laisser bercer par ses beaux mots et sa voix envoûtante. La faire de nouveau aimer devient un défi personnel qu’Éros est prêt à relever. Peu importe le prix.
Mais si, avant de vouloir guérir le cœur des autres, Éros devait avant tout apaiser le sien ?

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
381 pages
Disponible au format poche et numérique


MON AVIS

La couverture est terriblement irrésistible et le titre totalement aguicheur. Oui je sais parfois être totalement futile, mais souvent le cœur choisi pour moi et tous les ingrédients étaient réunis pour me donner envie de lire cette nouvelle romance chez Hugo Romans.

J’avoue ne pas avoir lu le résumé et quand j’ai débuté ma lecture, j’ai été surprise de tomber dans un univers fantastique. Eugénie Deliens nous plonge dans le monde des Dieux et des Déesse de l’Olympe. J’adore !!! Plus précisément, elle met en exergue les dieux de l’Amour qui sont sept et que l’on nomme les Érotes (Wikipédia te renseigne sur eux par ICI ). Notre monde moderne à généraliser le Dieu de l’Amour sous sa forme choupinette de Cupidon. Si nous connaissons Éros plus communément, ce n’est pas le cas des autres. Voici donc une famille complète qui a pour mission de répandre l’amour auprès d’une personne. Éros a choisi Kaléa et plus précisément son cœur dissonant.

Kaléa est une jeune femme au parcours terriblement triste. Sa vie s’est délitée rapidement et se remettre sur pied a été une terrible épreuve pour la jeune femme. Décoratrice intérieur est sa passion et son métier. Malgré les temps durs et la culpabilité la rongeant insidieusement, elle se doit de continuer. Pas après pas, accompagnée de sa meilleure amie et de son père, elle reprend goût à la vie. Mais elle ne se sentira jamais entièrement elle. En l’amour, elle n’y croit plus et s’accrocher à la vie est particulièrement difficile.

La cible d’Éros est un véritable mystère. Sa mission a quelque peu dérapé mais son entêtement lui permettra de découvrir l’impensable et de faire de sa vie éternelle une nouvelle aventure totalement inattendue.

Eugénie Dielens nous livre une magnifique romance où les secondes chances sont possibles. Ce côté fantastique (des dieux) est sans contexte un atout appréciable. Deux mondes inattendus qui se confrontent, se dévoilent et se découvrent. L’auteure ne s’approprie absolument pas du mythe mais le façonne d’une manière inopinée et surtout moderne. J’adore cette audace et je trouve le résultat très abouti. J’ai été très vite embarquée dans l’histoire de ce duo improbable qui côte à côte va découvrir le pouvoir des sentiments et des émotions. Il y a tout ce parcours de résilience et d’acceptation de chaque part qui est abordé avec humilité. Une histoire terriblement bouleversante. Mais les frères d’Éros sont là pour changer la donne et apporter ce côté de légèreté tout à fait appréciable. Une romance captivante qui se lie d’une traite. Les personnages sont attachants et totalement adorables. Une histoire percutante qui donne de l’espoir et ce n’est pas négligeable.

Un univers atypique porté par des personnages charismatiques et troublés par les aléas de la vie. Une ode aux secondes chances et porteuse d’espoir. Une lecture que je valide grandement !

SERVICE APRÈS-MORT, tome 1, un roman d’Angélique Kateb.

FICTION

Éditions Original KOBO

#Babelio

N’en déplaise à son carlin prénommé Danny, Lila, la trentaine, seule dans sa studette, ne se sent pas vraiment au mieux de sa forme. Il faut dire que son rêve de percer en tant que photographe à Paris est un échec complet : elle termine difficilement le mois aux coquillettes en se contentant d’immortaliser des mariages et des PACS.
 
