Doucement renaît le jour de Delphine Giraud

Littérature française contemporaine – Sortie le 14/01/21
Éditions Fleuve

Ma note : 3.5/5


Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Fleuve qui, via la plateforme Netgalley, m’ont donné la possibilité de découvrir le nouveau roman de Delphine Giraud.

Résumé : Connie, jeune femme au caractère bien trempé, a réalisé son rêve de devenir fleuriste et gère sa boutique d’une main de maître. Mais le jour où elle découvre une ancienne photo d’elle à côté d’un petit garçon, toutes ses certitudes s’effondrent. Qui est cet enfant ? Acculé, son père lui avoue qu’il s’agit de Mat, son petit frère. Victime d’un accident à l’âge de deux ans, il est resté tétraplégique et communique peu avec le monde extérieur. Connie l’a effacé de sa mémoire. Emportée par son désir de connaître son frère et de rattraper le temps perdu, elle oublie alors une question essentielle: pourquoi ses parents ont-ils préféré lui cacher l’existence de Mat pendant si longtemps ? Elle ignore encore ce qu’il en coûte de remuer le passé…


L’avis de #Lilie : Conquise par son premier roman, j’avais hâte de retrouver la plume de Delphine Giraud. Cette nouvelle parution a fait grand bruit au moment de sa sortie. C’est donc très enthousiaste et pleine d’attente que j’ai entamé ma lecture….et c’est un peu déçue que je la termine. En effet, même si cette histoire a beaucoup de points positifs, je n’ai pas été totalement convaincue.

Nous faisons ici connaissance avec Connie, une jeune femme qui mène sa vie comme elle l’entend. Elle semble heureuse jusqu’au jour, où en faisant un footing, elle manque d’être percutée par un cycliste. A partir de là, une impression de déjà-vu va s’insinuer en elle et l’obséder… Au final, elle va découvrir l’existence de son frère Mat, tétraplégique depuis l’enfance, qu’elle avait totalement effacé de sa mémoire. Mais pourquoi ne se souvient-elle pas de lui ? Les retrouvailles vont-elles bien se passer ? Que va découvrir Connie en fouillant dans les méandres de sa mémoire ? Pourra-t-elle avancer après avoir déterrer son passé ?

Connie est une jeune fleuriste qui sait ce qu’elle veut, et surtout ce qu’elle ne veut pas. Elle ne laisse personne entrer dans son cercle proche et semble très heureuse comme ça. Pourtant, ses retrouvailles avec Mat, son petit frère, et sa rencontre avec David, un séduisant pompier, vont tout bouleverser. Mat est placé dans un établissement spécialisé pour les personnes en situation de handicap. Il s’entend très bien avec une infirmière du nom de Babeth, qui est comme une deuxième maman pour lui. Doté lui aussi de son petit caractère, il n’aspire qu’à croquer la vie à pleine dent et à redécouvrir cette sœur dont il a été si longtemps privé. Nous rencontrons aussi Phil, le père de Connie et Mat, qui se retrouve empêtrer dans un mensonge qui dure depuis trop longtemps. Il y a également Helen, la mère des enfants qui ne semble pas épanouie dans sa vie familiale, Annie, la nourrice un peu trop présente, Firmin, le nouvel employé de Connie qui sera un peu le Jiminy Cricket de notre héroïne, et Jannelle, la meilleure amie toujours présente.

Ce second roman est une petite déception pour moi. Tout d’abord, j’ai mis du temps à réussir à entrer dans l’histoire et à m’attacher aux protagonistes. Je n’aime pas beaucoup Connie et il est vrai que quand je n’accroche pas au personnage principal, j’ai du mal à lâcher prise. Néanmoins, passé le premier tiers, j’ai aimé voir l’évolution de la relation entre ce frère et cette sœur si longtemps séparés. Les chapitres alternent entre passé et présent, permettant ainsi au lecteur de mieux comprendre l’histoire de cette famille. La plume de l’autrice est fluide, facile à lire et très visuelle. Émotionnellement, l’autrice essaie de jouer avec nos nerfs afin de nous faire passer par plusieurs états en l’espace de quelques pages. Elle aborde les thèmes des secrets de famille, le handicap, la reconstruction et la difficulté d’être une bonne mère. Malgré ces thématiques lourdes et difficiles, elle nous entraîne au fil des pages dans une histoire positive et elle nous incite au pardon et à toujours aller de l’avant en profitant de chaque moment.

