SI TU PEUX…, tome 2 : Play me une comédie romantique de Marlène Eloradana.

COMÉDIE ROMANTIQUE

Littérature indépendante


Elle est déterminée à le mettre à genoux…
Il est sûr qu’elle craquera bien avant lui…
Une colocation où tous les coups sont permis !
La relation de Travis et Zoey est mouvementée. Trois mois ont passé depuis leurs retrouvailles, et ils n’ont rien trouvé de mieux que de parier sur celui qui fera craquer l’autre en premier.
Désormais colocataires et prêts à tout pour gagner ce pari fou, Travis et Zoey pourraient bien découvrir que ce jeu de séduction s’avère plus dangereux qu’il n’y paraît.

 

Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
376 pages
Disponible en numérique et broché
Nouveauté 2021
Entre passé et présent, suivez-les dans leur folle aventure aux côtés de leur bande d’amis totalement déjantée.

 

Peut-on mourir de frustration ou de combustion spontanée ? Survit-on à une nuit d’Halloween en plein cœur des Highlands ? Toutes les réponses dans Play me !

MON AVIS

Bon ok, je craque complémentent pour ce tome. Un brin taquine, un brin coquine, cette nouvelle histoire est portée par des personnages totalement atypiques, irrésistibles et imprévisibles.

 

L’amour, ça se gagne à la sueur de son front ou grâce à de l’huile de coude, en tout ça se mérite chèrement ! Et Travis va devoir payer le prix fort. Frustration bonjour ! Tout bon sens salut ! C’est connu par amour on ferait n’importe quoi, des bizarreries et compagnie.

 

Travis est un tombeur de ses dames. Il ne s’est jamais engagé et promis monts et merveilles. Gérant d’un bar branché, stripteaseur à ses temps perdus, mannequin et mécène, sa vie est trépidante. Sans compter sur son frère jumeau qui n’en rate pas une et sa bande d’amis loufoques. Alors quand il recroise par un heureux hasard Zoey, (voir tome 1.5), il pense à sa bonne étoile, à cette seconde chance qui pourrait changer sa vie. Zoey est son amour de jeunesse qui s’est évaporé du jour au lendemain de la surface de la terre. Il y a trois mois en arrière elle lui propose un pari fou qu’il relève haut la main, mais en voici un nouveau pari dont il serra difficile de tenir. Sa nouvelle colocataire a tout pour le faire craquer, elle ne manque pas d’idées saugrenues. Une barre de striptease dans son salon, des tenues affriolantes et tant d’autres … Il riposte tant bien que mal : un billard pour une partie sexy qui se termine en queue de lapin (vous ne pourrez comprendre que si vous lisez cette romance déjantée). D’ailleurs c’est ma scène préférée. Oh mon dieu mais quelle fou rire ! Nom d’une carotte ! (Je délire toute seule !). Entre eux la guerre est ouverte et les batailles sont mémorables. Tout au long de leur périlleuse aventure on découvre les facettes de chacun, leurs faiblesses, leurs blessures, leurs espoirs. Ils sont charmants tous les deux parfois maladroits. Très vite une certaine osmose née entre eux, vraiment le truc dingue qui te laisse pantois et qui te subjugue. Ce jeu du chien et du chat dure une grande partie du livre mais laisse la place à l’évolution des sentiments. On rentre dans leur intimité qui est joliment décortiquée. Les blessures du passé surgissent et ont modelé leur manière d’appréhender une éventuelle relation. Il y a ce coté désarmant où j’ai eu l’impression que tout pourrait s’écrouler en un claquement de doigt. Je leur ai souhaité tellement de bonheur qu’ils ont du le ressentir.

 

Marlène Eloradana signe une nouvelle romance tout aussi déjantée que désarmante ! J’ai adoré ces moments intenses où le cœur se met à battre frénétiquement et ne se calme qu’après. Montagne russe garantie ! J’aime cette magie palpable entre eux et qui vous met des papillons dans les yeux. J’aime cette alchimie unique qui se développe tout au long des pages. J’aime ces affronts coquins, ces piques maladroites qui sont à l’image des protagonistes. J’ai beaucoup apprécié d’en apprendre davantage sur toute cette bande atypique et sur le couple Amy/Cameron.

 

Ce tome 2 est une pure merveille. L’ambiance, l’histoire et les personnages créent une romance unique que j’ai juste dévorée !

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

TU N’AURAS PAS LE DERNIER MOT, une comédie romantique de Aëla Liper.

COMÉDIE ROMANTIQUE

ÉDITIONS HARLEQUIN

COLLECTION &H


Qui a dit qu’on ne pouvait pas trouver l’amour à la bibliothèque ?
 
