L’HIVER N’EST JAMAIS FROID AU CAFÉ DE L’AMOUR, une romance de noël de Julia Nole.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Éditions Harper Collins


C’est un fait : depuis que sa grand-mère, Madie, a été placée en EHPAD, rien ne va plus dans la famille de Lili. Sa sœur ne jure que par son travail, son frère frôle le coma éthylique tous les week-ends, et voilà que son père envisage de vendre le café de Madie. Pourtant, cet endroit est tellement plus qu’un simple café ! C’est une véritable institution dans le village, un refuge où venir se réchauffer et un lieu chargé de souvenirs, qui les a tous vus grandir…
Non, il ne peut pas disparaître. Alors, Lili va tout faire pour le sauver et permettre à sa grand-mère d’y passer un dernier Noël. Même si ça signifie recroiser Tom, son éternel ennemi d’enfance, celui à qui elle doit le surnom de « Liliputienne » ainsi que sa phobie des insectes. Ce garçon moqueur devenu un officier de police très séduisant… mais toujours aussi énervant !

 

 

Ma note : 4/5 mention « à savourer »
Nouveauté 2021
304 pages
Disponible au format poche et numérique

 

 


MON AVIS

Aurélie, alias Lili, porte au café de grand-mère Madie, une affection sans limite. Des souvenirs à la pelle hantent ses lieux où elle a toujours eu une place particulière. Ses murs renferment des anecdotes, des rires, des pleurs, des cris d’enfants, l’odeur du café et des savoureux gâteaux confectionnés avec amour. Le café de Madie est un lieu magique, vivant et humain. Sa chaleur vous enveloppe dans un doux et tendre cocon dont il est difficile de s’extraire.

 

Mais un jour ce rêve s’écroule. Madie est hospitalisée en urgence et ne remettra plus jamais les pieds dans son café. Une année s’est écoulée et la famille s’étiole aux résonances de non-dits, de peine et de peur. Une année affreuse où les mots dépassent les pensées et où la tristesse s’installe. Aurélie fuit à tout prix ces moments familiaux se réfugiant dans son travail. Mais l’ultimatum est posé et Aurélie va tout faire pour montrer que sa famille à tort.

 

Julia Nole nous propose une nouvelle fois une jolie romance d’amour. L’histoire se déroule tout autour de ce café qui va devenir un véritable enjeu personnel et par extension familial. Aurélie est une jeune femme tenace et idéaliste. Sa maladresse est légendaire est ne tarde pas à faire des étincelles dans ce café montagnard. Aurélie fonce avec conviction et générosité. Elle n’a qu’un seul objectif : profitez de Madie et de son café une dernière fois. Cette situation ubuesque va perturber le quotidien d’Aurélie qui se retrouve chef d’entreprise, comptable, accessoirement peintre, décoratrice et apprentie électricienne et surtout gaffeuse. Aurélie m’a littéralement touchée par son enthousiasme débordant et contagieux et peu à peu son entourage va être également pris par cette frénésie. Si l’atmosphère dès le départ se veut triste, progressivement elle tend vers une ambiance chaleureuse et magique.

 

Et une romance de noël ne serait rien sans un soupçon d’amour. Et celui-ci est à l’image d’un policier. Tom, elle le connaît depuis son enfance. Ils ont fait les quatre cent coups ensemble mais surtout elle ne retient de lui que l’expert en farce et attrape qu’il était. Tom a beaucoup à se faire pardonner mais surtout il va devoir être à la hauteur du costume (c’est Aurélie qui le dit).

 

Une romance slow burn qui fait palpiter le petit cœur romantique que j’ai. Un décor parfait pour les différentes scènes du roman : entre la neige, le feu de cheminée, le pub joyeux et festif et le marché de noël.

 

La nouvelle romance de Julia Nole est un moment de lecture à savourer lentement et qui nous met dans l’ambiance de noël en un clin d’œil. Un environnement propice à la détente et qui invite à croire que l’amour est aussi doux que noël et qu’un bon chocolat chaud. Julia Nole m’a fait vivre une aventure palpitante où la famille est au cœur de tout. Une histoire qui met plein d’étoiles dans les yeux et qui nous pousse à penser que tout est possible tant que l’on y croit et qu’il n’y a pas de limite à nos rêves les plus fous.

 

Une jolie romance de noël aussi douce qu’un gros nounours que l’on enserre sans cesse.

 

MY FAVORITE HALF-NIGHT STAND, une romance de Christina Lauren.

NEW ROMANCE

Éditions Hugo Roman


Millie Morris, professeur, comme ses quatre meilleurs amis et collègues à l’université de Santa Barbara, est une célibataire endurcie. Après une aventure d’un soir avec Reid, l’un des membres du groupe, Millie crée un profil en utilisant son deuxième prénom  » Catherine « , une photo qui ne dévoile pas son visage, et le retrouve sur l’application en ligne.
Les deux amis se lancent alors dans une relation sexuelle et romantique inattendue dans le royaume digital qui menace de détruire leur amitié dans la vie réelle.
La narration alternée, en prose pour la majeure partie du roman, se conjugue avec textos, chats de groupe et messages échangés via l’application, qui s’invitent dans l’univers de Millie, Reid et ses amis, laissant entrevoir l’évolution originale et sexy de la romance et vous donnera envie de swiper !

 

Ma note : 4,5/5
Nouveauté 2021
346 pages
Disponible en numérique et broché

 

MON AVIS

Aujourd’hui je viens vous parler d’un e jolie romance sous le signe des rencontres sur le net. Et par la même occasion je découvre la fameuse Christina Lauren qui à ma grande surprise, est en fait, une duo d’autrices américaines. Un quatre main qui fonctionne à merveille car à aucun moment je me suis dit : « Mmmmm ça c’est deux nanas qui écrivent »!