Pour conclure, même si je n’ai pas été pleinement convaincue par « Doucement renaît le jour », je recommande cette lecture à tous ceux qui aiment découvrir de nouvelles autrices qui nous parlent de sujets difficiles en nous insufflant de l’espoir et la volonté d’aller de l’avant.

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Fleuve

pro_reader_120     favorited_reviews_120     reviews_50_120     netgalley_challenge_2018_120     netgalley_challenge_2019_120




Six ans à t’attendre de Delphine Giraud

Roman français contemporain – Sortie en poche le 9 juillet 2020
Éditions Pocket

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »


Résumé : Rachel et Vincent s’aiment depuis l’adolescence. Une passion indéfectible. L’avenir semble tout tracé jusqu’au jour où, l’avant-veille de leur mariage, Vincent disparaît. On retrouve sa moto accidentée sur le bord de la route, mais pas de corps.
Six ans plus tard, Rachel s’est reconstruite. Mais son monde s’écroule à nouveau quand, au détour d’une rue parisienne, elle l’aperçoit. Vincent. C’est lui, elle en est sûre.
Persuadée que l’homme de sa vie est bien vivant, elle va se lancer à sa poursuite. Avec une question en tête, obsédante : s’il n’est pas mort, pourquoi a-t-il disparu ?


L’avis de #Lilie : Voilà un roman dont j’avais entendu parler quand il était sorti en auto-édition mais qui, par un concours de circonstances, n’avait pas rejoint ma liseuse. Quand j’ai appris qu’il allait être édité par les éditions Fleuves, j’ai longuement hésité mais me suis finalement laissée tenter par le format poche. J’ai passé un très bon moment de lecture et même si je regrette d’avoir tant attendue, je suis heureuse d’avoir découvert l’univers proposé par l’autrice.

Nous faisons ici connaissance avec Rachel, une femme qui donne le change mais qui a souffert dans son passé. En effet, quelques jours avant son mariage, l’homme de sa vie, Vincent, a disparu. Présumé mort, il a fallu qu’elle réapprenne à vivre sans lui et qu’elle avance. Lorsqu’elle pense l’avoir vu à Paris, le retrouver devient une obsession. Mais était-ce bien lui ? Si c’est lui, a-t-elle raison de vouloir le retrouver ? Et pourquoi serait-il rester loin d’elle, et des siens, pendant si longtemps ? Est-ce une bonne chose de vouloir remuer, à nouveau, le passé ?

Rachel a vécu, en l’espace de quelques jours, deux drames : la mort de son grand-père puis la disparition de son fiancé, Vincent. Au fil des ans, elle s’est reconstruit et a tenté de reprendre pied. Elle n’a pas refait sa vie, car elle était toujours hanté par son amour perdu. C’est une femme déterminée, passionnée et qui veut toujours comprendre ce qui peut se passer. Quand elle croit revoir Vincent, elle ne lâche pas l’affaire avant de l’avoir résolue. Mais est-elle prête à ce qu’elle va découvrir ? Elle est soutenue par sa jumelle Carole, qui n’a pas sa langue dans sa poche, et son cousin Gauthier, qui la considère comme sa sœur. Très affecté lui aussi par la disparition de Vincent, il va tout faire pour tenter d’éclaircir le mystère entourant sa réapparition miraculeuse.