En ce moment, la vie de Loeiza est aussi palpitante qu’un fondant au chocolat sans chocolat. Son projet le plus excitant cette semaine ? Commencer le tome 2 de sa saga préférée, qu’elle a enfin pu emprunter à la médiathèque, et retrouver l’héroïne badass qui (elle au moins !) ne vit pas son existence par procuration.
Ma note : 4/5
208 pages
Disponible en numérique
Nouveauté 2021
Mais, entre les pages du livre, elle découvre un petit mot à son attention signé de la main d’un inconnu. Le mystérieux correspondant a trouvé sa liste des « choses à faire avant 35 ans », qu’elle avait oubliée dans le tome 1 (voilà où elle l’avait mise !), et semble vouloir l’aider à les réaliser. L’occasion rêvée pour Loeiza de pimenter un peu son quotidien, avec un tout nouvel objectif en tête : découvrir l’identité de cet homme mystère…

MON AVIS

Loeiza, la trentaine passée, et toujours pas de bébés. Ce n’est pas qu’elle subit la pression, elle arrive très bien à se la mettre toute seule. Son copain est un gros nounours tout aussi pantouflard. Ce qui l’intéresse le sport à la télé, dans la réalité c’est le canapé qui en fait ! Loeiza et son amoureux, les papillons se sont envolés depuis presque une éternité. La routine les accapare, dodo boulot et rien d’autres ! Pourtant Loeiza rêve de tout un tas d’autres choses. Vivres des expériences inédites et accomplir son rêve le plus cher : écrire un livre. Et tout cela elle l’a compilé sur une liste qu’elle garde précieusement. Malheureusement cette dernière a disparu de la surface de la terre depuis quelques jours. Moral en berne et le boulot n’arrange pas la situation, elle attend désespéramment le roman réservé à la bibliothèque de l’entreprise pour reprendre du poil de la bête. Une sacrée saga qu’elle adore et qu’elle dévore en un rien de temps. Alors que le fameux sésame est arrivé dans sa boîte mail, c’est d’un pas léger et insouciant qu’elle va récupérer son précieux trésor. Les pages défilent, et oh ! surprise, une lettre lui est adressée, accompagnée de sa liste de choses à faire. Interloquée et puis curieuse, elle décide d’en parler à sa meilleure amie (et collègue) dans un premier temps. Les idées (bonnes et mauvaises) fusent au point de devenir une jolie obsession. Sa vie continue à tourner pendant qu’elle mène l’enquête et sous l’impulsion de l’auteur mystérieux de la lettre, elle ose enfin cocher sa « to do list ». Et l’une de ses nouvelles décisions l’amène directement à un cour d’écriture. Elle est aux anges ! Elle va faire la rencontre de nouveaux collègues, puisque ces séances sont organisées par l’entreprise. Elle se liera d’amitié avec un comptable qui lui tourne peu à peu la tête. Loeiza se sent bien dans ses pompes et elle respire à nouveau. Le stress s’est fait gentiment la malle et enfin elle ose prendre du temps pour elle et ses désirs. Mais surtout elle n’oublie pas de jouer les enquêtrices. La révélation sera-t-elle une douche froide ou pas ?!

 

Je découvre pour la première fois la plume de Aëla Liper qui a su me captiver dès les premières lignes. Sa romance est douce et pleine de surprises. J’adore le personnage de Loeiza. Pimpante, renversante, maladroite, sa fougue est un vrai plaisir. Malgré sa timidité, elle fonce dans des situations rocambolesques. Sa prise en main est audacieuse et merveilleuse. Elle arrive à se détacher de cette routine « morbide ». Il va lui falloir du courage pour affronter tout de même les conséquences de sa nouvelle vie. Aëla Liper parle d’amitiés, de folies, d’amour incontrôlable et de la vie et de ses injustices. Le mystère s’installe au fil des pages étoffant un scénario doucereux et voluptueux. Une histoire intrigante et passionnante où je me suis laissé prendre au jeu rapidement. Les personnages secondaires apportent la douce folie et l’exubérance qui manque à Loeiza. Une comédie romantique aux charmantes senteurs de la Bretagne.

 

Un feel good book plein de charme, idéal pour se laisser porter lors de vos soirées d’été.

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

Les couleurs de la nuit de Sylviane Blin

Romance – Livre sorti en février 2021
Auto-édition

Ma note : 4/5 mention « belle découverte »


Résumé : À vingt ans, Emily, orpheline sujette à des crises de mélancolie, doit quitter le pensionnat dans lequel elle a été placée depuis quinze années. De retour dans la propriété familiale, elle apprend l’effroyable vérité sur la disparition de ses proches. Se venger et rétablir la justice devient alors son obsession. Mais lorsqu’elle rencontre Mathieu, un homme d’affaires séduisant, elle sent que l’attraction irrépressible qui naît entre eux pourrait dévaster et ébranler ses résolutions…Quel choix lui reste-t-il quand une course impitoyable contre la montre s’est enclenchée ?


L’avis de #Lilie : A la lecture du résumé, ce roman avait tous les ingrédients pour me plaire : un secret familial, une histoire d’amour, une pointe de vengeance… Bref, j’espérais passer un bon moment de lecture et finalement, c’est un excellent moment de lecture que j’ai vécu !

Nous faisons ici connaissance avec Emily, une jeune femme qui, étant devenue adulte, doit quitter l’orphelinat. Elle apprend ce jour-là la vérité sur sa mère et à partir de là, elle n’aura qu’une obsession : la venger, à tout prix. Pourtant, quand elle rencontre Mathieu, son horizon s’éclaircit et son destin prend un virage auquel elle n’aurait jamais pensé. Quel est donc le secret d’Emily ? Pourquoi veut-elle tant venger sa mère? Son amour pour Mathieu pourra-t-il l’aider à envisager différemment l’avenir ?