 

Dans le jargon des sites de rencontres (que je ne connais pas du tout), un « Half-night stand » c’est la rencontre de la soirée qui va passer la nuit (et plus si affinité) avec toi avant de disparaître au lever du soleil. C’est l’histoire d’une bande de copains un peu perché dans le milieu scientifique. Ils sont quatre hommes (dont Reid qui va nous intéresser) et une nana, Millie, une experte dans le domaine de la criminalité des femmes psychopathes. Millie fait vraiment flipper avec cette passion glauque (un peu). D’ailleurs qui apprécierait une femme qui passe sa journée à parler de meurtres, pas tout le monde ! Millie est une jeune femme sensible et qui a du mal à gérer ses émotions qu’elle préfère enfouir au fin fond de sa solide carapace. De nombreux événements survenus dans sa jeunesse ont façonné la jeune femme en devenir. La solitude ne lui fait guère peur mais avec sa bande de copains c’est tout autre chose. Moins sur la défensive, elle se laisse aller à leur contact malgré quelques des rigidités comportementales et son tact légendaire. Il est impossible pour elle de s’épancher sur sa vie en dehors de sa vie à l’université. Après une liaison amoureuse chaotique, elle trouve du confort auprès de Reid. Le jeune scientifique est d’un soutien sans faille et très vite, va au-delà de l’amitié et prend le chemin de la fraternité anticipant tour à tour, les désirs, les idées et les phrases de chacun. Une osmose parfaite pour ce duo que j’ai rapidement adopté et adoré.

 

Le soir d’une beuverie, est posée sur la table la question d’un gala et le fait d’être accompagné et c’est ainsi que les sites de rencontres sont mis sur la table et le pari est lancé de trouver chacun une personne qui l’accompagnera. Après quelques réticences et un dérapage dans les grandes lignes de l’art (une nuit Millie et Reid), Millie et ses copains se lancent dans cette aventure numérique. Et quand le hasard fait bien les choses, il est fort probable que les conséquences dans la réalité soient toutes autres.

 

Voici une romance comme je les aime. Des personnages totalement atypiques et borderline. Un enjeu crucial. Et les conséquences terribles suite à un choix douteux. Et le tout porté par deux plumes qui ont su me rendre accro au bout de quelques chapitres. Le choix de l’alternance des points de vue est une véritable aubaine pour apprendre à connaître nos deux héros au cœur d’artichaut. Les autrices m’ont plongé dans un milieu que je ne connais absolument pas. Elles font preuve d’honnêteté en décrivant les dérives et les conséquences sur la confiance en soi face à des espoirs vains et des rêves qui s’écroulent fabriqués par le numérique. Le tout dans une ambiance bon-enfant entrecoupé par des moments bien plus sérieux et tragiques. Est ce que l’amour se marchande ? Un bien de consommation ? Tout autant de questions qu’abordent les autrices. Une romance qui se lit rapidement et malgré certain passage difficile, c’est une lecture surprenante et romantique (oui aussi). J’ai fermé cette romance totalement séduite par ma découverte et je compte la poursuivre !

REVIENS VITE, TU ME MANQUES DÉJÀ !, une comédie romantique de Julia Parme.

Comédie romantique

Éditions Harlequin

Collection &H


Fleuriste créative cherche client charmant pour concevoir de jolis bouquets… et plus si affinités.

Un sourire ! C’est tout ce qu’il a fallu pour que le cœur d’Iris s’emballe ce matin. Il faut avouer que son nouveau client, Gabriel, est plus charmant que la plupart des habitués de sa boutique. Et galant, qui plus est ! Il n’a pas hésité à lui venir en aide lorsqu’elle s’est coupée avec l’un de ses outils.
Un réflexe que n’aurait certainement pas eu Édouard, son petit ami de longue date, qui a toujours fait passer ses copains avant elle. Mais ce n’est pas une raison suffisante pour imaginer quoi que ce soit entre elle et Gabriel. D’autant que, si ce dernier lui a acheté des fleurs, c’est sûrement pour les offrir à quelqu’un qui lui est cher… C’est vite vu : s’il ne remet plus les pieds dans son magasin, Iris sera fixée. Mais s’il revient… c’est peut-être qu’elle lui plaît elle aussi !

 

Ma note : 3/5
Nouveauté 2021
258 pages
Disponible en numérique

 


MON AVIS

Voici une belle romance à découvrir en ce début de reprise de boulot et tout le tralala. Une jolie romance toute douce qui émeut sans aucun doute.

 

Des fleurs partout, sur le parterre, sur des étagères, sur l’escalier en colimaçon. Iris a grandit auprès des fleurs que sa mère admirait sans cesse et c’est toujours le cas. Iris est une passionnée. Une de celle qui grâce à un coup d’œil et quelques mots va vous confectionner le bouquet qui vous correspond. Iris a un talent inné. Le plaisir de partager, d’échanger, d’écouter, une sensibilité bienveillante et bien rare de nos jours. Iris a repris la boutique de sa mère qui a pris sa retraite loin de Paris dans un petit village bucolique. Secondée par sa meilleure amie. Elle l’a embauchée suite à une rupture difficile et depuis elle partage leur quotidien et même l’appartement de fonction. Une amie fidèle, un peu casse pieds et qui se mêle de ce qui ne la regarde pas. Une fille pimpante. Un duo surprenant mais lié par une amitié sans faille et bon enfant.