Je n’en dirai pas plus pour ne pas gâcher la surprise aux éventuels futurs lecteurs. J’ai été happée par la plume de l’autrice car son style fluide accroche le lecteur et l’entraîne tout de suite au cœur de l’intrigue. Cette dernière connaît peu de temps morts et même si par moment, elle semble un peu tirée par les cheveux, je dois dire que je suis allée de surprises en surprises et je n’avais pas deviné grand chose des tenants et aboutissants de cette histoire. Émotionnellement, la plume de Delphine Giraud nous fait passer du sourire aux larmes, en passant par la stupéfaction ou l’effroi en l’espace de quelques pages. En bref, j’ai été conquise et vais de ce pas me lancer dans son nouveau livre qui vient de sortir.

Pour conclure, « Six ans à t’attendre » est un joli roman qui parle d’amour, de secrets et de reconstruction. Ceux qui s’attendent à lire un roman à suspense seront sûrement déçus car comme le laisse supposer la couverture, c’est bel et bien un beau roman d’amour que nous livre Delphine Giraud, une autrice prometteuse à la plume accrocheuse.

Retrouvez l’univers de l’autrice sur sa page Facebook
Retrouvez ce roman sur le site de l’éditeur

 

L’honneur de Preston de Mia Sheridan

New romance – Livre sorti le 11 octobre 2018
Editions Hugo Poche
Lecture personnelle

Ma note : 4,5/5 mention « émotions »

 

Résumé : Ils étaient deux frères –des jumeaux– je les aimais tous les deux, mais mon âme n’appartenait qu’à l’un d’entre eux.
Toute sa vie durant, Annalia Del Valle a aimé Preston Sawyer. Elle a grandi dans une cabane dans Central Valley en Californie, mais a découvert la liberté, dans la ferme Sawyer voisine et auprès des garçons qui étaient ses seuls amis.
Preston est amoureux de Annalia depuis son enfance. Il a réussi à le lui cacher jusqu’ à ce que leurs mondes – comme leurs corps– sont entrés en collision par une chaude nuit d’été. Une nuit qui va bouleverser leur vie pour toujours.
Après avoir disparu corps et âme pendant six mois Annalia est de retour en ville. Si Preston a échappé à son désespoir amoureux, son sens de l’honneur et sa fierté parviendront-t-ils à le retenir à nouveau, lorsque, l’objet de son désir de toujours, est de retour.
Comment fait-on pour dépasser les blessures du passé ? Réparer L’irréparable ?


L’avis de #Lilie : Mia Sheridan fait partie des autrices que j’aime lire même si je sais que ses histoires me procurent souvent de grandes émotions. Grâce au #FrostyChallenge, j’ai enfin sorti ce roman de ma bibliothèque et je dois avouer qu’une fois encore, Mia Sheridan nous entraîne dans une romance unique avec son flot de larmes, d’amour et de secrets.

Nous faisons ici connaissance avec Annalia, une jeune fille puis une jeune femme d’origine mexicaine, à qui la vie n’a pas toujours souri. Durant son enfance, elle fait connaissance avec Cole et Preston, deux jumeaux tellement semblables physiquement mais aussi tellement différents dans leurs attitudes et leurs manières d’évoluer dans la vie. Un soir, tout bascule et le destin des trois protagonistes change de manière irrémédiable. Preston pourra-t-il se pardonner ? La vie va-t-elle enfin sourire à Annalia ? Annalia et Preston ont-ils un avenir ensemble ?

Annalia n’a pas une vie facile : tout d’abord, elle a des relations compliquées avec sa maman, arrivée illégalement aux USA et qui a bien du mal à s’intégrer. De ce fait, elle a grandi dans la précarité et elle a bien du mal à s’ouvrir ou à se rapprocher des autres car elle a honte de sa situation. Néanmoins, cela va lui donner une certaine force de caractère même si, pendant longtemps, elle va se brider afin de ne pas faire de vagues. Concernant les jumeaux, il y a Cole, qui est à l’aise socialement, et Preston, qui est plus mystérieux et taiseux. Ils sont tous les deux très séduisants mais ils n’ont pas du tout la même vision de la vie. Tandis que l’un rêve de s’évader et de partir loin, l’autre rêve de rester sur sa terre et de la voir prospérer. Ils nourrissent tous les deux des sentiments pour Annalia et cela va causer des frictions et des non-dits entre eux.