Emily est une jeune femme mélancolique, qui a grandi avec l’impression d’avoir été abandonnée et mise à l’écart. Quand elle apprend la vérité, toute sa vision du monde et de la vie change. Elle s’organise une routine et décide de mettre tout son temps et son énergie pour mener à bien la mission que lui a laissé sa mère. C’est une amoureuse des plaisirs simples, de la nature et qui a le cœur sur la main pour quiconque arrive à la toucher. Mathieu, lui, est un bel homme qui attend le grand amour. Persuadé que celle qui lui est destiné croisera forcément sa route, il ne veut pas se poser et vivre à moitié. Passionné, il a souffert du manque d’amour de ses parents et a tout fait pour suivre sa propre route, sans rien leur devoir en retour. La rencontre entre les deux héros est comme une évidence et même si elle peut les inquiéter, elle donnera l’occasion de voir s’épanouir sous nos yeux le grand amour, avec un grand A.

Ce roman est le premier que je lis de l’autrice et je dois dire que j’ai été totalement charmée. La plume est efficace et nous plonge immédiatement au cœur de l’intrigue. Egalement très visuelle, elle nous emporte de la pointe du Cotentin au manoir d’Emily et j’ai eu l’impression d’être au côté des personnages tout au long de la lecture. L’histoire, en elle-même, est surprenante car je suis allée de surprises en surprises. En effet, l’intrigue connaît peu de temps morts et l’autrice sait maintenir le suspense, en faisant monter la tension, avant un dénouement final qui m’a fait monter les larmes aux yeux. Il m’a manqué un petit rien pour avoir un coup de cœur mais croyez-moi, ce n’est pas une histoire qui laisse indifférent et que l’on oublie facilement ! De nombreuses thématiques sont abordées telles que les mensonges étouffés, les secrets de famille et l’importance des valeurs que l’on choisit de porter. Néanmoins, le thème principal reste l’amour et la place qu’on accepte, ou pas, de lui faire dans notre vie.

Pour conclure, « les couleurs de la nuit » est une magnifique histoire d’amour qui nous parle d’âmes sœurs mais aussi de vengeance et de rédemption. C’est une lecture prenante et poignante qui mérite de trouver son public et qui devrait semer, en chacun de nous, une pointe d’espoir et d’envie de trouver notre moitié, celle qui nous est destiné.

Retrouvez l’univers de l’autrice sur sa page Facebook
Retrouvez ce roman sur Amazon

OUPS, J’AI EMBRASSÉ MON BOSS ! une comédie romantique de Julia Nole.

COMÉDIE ROMANTIQUE

ÉDITIONS HARLEQUIN

COLLECTION &H


Bosser ou flirter ? Il faut choisir… en théorie !
 
Daphné devrait être aux anges : elle vient de décrocher le job de ses rêves dans une super boîte. Alors, pourquoi n’est-elle pas plus excitée que ça ? La réponse est simple et tient en un mot : Benjamin. Son nouveau patron n’est autre que le mec canon avec qui elle a scandaleusement flirté hier soir. Quelle idée aussi d’aller boire un verre dans le bar en face du bureau la veille de son entretien d’embauche ! Et dire qu’ils avaient prévu de se revoir ce soir…
Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
141 pages
Disponible en numérique
Nouveauté 2021

Daphné ne va quand même pas se pointer à leur rendez-vous comme si de rien n’était. Non, elle doit faire une croix sur Benjamin. Et ça implique de ne surtout pas se laisser déconcentrer par ses yeux bleus déroutants et son adorable petit sourire…

MON AVIS

Daphné avait la vie qu’elle rêvait. Un petit copain connu sur les bancs de la fac, un appartement, un boulot qu’elle affectionnait et qu’elle partageait avec son compagnon. Jusqu’au jour où le ciel lui tombe sur la tête. Douche froide instantanée et la voici qu’elle remet tout en question. Trois années se sont écoulées depuis cette terrible mésaventure et Daphné est toujours sur la défensive. Boulot, boulot, métro, dodo. Heureusement qu’elle peut compter sur sa meilleure amie pour lui remonter le moral et la secouer.

 

Alors que Daphné vient sur le nouveau lieu de travail de son amie, elle fait la connaissance d’un homme séduisant. Faisant fi de son entêtement à fuir la gente masculine, elle ose, enfin, à vivre. Des regards, les mots, cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas flirté. Alors que la journée se conclut sur un prochain rendez-vous, Daphné est aux anges. Rêve qui bascule au cauchemar lorsque le lendemain elle passe son entretien d’embauche. En face d’elle se tient l’homme qu’elle a séduit le soir d’avant. Bien évidemment elle remet tout en question et ne s’autorise absolument pas à avoir une relation autre que professionnelle avec un homme de la même société. Son quotidien devient rapidement l’enfer. L’attirance est là, bien trop présente. S’autorisera-t-elle enfin à avoir droit, elle aussi, au bonheur ?

