ROSE, tome 2 : Forgive me de Khéméia b.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – NEW ADULT – Nouveauté 2019 ]
Tome 2/2
230 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
Lu dans le cadre du RDV #MonMarathonIndé de Juillet
 
Le résumé :
Pour Rose qui est chirurgienne pédiatrique, l’altruisme est inné.
Alors que risque-t-elle en aidant Nolan, l’énigmatique SDF qui a élu domicile sur le pas de sa porte ?
Tout, justement.
Mais il est trop tard, son sort est scellé à celui de cet homme qui l’entrainera malgré lui dans un monde à part.
« Émotions brutes, suspense, haletant et addictif » Julie
« Un cocktail d’émotions brutes, une écriture fluide, riche et rythmée et une fin magnifique » Angie
« Fougueux, sensuel, captivant, torride par endroits et cependant très fin. » Eva
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Quand il a disparu, j’ai perdu la magie. La magie de nos moments uniques. Malgré nos tensions, j’existais comme la flamme d’un brasier, alimentée sans cesse d’un liquide hautement inflammable. Puis son absence a éteint cette flamme, laissant un tas de cendres qui me colle à la gorge et dont je n’arrive pas à me débarrasser. Je ne crois pas avoir eu autant besoin de quelqu’un dans ma vie. Je le déteste de prendre toute cette place, d’être étouffée par mon manque de lui. Je ne l’ai pas décidé, mon cœur me l’a imposé.
 
Après un premier tome placé sous le signe de l’apprivoisement, de la colère, de la haine et du pardon, ce second tome est incontestablement différent. Différent dans cette intensité qui vous broie les tripes. Différent dans l’attitude des personnages. Différent dans l’appréhension des émotions. Déchirant, conciliant, épatant, tout simplement envoûtant.
 
Les rebondissements accaparent le fil de l’histoire alors que cette dernière impose un nouveau rythme. Nolan et Rose font la part belle d’un scénario qui ne peut que tenir en haleine. Un Nolan un (petit) peu plus réfléchi s’impose dans ce chaos, alors que son côté choupinou ressort au coté de l’insatiable Rose. Une Rose qui se transforme en une femme téméraire (davantage), et qui finalement va s’affranchir peu à peu des ses doutes et surtout de ses pires peurs. Elle décide enfin d’accorder une place suffisamment importante à un futur paisible où les souvenirs ont leur place sans pour autant être destructeurs. Un travail acharnant et épuisant pour ce petit bout de femme qui ne m’a cesse surprise.
 
L’adrénaline affole les cœurs, l’oxygène se raréfie, pour un final explosif et étourdissant. Ce second tome a tout de l’allure d’un romantic suspense en version, certes, light pour celles adeptes du genre. L’intrigue amorcée dès le tome 1 est explorée avec énergie. Khéméia b. donne l’envie implacable de tourner les pages de son roman dans le but, enfin, de savoir.
 
Cette duologie est une très très très belle découverte. Une autrice au talent indéniable qui sait partager grâce a sa plume les émotions. Un maelstrom d’émotions. Des personnages aussi sensibles qu’intransigeants, anéantis par un passé douloureux. Un duo qui va apprendre à se connaître lors de moments aussi délicieux que douloureux. Une alchimie indéniable et surprenante. Un duo de choc ! Une atmosphère pesante qui prend de l’ampleur au fil des chapitres. Une histoire qui, à aucun moment, ne m’a déçue.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… l’interview de Khéméia b.

… mon avis sur le tome 1 (clique sur la photo)

ROSE, tome 1 : Forgive yourself de Khéméia.b.

 
[ROMANCE CONTEMPORAINE – NEW ADULT – Nouveauté 2019 ]
Tome 1/2
295 pages
ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
Lu dans le cadre du RDV #MonMarathonIndé de Juillet.
 
Le résumé :
Pour Rose qui est chirurgienne pédiatrique, l’altruisme est inné.
Alors que risque-t-elle en aidant Nolan, l’énigmatique SDF qui a élu domicile sur le pas de sa porte ?
Tout, justement. Mais il est trop tard, son sort est scellé à celui de Nolan qui l’entrainera malgré lui dans un monde à part.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Découverte Instagram, Khéméia b. signe un premier roman chargée en émotions. Une cruelle alchimie entre des personnages écorchés et un amour ravageur.

 

Rose, apprentie chirurgienne pédiatrique, est un sacrée phénomène. Son entourage restreint vous le direz, elle ne fait pas dans la demie mesure lorsqu’une idée en tête lui prend, elle ne s’en détournera pas. Rose a connu la violence, le désespoir, une sombre chute dont elle en subit encore les conséquences. Rose sortie de son marasme, s’accroche éperdument à son meilleur ami de toujours, Alex. Petit à petit le voile sombre laisse apercevoir la lumière aussi tenue soit-elle. Alors que la fuite semble l’unique solution pour construire un futur, Rose s’épanouit même si elle n’en fallait de peu pour chuter à nouveau.

 

Alex, au petit soin pour la belle princesse qui lui met les nerfs à rude épreuve, est prêt à tout pour cette demoiselle en détresse. Évoluant également dans le milieu hospitalier, leur complicité fait plaisir à voir. Une symbiose parfaite qui leur permet de décrypter la moindre douleur et la moindre faiblesse qui leur accapare l’esprit.