Comme toujours avec Mia Sheridan, ce roman est riche en rebondissements et en émotions. En effet, prévoyez la boite de mouchoirs à proximité car l’autrice prend un malin plaisir à malmener ses protagonistes et ses lecteurs. Son écriture est efficace, visuelle et une fois le livre débuté, c’est compliqué de le laisser de côté. Le récit est construit de manière originale. On commence au présent avant de repartir quelques années en arrière pour revenir jusqu’au présent. La double narration permet de comprendre les raisonnements d’Annalia et de Preston et le moins que je puisse dire, c’est que par moment, j’aurais aimé les secouer un peu tous les deux. Néanmoins, l’intrigue est bien menée car jusqu’au bout, on est dans l’incertitude du dénouement et l’émotion monte crescendo jusqu’au dénouement, avec une scène qui m’a prise aux tripes à quelques pages de la fin! En bref, encore une fois, la magie a opéré et j’ai été conquise.

Pour conclure, « l’honneur de Preston » est une romance riche en émotions qui ne devrait pas laisser les lecteurs de marbre. Entre secrets et passion, l’équilibre est parfois difficile à trouver mais ce qu’il faut retenir, c’est que le plus important, c’est l’amour !

Retrouvez ce roman sur le site d’Hugo & Cie

Devine qui est mort ? de Frédérique Hoy

devine qui est mort

Littérature blanche – livre paru le 30 avril 2018

Auto-édition

Prix des Auteurs Inconnus 2019

Ma note : 5/5

 

Je remercie les organisateurs du Prix des Auteurs Inconnus pour leur confiance et pour me permettre, pour la deuxième année consécutive, de participer à cette aventure et de découvrir des romans incroyables dans la catégorie littérature blanche.

 

Résumé : La flûtiste renommée Albane de Morange a tout pour être heureuse : un homme qui l’aime et qui partage sa passion, un appartement chic à Paris, une vie réglée comme du papier à musique. Si elle n’a pas d’enfant, c’est pour une raison bien précise : cette raison même qui fait qu’elle a rompu avec la famille de Morange il y a plusieurs années.

Le jour où, en plein concert, la musicienne frôle la mort, son monde intérieur est bouleversé. Albane éprouve le besoin de renouer les liens, et surtout de régler ses comptes avec les acteurs de ce passé douloureux qu’elle n’a jamais eu le courage d’affronter.

 

Mon avis : Lors de la présélection des titres pour le Prix des Auteurs Inconnus 2019, les dix premières pages de ce roman m’avaient intriguée. Au final, ce livre renferme beaucoup plus de mystères et de secrets qu’il n’y parait et j’ai été très surprise lors de ma lecture.

Ce roman raconte la vie d’Albane de Morange. Suite à un AVC, elle souffre d’amnésie partielle. A cette occasion, elle va renouer avec sa famille avec qui elle avait coupé les ponts des années auparavant. Cette rupture est due à des secrets cachés lors de l’adolescence de la jeune femme et dont elle ne s’est toujours pas remise.

Adolescente, Albane tombe amoureuse du jardinier Akash. Quelques semaines plus tard, elle est obligée de quitter le domicile familial. A son retour chez elle, plus rien ne sera comme avant et peu à peu elle se coupe de sa famille pour se plonger dans le monde de la musique.

Albane « profite » de son AVC pour reprendre sa vie en main. C’est une femme déterminée qui souffre d’avoir subie, pendant trop d’années, le poids des « on-dit » et du « qu’en dira-t-on ». Sa quête déterminée montre sa force de caractère et sa volonté de remettre de l’ordre dans sa vie.