 

Daphné est une femme droite dans ses bottes. Elle adore passionnément son boulot et ne vit qu’au travers de lui. C’est une femme entraînante qui aime tout de même s’amuser, même si ces moments sont rares. Elle a un certain humour et je la trouve malgré tout d’un calme olympien alors que sous cette carapace d’apparence sereine, c’est une sacrée tempête.

 

Lui, Benjamin, est l’archétype du mal devant lequel on aime se pâmer. J’ai été touchée par sa sensibilité. Il sait prêter attention aux personnes qui vivotent dans son entourage proche. Il sait être terrible quand la situation l’exige.

 

Daphné et Benjamin sont un duo où leurs blessures ont façonné leurs personnalités respectives mais qui après moult échanges vont tenter de les surmonter.

 

Je suis très heureuse de retrouver Julia Nole dans ce registre. Si j’ai connu Julia à ses débuts, elle proposait à ses lectrices des romantics suspenses, mais elle excelle tout autant dans la comédie romantique. Avec cette nouvelle romance, le ton est donné dès les premières pages. L’univers est sans contexte celui du boulot et des histoires d’amour. A mes yeux c’est un mélange très intéressant et qui par contre me semble complexe dans la réalité. Les romances sont bien connues pour mettre en avant un sujet toujours délicat et le pari est réussi. Les protagonistes évoluent dans le monde de la publicité et du marketing, un monde macho et surtout misogyne. De nombreuses péripéties arrivent à notre charmant duo et viennent pimenter une histoire hyper attendrissante. Une nouvelle fois je suis charmée par la plume de Julia qui sait comment nous faire vivre les montagnes russes émotionnelles. Une mention spéciale pour les meilleurs ami.e.s de nos héros qui sérieusement m’ont bien fait rire. Ils apportent cette touche de légèreté dans les tourments sensationnels de Daphné et de Benjamin.

 

Une nouvelle comédie romantique à déguster dès à présent ou pendant vos vacances d’été. Détente garantie et ça c’est le top !!

 

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA


THE CUPIDON BROTHERS, tome 4 : Andréas, une romance paranormale de Estelle Every.

ROMANCE PARANORMALE

LITTÉRATURE INDÉPENDANTE


Il veut sauver les humains, elle souhaiterait guérir ses propres blessures.

Jusqu’à présent, Andréas Cupidon, pédiatre sexy, consacrait sa vie entière à ses jeunes patients, mais l’arrivée de Penny Lake remet en cause ses priorités.
La jeune femme cache un secret : elle est atteinte d’un mal mystérieux qui provoque des hallucinations… comme ces ailes attachées au dos d’Andréas.
Ma note : 4/5
191 pages
Disponible en numérique et bientôt broché
Nouveauté 2021

 

Puisque la maladie la ronge, elle ne peut se lier à un homme, aussi beau et généreux soit-il.

Mais lorsque le passé de Penny la rattrape et que les ennemis d’Andréas se dévoilent, c’est avec les yeux du cœur qu’ils devront faire face ensemble pour s’en sortir.

MON AVIS

Andréas depuis son arrivée sur terre s’est voué à sauver les humains. Naturellement il est devenu médecin pédiatre et met tout son talent au service des enfants gravement malade. Andréas est le moins téméraire des frères même si il n’hésite pas à se lancer dans la bagarre quand il le faut. Il passe ses nuits et ses journées au sein de l’hôpital. Et puis une de ses fameuses journées qui ne terminent jamais, il est appelé aux urgences. C’est ainsi qu’il rencontre la mystérieuse Penny Lake et comble du hasard est la sœur de la chérie à son frère, Éros.

 

Penny est une jeune femme très mystérieuse et introvertie. Elle semble considérer les hommes comme une menace potentielle au bon équilibre de sa vie. Malmenée par sa précédente relation, elle considère qu’elle n’a pas droit au bonheur et met toutes les barrières inimaginables au patient Andréas qui lui est certain de son coup de cœur. Doucement et surement, Penny pose brique après brique dont le but est de se protéger et éviter de replonger dans l’enfer d’une relation nocive. Indécise et pourtant attirée par le beau Cupidon, elle va lui faire vivre littéralement l’enfer. Alors quand le passé se pointe lors d’un de ces après-midi de détente, elle n’a qu’un seul objectif, protéger coûte que coûte ses proches et d’accepter ce qu’elle redoute le plus.

 

Ce quatrième tome est une nouvelle fois une pure merveille. Déjà rien que la couverture vous donne l’eau à la bouche et le reste n’est que la cerise sur le gâteau. Les personnages donnent du fil à retordre à un scénario qui s’étoffe davantage. Le fil rouge des tomes est encore loin d’avoir délivré tous ses secrets mais ça ne serait tardé. Une nouvelle fois je suis tombée sous le charme des personnages, notamment celui de Penny qui doit se battre continuellement contre ses peurs et ses désillusions. Andréas à force de patience et de petites attentions va combler ce sentiment profond qui abîme Penny. Bien évidemment à eux deux c’est une explosion d’étincelles où  le jeu du chat et de la souris est de mise. La plume d’Estelle Every est juste parfaite et m’a fait vivre un joli moment de lecture. Elle a cette aisance pour vous transmettre les émotions de ses personnages avec justesse et elle les magnifie avec grâce. Et le petit plus : le fait que les frères Cupidon continuent à vivre tout au long du tome avec des petits clins d’œil et des prises de parole parfois musclées.