 

Les histoires d’amour devraient toujours commencer avec un bouquet de fleurs. Gabriel est entré dans cette petite boutique qu’on lui a chaudement recommandée. Un accueil accompagné de jurons, bien incongru dans ce cadre si calme. Et une fleuriste dépitée et mal à l’aise face à la situation avec une main blessée. Gabriel ne se fait pas prier et vient l’aider. Une première rencontre surréaliste se terminant par un bouquet pour une dame qui aura bien de la chance. Une première rencontre où les sourires élargissent les lèvres et les regards se font timide. Il en faut peu à Iris pour tomber son le charme du dandy et c’est bien incompréhensible. En couple depuis six années avec Édouard, les frémissements des premières fois ont laissé place à une grande solitude. Chacun de son côté, l’avenir n’a rien de concret à ses côtés. Et leur dernière dispute est plus grave que ce qu’il n’y paraît.

 

Alors quand Gabriel revient dans sa boutique, il ne lui faut pas plus pour oser espérer davantage.

 

Julia Parme nous propose une jolie romance placée sous le signe de la tendresse et de la timidité et des fleurs. Une histoire portée par des personnages exceptionnels qui doivent d’affronter des moments difficiles de leur vie au moment de leur rencontre. Une romance loin d’être lisse puisque de nombreux rebondissements jalonnent leur histoire. Si vous aimez les histoires d’amour qui prennent tout son temps pour s’installer, alors vous êtes au bon endroit. Effectivement, Julia Parme met en avant les sentiments et leur contradiction, la peur de l’engagement, la peur de l’échec entraînée par une timidité non feinte. Un slow burn parfait pour débuter la reprise de septembre. J’ai été charmée par l’atmosphère bucolique qui se dégage et l’histoire engagée. Julia Parme met en exergue les émotions avec malice et tendresse sauf cas exceptionnel, mesure exceptionnelle. Il m’a toutefois manqué ce punch que j’aime retrouver dans les romances, le rythme de celle-ci me convenait moins.

 

Une très belle histoire portée par une jolie plume enchanteresse que je recommande vivement aux amatrices de belles romances.

 

 

Une chronique de #Esméralda

ACCOMMODER AU SAFRAN, une romance de Maryssa Rachel.

ROMANCE CONTEMPORAINE

JDH Éditions

Collection Romance Addict


Une sexy romance dans la collection Romance Addict : Comment prendre soin de l’autre si on n’est pas capable de prendre soin de soi ? L’amour existe-t-il encore ? Que signifie être infidèle ? Peut-on encore vibrer d’amour après toutes ces années de mariage et surtout après 40 ans ? Et si tout était trop tard ? Et si après tout, la vie c’était l’ennui… ?
Qui n’a jamais eu envie de tout foutre en l’air et de recommencer une vie ailleurs ? Marie est drôle, brute de décoffrage, tantôt joyeuse, tantôt triste, tantôt forte, tantôt faible, tantôt amoureuse, tantôt haineuse… Mais Marie manque de confiance en elle. La vie de couple l’a « enrobée » dans tous les sens du terme, elle se trouve grosse, vieille, moche et inintéressante, surtout à côté de ses deux merveilleuses amies… Relookage express, nouvelle coiffure et épilation, sorties dans les bars avec les copines… Marie va vite se rendre compte que ses sorties lui font un bien fou. Elle retrouve goût à la vie, elle reprend soin d’elle, elle évite de plus en plus ce mari boulet qu’elle ne supporte plus… Avec « ACCOMMODER AU SAFRAN », Maryssa Rachel offre à ses lecteurs une histoire d’amour moderne, drôle, parfois cynique, sans « once upon a time » et sans « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants »…

Ma note : 4/5
Nouveauté 2021
328 pages
Disponible en numérique et broché


MON AVIS

Si le nom de l’auteure vous interpelle, c’est que certainement vous aviez suivi de près ou de loin la sortie en 2017 de son roman Outrage Chez Hugo Roman dans leur collection Blanche qui avait fait beaucoup, beaucoup, de bruits.

 

Est-ce-que Maryssa Rachel s’est adoucit en nous proposant une romance traditionnelle ?

 

Je dirai bien que non !

 

Une romance certes traditionnelle, mais pas gnangnan. Une romance mature et qui explore l’amour et l’âge sous toutes ses coutures, si je puis dire.

 

Marie, la petite quarantaine, pas d’enfant, mais un mari bien installé dans la vie, avec la petite bedaine naissante et les chaussettes qui puent (c’est important). Marie est journaliste, écrit quelques piges et couvre ici et là des événement régionaux sans grande importance. La vie de Marie est un long puits sans fond. Une routine morbide dans laquelle s’est installée les remords et les reproches. Le sommeil, cette fatigue psychique, fait de ses journées un long combat, pour se lever, faire quelques chose et être la femme parfaite pour un mari qui a perdu de sa splendeur et de son ardeur.

 

Que sont devenus ses rêves ? Qu’est devenue sa vie ? Quelle femme est-elle à présent ?

 

La prise de conscience est ardue. La liberté est un lointain et doux éphémère. Aidée par ses deux amies de toujours qui croquent la vie et les plaisirs à pleine dent, Marie va tenter de donner un sens à sa vie, à ses désirs, à ses espoirs. Une quête semée d’embûches, mais c’est bien connu les erreurs forment la jeunesse.