Lorsque le décès de son grand-père l’oblige à revenir dans le Sud de la France, à Arles, sa ville natale où vit sa famille, elle débarque au moment du festival des Rencontres de la photographie dont le thème est… « Rêver sa vie ».
Chez les Naimi, pour combattre la déprime, qu’elle soit liée au deuil ou à la vie en général, on s’occupe. Et entre le hammam que tient sa grand-mère, et les pompes funèbres où officient sa mère et sa tante, de l’occupation, elle va en trouver. Seulement voilà, Lila a un don un peu particulier : un lien avec la mort qui n’appartient qu’à elle et que, jusqu’à présent, elle avait tout fait pour fuir.
Se réconcilier avec son don, comprendre (un peu) les femmes de sa famille et trouver sa voie ? L’été s’annonce prometteur. Quant à la gent masculine… il faut croire que, « quand on ne cherche pas, on trouve » !
 
Ma note 3/5
Nouveauté 2021
230 pages
Disponible au format numérique sur Kobo


MON AVIS

Lila avait planifié sa vie à la perfection. De sa passion, la photographie, elle en fait son métier. Monter à la capitale était un rêve qui s’est soldé, sans mentir, par un échec. De l’espoir de devenir photographe culinaire, elle se retrouve à couvrir les mariages et autres événements qui ne l’emballent pas vraiment. Le décès de son grand-père va tout remettre en question et décide donc de rentrer dans sa ville natale, Arles, pour un temps indéterminé. La mort est une affaire de famille. Sa mère et sa tante gèrent des pompes funèbres, tandis que sa grand-mère celui d’un hammam. Une famille autonymique et un père atypique qui virevolte autour de cette dernière. Une grande famille soudée par un lien indéfinissable, tumultueuse et parfois dysfonctionnelle. Sa petite sœur est un membre de son entourage assez stable avec des idées d’avenir bien définies. Lila retrouve avec fracas sa famille malgré le deuil qui les déchire. Et c’est ainsi que son don particulier avec la mort resurgit. Sauf que cette fois-ci elle a un allié de taille qui grâce à son enthousiasme la porte dans une aventure délirante.

La couverture est très flatteuse, le résumé totalement attrayant, mais le contenu m’a beaucoup moins séduite. Si le personnage de Lila est hyper attendrissant, ses aventures ne m’ont toutefois pas convaincu. Lila est une jeune femme totalement paumée et qui ne sait plus quoi prioriser. Son retour aux sources va agir comme une quête et elle va trouver de l’intérêt pour la mort au travers des pompes funèbres et de la vie par celui du hammam. Une sorte de quête initiatique qui porte ses fruits et va permettre à Lila de faire la paix avec ses doutes et ses questionnements. Sa petite sœur agit comme une brise rafraîchissante et leur lien va se trouver renforcé au travers de leurs missions outre-tombe. Je regrette que l’histoire parte finalement dans tous les sens. Il y l’aspect familial, puis la quête de la petite sœur à la recherche de ses origines, et Lila avec son don, l’appropriation de son identité et sa quête amoureuse, et une pseudo intrigue. Tout cela m’a donné l’impression que l’histoire s’éparpille et l’envie s’est quelque peu envolée. Ce premier tome ne m’a pas convaincu malgré une histoire originale et bizarre. Je me suis laissée toutefois entraîner par la plume de Angélique Kateb qui aime user d’humour.

LES YEUX D’IRIS, un thriller de Magali Collet.

THRILLER PSYCHOLOGIQUE

Éditions Taurnada – Collection Le Tourbillon des mots


Un meurtre et un suicide. Trois hommes. Trois femmes. Des retrouvailles. Un pacte. Tout se paye, même l’amitié.

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
244 pages
Disponible au format numérique et poche


MON AVIS

Trois hommes, trois femmes, liés par un événement tragique, la violence.