 

Un quatrième tome placé sous le signe de la guérison et de la confiance. Hâte de découvrir le prochain tome !

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

Le poids du silence d’Audrey Martinez

Romance contemporaine – Sortie le 12 avril 2021
Auto-édition

Ma note : 5/5 mentions « coup de cœur » et « incontournable 2021 »


Avant de commencer, je tiens à remercier Audrey Martinez pour sa confiance et pour m’avoir confié son dernier roman en service presse.

Résumé : ♥ Elle l’a quitté, il refuse de l’abandonner. ♥

« Elle est partie.
J’ai encore du mal à le réaliser.
Je déambule dans l’appartement à la recherche d’un indice, d’une explication.
Je ne comprends pas.
Je ne comprends rien. »


Lorsqu’Ethan rentre chez lui, sa fiancée lui apprend qu’elle le quitte. Sous le choc, le cœur en miettes, il peine à accepter cette décision. L’ancien militaire est persuadé qu’Olivia lui a menti et qu’elle lui cache quelque chose. Il refuse de laisser leur histoire partir en fumée et de perdre celle qu’il aime.

Mais est-il prêt à affronter la terrible vérité ?


L’avis de #Lilie : Voilà un moment que je voyais le nom d’Audrey Martinez passer sur les réseaux sociaux. Autrice auto-éditée, ses romances sont très appréciées par les chroniqueurs et chroniqueuses et cela attisait ma curiosité. Un appel à SP à l’occasion de la sortie de son dernier roman m’a permis de « sauter le pas » et de découvrir sa plume et son univers. Une chose est sûre, j’en redemande !!

Nous faisons ici connaissance avec Ethan, un ancien militaire reconvertit dans la sécurité privée. En rentrant de déplacement, il trouve sa fiancée Olivia prête à le quitter et à rompre leurs fiançailles. Alors qu’ils nageaient dans le bonheur, elle s’en va. Mais pourquoi ? Est-ce qu’elle ne l’aime plus ? Pourquoi cette décision si soudaine et ce silence face aux interrogations d’Ethan ? Que cache Olivia ?

Ethan est un bel homme, qui pourrait jouer de ses charmes, mais ce n’est pas son tempérament. Il est calme, réfléchit, intègre et surtout profondément amoureux de l’amour de sa vie, Olivia. Quand elle part, tout son monde s’écroule et il n’arrive pas à comprendre les raisons de son départ. Têtu, il va tout faire pour essayer de la reconquérir et comprendre ce qui l’a poussée à partir. Olivia est une jeune femme pleine de vie, très belle, qui n’a pas eu une vie facile. Ayant perdu ses parents jeunes, elle a trouvé auprès d’Ethan et de ses parents une famille de substitution et son départ va d’autant plus surprendre tout le monde. Mais Olivia peut-elle encore rester auprès d’eux? Acceptera-t-elle de se confier sur ce qui la ronge au plus profond d’elle même ? C’est un personnage qui m’a beaucoup touché car on sent son mal-être et on la voit peu à peu sombrer. Acceptera-t-elles les mains tendues ? C’est à vous de le découvrir !

Cette lecture a été, pour moi, un véritable uppercut émotionnel. En effet, j’ai pleuré, vraiment, j’ai eu des papillons dans le ventre, j’ai frémi et espéré tout au long de ma lecture. Vous l’aurez compris, la plume de l’autrice m’a totalement conquise et je me suis laissée embarquer sans aucune résistance. L’intrigue connaît peu de temps morts et l’alternance des points de vue permet de mieux cerner les deux protagonistes. Même si j’ai rapidement compris les tenants et les aboutissants du secret d’Olivia, j’ai été tenue en haleine jusqu’au bout et j’ai été dans l’incapacité totale de poser ma liseuse avant d’avoir terminé ! Je compte bien poursuivre ma découverte de l’univers de l’autrice très prochainement et voir si la magie opèrera de nouveau.

Pour conclure, « le poids du silence » est une magnifique histoire où les émotions viendront vous saisir sans que vous vous en rendiez compte. Entre l’amour, le poids du secret et de la culpabilité, préparez-vous à une lecture prenante et marquante.

Retrouvez l’univers d’Audrey Martinez sur son site officiel
Retrouvez ce roman sur Amazon

img_20180426_160220_117


OUR LOVE STORY, une romance de Mady Flynn.