 

Maryssa Rachel nous propose une romance assez atypique. J’ai rarement lu une romance où l’héroïne principale est une quadra en mal d’amour et en plein questionnement. De ce fait j’ai beaucoup apprécié le déroulement de l’histoire et surtout les prises de consciences qui nous ne vendent pas du rêve en tablette de chocolat et de happy-end. Une romance très proche de la réalité dans laquelle je m’y souvent retrouvée (et c’est choquant de se dire j’aurai pu dire ou faire cela). Maryssa Rachel aborde avec tact et fermeté des sujets sensibles tels que le deuil de la maternité, le deuil d’un mariage, le deuil de la femme que l’on souhaitait être, le deuil d’un premier amour, le deuil d’une carrière professionnel mais au-delà de tout cela elle parle d’amitié, de sexe libre, de liberté, de confiance en soi, de bien-être, d’espoir et d’amour naissant.

 

Marie est un personnage à part entière avec ses défauts et ses qualités. Une personne déterminée malgré sa tristesse envahissante et qui par ses hésitations va découvrir que malgré son âge et sa vie, elle est capable encore de ressentir du désir et de prendre des décisions.

 

Maryssa Rachel signe une romance hors des sentiers battus (encore !) qui explore l’âge de la raison avec réalité et honnêteté. Une romance aussi légère et sérieuse portée par une plume toujours aussi sensationnelle et brute de décoffrage !

 

Une chronique de #Esméralda

TROPICAL LOVE, une romance de Estelle Every.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Littérature indépendante


En acceptant un stage au Mexique, dans un hôtel de luxe des Caraïbes, Maxine était loin de se douter qu’elle retrouverait son ex, le charismatique et insupportable Erhan, qu’elle n’a plus vu depuis trois ans. Quand elle s’aperçoit que le job de ses rêves n’est pas celui qu’elle croyait, qu’Erhan sera son boss, et qu’en plus ils seront colocs, Maxine envisage de rentrer en France.
Mais c’est sans compter sur ses nouveaux amis qui lui montrent les bons côtés de ce mode de vie. Et que dire de l’attraction entre Erhan et elle qui n’a jamais été aussi intense ?
Pour Maxine, choisir de rester, c’est aussi renoncer à sa carrière telle qu’elle la planifiait… Est-elle prête à tout risquer pour Erhan ?
Entre amitiés naissantes, moments de joie partagée, spectacles endiablés et l’attitude ambivalente d’Erhan, Maxine ne sait plus où donner de la tête.
Et si la vie avait mis Erhan sur son chemin pour leur offrir une seconde chance ?

 

Ma note : 5/5
Nouveauté 2021
272 pages
Disponible en numérique et broché

 


MON AVIS

Trois années pour l’effacer de sa mémoire et de son corps. Après Erhan, sa vie n’a été que solitude, se concentrant sur ses études et rien d’autre. Maxine voit en son stage l’ultime étape avant de rentrer dans la vie active, celle qui lui ouvrira les portes de prestigieuses entreprises. Mais pour cela elle va devoir traverser tout un océan. De Nice au Mexique, il n’y a qu’un pas et un an. Une année à se perfectionner. L’enjeu est de taille et mérite tout un tas de sacrifices.

 

Tulum, la Riviera Maya, tout un paysage exotique et hallucinant l’accueille. Qui ne rêverait pas de travailler presque les pieds dans l’eau des Caraïbes !?

 

Mais elle était loin de s’imaginer se retrouver,  le lendemain de son arrivée, nez à nez avec son ex qui n’a pas perdu de sa superbe et qui l’a larguée comme une vielle chaussette puante il y a trois ans de cela. Et la cerise sur le gâteau, il est son boss et son stage n’a rien avoir avec ce qu’elle espérait.

 

Les jours passent et un choix doit s’imposer : partir ou rester.

 

Maxine est le genre de jeune têtue, sûre d’elle, sauf en face d’Erhan qui est sans contexte sa plus grande faiblesse. Fonceuse, travailleuse, humble et peureuse (surtout devant un jaguar), Maxine est une belle personne à laquelle il est très facile de s’attacher. Erhan est un brin prétentieux, pas très bien dans ses baskets surtout devant Maxine, coureur de jupons, passionné par l’environnement et la culture maya. Il cache tout un tas de secrets qui ont façonné l’homme qu’il est devenu (sans contrainte, sans attachement).

 

Maintenant tu mets en sourdine « Time of my life » (tu sais … la musique finale de Dirty Dancing) et tu te laisses portée par la magnifique et trépidante histoire de Max et Erhan.

 

Tropical love est la lecture idéale pour finir ses vacances en beauté ou pour entamer la reprise du boulot. Une histoire pimentée toute en couleur. Une lecture emplie de passion, de sentiments à profusion, de musique, de danse, de caresses, de virée romantique et d’exotisme. Une vraie bouffée d’air frais et plein de soleil pour illuminer tes futures soirées. La plume d’Estelle Every est une nouvelle fois un pur ravissement. Une lecture qui t’accapare dès les premières pages et dont il bien difficile de s’en défaire. Tropical Love est un pur shoot de bonheur et d’amour, tout aussi efficace qu’un paquet de Shockobons, même davantage !

 

De nombreuses surprises, de l’amitié, des rebondissements, un peu de drame, de l’amour (un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout !), un paysage à couper le souffle, et voilà une romance qui vaut le détour.

 

Je ne vous parle pas des personnages secondaires qui ont une place capitale dans l’histoire mais sachez que vous allez adorer cette bande de joyeux lurons.

 

Une lecture idéale pour affronter les jours sans soleil qui se profilent, accompagnés d’un bon mojito !