Ce roman est incroyable. La justesse de la plume de l’autrice est remarquable, utilisant un vocabulaire riche et précis. Cette histoire est surprenante jusqu’au bout et on n’a aucun moment de répit. Cette quête menée par Albane m’a tenue en haleine jusqu’à la fin et surtout, à aucun moment je ne me suis doutée de la manière dont elle s’achèverait. Ce livre est aussi l’occasion pour l’autrice de dénoncer des pratiques réelles, qui ont eu lieu entre 1950 et 1980 dans les Flandres. Même si ce roman est une fiction, il met en lumière un scandale qui a pendant trop longtemps été passé sous silence.

Pour conclure, je ne m’attendais pas du tout à autant de rebondissements au cours de cette lecture. L’histoire d’Albane est une quête personnelle qui ne vous laissera sûrement pas de marbre et qui vous entrainera au plein cœur des secrets de famille et des convenances qui avaient cours dans les familles aristocratiques dans les années 1970.

 

image-principale-page-liens-utiles
Vous voulez des informations sur le Prix des Auteurs Inconnus ? Cliquez-ici !
Envie de découvrir ce roman ? Rendez-vous sur Amazon

 

 

Juliette de Anne Fortier

Juliette perso

Littérature internationale – édition poche sortie le 16 juin 2017

Editions Charleston

Lecture personnelle

 

Résumé : À la mort de sa tante préférée, Julie ne reçoit pour héritage qu’une mystérieuse clé, accompagnée de l’adresse d’une banque à Sienne. Elle s’envole aussitôt pour l’Italie et y trouve une liasse de papiers jaunis relatant les amours d’un jeune homme prénommé Roméo avec celle qui est sans doute son ancêtre, la belle Juliette Tolomei. La Juliette de Shakespeare.

Alors que Julie déchiffre les parchemins, elle comprend que la sinistre malédiction prononcée six siècles plus tôt plane encore sur sa famille… Pourra-t-elle échapper au danger qui la guette à vouloir ainsi découvrir son destin ?

Une poignante histoire d’amour : Shakespeare en a tiré sa plus belle pièce, Julie y découvrira son destin.

 

Mon avis : J’ai connu ce roman grâce à ma cousine, également grande lectrice et bloggeuse, avec qui je participe, régulièrement, à des défis lecture. L’une de nous propose un thème commun à deux livres de sa PAL et l’autre en choisit un à lire. Cette fois, le thème proposé était « histoire de famille » et j’ai choisi de lire « Juliette ».

Nous faisons ici connaissance avec Juliette, une jeune américaine qui vient de perdre sa tante. Elle découvre alors une lettre lui apprenant ses origines italiennes et lui disant de se rendre à Sienne afin de découvrir un trésor de famille. Arrivée là-bas, elle se rend compte que la famille Tolomei, dont elle fait partie, est une des grandes familles de la ville, et que les rivalités interfamiliales sont toujours d’actualité. Juliette va alors se plonger dans une quête qui l’amènera à fouiller dans le passé de sa famille et à découvrir des secrets qu’elle ne soupçonnait même pas.

Juliette est une jeune fille déterminée qui part en Italie en ne sachant pas ce qu’elle va y trouver. Sa rencontre avec Eva Maria et Alessandro va l’aider à comprendre les us et coutumes de la ville mais aussi les légendes qui s’y rattachent. Alessandro est un officier de police mystérieux, terriblement séduisant, mais dont on sait peu de choses. Le roman fait des va-et-vient avec le passé et avec les véritables Roméo et Juliette. On apprend ici que ces héros auraient, en vérité, vécus dans la région de Sienne et que Shakespeare s’en serait inspiré pour écrire sa célèbre pièce.

J’ai beaucoup aimé cette lecture. Tout d’abord, les allers-retours entre les personnages originaux et la Juliette du présent donnent du rythme à l’histoire. En effet, même si cela peut paraître déstabilisant, on est vite pris dans un tourbillon d’actions, d’émotions et d’intrigues qui nous font voyager du moyen-âge au 21ème siècle. Ensuite, j’ai trouvé l’écriture très réaliste et visuelle. Ainsi, au fil des pages, j’avais l’impression de me balader en Toscane et d’assister aux actions des personnages. Cela m’a d’ailleurs donné envie d’aller faire un tour à Sienne cet été et de voir de visu certains lieux décrits. Enfin, j’ai beaucoup aimé ce roman car jusqu’au bout, on est dans l’incertitude et on ne peut être sûre à 100% de l’issue de l’histoire.