De peur d’être blessée, abandonnée ou trahie, Aidan, jeune femme extravagante, fuit l’amour comme un poison. Mais son comportement dangereux et son inconscience vont la conduire à remettre son avenir entre les mains du docteur Franck Levy.
Séduit par cette liberté sans limites dont elle jouit, aura-t-il la force de refouler ses sentiments et ses fantasmes au plus profond de son âme ?
Intriguée par le charisme et la prestance de ce psy trop austère à son goût, mais qui semble pourtant porter toute son attention sur elle, saura-t-elle protéger son cœur ?
Une attirance qui pourrait être destructrice…

 
Je suis ravie de retrouver Mady Flynn et sa nouvelle romance, où là encore, elle va vous faire vivre une bouleversante histoire. Mady Flynn a un talent incroyable pour vous raconter des histoires d’amour où la psychologie a une place cruciale dans le déroulement de l’intrigue et le conditionnement de ses personnages.
Aidan a su dès son plus jeune âge qu’elle était différente des autres. La norme de la société ne lui correspond pas. Malgré tout, elle se fond dans cette masse mais son comportement addictif et auto destructeur la pousse vers des rencontres d’un soir dangereuses. Elle a ce besoin viscéral  de sentir la liberté bouillonnée dans ses veines et de toujours pousser ses limites au-delà du raisonnable. Aidan est pourtant une femme de bon sens mais qui interprète différemment ses besoins par rapport à cette fameuse norme. D’une intelligence rare, l’informatique n’a aucun secret pour elle, elle parle plusieurs langues, a deux boulots à la fois. Des ami.e.s, elle n’en a aucun. Les seules relations sont celles qu’elle s’autorise dans les bras d’inconnus qu’elle quitte au petit matin. Il aura fallu une soirée de trop pour risquer sa vie et se retrouver aux urgences.  Une escapade qui la mène dans les bras de ce psy de malheur qui ne comprendra à rien, à ce qu’elle est, à ses peurs, à ses désirs, à sa nature, à son identité.

 

Franck, jeune psy, est en charge d’Aidan. Six mois de rendez-vous réguliers, une fois par semaine, pour prouver au juge qu’elle ne se mettra plus en danger, elle et les autres. Six mois pendant lesquels il portera un regard acéré, doux et intéressé. Il deviendra tour à tour, un ami, un protecteur, un confident, une oreille attentive, des yeux charmés, des gestes apaisants. Six mois à se refréner, à ne pas oser ressentir du désir, à ne pas espérer autre chose que ces échanges, à ne pas croire à un avenir possible. Un psy séduit et une patiente bien trop sensible, bien trop entière pour ne pas espérer.

 

Mady Flynn nous offre une romance particulière. L’aspect psychologique du personnage principal est l’élément clef de cette romance hors norme. Entre passé et présent, Mady Flynn relate cette histoire improbable. Leur rencontre, leur dérapage, leur entrevue, leur désir, leur souhait, leur indécision, leur crainte. Ces souvenirs du passé ont conditionné ce présent qui semble inéluctable. Deux mondes qui se confrontent et qui se repoussent. Pourtant l’évidence est là malgré cette situation complexe. Elle est là, elle crève les yeux. Oseront-ils se défaire de leur chaîne pour s’autoriser à vivre ?

 

Une romance flamboyante qui m’a séduite malgré les longueurs et les répétitions (sur les états d’âme). Les traits de caractère sont peaufinés à la perfection et rien n’est laissé au hasard. Une romance captivante porte par une plume envoûtante.

 

Une chronique de #Esméralda

HOT BLUE, une romance de Danielle Guisiano.


Après une longue absence, Elsa revient en Provence où elle retrouve ses amis. Emportée dans un tourbillon de soirées effrénées, elle profite de l’été et d’une liberté chèrement acquise.
Sa rencontre avec Lorn, un homme ambigu et mystérieux la trouble profondément. D’autant plus que ce dernier ne cache rien de son homosexualité. Précédé par une réputation sulfureuse, Lorn installe un climat équivoque qui remet en cause l’intégrité de la jeune femme.
Parce que parfois l’attirance ne s’embarrasse pas de principes, Elsa est-elle prête à relever un tel défi ?

L’histoire aurait pu être un conte de princesse. Un ex qui veut sa part du steak, un chevalier pas vraiment « blanc » et une princesse aussi paumée que le petit Poucet qui tente malgré sa bonne volonté et un désir à fleur de peau de tenir le cap sans se perdre.

 

Cela aurait pu être une histoire de princesse, mais c’est sans compter sur le talent indéniable de Danielle Guisiano qui a tendance (et là je minimise) à vouloir vous faire sortir de nos gonds.
Elsa (qui n’a rien à voir avec la Reine des Neiges) vient enfin de mettre un terme à la relation toxique qu’elle entretenait depuis quelques mois avec cet homme qui lui a été désigné par ses parents comme étant son futur mari. Elle a fui loin de la région parisienne où son avenir lui semblait terne. Direction la Provence, pas trop loin de la mer, où le joli mas de sa grand-mère, intrépide et de très bons conseils, l’accueille chaleureusement. Elsa se requinque et retrouve peu à peu goût à la vie. Pour cela elle peut compter sur son amie d’enfance qu’elle voyait uniquement pendant les grandes vacances. Elle enchaîne les fêtes et les beuveries se délestant ainsi de son passé.