 

Morgane s’est exilée après une déception amoureuse en Irlande. Entre guide et leçons de français, elle s’est épanouie. C’est le cœur lourd mais l’âme en paix qu’elle rejoint la France après cet appel téléphonique qui lui a rappelé son engagement. De retour chez son frère Fred, tout semble aller pour le mieux. Mais cette tranquillité n’est qu’une façade qui masque à merveille la colère de son frère et l’amertume de Morgane. Quelques jours après son arrivée, les choses sérieuses débutent. Un repas et quatre convives atypiques : Julie la pimbêche, Bastien le vicelard, Audrey la timide et Mickaël le friqué. Entre eux les rires fusent, les discussions s’emballent, les yeux charment, les gestes aguichent et les mots se murmurent comme un rappel à l’ordre. Un manifeste où les états d’âmes n’auront pas de place, il est temps de passer à l’acte, la vengeance est un plat savoureux mais qui se mange froid. Tout est prêt, les souvenirs à fleur de peau, les yeux haineux et les corps armés. Qui vivra verra, le chaos absolu.

 

Je découvre la plume de Magali Collet . Une écriture rythmée et acerbe qui n’a pas son pareil pour décrire l’horreur sous toutes ses coutures. La violence latente, la violence physique, la violence psychologique, un mélange détonnant que s’empare Magali Collet avec non pas une certaine retenue mais avec une force démoniaque. Les événements sombres s’enchaînent dans un dédale sans fin. Ils éclatent, éclaboussent, arrachent le peu d’espoir. Un maelstrom de flash back, de mots, de scènes, de rires, de douleurs et d’espoir celui gravé dans les ténèbres, un pacte où l’ultime but sera la liberté. Les chaînes de l’intrigue se resserrent impitoyablement sur les personnages jusqu’à l’essoufflement qui surgira d’entre les balles. Magali Collet mène avec brio son thriller psychologique. Captivant, je me suis laissée entraîner tout au long de cette intrigue qui je ne vous cache pas, m’a totalement scotchée. Je regrette immensément ce final ouvert à toutes suggestions et conjectures. Magali Collet s’attaque à des sujets extrêmement sensibles où la violence est le maître mot, l’amitié fait figure d’ancre dans la réalité. Un thriller qui monte crescendo pour nous surprendre littéralement.

 

Une très belle découverte malgré une fin bancale.

 

Vous n’êtes pas prêt de voir ce qui se cache derrière les yeux d’Iris.

 

LES EAUX NOIRES, un thriller de Estelle Tharreau.

THRILLER PSYCHOLOGIQUE

Éditions Taurnada – Collection Le tourbillon des mots


Lorsque les eaux noires recrachent le corps de la fille de Joséfa, personne ne peut imaginer la descente aux enfers qui attend les habitants de la Baie des Naufragés. L’assassin restant introuvable, à l’abri des petits secrets et des grands vices, une mécanique de malheur va alors tout balayer sur son passage…
Les révélations d’un corbeau, la détresse d’une mère et le cynisme d’un flic alimenteront l’engrenage de la rumeur, de la suspicion et de la haine. Joséfa réussira-t-elle à survivre à la vérité ?

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
285 pages
Disponible au format numérique et poche

 


MON AVIS

Joséfa déjà veuve vient de perdre son unique fille. Recrachée par la mer, le corps, vêtu de dentelle, a souffert. Joséfa déjà désœuvrée par une vie difficile va se laisser couler dans les limbes, ensevelie dans le noir le plus sombre et se raccrocher à cette seule idée, question : qui est le meurtrier. Joséfa est ainsi dire « une morte-vivante ». Sa peine a pris possession de son corps et elle en fait son œuvre la plus belle. Elle devient la femme désespérée, folle que tout le monde redoute. Son rituel quotidien est un fil auquel elle est relié, un monde qui à tout moment peut céder. Les mois filent et les réponses ne viennent pas. Les nuits succèdent au jour de l’enfer. Quelques portent finissent par s’ouvrir : une mallette contenant une écharpe et un bijou et des voisins qui semblent en savoir davantage sur la vie de sa fille. Alors que surgit un corbeau, ses messages vont réveiller les démons. Joséfa en sera le vecteur. Les enfers enflent et se répandent aussi vite dans cette ville du bout du monde, prémices d’un mal bien plus sournois.