 

Une chronique de #Esméralda

NOS SENS CACHÉS, une romance de Estelle Every.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Littérature indépendante

Tome 2/2


« La proposition qu’il n’aurait jamais dû faire… »
Conor, riche héritier du clan McLane, fait une proposition indécente à sa belle-sœur Julia : être mère porteuse de l’enfant qu’il n’a pas pu avoir avec Swann, sa femme tragiquement décédée.
Un simple contrat dans lequel les deux parties trouveront leur compte, en théorie…
 

Mais une découverte vient faire voler en éclats toutes les certitudes de Conor… Swann était-elle vraiment celle qu’il pensait avoir épousé ? Comment continuer à chérir une femme qui lui a menti sur toute la ligne ? Surtout quand l’attirance qu’il éprouve envers Julia grandit de jour en jour…
À trop vouloir défier la mort, Conor pourrait bien être perdant, à moins que la vie ne lui offre l’amour en guise de dédommagement ?
Ce roman est le tome miroir de Nos Sens Interdits. Les deux romans peuvent être lus séparément.

Ma note : 4/5
369 pages
Nouveauté 2021
Disponible en numérique et broché


MON AVIS

Quand à la fin de Nos sens interdits est annoncé que le point de vue de Conor serait l’objet d’un second tome, j’ai vu rouge. Pour ne pas dire que j’étais frustrée. Je râle souvent quand le point de vue masculin est banni dans les romances. J’aime lire les deux perspectives en même temps, cela me donne en général un point de vue plus global avec tous les tenants et les aboutissants. J’en ai voulu énormément à Estelle Every mais pas longtemps.

 

En ouvrant Nos sens cachés, je me suis dit bon « okay c’est parti pour relire la même histoire mais d’un point de vue différent ». L’emballement n’était pas au rendez-vous ! Maintenant que j’ai fini de me plaindre, je vais vous parler de cette incroyable surprise.

 

Dans un premier temps j’ai eu l’impression de ne pas connaître du tout l’histoire de Conor et Julia. Malgré quelques échos du précédent tome, j’ai entièrement re-découvert l’histoire de Conor. Un homme taciturne, empêtré dans ses sentiments et ses émotions. S’épancher n’est pas son genre, seulement auprès de son jeune frère Lachlan. Conor est totalement perdu à la suite de la mort tragique de sa femme qu’il plaçait sur un piédestal. Elle était tout pour lui, son monde, sa reine, sa femme. Malgré une vie commune atypique, Conor était un homme épanoui (selon ces points de comparaison et de sa satisfaction générale). Seul ombre au tableau l’absence d’un enfant qu’ils tentaient de contrer grâce à la médecine.

 

Alors quand la gynécologue lui affirme avoir trois embryons en parfait état alors que sa femme vient tout juste d’être mise en terre, c’est la goutte qui fait déborder le vase d’où surgit une idée aussi grandiose que grotesque. Demander à sa belle-sœur d’être mère porteuse. Chercher l’erreur ! Contre toute attente Julia accepte, ainsi débute une histoire complexe.

 

Conor n’est pas franchement le type qui va déblatérer pendant des heures sur son humeur. Faut jouer au devinette tant son impassibilité peut être agaçante et efficace. Sous son air bourru se trouve un mec pas très bien dans ses baskets et qui flippe. Entre l’envie d’être père et d’espérer un quelque chose avec Julia, il a de quoi être surmener. Dire et faire n’importe quoi, il devient le champion de la couardise. Heureusement il se rend compte de ses maladresses et se remet en question. Les semaines s’écoulent et l’inévitable attirance s’installe, le rendant tout simplement dingue.

 

Aimer sa belle-sœur et devenir père d’un enfant déjà orphelin, le monde de Conor ne semble pas tourner rond ?

 

Nos sens cachés est une romance totalement réussi. Elle complète à merveille le premier tome (même s’ils peuvent se lire séparément). J’ai redécouvert cette histoire sous un autre angle et j’en suis sortie totalement conquise. D’un personnage totalement impénétrable, Conor va s’épanouir et réussir à trouver les bons mots sur ses propres problèmes notamment ceux qu’il avait avec sa défunte femme. Cette incroyable aventure aussi immorale qu’elle soit, nous offre un aparté sensible où la démesure dépasse l’entendant et où les sentiments viennent ébranler une conviction égoïste.

 

Une lecture qui était au départ loin de me satisfaire, mais Estelle Every a su tirer le meilleur de son personnage masculin pour nous présente son histoire sous un autre aspect. Elle m’a conquise !

 

Une chronique de #Esméralda

LOVE YOU, FORGIVE ME une romance de Élodie François.

ROMANCE CONTEMPORAINE

Collection &H


Elle ne l’a jamais oublié, il ne l’a pas du tout reconnue… mais ils vont devoir partager une chambre d’hôtel.
Simon Brunet est nu dans la douche. Simon Brunet, son crush du collège – et accessoirement celui qui se moquait le plus d’elle –, est nu dans la douche de sa chambre d’hôtel. Ivy ne s’en remet pas. Si son regard de braise est toujours aussi perturbant, les tatouages et les muscles ciselés sont nouveaux.
Et très dangereux. D’autant que Simon ne l’a pas du tout reconnue ; en même temps, pourquoi se souviendrait-il de la gamine qu’il prenait de haut quinze ans plus tôt ? Au fond, c’est mieux ainsi : elle va pouvoir profiter pleinement de la situation. Alors, quand l’hôtel leur confirme que c’est un problème de surbooking et qu’ils vont devoir partager une suite luxueuse pendant plusieurs jours, Ivy ne peut retenir un sourire : elle a bien l’intention de profiter de ce laps de temps pour tourner la situation à son avantage…

