Suis moi, je t’aimerai de Béatrice Ruffié

Romance sentimentale – Ebook sorti le 5 aout 2020

Editions Harlequin – Collection HQN

Service presse

Ma note : 4.5/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin qui, via la plateforme Netgalley, m’ont confié ce roman en service presse.

Résumé : Sur la route, l’amour ne connaît aucune limite.
Parfois, la vie n’en fait vraiment qu’à sa tête. La preuve en est qu’en l’espace d’une semaine Nina a réussi à se faire larguer par son copain infidèle, à perdre son job mal payé de coiffeuse et à se retrouver à la rue, sans le moindre sou. Prise de court, elle s’est alors confiée à Berthon, un ami pour qui elle avait eu un sérieux crush à l’adolescence. S’il n’a jamais semblé partager ses sentiments, il vient pourtant de lui proposer d’embarquer à bord de sa caravane pour rejoindre le sud de la France, le temps de quelques vacances. Une opportunité que Nina a bien envie de saisir. Après tout, il ne peut rien lui arriver de pire à ce stade. Si ce n’est de retomber amoureuse…

 

L’avis de #Lilie : Voilà une romance qui, au moment de la lecture du quatrième de couverture, me semblait légère. Quelle erreur ! L’histoire de Nina et Berthon est loin d’être un long fleuve tranquille et elle nous entraîne dans un road-trip qui amènera les protagonistes à s’interroger sur leurs valeurs et le sens qu’ils veulent donner à leurs vies.

Nous faisons donc connaissance avec Nina, une jeune femme qui, en apparence, a tout pour être heureuse : fiancée à l’homme qu’elle aime, elle est bien installée dans un quotidien confortable. Pourtant, quand son homme la quitte du jour au lendemain, elle voit tout son quotidien s’écrouler. Elle trouve alors refuge dans la caravane de Berthon, un collègue et ami de longue date. Hasard de la vie, ou pas, il est lui aussi à un tournant de son existence et quand il décide de partir pour le Sud de la France, Nina n’hésite pas longtemps avant de le suivre. Mais la relation entre eux est-elle vraiment, uniquement, amicale ? Qu’est-ce que road-trip amènera à nos deux protagonistes ? Un voyage peut-il vraiment tout changer ?

Au départ, on a l’impression que la vie de Nina est facile ; sur le point de se marier avec l’homme qu’elle aime, elle travaille à mi-temps dans le salon de coiffure de son père et mène une existence assez aisée. Pourtant, quand son fiancé la met à la porte, elle se retrouve bien démunie et a bien du mal à trouver quiconque vers qui se tourner. Un peu égoïste et auto-centrée, Nina va devoir sortir les rames pour se reprendre et savoir ce qu’elle veut vraiment faire. C’est un personnage intéressant car j’ai aimé ses fêlures, qu’elle tente de cacher, et son dilemme permanent : doit-elle aller au bout de ses rêves ou se contenter d’une vie raisonnable ? Concernant Berthon, c’est un personnage que l’on découvre peu à peu et qui a tout ce qu’on aime, chez un protagoniste masculin : gentil, serviable, à l’écoute, beau gosse. En plus, on apprend que sous son apparente perfection et sagesse se cache un tempérament de feu et un homme blessé. Sa relation avec Nina ne va pas avancer linéairement et s’annonce pleine de tours et détours…

Ce roman est le premier que je lis de Béatrice Ruffié. Sa plume est vive, dynamique et efficace. En effet, elle vous entraîne rapidement dans cette histoire où les épreuves et les remises en question s’enchaînent. Il y a de nombreux rebondissements, qui tiennent le lecteur en haleine, et on passe par un panel émotionnel assez impressionnant. Ce livre est aussi l’occasion de parler de nos rêves, de nouveau départ et de s’interroger sur le regard que l’on porte sur nos amis. En effet, pris dans le quotidien, on s’enferme parfois dans une routine qui nous incite à nous replier sur nous-mêmes et ne pas toujours être disponible pour nos proches. Nina se retrouve confronter à cela au moment de sa rupture et j’avoue m’être questionnée sur mon rapport aux autres, à ce moment-là. En tout cas, c’est un roman qui ne m’a pas laissée de marbre et que j’ai adoré dévorer !

Pour conclure, je recommande la lecture de « suis-moi, je t’aimerai » de Béatrice Ruffié à tous les amoureux de romance sur le thème des nouveaux départs. Les protagonistes sont attachants et la vivacité de la plume de l’autrice vous embarque dans ce road-trip riche en surprises !