 

Sa rencontre avec Lorn est résolument épique. Lui jouant au piano, elle se faufilant dans la maison de sa meilleure amie. Un instant, un choc, le coup de foudre ! Lui grognon et insultant ! La panoplie du parfait connard ! Sa réputation le précède. Homosexuel ses frasques l’ont terni d’être un homme sulfureux. Architecte de formation, il projette de partir à Los Angeles pour faire carrière dans le monde du cinéma. Contre toute attente et malgré tout, une relation naît entre les deux. Je te cherche moi non plus, des gestes, des regards équivoques. Loin de renoncer à son orientation sexuelle, Lorn n’est pas insensible aux charmes de la belle Elsa. Bien trop protecteur, attentionné, il sème le trouble. L’attirance est tout aussi réciproque. Le danger : y succomber ! Tomber à nouveau au cœur d’une relation toxique où l’attachement serait vain, est la pire histoire qu’Elsa voudrait construire. Et comme le dit si bien Blaise Pascal : « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point ».

 

Danielle Guisiano signe une nouvelle romance de tonnerre. Très vite j’ai été accaparée par son histoire transportée par cette plume qui sait si bien mettre en évidence les émotions et leurs incongruités. Elle explore l’universalité des sentiments, leur non-sens et leur non-avenir. Elle leur apporte cette touche de sensualité et de romantisme et toujours ancrée dans la réalité des relations. Elle transfigure l’amour, le manipule avec grâce et lui donne tout son éclat. Les personnages sont tout aussi attachants qu’exaspérants. Leur chemin respectif est cabossé et leur rencontre remet tout en perspective. Insufflant une incroyable force à ses personnages et l’espoir, elle leur construit une histoire au-delà de la réalité. Pourtant l’amour est là, vivant et frétillant d’impatience attendant le bon moment pour exploser.

 

Une romance hors norme portée par des personnages qui le sont tout autant. Une histoire atypique que j’ai tout simplement adorée. Vous pouvez foncer !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Mon avis sur d’autres romance de Danielle Guisiano

SI TU PEUX … #1 – Coach me, une comédie romantique de Marlène Eloradana.


Elle est prête à tout pour lui résister…
Il a tout à apprendre pour la faire craquer…
Une comédie romantique au cœur de l’Ecosse.
 
Aider les gens à atteindre leurs objectifs, c’est ce qu’Amy sait faire de mieux. Lorsqu’elle accepte d’endosser le rôle d’une coach en séduction, elle ne sait pas dans quoi elle met les pieds. Ce n’est qu’en rencontrant son client qu’elle comprend l’ampleur de la tâche.
Identité : Cameron Roy.
Ce spécimen âgé de 27 ans à la personnalité atypique a une prédisposition à foirer tous ses rencards avant même qu’ils ne commencent. Sa vie sentimentale se résume en un seul mot : inexistante !
Sa mission ?
Redresser ce célibataire endurci, dompter sa langue bien trop pendue et faire de lui un séducteur hors pair. Et tout ça, sans tomber sous son charme, sans laisser son passé semer la zizanie et sans oublier ses propres objectifs.
Taux de réussite ?
En théorie… 100% ! En pratique… c’est une autre histoire !

Je suis très heureuse aujourd’hui de vous parler de la première romance de Marlène Eloradana, bloggeuse émérite que je suis depuis de nombreuses années. Elle a osé sauter le pas et c’est juste merveilleux. Bravo !

 

Une comédie romantique hilarante, je n’ai jamais autant ri, tendre et surtout addictive.
Cameron est ce jeune homme de 27 ans qui sort d’un autre monde. Accoutrement sorti tout droit du tiroir de son grand-père, un humour dévastateur qui met mal à l’aise et qui vexe sans détour. Une tête blonde et intelligente dans un corps qui ne demande qu’à être sculpté. Il n’a jamais connu le grand amour ni les petites amourettes d’un soir. Solitaire, seulement entouré de son frère jumeau, Travis, de Neil et de la déjantée meilleure amie, Cam ne sort pas tant que cela. Il faut dire que ses rencards se foirent au bout de quelques secondes. Il n’y va pas de main morte et dit littéralement ce qui lui passe pas la tête. Un véritable carnage ! Tenir sa langue dans sa poche est un véritable challenge qui lui permettrait de rencontrer la femme de sa vie. Et la belle rousse qu’il aperçoit sur le dance-floor est l’étincelle qui va allumer le feu ! Touché par l’attitude tristounette de son frère, Travis va mettre sur pieds un plan infaillible.ne pas atteindre le Graal.

 

Amy ne s’est toujours pas résolue à laisser la chance à une nouvelle relation. Depuis la découverte des goujateries de son mari suivi du divorce, Amy s’épanouit au côté de son chat et de Netflix, notamment la série Outlander. Boulot, apéro, sortie et dodo, son quotidien la rend sereine et surtout exit toute présence masculine. Amy est depuis devenue une femme libre. Le coaching est sa passion et le contrat que lui propose Travis est une première. Ne reculant pas devant ce défi, elle prend sa mission très au sérieux. Un coaching qui débute par un relooking de la dernière chance et l’apprentissage à bien tenir sa langue et avoir confiance en lui. Une véritable mission impossible ! Mais rien n’est impossible pour la belle Amy. Un caractère à la fois ferme et doux, elle surprend par sa répartie, ses moments de panique et ceux où elle s’effondre moralement. A eux deux, c’est un peu le feu qui attaque la glace. Un duo surprenant, hallucinant et mordant. Contre toute attente, ils vont apprendre à se connaître et au fil des rendez-vous une certaine alchimie va naître.