 

Lui, sur le palier de la belle princesse, c’est Nolan. Puissance de la nature, le viking sous sa capuche fuit le regard de la société ou peut être cherche t-il une certaine rédemption qu’il ne veut pas s’accorder. Silencieux, mutique, cette façade neutre cache pourtant la violence de la vie, sa dureté, sa âpreté. Une douleur cuisante, étouffante et meurtrissante. Un démon, le diable, peu importe, Nolan ne s’autorise aucune chance, aucun pardon. Comment le pourrait-il ? Alors que la princesse, ne voit qu’un homme seul et démuni, il refuse sa main tendue et ses petites attentions. Par un cruel hasard ou mauvais karma ou fichu destin, leurs routes se recroisent pour le pire et le meilleur à venir, enfin si la princesse de mauvais poil ne fait pas fuir le joli bougre au cœur desséché.

 

Il n’y a pas à dire, Khéméia b. offre un premier tome de toute beauté. Une plume sensible qui dépeint les émotions avec volupté et volubilité, non sans une touche de mélodramatique et une pincée d’humour. Ce premier tome m’a plongée dans une histoire peu commune, une de celle qui attrape le cœur et ne le lâche plus jusqu’au point final. Une histoire captivante et fascinante. Une histoire pendant laquelle on retient son souffle, on fustige, on a envie de prendre part : de crier, de râler, de tenir la main, de rêver, d’émettre certaine envie de meurtre et de croire. De croire que l’impossible est possible, de croire que chaque caresse peut effacer les larmes, de croire que chaque mot tu peut panser les blessures, de croire en l’inimaginable, de croire en un amour pur, celui qui transcende, celui qui est douloureux, celui qui pardonne. Beaucoup de larmes, quelques rires et une flopée d’étoiles. C’est tout cela ! Un condensé de merveilleux et de douloureux, porté par des personnages aussi attachants que détestables.

 

Ce premier tome pose les bases d’une histoire qui ne manquera pas de vous surprendre. L’autrice plante le décor, étale les fêlures de ses personnages et met en scène une intrigue qui prendra tout son sens dans le second tome. Ce premier tome est sous le signe de la colère, de l’exaspération, de l’incompréhension et de la désolation. L’amour arrivera t-il à trouver sa place ? A vous de le découvrir !

 

Quant à Nolan… je ne saurais pas déterminer ce qu’il est devenu pour moi exactement, il a poussé les murs et a fait sa place parmi mes décombres. Une force étrange me pousse vers lui, m’oblige à m’accrocher, à exhiber mes pulsions en repoussant ma timidité. Son corps me parle, le mien lui répond dans un langage primaire qui exclut la raison. Je n’ai plus le contrôle sur mes instincts dès que je ressens sa présence. Il me fait autant de bien qu’il me fait mal, pourtant chaque parcelle de mon être vibre et s’accorde à son contact.
 
Une chronique de #Esméralda

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3IMG_20180426_160220_117

Dis-moi quelle autrice indée es-tu Khéméia b. ?

 
Bonjour les am.i.e.s !

 

Aujourd’hui place au portrait de Khéméia B., jeune autrice talentueuse de romance que j’ai découvert sur Instagram.

 

ROSE, une duologie chargée en émotion, une romance qui ne peut que vous faire chavirer !

 

A l’heure où j’écris ces lignes, j’ai presque terminé le premier tome et ….. je vous en parle bientôt dans un autre article !

 

Belle découverte !

 

Une interview de #Esméralda.

 

  • Que genre d’autrice es-tu ?
Hum, je pense que je me classe dans la catégorie grande rêveuse, passionnée qui fait tout à l’arrache dans un bordel organisé.

 

  • Un livre préféré ?
Il y en a beaucoup et du fait d’être éclectique, c’est très compliqué de choisir. Donc celui qui me vient à l’esprit à l’instant « les cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini » qui m’a bouleversée. Ah et puis « l’œuvre de dieu, la part du diable de John Irving »

 

  • Un livre que tu n’as jamais pu finir ?
Pareil, il y en a un sacré paquet dont un principalement : « Ca de Stephen king »

 

  • Des petites manies quand tu écris ?
Être seule, avoir sous la main une bouteille d’Hépar, mes carnets de note, mes post-it, les cheveux attachés, les photos de mes personnages en visuel, de la musique et une boite de Kleenex parce que je pleure souvent sur les scènes tristes que j’écris.

 

  • Plume ou ordinateur ?
Je suis écolo donc le papier oui, mais très restreint, je remplis mes carnets sous forme de mots-clés, sinon c’est ordi principalement.

 

  • Plutôt jour ou nuit ?
J’essaie de me fixer des tranches horaires que je ne respecte pas évidemment. Donc ça peut être n’importe quand voire pendant 8h d’affilée de jour comme de nuit.

 

  • Auto édition par conviction ?
Non, par fainéantise et besoin d’indépendance plutôt. Rose a été lancé sur Amazon à l’arrache en me disant « on verra bien » lol, je n’ai jamais envoyé un seul manuscrit chez un éditeur, ni écris sur Wattpad ou Fyctia.

 

  • Ton pire défaut ?
Le manque de confiance en moi. Ça me pourrit la vie.

 

  • Ta plus grande qualité ?
La créativité dans n’importe quel domaine, j’aime créer des concepts.

 

  • Passionnée ou persévérante ?
Aie ! Ben les 2 en fait. Passionnée par tout, du moment que ça nourrit mon cerveau et mes émotions et persévérante dès que la confiance est acquise, j’abats des montagnes.

 

  • Tu écris … ?
Romance, fantasy et j’ai plusieurs scenarii de polar dans la caboche. Éclectique, je disais plus haut lol.

 

  • Ton rêve le plus fou ?
Sauver le monde. Abroger la perversité et la cruauté des hommes. Autant dire inaccessible.

 

  • Décris en trois adjectifs ton roman que je m’apprête à lire :
Fougueux, sensuel, brut d’émotions.

 

Je remercie chaleureusement Khéméia b. pour ses réponses.