 

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin

pro_reader_120    favorited_reviews_120    reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi

Littérature française – Livre sorti le 2 mai 2018

Editions Fayard/réédité au Livre de Poche

Service presse

Ma note : 5/5 mention « gros coup de cœur »

 

Résumé : Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.
Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.
Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

 

L’avis de #Lilie : Ah Virginie Grimaldi ! Elle fait partie des autrices que je recommande à tour de bras et dont j’offre volontiers les romans à mes proches. Pourquoi ? Car ses romans transmettent des émotions et permettent de déconnecter du quotidien, à tous les coups. Alors bien sûr, quand un de ses roman nous tombe dans les mains, il y a toujours un mélange d’excitation et d’appréhension… Rassurez-vous, avec celui-ci, les craintes se sont envolées au bout du troisième chapitre mais l’excitation m’a animée jusqu’au bout !

Nous faisons ici connaissance avec Anna, une maman célibataire qui survit avec ses deux filles, Chloé et Lily. Alors qu’elle perd son boulot et a enfin l’occasion d’avoir un nouveau départ, elle décide de partir avec ses filles pour un road-trip en camping-car, direction la Scandinavie ! Entre moments de complicité, rencontres, tensions et aveux multiples, ce voyage ne sera pas de tout repos ! Et pourtant, ce voyage va-t-il vraiment leur permettre de repartir sur de nouvelles bases ? Arriveront-elles à se supporter ? Que vont-elles découvrir les unes sur les autres ? Et sur elles-mêmes ? 

Anna est une femme qui vit pour survivre. Maman solo, elle élève seule ses deux filles qui, en grandissant, s’éloignent d’elle et ne semblent pas épanouies. Quand elle est licenciée, deux voies s’ouvrent à elle : soit elle rembourse ses dettes et repart à zéro, soit elle utilise cet argent pour partir en voyage avec ses filles. Elle n’hésite pas longtemps car elle est comme ça Anna, ses filles, sa famille, représentent tout pour elle. Battante, volontaire, elle est une mère aimante, parfois maladroite, mais toujours avec l’envie de bien faire. Chloé est une adolescente un peu perdue entre ses rêves d’ado et la réalité bien difficile de sa famille. Déstabilisée par la séparation de ses parents, elle ne sait pas trop où donner de la tête et a tendance à se perdre dans des futilités. Elle a malgré tout la tête sur les épaules et veut, plus que tout, aider sa mère. Quant à Lily, c’est mon personnage coup de cœur de cette histoire. Cette pré-ado de 12 ans a une imagination débordante, une personnalité affirmée mais non conventionnelle et surtout, elle essaie toujours de voir la vie du bon côté. Elle se confie régulièrement à son journal intime et ses écrits m’ont beaucoup fait pleurer…. de rire ! Le huis-clos que représente le camping-car va leur permettre de mieux se connaitre et se comprendre, le tout sur fond d’aurores boréales et de forêts scandinaves.

Ce roman est un gros coup de cœur pour moi. Tout d’abord, j’ai trouvé tous les personnages très attachants, que ce soit Anna, avec ses préoccupations de maman qui essaie de faire de son mieux, ou les deux filles, qui n’ont pas leur pareil pour avoir des idées farfelues. Sous couvert de légèreté et d’humour, Virginie Grimaldi aborde le thème de la mono-parentalité et des secrets de famille. Sans trop en dévoiler, une large part de ce livre traite des non-dits et de tout ce qui peut se passer dans une famille, une fois que la porte de la maison est refermée. Encore une fois, j’ai pleuré de rire en lisant cette histoire tant certaines tournures de phrases ou certaines situations sont loufoques. Mais comme toujours, le dosage est bon et on ne tombe pas dans une surenchère excessive de blagues à répétition. La vivacité de la plume de l’autrice et l’alternance des narratrices rend ce roman totalement addictif et impossible à lâcher, une fois commencé. 

Pour conclure, je recommande « Il est grand temps de rallumer les étoiles » à tous ceux qui cherchent une lecture qui fera chauffer vos zygomatiques et réchauffer votre cœur. C’est une belle lecture qui permet de s’évader de Toulouse jusqu’au cercle polaire, une parenthèse enchantée que l’on referme en étant totalement détendue et apaisée.

 

Retrouvez tout l’univers de Virginie Grimaldi ici

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Fayard

Retrouvez également ce roman sur le site du Livre de Poche

pro_reader_120    favorited_reviews_120    reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120