 

Estelle Tharreau signe un nouveau thriller psychologique qui a le mérite de défriser. Cette fois-ci l’aspect psychologique est davantage mis en avant. Chaque personnage est minutieusement et finement construit. L’atmosphère est dès le départ froide avec la description de cette ville sans charme coincée entre deux montagnes et une mer sombre. L’essentiel du thriller se déroule sur le bord de mer désuet voire frappé de malédictions. Un lieu austère, froid, abandonné, loin de tout, surplombé par cette mer agitée, noire. Une sorte de huis clos sensationnel.  Il n’y a pas véritablement d’actions, proprement dit, mais elle se révèle plutôt dans les mots insufflés, les messages du corbeau, les différents échanges. Ainsi le rythme est plutôt essoufflé permettant à l’intrigue de s’étoffer pas après pas dans une certaine langueur. Paradoxalement, c’est cette intrigue qui va captiver, entraver, le lecteur sans le lâcher jusqu’au point final. C’est dans ce sens qu’Estelle Tharreau nous offre un thriller bien différent de « la peine du bourreau » mais tout aussi immersif. Un thriller qui explore la condition humaine dans ses travers, qui joue avec la vérité et qui se pare de son plus bel atout pour vous séduire.

 

Un thriller détonnant et captivant, vous ne regarderez plus vos voisins du même œil. Allez donc savoir quels secrets cachent-ils.

AVIS DE TEMPÊTE POUR NOËL, une romance de noël de Nelly Tomasini.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Littérature indépendante


Est-il possible de tomber amoureux dès le plus jeune âge ?
Cette question s’immisce dans l’esprit de Magdalena devant l’attachement inhabituel constaté entre deux élèves de sa classe, dans l’école maternelle où elle enseigne. Une vision qui provoque un effet boule de neige.

Des souvenirs de sa propre enfance et des images de vacances en Savoie ressurgissent, enfouis couche après couche au fil du temps.
Une vingtaine d’années s’est écoulée depuis sa première rencontre avec Luc. La jeune femme n’a jamais oublié ce garçon enjoué et captivant, qui lui avait tendu la main et fait découvrir, été comme hiver, le cœur caché de ses montagnes.
Magdalena sait qu’elle porte en elle un sentiment aussi profond qu’énigmatique, qu’elle hésite à libérer de sa cage, à laisser s’épanouir.
Pourquoi ne pas se fier à son instinct ? Pour une fois !
Si elle avait en tête de trouver des réponses à ses questions, elle ne s’attendait pas à être engloutie par une vague émotionnelle. Une vraie tempête et pas uniquement de saison !
Impossible d’en ressortir indemne.

 

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
285 pages
Disponible au format broché et numérique

 


MON AVIS

Je suis très heureuse de retrouver Nelly Tomasini (alias Elline Baudry) pour une nouvelle romance émouvante. Direction un village savoyard où il fait bon d’y séjourner, de respirer l’air pur et d’admirer les paysages grandioses en été comme en hiver.

 

Magdalena, alias Maguy, y a passé ses plus belles vacances à vagabonder au côté de Luc, le fils des aubergistes. Au cœur de ses souvenirs à la pelle, Maguy y puisse un bonheur sans fin qui lui fait défaut depuis de nombreuses années. C’est en voyant cette petite fille et ce petit garçon dans la cours de récréation que la graine semée pendant son enfance va germer. Et si son ressentiment était dans le vrai ? Profitant d’un congé dont elle met à profit pour parfaire sa connaissance sur un enseignement atypique, elle fera un saut dans ce village des montagnes.

 

Cachant son identité, elle retrouve l’ambiance chaleureuse et intimiste de l’auberge de son enfance et Luc devenu sauveteur et guide. Les jours de décembre s’égrènent et les souvenirs se mêlent aux sentiments ravivés. Mais qu’en est-il de Luc ?