 

Marlène Eloradana signe une première romance excellente. Des personnages charismatiques et atypiques dont il est impossible de ne pas succomber. La douce et pimpante Amy. Le naïf et adorable Cam. Un Travis qui se la joue tombeur des cœurs et de culottes. Et tant d’autres qui vous charmeront en un claquement de doigts. L’histoire est adorable tout plein. L’auteure nous offre des moments poilants. Je crois que je n’oublierai jamais la scène dans la cabine d’essayage ! Une histoire touchante et qui fait sourire. Juste le combo gagnant. Pour les fans de la série Outlander vous allez adorer ce que vous y trouverez. Personnellement je n’y connais absolument rien (honte à moi, j’assume!). Une romance qui s’installe peu à peu offrant de très jolis moments romantiques. Pour une fois pas de bad boy ou du gars traumatisé par son passé, juste un homme simple et qui ne demande qu’à trouver l’amour et le vivre pleinement et follement, une femme qui aimera l’homme qu’il est, sans filtre. Un premier tome réussi et, vite, j’attends la suite avec impatience.

 

Une chronique de #Esméralda

 


November 9 de Colleen Hoover

Romance contemporaine – Édition poche sortie le 22 novembre 2018
Éditions Pocket

Ma note : 4/5 mention « émotions garanties »


Résumé : C’était en novembre, le neuvième jour du mois. D’emblée, lorsqu’il a rencontré Fallon, Ben a compris ses cicatrices, les a pansées, les a aimées. Alors qu’à 18 ans, à la suite d’un tragique accident, Fallon voyait s’écrouler son rêve d’actrice, Ben – Ben et son charme, Ben et sa drôlerie d’aspirant-écrivain – lui a redonné confiance. Cette journée, ils l’ont passée ensemble, une magie de tous les instants. Le soir venu, ils ont promis : chaque 9 novembre, dans les cinq années à venir, ils se reverront. Une date pour tout revivre. Une date pour tout comprendre. Et braver l’impossible…


L’avis de #Lilie : Vous devez le savoir, Colleen Hoover fait partie de ces autrices que j’adore lire et qui sont, pour moi, des valeurs sûres. Pourtant, voilà un moment que je laisse ses romans s’accumuler dans ma PAL. Ni une, ni deux, les vacances ont été l’occasion pour moi de me replonger dans l’univers de CoHo et de lire, enfin, certaines de ses pépites.

Nous faisons ici connaissance avec Fallon qui déjeune avec son père. Ils ne s’entendent pas très bien tous les deux et cela fait beaucoup de peine à la jeune femme. A la table à côté, il y a Ben qui regarde Fallon et semble tomber sous son charme. Lorsque le père de Fallon commence à la dénigrer, Ben arrive à sa rescousse en jouant son faux petit-ami. Quand le papa part, Ben reste et souhaite faire plus ample connaissance avec Fallon. Entre eux, tout semble évident et ils décident, pendant cinq ans, de se retrouver tous les ans. Mais cette histoire est-elle viable ? Fallon arrivera-t-elle à surmonter ses blessures et son manque de confiance en elle ? Et Ben, que cache-t-il derrière son sourire et son air enjoué ?

Fallon est la fille d’un acteur célèbre et était, elle-même, une star du petit écran. Malheureusement, un accident a tout changé et ses multiples blessures ont rendu l’exercice du métier de ses rêves impossible. Peu sûre d’elle, meurtrie dans sa chair mais aussi mentalement, elle décide de quitter la Californie pour tenter sa chance à New-York. Sa rencontre avec Ben va être comme un électrochoc, un moyen pour elle de ressortir de sa coquille, d’oser s’affirmer et enfin essayer de trouver, par elle-même, sa propre voie. Au fil du roman, elle évolue de manière très positive et c’est une femme forte et incroyablement courageuse. Ben, quand à lui, est étudiant en littérature et promet à Fallon d’écrire un livre sur leur rencontre et leur relation. Enjoué, souriant, attentionné, il est aussi très proche de ses frères et de sa belle sœur et est très attaché à eux. Il semble fasciné par Fallon et n’hésite pas à cacher sous des traits d’humour son véritable ressenti. Il cache un gros secret que je n’avais absolument pas deviné et qui m’a laissé sans voix….

Ce roman de Colleen Hoover est, encore une fois, un joyau d’émotions. En effet, les deux personnages sont attachants et vont développer une relation atypique et sur courant alternatif. Entre raison et passion, la frontière est mince et nos protagonistes vont nous entraîner dans une histoire où les nerfs du lecteur seront mis à rude épreuve. Comme toujours, la plume de l’autrice nous enchante et nous envoûte et l’alternance des points de vue rend la lecture encore plus addictive. Des thèmes forts sont abordés comme ceux du pardon, du deuil et de l’acceptation de soi. En bref, une belle histoire, à ne pas lire si on n’a pas le moral….

Pour conclure, la magie de CoHo a encore frappé avec « November 9« . Les adeptes de l’autrice retrouveront ici tout ce qui fait son charme : de l’émotion, des personnages forts et fragiles à la fois et une histoire surprenante.

Retrouvez ce roman sur le site de l’éditeur