 

 

Ma note : 4,5/5 mention « à dévorer »
Nouveauté 2021
319 pages
Disponible en numérique

 

 


MON AVIS

Viviane, alias Ivy, a une revanche sur la vie. Sa jeunesse est tourmentée. Il faut dire qu’étant ronde, elle était la cible de vacheries en tout genre. Et le cercle vicieux, la poussait à manger davantage. Elle n’avait que très peu d’ami.e.s et la solitude était devenue pesante.
Mais Ivy est une battante. Dès son arrivée à la faculté, elle prend sa vie en main et décide de faire taire les vieilles moqueries. La perte de poids devient son objectif principal. Ses études la conduisent à un poste de rédactrice en chef. Son plaisir : faire des recherches et écrire des articles. Son meilleur ami (et colocataire aussi) est la canne sur laquelle elle se repose quand son moral est en berne. Ivy est devenue une jeune femme déterminée, combattive, volontaire, un peu revêche, mais encore mal dans sa peau. Son corps porte toujours les stigmates de ses jeunes années. Elle n’arrive pas à s’accepter et surtout à se montrer.

 

Direction Paris pour une rencontre annuelle entre journalistes de tout horizon au cours de laquelle un prix est décerné. Ivy est folle de joie de pouvoir partager son amour pour le journalisme autour de tables de rencontres et conférences. Soulagée enfin d’avoir pu poser sa valise dans sa chambre, elle se dirige vers sa salle de bains. En ouvrant la porte c’est un homme dans la douche qu’elle découvre. Statufiée par la surprise et l’incompréhension, son ébahissement est à son comble quand elle pense l’avoir reconnu. Lui est sans aucun doute son amour de jeunesse, enfin son crush, celui qu’elle regardait avec les yeux de l’amour et lui l’ignorait totalement. Simon, elle n’en croit pas ses yeux. Bel homme, tatoué, un corps à damner. Ivy n’en revient toujours pas alors que ce dernier ne semble pas l’avoir reconnu. Cette erreur de réservation va lui permettre de passer trois jours de rêves. Son identité toujours cachée, elle va découvrir un nouveau Simon qu’elle ne peut qu’apprécier davantage. Alors quand cette dernière vole en éclat, c’est la douche froide. Simon n’a pas du tout apprécié qu’elle se joue de lui. Trois jours de rêves qui s’écroulent instantanément.

 

Simon, également journaliste, n’a pas eu la vie aussi facile que l’on pourrait croire. Il a dû surmonter de nombreuses épreuves et une de taille l’attend encore. Malgré sa déception due au mensonge, il s’en veut terriblement de s’être laissé emporter.

 

Après tout peut-être a-t-il droit de goûter au bonheur ?

 

Élodie François nous propose une magnifique romance où de nombreux thèmes sont abordés. Elle parle avec honnêteté de problèmes de surpoids, d’addiction, de confiance en soi, d’amitié, de famille, de passion et d’amour compliqué mais si magnifique. Sa plume m’a captivé dès le départ. Une romance loin d’être lisse et qui propose de nombreux rebondissements. Une romance slow burn qui prend le temps de s’installer, de développer les sentiments des protagonistes. Des moments romantiques, des moments dramatiques, des moments tendres, tout ce dont je raffole. Entre Strasbourg et Rome, ce voyage guérira les cœurs blessés et pansera les âmes détruites.

 

Une romance doucereuse où les sentiments ont avant tout une place cruciale, portée par des protagonistes dont il est impossible de ne pas adorer. Leur histoire vous émouvra tout autant que je l’étais. Et j’ai envie de conclure sur « tout vient à point à qui sait attendre ». Une histoire de cœur et d’amour rocambolesque.

 

Une chronique de #Esméralda

SI TU PEUX…, tome 2 : Play me une comédie romantique de Marlène Eloradana.

COMÉDIE ROMANTIQUE

Littérature indépendante


Elle est déterminée à le mettre à genoux…
Il est sûr qu’elle craquera bien avant lui…
Une colocation où tous les coups sont permis !
La relation de Travis et Zoey est mouvementée. Trois mois ont passé depuis leurs retrouvailles, et ils n’ont rien trouvé de mieux que de parier sur celui qui fera craquer l’autre en premier.
Désormais colocataires et prêts à tout pour gagner ce pari fou, Travis et Zoey pourraient bien découvrir que ce jeu de séduction s’avère plus dangereux qu’il n’y paraît.

 

Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
376 pages
Disponible en numérique et broché
Nouveauté 2021
Entre passé et présent, suivez-les dans leur folle aventure aux côtés de leur bande d’amis totalement déjantée.

 

Peut-on mourir de frustration ou de combustion spontanée ? Survit-on à une nuit d’Halloween en plein cœur des Highlands ? Toutes les réponses dans Play me !

MON AVIS

Bon ok, je craque complémentent pour ce tome. Un brin taquine, un brin coquine, cette nouvelle histoire est portée par des personnages totalement atypiques, irrésistibles et imprévisibles.

 

L’amour, ça se gagne à la sueur de son front ou grâce à de l’huile de coude, en tout ça se mérite chèrement ! Et Travis va devoir payer le prix fort. Frustration bonjour ! Tout bon sens salut ! C’est connu par amour on ferait n’importe quoi, des bizarreries et compagnie.