Vous l’aurez compris, ce roman est une très belle découverte. Amateurs d’histoires mettant en scène des secrets de famille, n’hésitez pas à vous lancer dans ce roman qui vous transportera en plein cœur de la Toscane et qui vous fera également voyager au fil des âges !

Juliette est retournée à Sienne et est allée faire un tour sur la Piazza del Campo et devant le palais Tolomei.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici l’avis de ma cousine sur son blog « la caverne d’Ankya »

Si vous souhaitez acheter ce livre sur le site des éditions Charleston, c’est par là

Retrouvez également « Juliette » sur Amazon

Une nuit, rien qu’une seule de Simona Ahrnstedt

une nuit rien qu'une seule

 

Littérature sentimentale – Sortie le 13 avril 2017

Editions Nil

Service Presse

 

Je remercie les éditions Nil via le service NetGalley de m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : L’éblouissante Natalia De la Grip est la fille de l’une des plus riches familles de Suède. Étoile montante de la finance, elle ne souhaite rien d’autre que l’admiration de son père, dirigeant d’Investum.
David Hammar, bad boy de la finance suédoise, a des vues sur cet empire industriel… et sur Natalia. Il espère qu’elle le mènera à son père et l’aidera à son insu à réussir une OPA hostile. Son désir de vengeance contre l’homme le plus puissant du pays remonte à son enfance.
Dès leur rencontre, l’attirance entre les deux jeunes gens est irrésistible. Le temps d’un été suffocant et moite, entre Stockholm et les  » Hamptons  » suédois, ils enchaînent les rendez-vous passionnés alors même que David prépare son coup d’éclat.

Mon avis : je dois vous avouer une chose, j’ai adoré ce roman !! Un nouveau coup de cœur découvert grâce à NetGalley France.

Ici, même si on est dans une romance, l’accent est mis sur les intrigues familiales. En effet, Natalia De la Grip est une « fille de riches ». Cependant, elle ne travaille pas dans l’entreprise familiale et ne semble pas très proche du reste de sa famille…. C’est une jeune femme qui souffre du manque de reconnaissance de ses parents et qui manque de confiance en elle. Malgré ses compétences professionnelles, elle ne peut s’épanouir car elle ne se sent pas reconnue.

De l’autre côté, nous avons David. C’est le beau gosse de la finance suédoise. Il est réputé impitoyable dans son travail et dans ses relations personnelles. Et son nouvel objectif est clair : détruire Investum, l’entreprise de la famille de Natalia. Pourtant, on comprend rapidement que cette volonté n’est pas seulement dictée par un objectif professionnel…. Afin d’arriver à ses fins, il propose un déjeuner à Natalia. Leur rencontre, même si elle ne lui amènera rien professionnellement parlant, va tout bouleverser pour lui. En effet, il va se rendre compte que quelque chose l’attire chez Natalia. Cette attirance et son projet d’anéantissement de la famille De la Grip sont-ils compatibles ?

Au début de ce roman, j’ai été un peu déstabilisée par le fait que l’action se déroule en Suède. Mais ce trouble n’a pas duré et je me suis vite laissée emporter par la plume de Simona Ahrnstedt. L’atmosphère inhérente au milieu de la finance peut déranger mais l’auteur fait néanmoins d’une grande pédagogie en nous expliquant tous les termes et en ne nous noyant pas avec tout du long. Elle mêle avec brio secrets de famille, romance et suspense. Les deux protagonistes nous tiennent en haleine tout au long du roman et leurs amis, Michel et Asa, ne sont pas en reste pour nous réserver quelques surprises.

Je recommande ce livre pour les beaux jours. Une fois passées les premières pages un peu techniques, ce roman est un régal.

Pour retrouver ce roman sur le site des éditions Nil, c’est par là!

pro_reader_120