 

J’ai fini mon année 2021 avec cette magnifique romance de noël. Dans le style cosy, Nelly Tomasini nous offre une romance touchante et bouleversante. Une romance où les souvenirs ont une place capitale et qui se conjuguent avec des sentiments qui ne demandent qu’à exploser. Une petite intrigue et une devinette apportent ce petit côté suspens tout au long des chapitres. J’ai adoré l’ambiance de noël si présente, cette cheminée où le feu crépite sans cesse, les odeurs qui fleurissent ici et là, cette convivialité attachante et les personnages touchants. Une histoire sublimée par ses paysages à couper le souffle. L’amour y circule avec une aisance particulière, elle s’infiltre dans les moindres recoins et attend le moment opportun pour éclater et devenir cette tempête dévastatrice ou bienfaisante.

 

Une lecture qui gonfle le cœur et qui apaise les tourments de la vie. Une histoire où la seconde chance a tout son sens.

 

INCARNATIONS, Tome 2 : Whisper, un roman de Lilly Sebastian.

URBAN FANTASY

Tome 2/3

Éditions Beta Publisher


Le monde a changé. Les métamorphes sont enfin sortis au grand jour, mais le chaos règne. Tandis que certains clans se dévoilent et risquent leur vie, d’autres observent tapis dans l’ombre. à moins que d’autres raisons ne les poussent à rester cachés ?
Rose fait partie de ceux-là, à contrecœur. Intimement convaincue que Nicolas n’est pas mort, elle doit faire tout son possible pour le retrouver au milieu de ce tumulte politique et médiatique. Mais encore faut-il qu’elle parvienne à assurer sa survie et celle des siens.

 

Ma note : 4/5
384 pages
Nouveauté 2021
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

La vie d’avant de Rose est un vague souvenir. Depuis cette incroyable rencontre, sa vie est devenue une aventure périlleuse au cœur d’un monde qu’elle ne soupçonnait pas. Malgré cela, elle a pris rapidement ses marques et commence à peine à maîtriser son nouveau elle, tapis, quelque part au fond d’elle. Cette deuxième personnalité est bien plus sauvage et imprévisible. Son alter-ego, son loup-garou, Whisper est une femelle alpha qui n’attend que le bon moment pour surgir et prendre sa place de dominante. Et la seule condition qui la pousse à accepter sa nouvelle condition et de découvrir si Nicolas est toujours bien vivant. Depuis des mois Rose se lamente et attend le signe qui pourrait la faire sortir de sa léthargie. Et il est là, au bout d’un fil ténu.

 

C’est ainsi que Rose sort de sa morosité et part à la recherche de l’homme qu’elle aime. Une quête semée à nouveau d’embûches. Entre les humains, les sorciers et les métamorphes, les loups-garou sont une épine dans leur pieds qu’ils souhaitent anéantir. Rose est une farouche guerrière portée par une entêtement sans faille. Elle apprend davantage à connaître son loup et à lui laisser la place qui lui revient de droit. Une cohabitation parfois chaotique mais qui a du bon dans l’ensemble. Rose découvre son nouveau pouvoir de sorcière qui sommeillait en elle depuis des années. Un pouvoir efficace et qui fait flipper quand même, car la mort peut la surprendre à tout moment. Heureusement elle peut compter sur ses acolytes pour veiller sur elle.

 

Rose est toujours au cœur de l’action. Ce tome lui est largement consacré et on apprend à connaître davantage ses doutes, ses qualités et ses défauts ( beaucoup !). Rose est une femme courageuse qui aime aller au devant des problèmes. Je crois qu’elle aime bien évoluer dans un univers où tout s’écroule. Un roman où l’action est omniprésente. Elle constitue une large partie du scénario et nous catapulte dans ce monde bouleversé où divers groupuscules tentent de prendre l’avantage au cœur de cette désorganisation. Les personnages secondaires ont une place importante et font office de barrière de sécurité pour notre Rose survoltée. Notamment Lyn, une hyène, à l’humour surprenant parfois cynique mais qui tombe toujours à pic. Les rebondissements s’enchaînent rapidement. L’action palpitante est toujours au bon moment. Au final il est impossible de s’ennuyer ! Une plume toujours aussi addictive qui porte l’histoire jusqu’au bout sans aucune hésitation.