 

Travis est un tombeur de ses dames. Il ne s’est jamais engagé et promis monts et merveilles. Gérant d’un bar branché, stripteaseur à ses temps perdus, mannequin et mécène, sa vie est trépidante. Sans compter sur son frère jumeau qui n’en rate pas une et sa bande d’amis loufoques. Alors quand il recroise par un heureux hasard Zoey, (voir tome 1.5), il pense à sa bonne étoile, à cette seconde chance qui pourrait changer sa vie. Zoey est son amour de jeunesse qui s’est évaporé du jour au lendemain de la surface de la terre. Il y a trois mois en arrière elle lui propose un pari fou qu’il relève haut la main, mais en voici un nouveau pari dont il serra difficile de tenir. Sa nouvelle colocataire a tout pour le faire craquer, elle ne manque pas d’idées saugrenues. Une barre de striptease dans son salon, des tenues affriolantes et tant d’autres … Il riposte tant bien que mal : un billard pour une partie sexy qui se termine en queue de lapin (vous ne pourrez comprendre que si vous lisez cette romance déjantée). D’ailleurs c’est ma scène préférée. Oh mon dieu mais quelle fou rire ! Nom d’une carotte ! (Je délire toute seule !). Entre eux la guerre est ouverte et les batailles sont mémorables. Tout au long de leur périlleuse aventure on découvre les facettes de chacun, leurs faiblesses, leurs blessures, leurs espoirs. Ils sont charmants tous les deux parfois maladroits. Très vite une certaine osmose née entre eux, vraiment le truc dingue qui te laisse pantois et qui te subjugue. Ce jeu du chien et du chat dure une grande partie du livre mais laisse la place à l’évolution des sentiments. On rentre dans leur intimité qui est joliment décortiquée. Les blessures du passé surgissent et ont modelé leur manière d’appréhender une éventuelle relation. Il y a ce coté désarmant où j’ai eu l’impression que tout pourrait s’écrouler en un claquement de doigt. Je leur ai souhaité tellement de bonheur qu’ils ont du le ressentir.

 

Marlène Eloradana signe une nouvelle romance tout aussi déjantée que désarmante ! J’ai adoré ces moments intenses où le cœur se met à battre frénétiquement et ne se calme qu’après. Montagne russe garantie ! J’aime cette magie palpable entre eux et qui vous met des papillons dans les yeux. J’aime cette alchimie unique qui se développe tout au long des pages. J’aime ces affronts coquins, ces piques maladroites qui sont à l’image des protagonistes. J’ai beaucoup apprécié d’en apprendre davantage sur toute cette bande atypique et sur le couple Amy/Cameron.

 

Ce tome 2 est une pure merveille. L’ambiance, l’histoire et les personnages créent une romance unique que j’ai juste dévorée !

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

TU N’AURAS PAS LE DERNIER MOT, une comédie romantique de Aëla Liper.

COMÉDIE ROMANTIQUE

ÉDITIONS HARLEQUIN

COLLECTION &H


Qui a dit qu’on ne pouvait pas trouver l’amour à la bibliothèque ?
 
En ce moment, la vie de Loeiza est aussi palpitante qu’un fondant au chocolat sans chocolat. Son projet le plus excitant cette semaine ? Commencer le tome 2 de sa saga préférée, qu’elle a enfin pu emprunter à la médiathèque, et retrouver l’héroïne badass qui (elle au moins !) ne vit pas son existence par procuration.
Ma note : 4/5
208 pages
Disponible en numérique
Nouveauté 2021
Mais, entre les pages du livre, elle découvre un petit mot à son attention signé de la main d’un inconnu. Le mystérieux correspondant a trouvé sa liste des « choses à faire avant 35 ans », qu’elle avait oubliée dans le tome 1 (voilà où elle l’avait mise !), et semble vouloir l’aider à les réaliser. L’occasion rêvée pour Loeiza de pimenter un peu son quotidien, avec un tout nouvel objectif en tête : découvrir l’identité de cet homme mystère…

MON AVIS

Loeiza, la trentaine passée, et toujours pas de bébés. Ce n’est pas qu’elle subit la pression, elle arrive très bien à se la mettre toute seule. Son copain est un gros nounours tout aussi pantouflard. Ce qui l’intéresse le sport à la télé, dans la réalité c’est le canapé qui en fait ! Loeiza et son amoureux, les papillons se sont envolés depuis presque une éternité. La routine les accapare, dodo boulot et rien d’autres ! Pourtant Loeiza rêve de tout un tas d’autres choses. Vivres des expériences inédites et accomplir son rêve le plus cher : écrire un livre. Et tout cela elle l’a compilé sur une liste qu’elle garde précieusement. Malheureusement cette dernière a disparu de la surface de la terre depuis quelques jours. Moral en berne et le boulot n’arrange pas la situation, elle attend désespéramment le roman réservé à la bibliothèque de l’entreprise pour reprendre du poil de la bête. Une sacrée saga qu’elle adore et qu’elle dévore en un rien de temps. Alors que le fameux sésame est arrivé dans sa boîte mail, c’est d’un pas léger et insouciant qu’elle va récupérer son précieux trésor. Les pages défilent, et oh ! surprise, une lettre lui est adressée, accompagnée de sa liste de choses à faire. Interloquée et puis curieuse, elle décide d’en parler à sa meilleure amie (et collègue) dans un premier temps. Les idées (bonnes et mauvaises) fusent au point de devenir une jolie obsession. Sa vie continue à tourner pendant qu’elle mène l’enquête et sous l’impulsion de l’auteur mystérieux de la lettre, elle ose enfin cocher sa « to do list ». Et l’une de ses nouvelles décisions l’amène directement à un cour d’écriture. Elle est aux anges ! Elle va faire la rencontre de nouveaux collègues, puisque ces séances sont organisées par l’entreprise. Elle se liera d’amitié avec un comptable qui lui tourne peu à peu la tête. Loeiza se sent bien dans ses pompes et elle respire à nouveau. Le stress s’est fait gentiment la malle et enfin elle ose prendre du temps pour elle et ses désirs. Mais surtout elle n’oublie pas de jouer les enquêtrices. La révélation sera-t-elle une douche froide ou pas ?!

