METAMORPHOSES, tome 3 : Symbiose de Lilly Sébastian.


Christina est à présent prisonnière dans un établissement de recherche hautement sécurisé.
Tous ses amis et Jude la croyant morte, elle ne peut compter que sur elle-même pour s’enfuir et déjouer la machination orchestrée par Iphigénia et quelques puissants membres du gouvernement.
Mais sa haine et son obstination à retrouver Jude et Féline seront elles suffisantes ?

 
Un dernier tome où tout s’emballe. Révélation, jalousie, convoitise, secret et manipulation sont au rendez-vous pour un final tonitruant. Et au point final, les seuls mots que j’ai pu dire : j’en veux encore !
Le second tome se finissait sur un cliffhanger de malade. A m’en tirer les cheveux et à maudire tous les bon dieux et muses, pour ne pas dire Lilly Sebastian. Je ne vous cache pas que j’ai la rancune tenace dans ces situations là !

 

On reprend les mêmes personnages on en rajoute d’autres, quelques gentils et beaucoup de méchants. Rajouter à cela un scénario totalement dingue et une auteure de génie et voilà, que Symbiose ne pouvait qu’être un pur régal.

 

Les rebondissements s’accélèrent et les enjeux encourus deviennent vitaux. La survie est le moteur crucial que ce soit pour Christina, emprisonnée, et Jude. Une course frénétique et essentielle pour défaire cette emprise néfaste. Des monstres, de plus en plus nombreux, surgissent et anéantissent le peu d’espoir qui leur reste. Rien ne va plus dans le monde des métamorphes. Les clans sont acculés.

 

On découvre dans ce dernier tome, une Christina déterminée et en phase avec ce qu’elle est et ce qu’elle va devenir. Sa confiance en elle grandit d’une manière très efficace et audacieuse. Elle prend en main son avenir et retrouver Jude, Féline et sa liberté devient primordiale. Au milieu du chaos, de ses tourments, de sa tristesse, de sa solitude, de sa colère et de sa haine, elle s’accroche à un seul et unique espoir, les revoir.

 

Jude reste fidèle à lu même. Têtu, borné, entêté, un brin maso et toujours la main sur le cœur.

 

Ce dernier tome est explosif et surprenant. C’est un réel crève cœur de laisser cette bande d’énergumènes, là, sur la bas côté de la route. J’en voulais encore un chouia plus. C’est ça quand on adore une saga, que voulez vous que je vous dise de plus ? A part, foncez ! Bien sûr ! Lilly Sebastian a l’art et la manière de vous rendre totalement accro. Des personnages attachants et borderline. Un univers fantastique totalement maîtrisé. Un scénario hallucinant et haletant. Et une plume addictive. Voilà un combo gagnant qui m’a séduite dès les premières pages. Un sacré roman fantastique, épatant, charismatique, envoûtant et sensationnel ! A déguster !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Le site des éditions BETA PUBLISHER

… mes avis sur les deux premiers tomes (clique sur la photo pour les lire)

MÉTAMORPHOSES, tome 2 : Chimère de Lilly Sébastian.

 

[ FANTASTIQUE – 2018 ]

Tome 2/3

BETA PUBLISHER Éditions

356 pages

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »

Lien Kindle

 
Le résumé :
Christina le sait désormais, elle est une métamorphe. Ayant dû abandonner Féline et mentir à Jude, elle se retrouve à la merci de Charles et entraînée, malgré elle, dans de nouvelles machinations au cœur d’un monde dont elle découvre les codes et les secrets. Sa dernière chance semble résider en l’inspecteur Worth, prêt à l’aider sans condition. Mais parviendront-ils à surmonter les épreuves et les révélations qui les attendent ?

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Si le premier tome était axé sur la découverte d’un univers intrigant et ahurissant,  ce second tome est placé sous les signes de l’action, des révélations et de l’amour.
 
Christina sait alors qu’elle est une métamorphe. Son animal totem ne s’étant pas révélé, elle ne sait pas encore en quel animal  elle pourrait se métamorphoser. En même temps cela n’est pas sa préoccupation principale. Déchirée d’être séparée d’avec Féline (voir tome 1) et d’avoir menti à Jude (le presque chéri du tome 1), Christina n’est pas dans ses meilleurs jours. Déprimée par les derniers rebondissements et se sentant seule, elle décide alors de se confier à l’inspecteur Worth. Malgré ses retenues et ses craintes la compagnie de cet homme lui est d’un grand réconfort. Un appel de sa meilleure amie et la voici de nouveau partie dans une aventure hallucinante où les surprises sont aussi nombreuses que les déconvenues.

 

Il est toujours difficile de parler d’un tome surtout quand il n’est pas « un fait maison » sans spolier et tout et tout. Ce tome se situe dans la continuité du premier et il en sera de même pour le troisième qui va paraître d’ici peu. Je retrouve une héroïne totalement déjantée et dépourvue de filtre. En effet, elle est la reine des petites phrases et piques assassines qui peuvent mettre à rude épreuve les nerfs de ses interlocuteurs. J’admire son courage, sa force et sa volonté. Et aussi son sens innée pour sentir les emmerdes se profiler à l’horizon. Petite différence dans ce tome ci, l’histoire est concentré sur un groupe d’individus où Christine et Jude (le chéri qui devient ++++) en sont les leader. Je retrouve un Jude plus à l’écoute surtout envers Christina, et moins détestable. Les personnages dans l’ensemble ont pris en maturité et c’est agréable d’observer leur évolution respective. Je découvre davantage, au cours des pages, cet univers merveilleux où les métamorphes progressent. Étrange et fantastique, j’ai tout simplement adoré. Il est bien difficile de ne pas succomber. Comme je le disais plus haut, ce second opus est placé sous le signe de l’action et des rebondissements. Lilly Sébastian n’est pas en reste quand il s’agit de nous faire vivre moult péripéties (enfin à ses personnages). Un rythme affolant où il est rare de reprendre son souffle. Manipulations, complots, révélations, mensonges et autres sont de la partie. C’est dingue ! C’est addictif ! C’est tout ce que j’aime quand je lis un fantastique. La plume de Lilly Sébastian est toujours aussi efficace, dynamique et envoûtante. Et je rajouterai à cette liste non exhaustive son super humour ! Et pour finir je ne parle pas du cliffhanger de malade !

 

Je craque complètement pour cette trilogie et j’ai été heureuse d’apprendre que le dernier volet sorte d’ici peu.
A découvrir avec envie et sans modération !

 

Je clos mon avis sur un petit extrait.
-Chris… Christina ! Vous faites quoi là ? C’est moi, Worth !
Je voyais et j’entendais bien que le grand truc appétissant tapi dans le coin de la pièce parlait, mais dans quel intérêt, ça, mystère. Je continuai mon approche furtive, même si dans cet étroit réduit la discrétion ne me servait pas à grand chose. Après tout, pourquoi perdre du temps ? J’avais faim, je mourrais de faim même, et ce dindon ne demandait qu’à se faire plumer.
#Esméralda

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… vers le site de Beta Publisher Editions.

… Mon avis sur le tome 1 (clique sur la photo pour le lire).