 

Une histoire rocambolesque au pays des loup-garous et des métamorphes confrontés à la rancune tenace et à l’avarice d’un groupe de méchants monstres. Une histoire où les sentiments de Rose et de Nicolas se développent (et il était temps) et où ils tissent ses liens atypiques. Un final assez calme mais qui laisse présager un troisième tome tonitruant !

 

A découvrir sans aucune hésitation si vous aimez cet univers !

LES ENFANTS D’ASTRA, Tome 3 : Sagan, un roman ado de Isaure de Villers.

Science-fiction

Tome 3/5?

Éditions Beta Publisher


Chacun cherche toujours à retrouver ses origines. Alors que les Eriquiens tentent de s’unir pour sauver leur empire, Rodolphe et Sibylle préparent, plus que jamais, le retour de leur peuple à Astra. Un voyage pour lequel ils sont prêts à faire tous les sacrifices.
Mais ce pourrait bien être la princesse oubliée, Cyndie, déterminée à retrouver, elle aussi, la terre de ses ancêtres qui tienne leur sort à tous entre ses mains. Entre sa famille et Sagan, il n’y a qu’un pas : la trahison.

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
304 pages
Disponible au format numérique et broché

 


MON AVIS

Une nouvelle plongée dans l’univers déchiré d’Isaure de Villers. Une plongée tourmentée où le suspens est à son apogée.

 

Le plan 439 des enfants d’Astra est toujours d’actualité malgré les nombreuses péripéties qu’ils ont dû surmonter. Leur empereur Rodolphe est tenaillé entre ses aspirations personnelles et son rôle de dirigeant. Son cœur en lambeau à dû dire au-revoir à ce semblant de paix et de bonheur pour poursuivre le but ultime de toute une nation. Épaulé par Sybille, sa sœur, leur prochaine action pourrait tout changé et afin accéder à leur but ultime.

 

Éléonore est plus que perdu entre ses sentiments, son fils et son rôle de dirigeante. Malgré les années écoulées, pour elle, rien n’a changé dans son cœur et elle devra subir les conséquences de ses choix.

 

Sur Mars rien ne va plus, Liam, le tyran, voit peu à peu son entourage fuir sa fureur. Comment arrivera t-il à régner sans engendrer la terreur ?

 

Sur Egrabe, Edward, a enfin réussi à instaurer la paix.

 

Cyndie tente le tout pour le tout enfin de rentrer sur Sagan. Malgré ses mauvaises décisions, elle est si prêt de rentrer chez elle.

 

Une nouvelle fois Isaure de Villers nous plonge dans une épopée captivante. Les chapitres s’enchaînent, les personnages à tour de rôle apparaissent ainsi se construit l’histoire. Un rythme effréné soutenu par des chapitres courts où les rebondissements ne laissent aucun temps mort. Une nouveau tome sous le signe de l’action où l’intrigue s’étoffe. J’ai eu très peur que ce tome soit le dernier. Cela aurait pu être le cas, mais à mon grand soulagement, la maison d’éditions m’a affirmé le contraire. J’ai vraiment été captivée par les personnages qui sans cesse évoluent et doivent être confrontés à leurs choix. Un page turner haletant nous portant vers ce final inattendu. Il m’a coupé la chique et j’ai hurlé intérieurement. Il faut du cran pour oser imaginer une fin telle qu’elle. Je ne veux pas vous en raconter trop mais cette saga est juste une tuerie. Depuis le second tome, le scénario s’accélère et nous offre un moment de lecture inoubliable.

 

Placé sous le signe de la manipulation et des secrets, ce troisième tome est une sacrée bombe.