 

Je découvre pour la première fois la plume de Aëla Liper qui a su me captiver dès les premières lignes. Sa romance est douce et pleine de surprises. J’adore le personnage de Loeiza. Pimpante, renversante, maladroite, sa fougue est un vrai plaisir. Malgré sa timidité, elle fonce dans des situations rocambolesques. Sa prise en main est audacieuse et merveilleuse. Elle arrive à se détacher de cette routine « morbide ». Il va lui falloir du courage pour affronter tout de même les conséquences de sa nouvelle vie. Aëla Liper parle d’amitiés, de folies, d’amour incontrôlable et de la vie et de ses injustices. Le mystère s’installe au fil des pages étoffant un scénario doucereux et voluptueux. Une histoire intrigante et passionnante où je me suis laissé prendre au jeu rapidement. Les personnages secondaires apportent la douce folie et l’exubérance qui manque à Loeiza. Une comédie romantique aux charmantes senteurs de la Bretagne.

 

Un feel good book plein de charme, idéal pour se laisser porter lors de vos soirées d’été.

 

UNE CHRONIQUE DE #ESMÉRALDA

Les couleurs de la nuit de Sylviane Blin

Romance – Livre sorti en février 2021
Auto-édition

Ma note : 4/5 mention « belle découverte »


Résumé : À vingt ans, Emily, orpheline sujette à des crises de mélancolie, doit quitter le pensionnat dans lequel elle a été placée depuis quinze années. De retour dans la propriété familiale, elle apprend l’effroyable vérité sur la disparition de ses proches. Se venger et rétablir la justice devient alors son obsession. Mais lorsqu’elle rencontre Mathieu, un homme d’affaires séduisant, elle sent que l’attraction irrépressible qui naît entre eux pourrait dévaster et ébranler ses résolutions…Quel choix lui reste-t-il quand une course impitoyable contre la montre s’est enclenchée ?


L’avis de #Lilie : A la lecture du résumé, ce roman avait tous les ingrédients pour me plaire : un secret familial, une histoire d’amour, une pointe de vengeance… Bref, j’espérais passer un bon moment de lecture et finalement, c’est un excellent moment de lecture que j’ai vécu !

Nous faisons ici connaissance avec Emily, une jeune femme qui, étant devenue adulte, doit quitter l’orphelinat. Elle apprend ce jour-là la vérité sur sa mère et à partir de là, elle n’aura qu’une obsession : la venger, à tout prix. Pourtant, quand elle rencontre Mathieu, son horizon s’éclaircit et son destin prend un virage auquel elle n’aurait jamais pensé. Quel est donc le secret d’Emily ? Pourquoi veut-elle tant venger sa mère? Son amour pour Mathieu pourra-t-il l’aider à envisager différemment l’avenir ?

Emily est une jeune femme mélancolique, qui a grandi avec l’impression d’avoir été abandonnée et mise à l’écart. Quand elle apprend la vérité, toute sa vision du monde et de la vie change. Elle s’organise une routine et décide de mettre tout son temps et son énergie pour mener à bien la mission que lui a laissé sa mère. C’est une amoureuse des plaisirs simples, de la nature et qui a le cœur sur la main pour quiconque arrive à la toucher. Mathieu, lui, est un bel homme qui attend le grand amour. Persuadé que celle qui lui est destiné croisera forcément sa route, il ne veut pas se poser et vivre à moitié. Passionné, il a souffert du manque d’amour de ses parents et a tout fait pour suivre sa propre route, sans rien leur devoir en retour. La rencontre entre les deux héros est comme une évidence et même si elle peut les inquiéter, elle donnera l’occasion de voir s’épanouir sous nos yeux le grand amour, avec un grand A.

Ce roman est le premier que je lis de l’autrice et je dois dire que j’ai été totalement charmée. La plume est efficace et nous plonge immédiatement au cœur de l’intrigue. Egalement très visuelle, elle nous emporte de la pointe du Cotentin au manoir d’Emily et j’ai eu l’impression d’être au côté des personnages tout au long de la lecture. L’histoire, en elle-même, est surprenante car je suis allée de surprises en surprises. En effet, l’intrigue connaît peu de temps morts et l’autrice sait maintenir le suspense, en faisant monter la tension, avant un dénouement final qui m’a fait monter les larmes aux yeux. Il m’a manqué un petit rien pour avoir un coup de cœur mais croyez-moi, ce n’est pas une histoire qui laisse indifférent et que l’on oublie facilement ! De nombreuses thématiques sont abordées telles que les mensonges étouffés, les secrets de famille et l’importance des valeurs que l’on choisit de porter. Néanmoins, le thème principal reste l’amour et la place qu’on accepte, ou pas, de lui faire dans notre vie.

Pour conclure, « les couleurs de la nuit » est une magnifique histoire d’amour qui nous parle d’âmes sœurs mais aussi de vengeance et de rédemption. C’est une lecture prenante et poignante qui mérite de trouver son public et qui devrait semer, en chacun de nous, une pointe d’espoir et d’envie de trouver notre moitié, celle qui nous est destiné.

Retrouvez l’univers de l’autrice sur sa page Facebook
Retrouvez ce roman sur Amazon